background preloader

Ce que changent les réseaux sociaux d’entreprise (1/2)

Ce que changent les réseaux sociaux d’entreprise (1/2)

Ce que changent les réseaux sociaux d'entreprise (2/2) Les réseaux sociaux d’entreprise bouleversent les méthodes et l’organisation du travail. Si ces nouveaux médias internes ont un réel intérêt pour l’entreprise, ils apportent aussi leur lot d’inquiétudes… Pour les salariés et le management. Les réseaux sociaux d’entreprise présentent-ils des risques ? Quel est leur impact sur la communication et le management ? Les réseaux sociaux d’entreprise prennent leur place. Résistance au changement Les salariés les moins habitués aux réseaux sociaux pourront voir dans ces outils internes un dispositif de surveillance, celle de la hiérarchie sur leur activité. Prise de parole Une des dérives possibles, et des craintes du management, serait de retrouver sur le RSE des débordements similaires à ceux que l’on peut rencontrer sur les blogs ou Facebook (commentaires déplacés, bad buzz,… ). Vie privée Nombre de salariés craignent que le réseau social d’entreprise porte atteinte à leur vie privée. Perte de pouvoir Sécurité des informations Qu’en pensez-vous ?

La mode du Facebook interne Orange, Bouygues Telecom, Danone, IBM... En pionnières, ces grandes entreprises ont créé leur Facebook interne. Un réseau imaginé sur le même modèle, mais exclusivement réservé aux salariés de l'entreprise. En créant leur propre Facebook, ces employeurs découvrent en chemin quelques embûches. L’état de l’art du community management : édition 2012 Comme tous les ans à la même époque, le Community Roundtable nous gratifie de la nouvelle édition de son rapport sur l’état de l’art en matière de communautés, justement appelé “State of Community Management 2012“. Le rapport est disponible gratuitement alors aucune raison de vous priver de le lire. Établi par des professionnels reconnus et bénéficiant des retours d’expérience d’un grand nombre d’entreprises membres et de praticiens aguerris c’est en général le “must read” de l’année sur la question. Que retenir de cette édition ? On y apprend que la tendance communautaire fait de plus en plus sa place dans l’entreprise. Plus facilement sur l’externe que sur l’interne d’ailleurs pour des raisons managériales et culturelles que je pense pas avoir besoin de rappeler une fois de plus ici. Une autre, justement, de savoir comment intégrer ces communauté dans les workflows et business process existants. J’aimerais d’ailleurs m’étendre un peu sur ce point. Un dernier point pour finir. Google+

Management et réseaux sociaux Jeux d'ombres et de lumières sur les organisations La lecture des travaux sociologiques et gestionnaires qui se sont intéressés aux réseaux sociaux dans les organisations fait apparaître que le réseau social porte un éclairage nouveau sur trois éléments-clés de la dynamique organisationnelle : l’action individuelle, la coopération intra-organisation-nelle et les relations interorganisationnelles. À ce titre, en sciences de gestion, la théorie des réseaux sociaux est abordée comme une théorie de l’action, comme un principe organisationnel ou comme un mode de gouvernance. 1. Une théorie de l’action En se proposant d’analyser simultanément l’action et son contexte relationnel, la théorie des réseaux sociaux se pose en véritable théorie de l’action (Huault, 1998). L’analyse de la nature des liens, proposée par Granovetter dans son article fondateur de 1973, “The Strength of Weak Ties” part de l’idée que les individus entretiennent une multitude de liens, mais que tous ne sont pas de même nature et n’apportent pas les mêmes bénéfices. 2. 3.

Les réseaux sociaux internes doivent s'inspirer de Facebook ou LinkedIn Pour augmenter l'utilisation des plates-formes collaboratives en interne, les firmes doivent s'aligner sur les modèles grand public en termes de conception et de fonctions. Allouer leur gestion aux bonnes équipes est aussi une priorité. Bien que les réseaux sociaux d'entreprise soient généralement considérés comme d'importants leviers de performance, il semblerait que ces plates-formes ne soient pas encore aussi populaires que prévu. Selon une étude réalisée par InformationWeek, alors que 87% des sociétés disposent de ce type d'outils en interne, seuls 13% des personnes interrogées considèrent leur déploiement comme un franc succès. En tête de liste des obstacles rencontrés par les firmes : l'adoption du réseau social par les employés (35%). Intégrer des fonctionnalités, notamment l'e-mailing Redonner les clefs aux départements IT

L’usage des réseaux sociaux dans les entreprises (1/2) | Le blog de la communication digitale L’Observatoire Cegos a mené l’enquête auprès de 1 200 salariés et 300 responsables de réseaux sociaux dans les entreprises afin de mieux comprendre l’impact des médias sociaux sur l’activité professionnelle. Les salariés parlent-ils de leur entreprise sur les réseaux sociaux ? Qu’en disent-ils ? Quel impact les réseaux sociaux ont-ils sur leur travail ? Un usage professionnel plutôt « passif » des réseaux sociaux Premier constat de cette étude, les salariés sont très présents sur les réseaux sociaux, surtout les plus jeunes. L’usage des réseaux sociaux relève principalement de la sphère privée. Un meilleur accès à l’information, un impact globalement positif … mais jugé chronophage Les réseaux sociaux ont indéniablement une incidence sur l’accès à l’information puisque près d’un tiers des salariés affirme que cela améliore cet accès : c’est le point le plus positif qui ressort de cette étude. Des pratiques différentes selon les CSP

La communication 2.0 Inconvénients Votre e-réputation Communiquer sur internet nécessite de suivre ce que l’on dit de vous, de votre entreprise, de vos produits car il n’y a plus de limite entre vie privé et vie professionnelle. La gestion des paramètres de sécurité et de vie privé contribuent à limiter ce décloisonnement, ainsi qu’une veille de ce qui ce dit sur votre entreprise. Être ou ne pas être connecté?Le fait de ne pas être présent sur internet, n’empêche pas vos clients ou futurs clients de parler de votre structure. Être présent là où l’on parle de vous, vous permet de vous défendre, ou de trouver des solutions face à des clients mécontents que vous ne soupçonniez peut être pas. Travailler sur votre communication en ligne vous permet de créer une communauté qui considère votre société « comme un ami », comme un lien plus ou moins fort qui lie votre marque à l’internaute, à votre client.

Emploi : Un Facebook interne chez Renault Le constructeur automobile a lancé son réseau social en interne. Objectif : créer la communauté de travail la plus vaste possible, au-delà des frontières. En deux semaines, quelque 3500 profils ont été créés. Comme de plus en plus d'entreprises, Renault s'est laissé séduire par un réseau social interne. Nommé My Declic, qui était déjà le nom de l'intranet du groupe, le service s'adresse aux 128.322 salariés du groupe, peu importe leur rôle et leur position hiérarchique. À peine 15 jours après son lancement, 3500 profils ont déjà été créés. Le principe est le même que sur Facebook: chaque employé dispose d'un mur où il peut faire part de ses remarques et de ses commentaires, et qui est accessible à tous les autres utilisateurs. Réunir tous les salariés, au delà des frontières Aujourd'hui, un tel outil de communication est devenu important pour plusieurs raisons. De la même manière, les rythmes de fabrication se sont accélérés. » Les annonceurs s'éparpillent trop sur Internet

Related: