background preloader

France: sauvons internet

France: sauvons internet
0 ont signé la pétition. Ensemble allons jusqu'à 200 000 Publié le 29 Juin 2011Le gouvernement Sarkozy veut censurer internet par un décret qui pourrait bloquer des sites et pages de recherche que nous utilisons tous les jours. Mais un tollé national peut stopper cet assaut contre la liberté d'expression. Ce nouveau décret permettrait aux ministres de retirer tout contenu internet menaçant selon eux "l'ordre public", sans passer par un juge. Le Président Sarkozy a montré au sommet du G8 qu'il soigne son image de dirigeant moderne et de partisan d'internet. Cliquez ici pour signer la pétition! Dans le droit français, les contenus dit "manifestement illicites" comme la pédopornographie peuvent déjà être retirés sans contrôle judiciaire. L'ONU estime que les mesures de filtrage sont excessives et inefficaces et vient de condamner les lois françaises sur l'internet. Nous savons que le Président Sarkozy souhaite apparaître comme un ami de l'internet.

Un député UMP voudrait que Hadopi surveille les réseaux sociaux Inquiet de la capacité des réseaux sociaux à fédérer des mouvements populaires chez les jeunes, Bruno Bourg-Broc demande au Ministère de la Culture de les surveiller. Le député de la Marne Bruno Bourg-Broc (UMP) a saisi le Ministère de la culture pour lui demander sa position sur les "dérives" engendrées selon lui par les réseaux sociaux et les mesures devant être prises pour les prévenir. Il demande ainsi si un rôle de surveillance de ces réseaux ne pourrait pas être attribué à Hadopi. Faisant certainement référence au printemps arabe et aux émeutes en Grande-Bretagne, le député constate que les réseaux sociaux peuvent être "détournés en outils de propagandes pour certains groupuscules", visant des "jeunes facilement manipulables". Pour Bruno Bourg-Broc : "On constate le peu de prévention faite quant aux dangers de ces réseaux sociaux, qui détruisent la vie de certaines personnes, qui peuvent inciter à la violence, et à certains "conflits" qui se finissent parfois dans la rue".

Top 10 Countries Censoring the Web When the World Wide Web was created in 1989 by Tim Berners-Lee (not to be confused with the Internet itself, which is the core network developed many years earlier), its main objective was to enable the free exchange of information via interlinked hypertext documents. Almost 20 years later, that objective has been accomplished on most parts of the world, but not in all of them. Some countries are trying hard to keep an iron hand over the flow of information that takes place on the Web. Below you will find the most controversial ones. 10. The rundown Pakistan started censoring the web in 2000, when the main target was anti-Islamic content. How does the censorship work? There are only three international gateways on the country, and all of them are controlled by the Pakistan Telecommunication Company. Internet service providers are also required by law to monitor the activity of their clients to make sure that they are not accessing prohibited websites. What kind of content is blocked? 9. 8.

Arrêtez la "guerre contre la drogue"-Mozilla Firefox Mise à jour: il y a plus d'un mois Nous l'avons fait! La semaine dernière le Directeur Exécutif d'Avaaz Ricken Patel a remis en mains propres notre pétition signée par plus d'un demi-million de personnes au Secrétaire Général de l'ONU Ban Ki Moon, aux dirigeants mondiaux et aux médias internationaux à New York. Mise à jour, 1er juin 2011 Incroyable! Mise en ligne le 30 mai 2011 Dans 72 heures, nous pourrions enfin assister aux prémices de la fin de la "guerre contre la drogue". Les experts s'accordent à dire que la politique la plus judicieuse est la régulation publique, mais les responsables politiques ont peur de s'attaquer à ce problème. Ce pourrait être un de ces tournants critiques qui ne se présentent qu'une fois par génération -- à condition que nous soyons suffisamment nombreux à exiger la fin de cette folie. Depuis 50 ans, les politiques antidrogue en vigueur ont échoué pour tous et partout, mais le débat public est englué dans la peur et la désinformation.

Tous fichés à 15 ans : la loi votée dans l'indifférence générale Toute la population française de plus de 15 ans sera fichée et biométrisée... Pour une identité mieux protégée et une vie simplifiée, a expliqué Claude Guéant : bienvenue chez Big Brother. La préfecture de police de Paris (Sipa) Jeudi a commencé et s'est terminée, à l'Assemblée nationale, la discussion de la proposition de loi relative à la protection de l'identité, visant à instaurer des cartes d'identité à puces. Elle a précédemment été adoptée par le Sénat en première lecture fin mai. Et par l'Assemblée Nationale jeudi. De quoi s'agit-il ? Pourquoi des cartes d'identité à puces ? Et ça n'est pas tout (qu'on ne les accuse pas de ne penser qu'aux sous) : la fraude est en plus un traumatisme pour la victime (anecdote à l'appui). Alors, 200.000 cas par an, et ça coûte cher, et les victimes sont traumatisées. Eh bien justement, il biométrise la carte d'identité, bonnes gens. Embarquement par contrôle biométrique à Roissy, 2011 (Sipa) Régalienne, ça sonne rassurant.

Bienvenue à l’e-G8, le Davos du web La grand messe d'Internet voulue par Nicolas Sarkozy se tient jusqu'à ce mercredi à Paris, avant le G8 de Deauville. Et la couleur industrielle de l'événement en effraie certains. Explications, avec des vrais morceaux de Maurice Lévy dedans. De la même manière que Cannes donne envie aux gens de faire des films, l’e-G8 doit être une vitrine du web. Dans la bouche de Maurice Lévy, puissant patron du groupe de communication Publicis et président de ce pré-sommet consacré aux questions numériques, cette phrase résonne comme un slogan publicitaire à destination des jeunes entrepreneurs. Pendant deux jours, les 24 et 25 mai, le jardin des Tuileries va se transformer en FIAC de l’Internet, à l’initiative de Nicolas Sarkozy. Car si l’item tarte à la crème ”Internet et la société” (avec la brochette Groupon, Orange, Facebook, le World Economic Forum et Wikipedia) est bien au programme de l’eG8, l’événement reste trusté par des problématiques au registre beaucoup plus industriel.

Décret sur le blocage: Eric Besson annonce une nouvelle mouture Eric Besson a indiqué sur France Inter à 8h30 qu’une nouvelle mouture du décret sur le blocage serait rédigée. Un texte que le ministre avait lui même notifié au Conseil National du Numérique. Ce projet de décret, révélé dans nos colonnes envisage en substance de combler une lacune de la loi de 2004 sur la confiance dans l’économie numérique. Sous l’appellation de « commerce électronique », il ne faut pas envisager simplement un site de e-commerce qui vend des médicaments frelatés. Le texte prétend ainsi autoriser les autorités administratives d’enjoindre un éditeur de cesser, et mieux prévenir la diffusion d’un contenu qu’elle juge seule illicite. Dans son interview sur France Inter, Eric Besson a également affirmé : "Je suis très attaché à la liberté de l'Internet".

Deuxième séance du jeudi 7 juillet 2011 Assemblée nationale XIIIe législature Session extraordinaire de 2010-2011 Compte rendu intégral Présidence de M. Louis Giscard d’Estaing 1. Protection de l’identité M. M. Motion de rejet préalable M. M. 2. 3. Discussion générale M. Mme Delphine Batho M. M. Mme Sandrine Mazetier Discussion des articles Article 1er Article 2 Amendement no 3 Article 3 M. Mme Delphine Batho Amendements nos 4, 12, 13, 6, 5, 18 rectifié Article 4 Article 5 Amendements nos 14, 15, 8, 17, 16 Article 5 bis Article 5 ter Amendements nos 19, 7, 20 Après l’article 5 ter Amendement no 1 Article 6 Amendement no 21 Articles 7, 7 bis A, 7 bis et 8 Article 9 Explications de vote M. Vote sur l’ensemble 4. Présidence de M. vice-président M. le président. (La séance est ouverte à quinze heures.) M. le président. Sans plus attendre, mettons-nous au travail et ouvrons le débat. Protection de l’identité Discussion d’une proposition de loi adoptée par le Sénat M. le président. La parole est à M. M. Mme Sandrine Mazetier. M. M. M. Mme la présidente. M.

EDRI | Digital Civil Rights in Europe Korben - Actualité informatique high tech et geek-Mozilla Firefox Twitter & Facebook : Armes de démocratie massives - wikistrike.over-blog.com Libres. Réellement libres sont les mots qui vont suivre et se propager à travers cette interface virtuelle qu’est votre écran. Leur unique prétention réside dans l’espoir d'attirer l'attention de celui qui leur insufflera la vie. Car ils se veulent l’écho de ma voix et de celles de leurs lecteurs, conjuguées au présent mais propulsées vers le futur. Peu importe les personnes ou les intérêts qui se cachent derrière les dénominations de “Twitter” et de "Facebook", je les ai choisies pour simplifier et personnifier le raisonnement. Les détenteurs historiques du pouvoir d’informer ne dorment pas sur leurs deux oreilles, quoi qu’ils en disent. Aujourd’hui, l’info se faufile dans tous les recoins. La démocratie ne consiste-t-elle pas à garantir la liberté d’expression ? Autre exemple révélateur dans l’actualité, l’affaire DSK. La preuve, c'est qu'internet et les réseaux sociaux ne sont pas épargnés par la censure.

The Debate Over Internet Governance: Introduction Welcome to the Debate Over Internet Governance: A Snapshot in the Year 2000 This website was prepared as a final project for the course Internet & Society: The Technologies and Politics of Control at Harvard Law School. This site aims to do that which might seem impossible in a medium that changes so quickly and so dramatically to freeze a particular moment in the debate over internet governance. [Note: as of May 2005, the legal landscape has continued to change. Here is a link with more recent information about internet governance] The moment we seek to capture here is no ordinary moment in the development of the internet. At some level, even those most wary of formal governance for the internet recognize the need for central administration of some of the internets technical aspects. The creation of the Internet Corporation for Names and Numbers known widely as ICANN in November 1998 has given the debate on internet governance a new focus. On November 25, 1998, the U.S.

RFID Live Hacking System : Une distribution Linux pour hacker les cartes RFID RFID Live Hacking System est une distribution linux Live qui permet de disposer de tous les outils nécessaire pour travailler avec le monde des cartes RFID. Basé sur PCSC-lite, le driver CCID and libnfc, la distribution Linux RFID Live Hacking System (ISO de 663 Mo dédié pour les plateforme x86 64bits) permet de travailler avec la plupart des lecteurs RFID du commerce, mais également avec un montage électronique DIY réalisé à partir d’une carte son USB dont voici le schéma électronique. Sur la distribution RFID Live Hacking System vous retrouverez tous les outils pour travailler avec les cartes RFID génériques, mais aussi pour les cartes MIFARE (utilisé dans les hôtels par exemples) et pour la technologie NFC. Parmi les outils, on trouvera un analyseur FFT Baudline pour analyser les signaux RFID en provenance du montage électronique sur carte son USB. Voici une vidéo de démonstration de RFID Live Hacking System avec une carte MIFARE.

National Advanced IPv6 Centre of Excellence The Internet represents as one of the most successful examples of sustainability and its benefits owing to the continuous investment and commitment to research and development of Information infrastructure. The Internet today as a widespread information infrastructure involves many aspects; technological, organizational and community. It has influenced not just computer communication but the entire society ranging from e-commerce to information acquisition and community operations. Commercialization of the Internet changed the landscape completely. The Internet has evolved and evolving, bringing new applications, services, new technology and products. With growing interest in use of the Internet the number and type of stakeholders involved has increased. The Internet today has evolved from a research-based closed network to a critical, public and commercial infrastructure used by all. The Internet is open for development and innovation.

Related: