background preloader

Démystifier la finance

Démystifier la finance
Un rapport de l’OCDE vient de faire état d’un manque de fonds propres des banques européennes de 84 milliards d’euros. Sur ce montant le Crédit Agricole représente un montant de 31,5 milliards, soit un peu moins de 40% de toute l’Europe. Cette situation fragilise à la fois le système bancaire français et l’union bancaire européenne. La nouvelle a fait le tour du monde, de l'Arabie Saoudite à la Chine. Ce manque de fonds propres ne menace cependant pas les dépôts de la banque. L’État devra-t-il user une fois de plus de l'argent des contribuables et emprunter pour ce faire?

http://finance.blog.lemonde.fr/

Related:  à trier

Les mesures d'austérité sont une supercherie” Actualité Docteur en sciences politiques des Université de Liège et de Paris VIII et président de la branche belge du Comité pour l’annulation de la dette du tiers-monde (CADTM), Eric Toussaint a coécrit et codirigé (avec le Français Damien Millet) un ouvrage intitulé “La dette ou la vie”. A l’aune de l’expérience de la problématique de la dette des pays du Sud, les auteurs livrent une analyse critique de politiques mises en œuvre au Nord, notamment dans la zone euro. Selon vous, telle qu'elle a été conçue, la zone euro était condamnée à connaître une telle crise… Le drachme, la peseta, l’escudo ont été surévalués par rapport aux autres monnaies, et notamment au deutsche mark, lors de la conversion en euro. Ce qui a donné un avantage compétitif aux pays comme l’Allemagne, les Pays-Bas, la France, la Belgique,… par rapport aux pays de la périphérie.

Envoyer des pièces jointes volumineuses depuis le cloud avec Gmail Le gros inconvénient des envois de pièces jointes depuis une messagerie (Gmail ou autre) c’est que leur taille est toujours limitée. Pas question, par exemple d’envoyer par mail un fichier ou un dossier de photos de 50 Mo. J’ai déjà parlé de l’application Attachments.me qui permet de sauvegarder les pièces jointes reçus sur Gmail dans sa Drobox, dans Google Drive et sur Box. La nouvelle version permet maintenant d’envoyer des pièces jointes depuis le cloud (Drobox, Google Drive et Box) sans quitter Gmail. La taille des pièces jointes est portée à 100 Mo par fichier. Le blog des Marchés de la bourse et des investisseurs Les résultats du premier tour des élections présidentielles suscitent de réelles inquiétudes parmi les investisseurs qui redoutent à la fois une dégradation des relations franco allemandes dommageable au fonctionnement de l'euro et un report aux calendes grecs de l'objectif de rétablissement de l'équilibre des finances publiques françaises. Ces craintes, auxquelles s'ajoutent la dégradation de la situation politique aux Pays-Bas et des indices d'activités économiques très décevants en Europe, conduisent à la forte baisse que nous connaissons aujourd'hui. Mais dans le cas où François Hollande l'emportait au second tour, certains investisseurs envisagent déjà un scénario comparable à celui de 1981. Un tel scénario serait très bienvenu, mais il a hélas très peu de chances de se produire, car l'état des marchés et surtout celui de la France de 2012 n'est hélas plus du tout celui de 1981.

Market-makers - Blogs - Les Echos Une douzaine de praticiens parmi les plus reconnus scrutent les tendances des marchés financiers et décrivent leur fonctionnement de l’intérieur, chacun selon ses segments de prédilection : actions, dettes, devises, matières premières, produits dérivés, gestion alternative, etc. Engagez le dialogue avec eux… Ne choisissez pas une émeraude comme un diamant Couleur, pureté, taille et poids, chaque paramètre étalonne un diamant qui est d’autant plus pur qu’il deviendra comme habité du néant.

Analyses, Opinions - Yahoo! Finance Brésil Une situation macroéconomique difficile L’année 2012 a été très difficile pour l’économie brésilienne, avec une croissance limitée à 0,9%. On est loin de la croissance des autres BRICs, comme celle de la Chine, qui a enregistré une croissance de 7,8%. La Route de la Fourmilière La Route de la Fourmilière - The Road to Anthill Last màj 13/12/2011 Tonalité / Ligne EditorialeLa Route de la Fourmilière (RDLF.FR) se veut un blog d’information et de chronique sur la Route de la Servitude ( [et aussi : "la Servitude volontaire" - (Etienne de la Boétie)], tels que nous l’empruntons et les pratiquons quotidiennement aujourd’hui. (Il s’agit d’ailleurs sans doute plus d’une pente que d’une route ... mais bon). "dettes et mensonges sont ordinairement ensemble ralliés".

Ça sent le sapin… (Alors anticipons !) Petit point de situation, beaucoup d’entre vous m’ayant écrit pour m’interroger sur les évènements en cours… On va encore me traiter de “pessimiste”, zallez-voir… “La différence entre un optimiste et un pessimiste tient au fait que le pessimiste est habituellement mieux informé.” [Claire Booth Luce] Comme vous l’avez vu, la situation s’est dramatisée la semaine dernière, avec une hausse des taux de presque tous les pays de la zone euro, sauf l’Allemagne. Petit point: Comme les taux grecs ont explosé, voici le même avec les pays hors GIP (je préfère ce terme à l’infâme PIGS…) :

L’enfumage de la “décote volontaire de 50 %” de la dette grecque Vous avez peut-être encore en tête le principal résultat proclamé de l’accord du 26 octobre 2011 : “La décote volontaire de 50 % de la dette grecque”, qui a été reprise par tous les médias, et qui est souvent qualifiée ainsi. Nous allons voir qu’en fait nous sommes bien loin des 50 %, et que la montagne a, comme d’habitude, accouché d’une souris naine… Pour bien comprendre, il faut savoir que la dette grecque représente environ 360 Md€ et ses principaux détenteurs sont les suivants : Nous pouvons synthétiser ainsi : NB. : Je précise un point au passage : les assureurs sont très peu impactés car, en général, il est contractuellement prévu que ce genre de pertes s’impute sur la provision de participation aux bénéfices des assurés, c’est-à-dire qu’environ 80 % de la perte est re-facturée aux épargnants, sous la forme ici d’une très légère baisse du rendement 2011 de l’épargne.

La dette et le patrimoine J’ai plusieurs fois parlé du patrimoine, afin que l’on ne confonde pas d’une part la monnaie et d’autre part ce que l’on possède ou ce que l’on maîtrise, et que l’on échange et mesure en unités monétaires, qu’on appelle « richesses » en oubliant souvent que ce qui est considéré comme une richesse pour l’un ne le sera pas forcément pour l’autre et qu’il n’existe pas de mesure absolue de cette chose là. Mélanger les deux, la monnaie et la « richesse » est source d’énormes erreurs de raisonnement, comme de considérer que l’épargne serait monétaire, alors qu’elle se constitue de tout ce qui est valeur, biens matériels, comme immatériels, dont la monnaie n’est qu’une part. Il est de la liberté de chacun que d’arbitrer la part de monnaie que l’on souhaite conserver vis à vis de ce que l’on a ou ce que l’on maîtrise par ailleurs. J’ai parlé de patrimoine dans « révolution fiscale ? non !

Projet de refonte de la finance : l'architecture de base Le premier acte d’une refonte réelle doit être la fin du marché de la dette publique en rétablissant l’autorité monétaire. Cela suppose le rétablissement des droits de propriété de l’Etat sur la banque centrale, une institution à laquelle il va confier un strict monopole de l’émission monétaire au seul profit du Trésor. Le volume de l’émission est politiquement décidé et ce dans le cadre d’un objectif de stabilité monétaire lui-même évalué et contrôlé par des institutions elles mêmes démocratiquement suivies. La grande transformation des pouvoirs politiques et monétaires : la fin du marché de la dette publique Un tel acte refondateur ne peut évidemment fonctionner sans une refondation complète du fonctionnement des marchés politiques. La refonte réelle de la finance suppose – au préalable - une véritable mutation de l’ordre politique.

Économie des conventions Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'économie des conventions est, avec la théorie de la régulation, l'une des deux principales approches hétérodoxes de l'économie en France. Elle a pris son essor à partir du milieu des années 1980 autour des travaux de Jean-Pierre Dupuy, François Eymard-Duvernay, Olivier Favereau, André Orléan, Robert Salais et Laurent Thévenot. Individualisme méthodologique, rationalité limitée et hétérodoxie[modifier | modifier le code] Le point de départ de la théorie des conventions consiste à comprendre comment les individus parviennent à mettre en place des règles de coopération et de comportements dans des situations d’incertitude avec pour hypothèse centrale que les individus ont une rationalité limitée. Son programme consiste en une reprise du projet radical de John Maynard Keynes qui vise à tirer toutes les conséquences pour l’analyse économique d’une prise en compte réaliste de l’incertitude, découlant d’une hypothèse de rationalité limitée.

Related:  LeMonde BlogsAudience FinanceBlogsEconomie & Finance