background preloader

La Troisième Guerre mondiale a commencé

La Troisième Guerre mondiale a commencé
Par Paul Craig Roberts – Le 25 avril 2016 – Source Strategic Culture La Troisième Guerre mondiale est en cours. Combien de temps avant qu’elle n’entre dans sa phase chaude ? Washington mène actuellement une guerre économique et de propagande contre quatre membres du groupe des cinq pays connus sous le nom de BRICS – Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud. Le Brésil et l’Afrique du Sud sont déstabilisés par des scandales fabriqués. Les deux pays sont truffés de politiciens et d’organisations non gouvernementales (ONG) financés par Washington. Washington a tenté cela contre la Chine, avec les manifestations étudiantes orchestrées à Hong Kong. Pour déstabiliser la Russie, Washington a besoin d’une prise plus solide à l’intérieur du pays, et a travaillé avec les méga-banques de New York et les Saoudiens, pour faire passer le prix du pétrole de plus de $100 le baril à $30. À mon avis, ceux qui poussent aux privatisations sont soit des traîtres, soit de parfaits imbéciles.

http://lesakerfrancophone.fr/la-troisieme-guerre-mondiale-a-commence

Related:  Géopolitique CHINEBRICSECONOMIE - ARTICLES - 1Les USA ou SAM le POULPE 5CES FOUS QUI NOUS GOUVERNENT MAI 2016 - 1

Pékin déplace ses pions en mer de Chine méridionale Les US ne toléreront pas que la Chine réduise sa vulnérabilité stratégique "...En vérité, les États-Unis n'ont rien à faire en mer de Chine méridionale ; en outre, il n'ont pas ratifié la Convention. Donc il est inapproprié pour eux de se mêler ou, pire encore, d'effectuer des démonstrations de sa puissance militaire là-bas. L’Empire du Chaos contre-attaque Par Pepe Escobar – Le 26 avril 2016 – Source strategic-culture Peu de temps après que la motion de destitution contre la présidente Dilma Rousseff a été approuvée au Congrès brésilien par ce que j’ai choisi d’appeler les hyènes de la guerre hybride, le président en souffrance Michel Brutus Temer, l’un des artisans du coup d’État, a envoyé un sénateur à Washington, en tant que petit télégraphiste spécial, pour donner des nouvelles sur le coup d’État en cours. Le sénateur en question n’était pas en mission officielle pour le compte de la commissions des Affaires étrangères du Sénat. Brutus Temer a été alarmé par la réaction médiatique mondiale, qui interprète de plus en plus ce qu’il fait – en duo avec Brutus II, le président notoirement corrompu à la tête de la chambre basse Eduardo Cunha – pour ce que c’est : un coup d’État.

Le règne de l’argent sur le monde [1/2] Par Edward Jay Epstein – novembre 1983 – Source EdwardJayEpstein Dix fois par an – une fois par mois à l’exception d’août et d’octobre – une petite élite d’hommes bien mis arrive à Bâle, en Suisse. Transportant sacs de voyage et attaché-cases, ils descendent discrètement à l’hôtel Euler, en face de la gare ferroviaire. Ils sont arrivés dans cette ville somnolente, venant de lieux aussi hétérogènes que Tokyo, Londres et Washington DC, pour l’assemblée régulière du plus exclusif, opaque et puissant cercle supranational au monde.

George Soros investit dans les médias anti-PiS en Pologne 22 juin 2016 par admin4 Le PiS étant le parti conservateur au pouvoir en Pologne. « Le groupe médiatique polonais Agora, propriétaire, entre autres du journal Gazeta Wyborcza et de la station de radio Tok FM, deux médias gaucho-libertaires violemment anti-PiS, a annoncé lundi dernier dans ses communiqués boursiers le rachat par MDIF Media Holdings de 11,2 % de ses actions. La fin inéluctable de l’euro… Parmi les spécialistes des questions monétaires, la plupart sont hostiles à l’euro. Mais compte tenu du caractère oligarchique des systèmes politiques, ces économistes passent peu dans les médias grand public. L’institut Pomone (« Pour une Organisation MOnétaire Nouvelle en Europe ») vient de publier un ouvrage intéressant intitulé La fin de l’euro monnaie unique. Sous-titre : L’indispensable condition du redressement de notre économie et de l’équilibre économique de l’Europe. Cet institut est présidé par Jean-Pierre Gérard, ancien membre du Conseil de la politique monétaire (organe chargé de définir la politique monétaire de la Banque de France), polytechnicien, et président du Club des N°1 mondiaux français à l’exportation.

L'ONU rejette définitivement la tentative d'annexion de la Mer de Chine Orientale par Pékin La ligne rouge indique la zone qu’entend annexer unilatéralement la Chine communiste BREIZATAO – ETREBROADEL (12/07/2016) La Cour permanente d’arbitrage (CPA) a rendu une décision désavouant Pékin quant à ses tentatives d’annexion de territoires en Mer de Chine méridionale au détriment des Philippines. Le régime communiste chinois s’est lancé depuis 2013 dans une campagne expansionniste sur les mers asiatiques, déclenchant un vaste mouvement d’opposition international. Géopolitique. L'Europe et le recul de l'Amérique L'Europe pourrait bientôt se retrouver face à une occasion exceptionnelle, se libérer de la domination américaine qui pèse sur elle depuis la 2e guerre mondiale. De cette domination, beaucoup d'européens ne veulent pas convenir, ou ne sont même pas conscients, depuis si longtemps qu'ils y sont accoutumés. Pourtant un évènement à portée historique est désormais en train de se produire. On peut penser qu'il sera irréversible.

1987-2016 : comment les Banques centrales nous ont conduit au bord du gouffre Tout à démarré le lundi 19 octobre 1987, le jour où la Bourse de New York perdit 22,6 % en l’espace d’une séance, soit à peu près autant que le cumul des journées du 28 et 29 octobre 1929 (24,5 %). Le lendemain, Alan Greenspan, gouverneur de la Réserve Fédérale, fit une déclaration dont probablement il ne mesurait pas alors toutes les conséquences, déclaration destinée à entrer dans l’Histoire : dorénavant la FED injecterait autant de liquidités que nécessaire – sans limites — pour éviter une récession. 1987 ne fut pas le remake de 1929, mais la boîte de Pandore était ouverte, car de ce jour-là le marché ne cessa de tenir la FED et par la suite toutes les autres banques centrales comme des assureurs tous-risques. Ainsi, en septembre 1998, le fonds d’investissement géant LTCM (80 milliards d’actifs) accusait des pertes colossales et menaçait de faire faillite avec le risque d’un effet domino.

«Il se passe quelque chose»… et c’est pire que ce que vous pensez ! Note du Saker Francophone Nous faisons écho à l'article paru le 19 juin 2016 sur dedefensa.org sous le titre Orlando et la connexion Trump-Flynn en traduisant l'article de Justin Raimond qui se trouve à la base des commentaires de dedefensa.org, minutieux et pertinents, comme à l'accoutumée. Nous vous engageons également à consulter le rapport évoqué par Raimondo dont nous avions fait état le 10 août 2015, voilà bientôt un an, déjà. Trump a raison au sujet des événements d’Orlando, mais pas comme vous l’imaginez Par Justin Raimondo – Le 17 juin, 2016 – Source antiwar Killiary est son nom... Un surnom qui rassemble trois calamités à la fois : « kill », (tuer) « liar », menteuse, et du prénom ne reste que deux lettres. Elle s’est réjouie ouvertement de l’ignoble lynchage de Kadhafi : « Nous sommes venus, nous avons vu, et il est mort », suivi d’un rire vulgaire et de s’applaudir elle-même. La même traite Poutine de Hitler. Washington vient de faire main basse sur le Brésil, par la destitution de la dite corrompue Dilma Rousseff, d’une grande influence dans les BRICS, pro russe, pour mettre en place un agent de la CIA, tout aussi corrompu, Michel Temer, qui est pour le TAFTA, ce qui n’était pas le cas de Rouseff selon Wikileaks. Ce qui met un terme à la bonne collaboration entre les BRICS et la Russie.

Le secret de la mer de Chine du Sud Par Pepe Escobar – Le 26 juillet 2016 – Source Sputniknews.com La mer de Chine du Sud est et continuera d’être la principale poudrière géopolitique en ce début du XXIe siècle, loin devant le Moyen-Orient ou les frontières occidentales de la Russie. Ce n’est pas moins que le futur de l’Asie, ainsi que celui de l’équilibre des rapports Est-Ouest qui sont en jeu. Pour avoir une vue d’ensemble, nous devons nous référer aux écrits du président de l’Académie navale des États-Unis en 1890, Alfred Mahan, le très fondamental L’influence du pouvoir maritime dans l’Histoire, 1660-1783. La thèse centrale de cet ouvrage de Mahan, est que les États-Unis doivent déployer une présence mondiale en quête de nouveaux marchés, et protéger ces nouveaux axes commerciaux par l’intermédiaire d’un réseau de bases navales. Il s’agit de frontières entre différentes possessions coloniales, ce qui implique des problèmes insolubles depuis le départ, dont ont ensuite hérité ces nations à l’ère post-coloniale.

Le futur de l’économie russe – RussEurope On trouvera ci-après les réponses que j’ai données lors d’une interview électronique avec le Club Valdai au sujet de l’avenir de l’économie russe, dans le contexte de faibles prix du pétrole, et qui a été publiée sur le site Russia Direct[1]. Ont aussi participé à ce débat Danila Bochkarev, EastWest Institute fellow on economic security issues (Bruxelles, Belgique) et Radhika Desai, professeur au Department of Political Studies et directeur du Geopolitical Economic Research Group, à l’Université du Manitoba (Canada). Le texte est en anglais. Comment l’économie mondiale va sortir du «Grand Reset»? Par Brandon Smith – Le 11 mai 2016 – Source alt-market.com La remise à zéro globale est une expression couramment utilisée au cours des deux dernières années par Christine Lagarde du Fonds monétaire international, ainsi que par d’autres communicants globalistes. Ces élites ont très rarement réellement parlé de tous les détails, quant à ce que cette remise à zéro signifie. Mais si vous jetez un œil à certaines de mes analyses antérieures sur la fin du jeu économique, vous trouverez ce qu’ils font, à l’occasion, en laissant fuiter des renseignements qui nous donnent une idée générale de comment ils préféreraient voir le monde évoluer au cours des prochaines années ou même de la prochaine décennie. Quelques objectifs sont certains et ont ouvertement été admis.

Related: