background preloader

Actions internationales

Actions internationales
Freshwater is the most important resource for mankind, cross-cutting all social, economic and environmental activities. It is a condition for all life on our planet, an enabling or limiting factor for any social and technological development, a possible source of welfare or misery, cooperation or conflict. To achieve water security, we must protect vulnerable water systems, mitigate the impacts of water-related hazards such as floods and droughts, safeguard access to water functions and services and manage water resources in an integrated and equitable manner. UNESCO works to build the scientific knowledge base to help countries manage their water resources in a sustainable way through the International Hydrological Programme (IHP), through leading the UN-wide World Water Development Report, through the UNESCO-IHE Institute for Water Education in Delft in the Netherlands, through over 20 affiliated research centres on water around the world and through a series of water-related Chairs.

http://www.unesco.org/new/en/natural-sciences/environment/water/

L'eau potable Agence de l'eau RMC Pour rendre l'eau potable, on lui applique des traitements variés qui obéissent tous au même principe : éliminer les éléments de matière contenus dans l'eau par étapes successives, jusqu'aux organismes microscopiques comme les virus et les microbes. Tout cela se fait dans une usine d'eau potable. L'eau que nous utilisons provient du réseau public d'eau. Celui-ci peut être alimenté par un cours d'eau, une nappe phréatique ou encore une source. Les eaux de surface (cours d'eau, lacs, étangs), alimentées par le ruissellement des eaux de pluie, sont utilisées pour l'approvisionnement en eau.

Le service public d'eau potable à l'épreuve du développement durable. - Grenoble 14-15 nov. 2012 - SciencesConf.org Les inscriptions sont ouvertes à partir du lundi 4 juin 2012, jusqu'au 2 novembre 2012 inclus, sur le site suivant : Participants n'appartenant pas aux catégories 2-3-4-5Les frais d’inscription s’élèvent à 150€ pour 2 jours (incluant visite, repas midi et collations, hors repas de Gala : 40€ en sus)Vous ne devez pas cocher les repas de midi lors de votre inscription. Merci d'indiquer si vous venez le 14 novembre, le 15 novembre ou les 2 jours. Le cycle naturel de l'eau La Terre est recouverte à plus de 70 % d'eau. La totalité de l'eau contenue sur terre forme ce que l'on appelle l'hydrosphère, dont le volume total est estimé à 1 400 millions de km3. Cela paraît considérable. Cependant, il convient de relativiser : l'eau douce ne représente que 39,2 millions de km3. L'eau voyage entre ciel et terre. C'est la même eau qui circule partout, recyclée sans cesse depuis 3 milliards d'années comme nous le montrent les sciences contemporaines, la géologie, la météorologie, la climatologie et l'hydrologie...

À Singapour, on sait réutiliser l'eau usée... La cité-État de Singapour manque d’eau. Mais de moins en moins grâce à de gros efforts sur la récupération d’eau de pluie, la désalinisation et le recyclage d’eaux usées. Futura-Sciences a interrogé les responsables du programme Newater, qui, avec des moyens techniques sophistiqués, filtrent les eaux domestiques pour les rendre réutilisables, notamment par l’industrie électronique. Sur une surface de moins de 700 km 2 , Singapour, la cité-État installée au sud de la péninsule malaise, fait vivre plus de 5 millions d’habitants. Perchlorates dans l'eau : un premier bilan… La mobilisation immédiate des pouvoirs publics et des professionnels de l’eau A l’occasion de la découverte de taux élevés de ce composé chimique, en juillet 2011, dans des sources de captage d'eau potable de la Communauté urbaine de Bordeaux, le méconnu « perchlorate d’ammonium » a fait les gros titres. La constatation de taux allant jusqu'à 30 microgrammes par litre dans des zones de captage d'eau potable a conduit les pouvoirs publics à décider de l'arrêt de certains pompages. Dans le cadre de leur programme d’analyses d’auto-surveillance sur la région Nord-Pas de Calais, les entreprises délégataires ont ensuite mis en évidence des traces d’ion perchlorate dans certains captages. Nous sommes aujourd’hui à l’heure de la publication des premiers résultats de la campagne de mesure qui avait été ancée par les pouvoirs publics (Agences Régionales de Santé) en réponse aux questions posées par la présence de traces de perchlorate dans l’eau. Perchlorate d’ammonium : carte d’identité

Eau potable : toujours plus de micropolluants Médicaments, pesticides, l'eau du robinet contient de nombreux polluants à très faible dose. Constat inquiétant. Les mêmes micropolluants ont été retrouvés dans certaines eaux en bouteille grâce à des analyses menées par 60 millions de consommateurs. L'eau du robinet que nous consommons au quotidien contient des traces de fongicides, herbicides, pesticides, médicaments ou certains produits chimiques.

France : Quand la gestion de l’eau fait des vagues La gestion de l’eau à la française se distingue par la délégation massive de ce service public à des entreprises privées. Mais à la lumière de rapports critiques, ce modèle de partenariat est renégocié et pourrait laisser place à un courant de remunicipalisation. Sans pour autant chavirer. Les causes de la pollution Toute activité humaine génère de la pollution, notamment sous forme de déchets, dont une partie peut être évacuée par l’eau. L’urine et les matières fécales que nous faisons disparaître en tirant la chasse d’eau représentent en fait les déchets de notre activité biologique. Tout comme les résidus de lait ou de fromages qui sont emportées avec l’eau qui sert à nettoyer les fonds de cuves ne sont pas autre chose que les déchets de l'activité d'une laiterie ou d'une fromagerie.

Related: