background preloader

Dessine-moi l'éco : combien une entreprise gagne-t-elle réellement ?

http://www.youtube.com/watch?v=DE9w8fkj7Sc

Related:  ECO STMGCOURSnelsia29

Collaborative, sociale... Les nouvelles formes d'économie - Journal des Professionnels L’économie collaborative : un modèle hybride entre capitalisme et partage Qu’est-ce que l’économie collaborative ? L’économie collaborative repose sur le partage ou l’échange entre particuliers de biens (voiture, logement), de services (covoiturage, bricolage), ou de connaissances (cours, apprentissage), avec échange monétaire (vente, location, prestation de service) ou sans échange monétaire (dons, troc, volontariat), le plus souvent par l’intermédiaire d’une plateforme numérique de mise en relation. L’économie collaborative se définit donc comme une activité qui vise à produire de la valeur en commun en se basant sur de nouvelles formes d’organisation : mise en réseau ou en communautés via des plateformes internet, mutualisation des biens et des outils, espaces en commun… Elle s’appuie fortement sur les technologies du numérique, notamment autour de sites et d’applications mobiles (marketplaces).

Voici à quoi ressemblerait l'économie française sans Uber et Airbnb LE SCAN ÉCO - La Coface prévient qu'une réglementation trop contraignante des plateformes de VTC et d'hôtellerie serait néfaste pour la croissance et l'emploi français. Décriés, contestés, parfois même détestés, Uber et Airbnb sont pourtant... bénéfiques pour l'économie française. Telle est la conclusion inattendue d'une étude de la Coface, dévoilée ce mardi, sur l'ubérisation de l'économie. L'assureur-crédit identifie deux effets positifs principaux. D'une part des créations nettes d'emplois et d'autre part une baisse des prix pour le consommateur. Frédéric Parrat, La gravité du déclin de l'industrie française - version intégrale - Parole d'auteur éco Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions de Frédéric Parrat Les dernières émissions

JECO 2016 : Revenus des ménages, pouvoir d’achat, patrimoine… Comprendre et interpréter les chiffres Ce « café économique », co-organisé par les Cafés économiques de Bercy et La finance pour tous , qui s’est tenu dans le cadre des Journées de l’économie de Lyon le 9 novembre 2016, a permis à de nombreux étudiants et à leurs enseignants, de faire le point, en compagnies d’experts, sur des indicateurs économiques régulièrement traités dans l’actualité, mais qui restent parfois peu accessibles. Revenus des ménages, salaire moyen, inflation… Ces grands indicateurs nous permettent-ils d’avoir une vision claire de notre environnement économique et financier ? Et comment les interpréter, sachant que, sur la seule question du pouvoir d’achat, la perception des ménages diffère sensiblement des chiffres « officiels » ? Or, ces baromètres sont essentiels pour que chacun d'entre nous puisse véritablement comprendre les enjeux et les objectifs des politiques économiques mises en place. Faire le point sur l’ensemble des revenus Déterminer un « niveau de vie »

Produits d’hygiène : amende record pour entente entre fabricants Douze entreprises, parmi lesquelles Unilever et L’Oréal, ont été condamnées par la cour d’appel de Paris à payer près de un milliard d’euros. Une amende record, de près de un milliard d’euros, a été confirmée, jeudi 27 octobre, par la cour d’appel de Paris, sanctionnant des fabricants de produits d’hygiène et d’entretien reconnus coupables d’entente il y a deux ans. La cour d’appel a confirmé presque intégralement la décision de l’Autorité de la concurrence, qui avait infligé en décembre 2014 une amende de 951,1 millions d’euros à une dizaine d’acteurs clés du secteur. Concertation sur les hausses de prix Ces ententes avaient consisté pour ces entreprises à « coordonner leur politique commerciale entre 2003 et 2006 auprès de la grande distribution et en particulier à se concerter sur les hausses de prix », avait expliqué l’Autorité de la concurrence en 2014. La cour d’appel a néanmoins légèrement diminué le montant total des amendes, qui passe de 951,1 millions à 948,9 millions d’euros.

Inégalités, revenus : les Français noircissent le tableau Revenus, ascenseur social, marché du travail… Le rapport que publie France Stratégie mercredi dresse le portrait d’une France profondément pessimiste. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Sylvia Zappi Un vrai décalage. Le rapport que publie France Stratégie, mercredi 12 octobre, dresse le portrait d’un pays profondément pessimiste. Tiraillé aussi par des fractures – entre riches et pauvres, jeunes et vieux, habitants des métropoles et ceux des zones rurales, entre trajectoires sociales ascendantes et les autres – qui font que chacun se sent du côté des fragiles. En croisant études statistiques, sondages sur la vision de l’avenir des Français et le regard d’une vingtaine de chercheurs, l’organisme de prospective auprès du premier ministre dresse le diagnostic d’un pays tenaillé par le sentiment d’une détérioration de son avenir individuel et collectif.

En Moselle, les salariés de l’usine Smart travailleront 39 heures payées 37 Ce changement, auquel s’opposent toujours les syndicats majoritaires, a lieu un an après le référendum consultatif qui avait divisé au sein de l’entreprise. Les employés de l’usine Smart, à Hambach (Moselle), sont officiellement passés samedi 1er octobre, aux 39 heures payés 37. Ce changement, auquel s’opposent toujours les syndicats majoritaires, est la conséquence du référendum consultatif qui, un an auparavant, avait divisé au sein de l’entreprise. Les dispositifs concernant les cadres – dont une réduction des jours de RTT –, seront mis en place au début de 2017. Lire aussi : Les entreprises françaises à l’heure de l’allongement du temps de travail

La carte du monde de la dette : 40 ans d'évolution en 30 secondes LE SCAN ÉCO - Depuis les années 1990, les pays «en voie de développement» sont devenus les bons élèves de la planète sur le front de la dette. Tandis que les pays occidentaux s'enfoncent dans le rouge écarlate, particulièrement depuis la crise de 2008. Visualisation et explications. 1990-2015: en vingt cinq ans, le paysage mondial de la dette publique a complètement changé. Les pays dits en développement, dont la plupart sont passés par de féroces crises monétaires (Mexique en 1994, pays asiatiques en 1997, Russie en 1998, Brésil en 1998 et 1999, Argentine début 2000), croulaient sous des dettes abyssales dans les années 1990. Ils sont désormais redevenus les bons élèves de la planète en la matière, sous les conseils et la pression du Fonds monétaire international (FMI).

Où va l’argent de l’Etat ? Visualisez en un coup d’œil le budget 2017 Pour la première fois depuis cinq ans, l’éducation nationale sera en 2017 le premier poste de dépenses de l’Etat. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maxime Vaudano Le gouvernement a procédé mercredi 28 septembre au rituel annuel de la présentation de ses grandes orientations pour le projet de loi de finances 2017, c’est-à-dire du budget de l’Etat pour la dernière année du mandat. Lire : Budget 2017 : le gouvernement maintient son objectif d’un déficit public ramené à 2,7 % du PIB Pour vous permettre de vous faire une idée des grandes masses de ce budget, nous l’avons représenté sous la forme de 100 petits carrés : avec un peu plus de 50 milliards d’euros, l’école (ou, plus précisément, l’« enseignement scolaire »), représente presque 13 % du budget.

La disqualification d’un modèle linéaire devenu insoutenable Notre économie s’est longtemps développée de manière linéaire : extraire des ressources, produire, consommer et jeter. Cette conception du développement fondée sur la croissance au service d’intérêts de court terme et sur l’idée d’une abondance infinie du capital « terre » au mépris de ses réelles valeurs atteint sa limite (Fondation Ellen Mac Arthur 2016). Les travaux concordants des scientifiques publiés dans les différents rapports du G.I.E.C. (5e rapport en 2014), établissent un constat sans appel : le réchauffement climatique est causé par l’activité humaine. Le réchauffement climatique entraine des menaces majeures. Il est le résultat de la très forte dépendance du monde occidental aux énergies fossiles (Jancovici 2015). Les enjeux sont fondamentaux : l’objectif de long terme est de maintenir le réchauffement climatique en deçà de 2 degrés par rapport aux périodes pré industrielles.

Les Clés de la Banque : Informations pratiques sur la banque et l'argent - Espace Particuliers     A la une Achats en ligne... soyez vigilants La sécurité du chèque de banque L’indice Big Mac – (The Economist) Deux fois par an, l’hebdomadaire The Economist collecte les prix du Big Mac, de la société McDonald’s, dans une cinquantaine de pays ou zones monétaires (dont la zone euro). Comme le Big Mac est un produit relativement identique partout dans le monde, The Economist compare ses prix de vente dans les différents pays. Le résultat de la comparaison entre les prix observés dans deux pays donne un ratio qui est plus ou moins éloigné du taux de change des monnaies de ces pays, suggérant ainsi une possible surévaluation ou une possible sous-évaluation du taux de change de marché. L’indice Big Mac est donc un outil pour mieux comprendre et, avec cette infographie interactive, pour visualiser la théorie de la parité des pouvoirs d’achat et les notions de sur- et de sous-évaluation des taux de change.

Le jeu de marché du mouton Le jeu de marché du mouton est une expérience ludique collective pour aider à comprendre le fonctionnement d’un marché. Il met en scène la formation d’un prix et la convergence vers un prix d’équilibre à travers l’exemple d’un marché fictif du mouton. Ceci, au cours d’une partie d’ 1 h 15 environ, à laquelle vous pouvez faire participer de 8 à 20 joueurs. Pierre Rondeau, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Les leçons du football pour les théories économiques - Parole d'auteur éco Thèmes et idéesNos invitésNos analysesÉmissions Les incontournables Jérôme Barthélemy Un conseil d'administration décide contre sa volonté: le paradoxe d'Abilène

Related: