background preloader

Ressource non renouvelable

Ressource non renouvelable
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une ressource naturelle est qualifiée de non renouvelable ou épuisable lorsque sa vitesse de destruction dépasse, largement ou non, sa vitesse de création. Ainsi un sol se forme en quelques siècles à plusieurs millénaires suivant les conditions chimiques, physiques et biologiques et est actuellement détruit dans certaines régions en quelques dizaines d'années, voire quelques années. On parle au contraire de ressource renouvelable lorsque leur production est possible sur un temps court (production animale, végétale, etc.) et ne consomme pas elle même une ressource non renouvelable, ou lorsque la ressource n'est pas détruite par l'usage (énergie marémotrice, énergie éolienne, énergie solaire). Modèles économiques[modifier | modifier le code] mplpmLa prise de conscience du caractère non renouvelable de certaines ressources est relativement récente. Histoire[modifier | modifier le code] Situation actuelle[modifier | modifier le code]

La fin programmée de la civilisation du gâchis. Réflection faite. De quoi est fait notre avenir? Quel avenir pour notre civilisation? Dates d'puisement des ressources naturelles de notre planète. Nous vivons depuis longtemps sur la Terre, une accueillante petite planète d'un système stellaire parmi des milliards de milliards d'autres. Dans un univers qui vient de rien (on parle de fluctuation du vide) et qui a explosé il y a 13,7 milliards d'années, d'après notre dernière datation. Nous en avons conscience et nous nous posons des questions essentielles. Qu'est-ce que la vie ? Est-elle extrêmement répandue dans notre galaxie et dans les cent milliards d'autres, répondant à des lois chimiques universelles ou bien est-ce un phénomène rarissime au point que la Terre soit finalement une exception dans l'univers, l'héritière d'une somme incalculable de hasards tous aussi improbables les uns que les autres ? Tout irait bien dans le meilleur des mondes possibles si nous ne faisions pas les terribles observations suivantes : L'espèce dominante, Homo sapiens, a vaincu toutes les étapes de l'adaptation à toutes sortes de milieux souvent hostiles. 9 milliards d'habitants prévus en 2050.

Air - Depletion of the Ozone Layer and its Impacts fr La couche d’ozone Environ 90 % de l’ensemble de l’ozone est produit naturellement dans la stratosphère. L’ozone est présent dans toute l’atmosphère, mais sa concentration est maximale à environ 25 km d’altitude. Cette région de l’atmosphère riche en ozone est appelée la « couche d’ozone ». Appauvrissement de la couche d’ozone L’appauvrissement de la couche d’ozone est l’expression consacrée pour désigner l’amincissement de la couche d’ozone dans la stratosphère. Effets sur la santé et l'environnement La couche d’ozone agit comme un filtre naturel qui absorbe la plus grande partie du rayonnement ultraviolet (UV) en provenance du Soleil. Substances appauvrissant la couche d’ozone Les substances appauvrissant la couche d’ozone contiennent généralement du chlore, du fluor, du brome, du carbone et de l’hydrogène dans des proportions variables, et sont souvent regroupées sous l’appellation générique d’hydrocarbures halogénés. Date de modification :

Tomales Bay Institute: The Commons Rising (PDF) | fírgoa Tomales Bay Institute: The Commons Rising (PDF) From public schools and universities to public lands and other natural resources, from the media with their broadcast and digital spectrums to scientific discovery and medical breakthroughs, a broad range of the American commons is shifting from public responsibility to private exploitation. — Bill Moyers The idea of the free market has become so widespread it’s hard to remember when public stadiums weren’t named for private corporations. But evidence is mounting—from catastrophic climate disruption to unprecedented disparities in wealth—that our present corporate-dominated economic system is leading to ecological and social disaster. There must be an alternative. In fact, there is an alternative, and it’s on the rise.

Couche d'ozone Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Filtration des UV par la stratosphère. Concentration et « trou d'ozone » au-dessus de l'hémisphère sud. Modélisation de la disparition de la couche d'ozone : Ce qui serait arrivé si les CFC n'avaient pas été interdits Ozone utile ou nocif[modifier | modifier le code] À haute altitude, la couche d'ozone a pour effet d'absorber la plus grande partie du rayonnement solaire ultraviolet, qui est dangereux pour les organismes vivants et joue donc un rôle protecteur pour les êtres vivants. Selon le lieu on considère la qualité de l'ozone comme : le « bon ozone » présent dans la couche stratosphérique[N 2] : bon, car il nous protège des rayons UV-C (ultraviolet) et de leur effets ;le « mauvais ozone » présent dans la couche basse de l'atmosphère[N 3] : mauvais, car c'est celui que toutes les espèces animales, donc l'homme, sont amenées à inhaler et qui présente, selon sa concentration, une certaine toxicité (voir Normes de qualité de l'air).

IASC COMMONS (iasc_commons) Destruction de la couche d'ozone Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Image du plus grand trou dans la couche d'ozone jamais enregistré (Septembre 2006). La destruction de la couche d'ozone décrit deux phénomènes distincts observés depuis la fin des années 1970 : déclin significatif de 4 % tous les décennies du volume total de l'ozone la stratosphère terrestre (couche d'ozone), et une très importante exposition solaire dans les régions polaires de la terre. Le phénomène a plus tard été désigné sous le terme de trou dans la couche d'ozone. Plusieurs facteurs sont à l'origine de la diminution de la couche d'ozone, notamment un grand nombre de substances et molécules propagées dans l'atmosphère. Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Livres de vulgarisation sur le sujet Sur les actions des pouvoirs publics Liens externes[modifier | modifier le code] Source de traduction[modifier | modifier le code]

Digital Library Of The Commons Digital Library of the Commons hidden Image DatabaseExport Citations Menu: Search the DLC Advanced Search Browse the DLC My Account Commons Links DLC Home Digital Library Of The Commons Repository The Digital Library of the Commons (DLC) is a gateway to the international literature on the commons. Submit an Item DLC is a collaborative project of the: Generous funding has also been provided by the: About The Commons Feedback - Tell us about your user experience Select a Document Type Vincent and Elinor Ostrom Workshop in Political Theory and Policy Analysis | 513 N.

Pesticide Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un pesticide est une substance répandue sur une culture pour lutter contre des organismes considérés comme nuisibles. C'est un terme générique qui rassemble les insecticides, les fongicides, les herbicides, les parasiticides. Ils s'attaquent respectivement aux insectes ravageurs, aux champignons, aux « mauvaises herbes » et aux vers parasites. Le terme pesticide comprend non seulement les substances « phytosanitaires » ou « phytopharmaceutiques », mais aussi les produits zoosanitaires, les produits de traitements conservateurs du bois, et de nombreux produits d'usage domestique : shampoing antipoux, boules antimites, poudres anti-fourmis, bombes insecticides contre les mouches, mites ou moustiques, colliers antipuces, diffuseurs intérieurs de pesticides, etc. Les pesticides sont également associés aux perturbateurs endocriniens et à des maladies et à l'infertilité[3]. Étymologie[modifier | modifier le code] Les pesticides regroupent notamment :

Related: