background preloader

Ultra Violence.

Ultra Violence.
Récemment, j’ai suivi une formation sur les violences conjugales. En fait, c’était plutôt sur les violences tout court. J’avais vraiment très envie d’y aller. D’abord, parce que ma copine Docteur Milie y allait aussi et que ça me faisait plaisir de la voir. Ensuite, parce que deux des experts étaient des super stars de la violence, les Dr Gilles Lazimi et Dre Muriel Salmona (<- Oui oui ! Celle-là même dont parle – presque – tout le temps Opale !!). Depuis quelques temps, déjà, j’essayais de donner une place à la recherche et au dépistage des violences. Bref, mon potentiel d’amélioration était infini. Déjà, grâce à mon groupe de pairs magique, j’avais un peu commencé à déblayer le terrain. Le séminaire a commencé comme ça : « On a tous des patient.e.s qui, quand on voit leur nom sur le carnet de rendez-vous, nous font soupirer… »Oui, des comme ça, on en a. Eh bien j’ai appris que pour nombre de ces patient.e.s, effectivement, c’est « dans la tête ». Voici donc ce que j’en ai retenu : Anna

https://docteurgece.wordpress.com/2014/10/21/ultra-violence/

Related:  ViolPsychoTraumatismes / Stress post-traumatique

Comment le cerveau répond à la violence Les récits de victimes de violences ne manquent hélas pas, avec lorsqu'ils sont exposés publiquement, une étrangeté. Au lieu de susciter une compassion légitime, ils déclenchent parfois des réactions d'incompréhension de ceux qui ne les ont pas vécues en raison du manque de réaction des victimes. Les progrès de la neurobiologie et des techniques sophistiquées d'imagerie cérébrale éclairent pourtant d'un jour nouveau ce qui se passe dans le cerveau lors d'une agression et la constitution, ensuite, d'une mémoire traumatique. Comment le cerveau supprime-t-il les mauvais souvenirs - Actualité Houssenia Writing On a découvert un circuit cérébral qui nous permet d’oublier la peur et l’anxiété. Le cerveau possède une capacité remarquable pour nous alerter sur les menaces. La nuisance sonore, les odeurs suspectes ou les prédateurs en approche nous envoient des impulsions électriques qui alertent nos neurones sensoriels. Ce processus déclenche les circuits cérébraux sur la peur ce qui nous incite à fuir ou à combattre. Le cerveau est aussi capable de savoir lorsqu’une menace initiale a été résolue ou qu’elle est désormais sans danger. Mais parfois, ce processus ne fonctionne pas et le cerveau crée des associations anormales.

"La raison secrète pour laquelle nous voulions épouser des vierges" Trouvée dans « Histoire de réussir », très chouette recueil de nouvelles de Russell Banks (éditions Babel) : « Pour ma part, quand je serai marié, me disais-je, l'adultère serait tout à fait inimaginable, au même titre que le meurtre. Bien que puceau, j'étais par ailleurs un mâle adulte en parfaite santé, et l'idée de pouvoir faire l'amour avec une femme quand je le désirais (c'est-à-dire tout le temps, vingt-quatre heures sur vingt-quatre) me grisait à la limite du supportable. Un psychologue explique pourquoi l’être humain adore tripper Chercheur en psychologie à l'université de Lancaster, James Carney consacre l’ensemble de ses recherches à la compréhension de ce qui lie les êtres humains en société. Dans cet immense ensemble, le psychologue a laissé son intérêt le porter jusqu’aux substances psychoactives et autres drogues. Le 10 juin dernier, le psychologue publiait une tribune dans The Conversation, affirmant que « les humains ont un désir inné à se défoncer ». Nous l'avons donc appelé pour en savoir plus, à commencer par les raisons l'ayant poussé à étudier les drogues. « Les discours autour de ce sujet sont souvent moralistes, nous explique-t-il. Pour ma part, je suis bien plus intéressé par une vision scientifique. »

CONSÉQUENCES Page élaborée à partir des travaux du Dr Muriel Salmona sur les mécanismes psychologiques et neurobiologiques psychotraumatiques. Tous droits réservés, demander l'autorisation de l'auteur drmsalmona@gmail.com avant toute reproduction sur internet ou sur les supports traditionnels. Pour mieux comprendre cette page, lire auparavant MECANISMES Après une déconnexion de l'amygdale lors d'un grave traumatisme, par exemple après des agressions sexuelles répétées, le circuit du stress reste hypersensible du fait du piégeage de la mémoire implicite non-consciente de l'événement dans l'amygdale (puisque que cette mémoire n'a pas pu être transformée par l'hippocampe en mémoire explicite autobiographique contextuelle), cette mémoire reste vive, chargée de l'émotion initiale, mais sans représentation, sans lien par rapport au contexte. Les conséquences de la mémoire traumatique et de la dissociation dues aux violences, que celles-ci soient actuelles ou passées, sont donc :

La pornographie c’est ce à quoi ressemble la fin du monde (Chris Hedges) Article original publié en anglais sur le site de truthdig.com, le 15 février 2015. Christopher Lynn Hedges (né le 18 septembre 1956 à Saint-Johnsbury, au Vermont) est un journaliste et auteur américain. Récipiendaire d’un prix Pulitzer, Chris Hedges fut correspondant de guerre pour le New York Times pendant 15 ans.

La fessée recule partout mais pas en France - Edition du soir Ouest France - 04/02/2016 Une comédie, un caractère de cochon, un caprice, un mensonge ou une bêtise. Des joues qui rougissent. Un léger rictus narquois. Un soupçon de provocation. Viol : quelle prise en charge pour les victimes Par La rédaction d'Allodocteurs.fr rédigé le 2 novembre 2009, mis à jour le 6 février 2014 Plus de 150.000 femmes seraient violées chaque année en France, mais moins de 10% d'entre elles portent plainte. Qu'en est-il du suivi psychologique des victimes ? Sont-elles prises en charge ? Comment se remettre d'un tel traumatisme ? Sommaire

Le cerveau des victimes de violences sexuelles serait modifié : ce n'est pas irréversible Image d'un cerveau humain aux rayons X (PURESTOCK/SIPA). Une étude récente menée par une équipe de chercheurs internationaux (allemands, américains et canadiens), et publiée début juin 2013 dans l'"American Journal of Psychiatry", a mis en évidence des modifications anatomiques visibles par IRM de certaines aires corticales du cerveau de femmes adultes ayant subi dans l’enfance des violences sexuelles. Fait remarquable, ces aires corticales qui ont une épaisseur significativement diminuée par rapport à celles de femmes n’ayant pas subi de violences sont celles qui correspondent aux zones somato-sensorielles des parties du corps ayant été touchées lors des violences (zones génitales, anales, buccales, etc.). Et l’épaisseur de ces zones corticales est d’autant plus diminuée que les violences ont été plus graves (viols, plusieurs agresseurs,…).

Comprendre la théorie de l'attachement Je vous invite vraiment à la regarder jusqu’au bout malgré la longueur de cette vidéo. Pour celles et ceux qui ne pourraient pas la visionner, je vous en propose un résumé ci-dessous avec les idées principales. La théorie de l’attachement est une théorie des besoins émotionnels des bébés. Quand la figure d’attachement répond aux besoins émotionnels de l’enfant, ce dernier se sent mieux et peut se calmer. Dans la théorie de l’attachement, les caprices et le « cinéma » n’existent pas. Dès le début de sa vie et au long de celle-ci, toutes les situations de détresse dans le monde intérieur ou extérieur de l’enfant déclencheront des comportements d’attachement.

MÉCANISMES Page élaborée à partir des travaux du Dr Muriel Salmona sur les mécanismes psychologiques et neurobiologiques psychotraumatiques. Tous droits réservés, demander l'autorisation de l'auteur drmsalmona@gmail.com avant toute reproduction sur internet ou sur les supports traditionnels. résumé : animation présentée par le magazine de la santé de France 5 sur les mécanismes psychotraumatiques lors d'un viol DEFINITIONDESCRIPTION DE LA RÉPONSE ÉMOTIONNELLE Un circuit de peur conditionnée - CONDUITES D'ÉVITEMENT CONDUITES DISSOCIANTES À RISQUE Définition Il s'agit de mécanismes psychologiques et neurobiologiques exceptionnels de sauvegarde exceptionnels qui se mettent en place lors du traumatisme.

Je connais un violeur Je connais un violeur. C’est un ami, c’est un ami de ma meilleure amie. On avait déjà passé une nuit ensemble, je ne voulais pas coucher avec lui, il l’a bien pris et a été adorable. Contrôler son stress grâce à une simple spirale... Voici 3 techniques données par Francine Shapiro, qui a inventé la psychothérapie EMDR, dans son dernier livre, Getting Past Your Past: Take Control of Your Life With Self-Help Techniques from EMDR Therapy de la plus simple, la spirale, à la plus riche, les 4 éléments… Imaginez un événement perturbant qui vous met en détresse au maximum à trois sur une échelle de zéro à 10.

Related: