background preloader

Logique de description

Logique de description
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les logiques de description aussi appelé logiques descriptives (LD) sont une famille de langages de représentation de connaissance qui peuvent être utilisés pour représenter la connaissance terminologique d'un domaine d'application d'une manière formelle et structurée. Le nom de logique de description se rapporte, d'une part à la description de concepts utilisée pour décrire un domaine et d'autre part à la sémantique basée sur la logique qui peut être donnée par une transcription en logique des prédicats du premier ordre. La logique de description a été développée comme une extension des frames et des réseaux sémantiques, qui ne possédaient pas de sémantique formelle basée sur la logique. Origines et applications des logiques de description[modifier | modifier le code] Définition des logiques de description[modifier | modifier le code] La plupart des logiques de description divisent la connaissance en deux parties : , où Définition 1 : Soit pour .

http://fr.wikipedia.org/wiki/Logique_de_description

Related:  SémantiquerdfxmlMentalese

Web Ontology Language Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir OWL. Le langage OWL est basé sur les recherches effectuées dans le domaine de la logique de description. Natural Semantic Metalanguage Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Natural Semantic Metalanguage (NSM) est une approche sémantique basée sur la réduction des concepts à des mots clés ou primitives sémantiques (en anglais: primes, ou semantic primitives) afin de définir de façon très simple des idées complexes ou même des scénarios. Ces primitives sont supposées être des concepts irréductibles ou atomiques. Cette façon de voir plonge ses racines dans le XVIIIe siècle avec les travaux de Descartes et Leibniz. Le NSM est une façon de décrire les mots et concepts d'une langue naturelle avec le moins de vocabulaire possible, comme dans un glossaire résolument simplifié.

Métalangage Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un métalangage est un formalisme conçu pour décrire rigoureusement un langage. Si le langage en question est décrit par une grammaire, la description de la grammaire est le métalangage. Ainsi le langage des expressions rationnelles ou la forme de Backus-Naur en informatique sont des métalangages. Un métalangage ne décrit pas seulement la syntaxe, il sert aussi à décrire la sémantique. Meta language ou ML : langage de programmation conçu pour décrire d'autres langages de programmation et écrire leurs compilateurs, pour programmer des systèmes de preuve formelle et plus généralement pour programmer des applications.NSM (Natural Semantic Metalanguage) permet la description de scripts linguistiques avec peu de mots (< 80).Métamodèle.

Information Economy Meta Language Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Information Economy Meta Language (IEML, fr. : métalangage de l'économie de l'information) est un langage informatique. Dans le monde, une quarantaine de personnes travaillent actuellement sur le projet, dont des chercheurs du laboratoire Paragraphe de Paris VIII, du MCR Lab de l’Université d’Ottawa et des informaticiens de l'association DixièmeFamille.com. L'objectif est d'arriver à des applications concrètes d'ici 2010. Structure du métalangage[modifier | modifier le code]

RDF Schema Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La première version de RDFS a été proposée en mars 1999, et la recommandation finale publiée par le W3C en février 2004. Les composants principaux de RDFS sont intégrés dans un langage d'ontologie plus expressif, OWL. Principales caractéristiques de RDFS[modifier | modifier le code] Classes et sous-classes[modifier | modifier le code]

Négation (linguistique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir négation. Bien que nécessairement liés à la négation logique, les multiples faits de langue correspondants posent des problèmes d’interprétation spécifiques, qui gagnent à être étudiés dans un cadre non strictement syntaxique ou monolinguistique. Les points de vue des linguistes étant variés, discutés et parfois contradictoires, il n'est pas question ici de proposer une théorie de la négation lisse et cohérente mais plutôt de rassembler, en les résumant, des données et des idées éparpillées ici et là, en mentionnant les sources.

Peut-on penser sans langage ? Le concept de « pensée » possède au moins deux acceptions majeures. Au sens strict, c’est la pensée intellectuelle, passant par les idées, par les concepts, par les mots : c’est le jugement. Au sens large, la pensée désigne tout phénomène conscient, comme par exemple l’imagination ou encore la perception. D’un côté, toute pensée semble passer nécessairement par le langage, mais de l’autre, elle semble facilement ne pas toujours emprunter la voie du langage pour se réaliser. Mais doit-on se satisfaire d’une telle dichotomie ? N’y a-t’il pas tout d’abord des formes d’intellections non conceptuelles, dont l’intuition intellectuelle semble être un parfait exemple ?

Analogie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une analogie est un processus de pensée par lequel on remarque une similitude de forme entre deux choses, par ailleurs de différentes natures ou classes. Dans le discours, une analogie explicite est une comparaison, tandis qu'une analogie implicite est une métaphore. La comparaison entre 2 routes tortueuses n'est pas une analogie, car ce sont 2 objets de même type : c'est une simple ressemblance. Deixis Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La deixis. Voici avec les termes et les mots anglais. La deixis est une notion linguistique dont la dénomination est directement empruntée au grec δεῖξις (action de montrer, ou référence).

SKOS: Thésaurus de l'UNESCO Consulter le thésaurus Le Thésaurus de l'UNESCO est une liste de termes contrôlés et structurés pour l'analyse thématique et la recherche de documents et publications dans les domaines de l'éducation, la culture, les sciences naturelles, les sciences sociales et humaines, la communication et l'information. Le thésaurus est structuré en sept principaux domaines classés en microthésauri, permettant d'avoir un rapide aperçu du sujet traité. Signification des symboles NE - Note explicative (Scope Note) : explication de l'emploi d'un terme.

Éponymie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Étymologie[modifier | modifier le code] Le terme vient du grec ancien « ἐπώνυμος » (epônumos), « attribué comme surnom », composé de ἐπί « sur » et de όνομα « nom »[2]. Définition[modifier | modifier le code] Le Petit Larousse définit ainsi l'adjectif « éponyme » : « Qui donne son nom à quelque chose.

Related: