background preloader

Nestlé et sa page Fan Facebook : pourquoi l'échec était-il inévitable ?

Nestlé et sa page Fan Facebook : pourquoi l'échec était-il inévitable ?
Related:  crisis management

Affaire Findus : les bons remèdes contre la mauvaise réputation Comme Findus, enferré dans «l'affaire de la viande de cheval», les entreprises confrontées à une crise d'image s'évertuent à trouver les bons mots pour garder la confiance de leurs consommateurs. Quitte à recourir à des méthodes un tantinet intrusives vis-à-vis des rédactions. Assumer, contre-attaquer... La méthode idéale existe-t-elle ? Par le passé, les grandes entreprises impliquées dans des scandales ont adopté des stratégies très différentes. Perrier : une réaction trop radicale ? Cultivant une image raffinée, mais excentrique, («Perrier, c'est fou!») Après un temps de latence, l'entreprise répond de manière radicale : des dizaines de millions de bouteilles sont retirées de la vente dans le monde entier, pour un coût colossal. Le retrait massif était-il appropriée ? LCL, Thomson : nouveau nom pour nouvelle vie ? Trop durablement associé à des turpitudes, un nom peut devenir un handicap. Un exemple qui n'a rien d'unique. Huile de palme : Nutella contre-attaque

Pourquoi la com de crise va-t-elle exploser dans les prochaines années ? « digitalchristophe On a tous en tête un ou deux scandales qui se sont propagés à une vitesse encore inédite par le passé, en partie grâce aux médias sociaux. Le réseau est une formidable chambre d’écho de l’actualité, mêlant rapidité, viralité et, il faut bien le dire parfois, cruauté. Évidemment, cela fait régulièrement dire à certain tout le mal qu’ils pensent du réseau Internet, de François Baroin, ministre en exercice en 2011 qui n’hésite pas à dire que les internautes sont "la France des corbeaux" à Jacques Séguéla, publicitaire de talent du siècle dernier, qui hisse le net au rang de "la plus grande saloperie inventée par les hommes." Au-delà de ces critiques populistes un peu faciles et totalement disproportionnées, il est un fait que la puissance de l’expression des individus sur le réseau pose de nombreuses questions quant à la préservation de la réputation d’une organisation ou d’une personnalité. Il faut voir dans les internautes à la fois des alliés et des adversaires potentiels. Like this:

13 exemples extraordinaires de street marketing dans le métro Le métro est un lieu rempli de publicités, si bien que l’on ne les remarque presque plus. Cependant, certaines tirent leur épingle du jeu et les publicitaires redoublent d’ingéniosité pour qu’elles ne passent pas inaperçues. Voici une sélection de 13 publicités particulièrement créatives ! Vous êtes sûrement passé à côté de centaines d’affiches publicitaires dans le métro qui, pour la plupart sont banales et c’est tout juste si vous leur prêtez attention. Un affichage qui hypnotise le regard au premier coup d’œil ou bien une refonte totale du décor pour faire connaître le produit de manière efficace devient alors primordial. Pub dans le métro brésilien pour le film 2012 Le métro japonais façon Nintendo DS Le métro parisien devient un lieu de rencontre pour le site Meetserious le 14 février 2013 La branche japonaise d’Ikea rend les transports en commun bien plus confortable Ne cherchez plus, Google Maps se retrouve même sur le métro de New York Les chips Lays cultivées dans le métro

Social Media & Emergency Response Lessons from a Pioneer In Case of Emergency, Read Blog creator, John Solomon, recently conducted an interview with Los Angeles Fire Department Public Information Officer, Brian Humphrey . Humphrey is a pioneer in the integration of social media with emergency preparedness and response. His remarks underscore the power of social media to avert a disaster. From practical experience, Officer Humphrey offers some important lessons for emergency response agencies: 1. Social media networks can act as critical listening posts for emergency response agencies. 2. Identifying reliable social network sources and influencers can help an agency spot relevant information and communicate preparedness messaging quickly and well beyond an agency’s traditional communication network. 3. 4. 5. 6. Social network participation requires a commitment of resources, from time, talent, and training. A brief while ago, 19 people died in a festival in Germany when there was a stampede at a rave or a music festival.

Gestion de bad buzz : le cas Décathlon Le 14 décembre dernier, un Décathlon des Vosges a publié sur Youtube un libdub reprenant le morceau « Call me maybe ». Les vendeurs du magasin dansaient et chantaient des paroles destinées à promouvoir les produits de Décathlon comme cadeaux de Noël… Décathlon Saint-Dié-des-Vosges Noël 2012 par Spi0n Décomplexée, voire légèrement grotesque, la vidéo a rapidement fait parler d’elle sur Twitter. Les moqueries ne manquaient pas : Mais les soutiens, bien que plus rares, sont aussi venus : Le CM à fond la forme Rien que du très classique donc : les gens réagissent à une vidéo qui sort de l’ordinaire. Pour éteindre le feu, donnez-lui de l’oxygène La réponse au buzz ne s’arrête pas là : plutôt que d’étouffer la vidéo, le lipdub est intégrée… en home de la page Youtube de Décathlon France ! Une très bonne initiative de la part de Décathlon. Pour conclure, quelques leçons à retenir : 1. 2. Cette rapidité est probablement due à une organisation hiérarchique aplanie. 3. 4.

Birdy Nam Nam se fâche contre ses fans sur sa page Facebook C'est dommage, on aime bien les quatre platinistes de Birdy Nam Nam. Après tout, ils sont encore rares les groupes français dont on peut se vanter en public, et même si l'électro en rassemble un paquet, on en remplirait pas encore un charter comme dirait St Brice. C'est DJ Need qui semble avoir pété la fatale durite, en annonçant hier soir sur la page Facebook du groupe l'annulation du concert strasbourgeois du vendredi 18 novembre. La raison reste floue mais le concert est déclaré comme reporté dans le cadre du festival Artefact au Zénith de Strasbourg... en avril 2012. Passer d'un concert unique de deux heures à un slot dans un festoche grand public six mois plus tard aux côtés de Coeur de Pirate, on comprend facilement que ça a de quoi décevoir les fans, même si ce n'est sans doute pas de la volonté du groupe. Mais les fans sont une population compliquée et parfois exigeante.

Six conseils pour gérer une crise sur les réseaux sociaux Ne pas communiquer avec ses clients mécontents peut véhiculer une image très négative de la société et attirer l’attention de personnes qui n’auraient même pas été concernées par le problème d’origine. Les sociétés doivent agir avec rapidité et perspicacité pour limiter le risque de voir leur réputation entachée et protéger leur marque. La plupart des sociétés surveillent déjà les médias sociaux pour avoir l’œil sur ce qui se dit sur leur compte. Mais comment réagir lorsque les choses prennent une tournure fâcheuse ? Voici six principes à respecter pour désamorcer une crise sur les médias sociaux : 1) Être déjà présent sur les réseaux sociaux Pour dénouer une crise, il est important de ne pas débuter sur les réseaux sociaux, mais d’y être déjà bien présent et d’en avoir compris les mécanismes. 2) Ne pas réagir à chaud 3) Reconnaître le problème et formuler des excuses rapidement 4) Impliquer le service client 5) Avoir un comportement humain 6) Proposer un dédommagement au client

Buzz sur les médias sociaux : pour le meilleur, … mais aussi le pire ? 21 janvier, 2013 0 commentaire Culture RP a assisté mercredi matin à une conférence ayant pour thème « Le Buzz sur les médias sociaux : pour le meilleur, … mais aussi le pire ? », organisée par Le Cercle Marketing Direct*. François Laurent, co-Président de l’ADETEM et Directeur de ConsumerInsight nous a présenté Hervé Kabla, Directeur général de beAngels et Ronan Boussicaud, co-auteur du livre La marque face au bad buzz et webmarketer chez Useweb. Une fois, les présentations faites, la conférence pouvait commencer. Avant de nous donner les outils et les conseils pour résoudre un bad buzz sur le web social, Hervé Kabla a commencé à nous apporter des éléments de réponses au travers de différents exemples : 3 Suisses, Ikea, Lassonde Oasis ou encore Chick fill A. Si certains de ces exemples ne vous disent rien, je vous invite à regarder sur la toile de quoi il s’agit, vous apprendrez des choses ! Reprenons par exemple les cas des 3 Suisses. Comment réagir face au bad buzz ? Articles en relation :

Typologie des ronchons sur les réseaux sociaux Sur les réseaux sociaux, sur le web en général, on a tous à en découdre un jour ou l’autre avec les ronchons (et parfois même tous les jours quand on est Community Manager, mais c’est normal, on est payé pour ça). Ceci dit, une des petites pépites de ce métier est de savoir distinguer les ronchons les uns des autres. Car non, les ronchons ne se chauffent pas tous du même bois. Typologie (non-exhaustive) des ronchons sur les réseaux sociaux, pour ne plus tous les mettre dans le même panier. Le troll Le troll s’ennuie et s’occupe à vos dépens. Dans sa version politisée il est souvent anti-capitaliste et/ou raciste et/ou pas content, mais le troll n’est pas toujours politisé (i.e. : pas la peine de batailler, il n’y a pas forcément d’objectif rationnel à ses actions). Dernièrement, la mode est même au troll lui-même Community Manager, visiblement pas assez occupé par son job et qui vient embêter gratis ses petits copains sur leurs plates-bandes. Le client mécontent Le maître-chanteur Le malpoli

Related: