background preloader

L’influence des images violentes sur les enfants n’est jamais directe

L’influence des images violentes sur les enfants n’est jamais directe
Un chercheur Inserm, une psychologue et deux psychiatres enfilent les perles sur les images violentes dans un article publié sur Lemonde.fr : Grandir avec la violence pour modèle. On y apprend que de manière “indiscutable”, images violentes rendent violents. Les images violentes agiraient à plusieurs niveaux. Il ne fait pas de doute pour les auteurs que les enfants sont dans une situation de grande vulnérabilité face aux images. ils sont au contact plusieurs heures par jour avec des images et ces images ont des contenus violents. Il y a pourtant beaucoup à discuter sur cette assertion. Déclaration conjointe Le 26 juillet 2000, plusieurs associations américaines font une déclaration conjointe sur l’impact de la violence de divertissement sur les enfants. “Les conclusions de la communauté scientifique, basée sur 30 années de recherche, est que regarder des images violentes peut conduire à l’augmentation d’attitudes, de valeur et de comportement agressifs, particulièrement pour les enfants,

Enfants maltraités : deux morts par jour L'Inserm juge le nombre d'infanticides sous-évalué en France. La revue médicale "The Lancet", elle, évaluait à 10 % en moyenne la proportion d'enfants maltraités ou négligés dans différents pays développés. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Gaëlle Dupont L'enfance maltraitée, ce n'est pas seulement une succession de faits divers effroyables mais apparemment isolés, comme l'affaire de la petite Marina Sabatier, morte en 2009 à l'âge de 8 ans sous les coups de ses parents, ou celles de ces bébés retrouvés dans des congélateurs (trois cas depuis mars). La maltraitance est "un phénomène de santé publique massif", estime l'épidémiologiste Anne Tursz, directrice de recherche à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Le colloque organisé au Sénat vendredi 14 juin sous l'égide du sénateur (PS) André Vallini vise à faire comprendre l'enjeu. Le nombre d'enfants concernés est considérable. Un article publié dans la revue médicale The...

Prévention et lutte contre les violences en milieu scolaire : point d'étape En vidéo : intervention de Vincent Peillon lors du point d’étape sur les travaux de la délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire En vidéo : Eric Debarbieux présente l'"Enquête de victimation et climat scolaire auprès des personnels du second degré" Agir ensemble avec détermination en faveur d’un climat scolaire apaisé et serein Lors de l’installation de la délégation ministérielle à Amiens le 12 novembre dernier, le ministre de l’éducation nationale a affirmé sa volonté de "briser le silence" : "c’est la première fois que l’éducation nationale reconnaît en tant qu’institution le problème de la violence scolaire". Les plans qui se sont succédé en France ces dernières années ont en effet le plus souvent abordé cette question de manière partielle et court-termiste, c’est-à-dire au gré des faits divers et par le seul prisme de la lutte contre la délinquance et la violence d’intrusion. Ce dispositif a rencontré un grand succès.

Une BD contre les violences sexuelles sur les enfants. Chaque année, un collectif d'auteur-es (scénaristes, dessinateurs-trices, journalistes) sortira une Bande Dessinée thématique sur le thème des violences sexuelles faites aux enfants afin de mieux informer la société dans son ensemble. Les bénéfices seront reversés à 2 associations qui luttent contre la pédocriminalité. Cette BD sortira le 20 novembre, journée internationale des droits des enfants. LE THEME DE CETTE ANNEE : "Outreau, la justice et la parole de l'enfant". Pourquoi? Nous avons tous été sur-informés pendant l’affaire dite d’Outreau. Les enfants ont bien été victimes de violences sexuelles, qui s'en souvient? La victime Environ 20% des femmes et 5 à 10% des hommes disent avoir subi des violences sexuelles dans leur enfance, et 25 à 50% des enfants déclarent être physiquement maltraités. L'agresseur 72% des auteurs de violences sexuelles sur mineurs signalés sont des personnes appartenant à la famille. La plainte Pour en savoir plus: CRIFIP:

Rencontre avec François Dubet. École : la révolte des « vaincus » ? Depuis quelques années, la violence scolaire est devenue un thème récurrent et préoccupant. Certains la voient comme la conséquence d'un malaise social qui entrerait dans l'école. Quel est votre point de vue sur cette question ? Il est certain que la massification de l'enseignement associée à de lourdes difficultés économiques a fait entrer dans l'école les violences de la « rue », les violences adolescentes, parfois délinquantes... Par ailleurs, et très étrangement, le thème de la violence de l'institution scolaire a totalement disparu du discours des sociologues de l'éducation depuis une quinzaine d'années. Comment expliquer les phénomènes contemporains de violence scolaire ? La violence contemporaine manifeste un autre registre de domination. - La première consiste à dire : « Je ne joue plus » ; l'élève se retire. - La deuxième consiste à jouer le jeu de manière routinière. Ne serait-ce pas dû à une conception bien française de la « réussite scolaire » ? François Dubet

Éducation | le blog de Gabriel GONNET Interview de Gabriel GONNET, réalisateur du film Extrait du film Marguerite B.: une histoire singulière. Disponible sur le site de La CATHODE Comment vous est venu l'idée du film Marguerite B.? J'ai réalisé deux films sur la violence dans les banlieues, j'ai pu recueillir de nombreux témoignages. Le phénomène de la violence concerne d'ailleurs tout un chacun. Dans les témoignages que j'ai recueillis, la violence était omniprésente: qu'elle soit morale, que ce soit du harcèlement, de la violence subie qui engendre le plus souvent de la violence agie. A l'époque de Marguerite, le vagabondage était un délit, des vols insignifiants pouvaient déboucher sur le placement dans une "maison". Le livre de Béatrice KOEPPEL a été pour moi une révélation. Le besoin de raconter l'histoire de Marguerite, aujourd'hui, est une façon d'interroger notre manière de penser, aujourd'hui. Comment réagissez vous au personnage de Marguerite? Cette souffrance est insuffisamment prise en compte. Les éducatrices?

Jeux dangereux - "Jeux" dangereux et pratiques violentes La prévention en milieu scolaire Parler de jeux dangereux montre la difficulté de rester vigilant dans l'espace ludique qu'est la récréation à l'école. C'est dans l'apprentissage de la citoyenneté, du respect d'autrui que le jeune, dès le primaire, peut comprendre comment se prémunir de tels risques, tout en restant dans la dynamique du groupe de pairs. Comme le souligne l'ethnologue Yan Bour, " le jeu fait référence à la société adolescente et au rang que l'on y tient. Il suppose donc un ordre social, hiérarchique, qui contribue à la construction identitaire de chaque sujet. " in « Jeux dangereux » entre adolescents. Cette prévention ne doit pas être alarmiste mais tenir compte des réels risques pris par des jeunes qui, entre mimétisme et émulation, peuvent s'entraîner dans ces jeux dangereux. La recherche universitaire dénombre en général trois grandes catégories de jeux dangereux : les jeux de non-oxygénation, les jeux d'agression et les jeux de défi, avec des combinaisons possibles.

Tirer leçon enquête

Related: