background preloader

Comment choisir son flash ?

Comment choisir son flash ?
La photographie au flash est une pratique ardue, souvent délaissée par les photographes. Mal maîtrisé, le flash écrase les perspectives et donne des résultats décevants. Pourtant, il peut se révéler extraordinaire, quel que soit le genre photographique dans lequel vous exercez ! Que vous utilisiez le flash d'appoint de votre appareil ou un flash de reportage plus conséquent, les possibilités qu'offre ce petit éclair de lumière sont immenses… Le flash embarqué : un gadget ou un incontournable ? Pour commencer, intéressons-nous aux flashes d’appoint embarqués dans certains appareils. Le petit flash d’appoint du Canon EOS 600D et le bouton permettant de le déployer : ne sous-estimez pas ses possibilités ! Cependant, tous les reflex n’en sont pas systématiquement équipés. Les reflex professionnels Canon EOS 1D Mark IV et Nikon D3x sont dépourvus de flash d’appoint. Tous les COI (Compacts à Objectifs interchangeables) ne disposent pas d’un petit flash d’appoint. Compatibilité sans fil

Comment utiliser un flash avec un reflex numérique ? Article proposé par Jean-Pascal Bailliot pour Nikon Passion Au sommaire : quelques bases sur la photo au flashles différents types de flashsla synchronisation avec le boîtierles différentes utilisations du flashles pièges du flash Les flashs électroniques modernes peuvent fonctionner de différentes façons sur les reflex numériques actuels et il est parfois un peu difficile de s’y retrouver. Ce dossier fait le point sur les différents modes de fonctionnement, il comprend également des informations génériques sur le flash, son fonctionnement et le couplage avec un boîtier photo. Quelques bases Le flash est un accessoire qui permet, lors de la prise de vue, d’ajouter une source de lumière artificielle d’une température comprise entre 5000 et 6000 Kelvin (la lumière du soleil est de 5400 K). La puissance d’un flash est indiquée en Nombre Guide (NG). Cette valeur est actuellement exprimée par Nikon avec un objectif de 35 mm à 100 ISO. Il est possible de calculer le NG pour une autre sensibilité :

Choisir un flash photo : comparatif parmi 24 modèles Lorsqu’on cherche à s’équiper en matériel photo on se retrouve vite perdu parmi les différentes marques, les différents modèles, les prix qui passent du simple au double et j’en passe… J’ai récemment voulu m’équiper avec des flashs “cobras” pour faire de la photo de studio en mode déporté, vu que je veux créer des éclairages complets avec 1,2,3 ou même 4 sources de lumière il m’a donc fallu investir dans 4 flashs différents et ça peut potentiellement fait mal au portefeuille ! Je vais donc partager avec vous ma méthode pour choisir un flash photo, ainsi qu’ un comparatif complet de 24 flashs (les plus courants) en se basant sur 4 critères importants : La puissance d’un flash est exprimé par un chiffre : le Nombre Guide Je vous épargnerais le calcul complexe de ce chiffre, sachez juste qu’il est donné en général pour un nombre d’ISO fixe : 100 ISO. Plus un flash est puissant et … c’est logique, plus il éclairera sur un grande distance. Le Mode “Esclave” ou la présence d’une cellule optique

The best photography websites. Sell photos. Old Finnish People With Things On Their Heads | Lara Sanchez Almost a year ago I discovered this photo series at Kiasma – The Museum of Modern Art in Helsinki, Finland. Photographers, Karoline Hjorth and Riitta Ikonen came up with something truly peculiar and special, in their photo series Eyes As Big As Plates. Their subjects are old, super serious and Finnish, all while wearing ridiculous “organic” head pieces and attire…need I say more? Images via VisualNews and Riitta Ikonen. Compact, Bridge, Réflex: qu’est-ce que c’est donc? | Club Photo Boisbriand On m’a plusieurs fois posé la question à savoir quelle était la différence entre compacte, bridge et réflex. Faisons donc le tour de ces trois grandes classes d’appareils ensemble! Je tiens d’abord à vous avertir que cette petite introduction est nécessairement brève et superficielle. Je pense cependant que, dans ses grandes lignes, elle est exacte. Commençons donc: Les Compacts La caractéristique principale d’un appareil compact, c’est justement qu’il est compact. L’organisation physique d’un appareil compact, vu en coupe, donnerait à peu près ceci: Un compact vu en coupe On a une lentille fixe, avec possibilité de focus, parfois même de zoom mais de façon assez limitée, une chambre pour le senseur ou le film, et pas grand-chose d’autre. Les appareils compacts sont généralement relativement peu dispendieux et offrent souvent une résolution élevée, du genre 5 mégapixels et plus. Un exemple d’appareil compact: l’Olympus FE-230: Les Bridges En coupe, un bridge ressemblerait à ceci: Les réflex

Choisir un flash pour son reflex Bienvenue sur Apprendre la Photo !Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez peut-être faire un tour sur la page Par où commencer, qui vous aidera à vous y retrouver parmi tous les articles.Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! :) Lorsque l’on se lance dans la photo on pense forcément à s’équiper avec un bon boitier et de bons objectifs… mais il ne faut surtout pas que vous négligiez les accessoires qui feront la différence dans votre pratique. Ceci est un article invité de Samir du blog Studio Photo Numérique, qui distille ses conseils photo, en particulier sur le studio et le post-traitement. Le flash est un élément essentiel pour réussir ses photos dans des conditions de lumière pas toujours évidentes. Ne vous inquiétez pas cet article est là pour vous guider ! L’importance de la lumière crédit photo : atomDocs Les Inconvénients du flash intégré Le flash intégré ne doit constituer qu’une solution de “secours”, il faut vraiment privilégier un flash “externe”. Puissance

Rectifier localement l'exposition avec les masques de fusion Rater une photo à cause d'une exposition qui dérape, c'est facile. On fait le point sur un bâtiment avec une mesure d'exposition calée en "spot" et paf, le ciel autour est blanc immonde. L'image aurait pu être superbe, elle est ratée. Les masques de fusion dans Photoshop sont un outil très précieux pour rattraper ces erreurs, car on les applique au pinceau. Avec de la patience et de la précision, les masques de fusion de Photoshop pourront rectifier le tir. Nous allons travailler à partir d'une image en apparence simple à traiter. La première chose à faire à partir de cette image ratée est de vérifier que les zones surexposées contiennent encore de l'information. Ci-dessous on voit qu'en baissant d'un peu plus de 2 IL, le ciel bleu zébré de fins nuages réapparaît. À partir de là deux options se présentent pour le reste du travail. Avant de commencer: identifier les difficultés pour se faciliter le travail... ... et préserver le naturel de la photo Au travail ! Voici un crop du résultat.

Où trouver des photos gratuites et de qualité pour vos créations ? Un nouveau mouvement de partage a vu le jour sur le web depuis quelques mois : les designers et photographes s’organisent pour mettre à disposition des photos gratuites, libres de droits et de qualité pour vos créations. Traditionnellement en agence, les photos pour illustrer nos maquettes et un projet finalisé proviennent de banques d’images comme IStock, Fotolia, Shutterstock ou encore Getty Image pour ne citer qu’elles. Les banques de photos libres de droits et gratuites existent-elle depuis belle lurette, comme le site SXC.hu par exemple. Au-delà de ces méthodes « classiques », une sorte de tendance d’entraide entre créatifs du web voit ouvrir de nouveau sites, proposant des photos gratuites de toutes beautés. Évidement, ici, pas de moteur de recherche multi-critères, pas de séries de photos, pas de portraits… Non, sur ces sites vous trouverez des photos originales pour illustrer vos sites web. Unsplash Gratisography Le site vient tout juste de voir le jour. Little Visual Dotspin

Comprendre la photo Flash » Accéssoires pour flash cobra : les rendus en photo Vous l’attendiez avec impatience, je vais vous donner en photo les rendus de mes différents accéssoires flash. J’ai commandé ces accéssoires, un ring flash, et un parapluie. Ces accéssoires donnent des rendus de lumières différents des uns des autres. De la lumière dure à la lumière douce, tout y est. Gary Fong,Parapluie,Ring Flash,Snoot,Nid d’abeille,Barn door,Grosse lampe,Diffuseur blanc et de couleurs En fonction de l’utilisation de ces accessoires, de leur placement par rapport au sujet, et de la puissance du flash, il existe un nombre infini de combinaison pour éclairer un sujet. Pour mes tests, j’ai pris une poupée qui présente un aspet plastique et tissu. Les conditions de prise de vue sont les suivantes : Le sujet est situé à 8 cm du mur, et est adossé la pochette du flash. Le flash direct sur sujet sans accessoire La photo est prise en portrait. Le flash avec rebond sur le plafond La lumière devient plus douce. Le ring flash Le Gary Fong, flash vers le haut Le diffuseur Photo floue.

La portée d'un flash : le nombre-guide En bref Le nombre-guide (parfois abrégé "NG") caractérise la puissance maximale de l'éclair d'un flash. Il permet de connaître la distance maximale à laquelle un sujet gris neutre sera correctement exposé : le nombre-guide est le produit de la distance en mètres et de l'ouverture relative de l'objectif ("nombre F"). On divise donc la distance d'éclairage par deux lorsqu'on double l'ouverture. La sensibilité joue aussi. Flash automatique La plupart des flashes actuels sont prévus pour fonctionner de manière totalement automatique. Cette technique est dite TTL, pour Through the lens, la mesure se faisant ainsi par l'appareil, à travers l'objectif photographique. À gauche, la griffe ISO 518, utilisée par la quasi-totalité des constructeurs (ici, Pentax). Les flashes de même marque et de même époque que l'appareil fonctionnent généralement sans soucis. La plupart du temps, vous n'aurez donc pas à vous préoccuper des réglages du flash : il négociera lui-même directement avec l'appareil.

Extend : Digital Negative (DNG) | Adobe Photoshop CS5 Raw file formats are extremely popular in digital photography workflows because they offer creative professionals greater creative control. However, cameras can use many different raw formats — the specifications for which are not publicly available — which means that not every raw file can be read by a variety of software applications. As a result, the use of these proprietary raw files as a long-term archival solution carries risk, and sharing these files across complex workflows is even more challenging. The solution to this is Digital Negative (DNG), a publicly available archival format for the raw files generated by digital cameras. Hundreds of software manufacturers such as Apple and Google have developed support for DNG. In addition to the Digital Negative Specification, Adobe provides the free Adobe DNG Converter (Windows | Mac OS), which easily translates raw files from many of today's popular cameras.

HDR Photoshop effect The most important is first step, it is a base of HDR Photoshop effect. Use command image > adjustment > shadow/highlight and set up values: shadows amount: 50%, tonal width 45%, radius 41 px; High-light amount 83%, tonal width 76%, radius 1120px; Duplicate layer "base" and set up its layer blending to Color Dodge. This blending gives picture strong colors and cause that light areas turn into pure white. In next step it will be repaired by another layer blending. Do the same thing as in the second step, but layer blending is set up to Linear Burn now. Fourth step is easy, it profits from third step. Now it's time to adjust picture look, try to experiment with layer opacity. Set up foreground color to white and use command select > color range with fuzziness set up around 100. The last step colorize picture into red tones. I use some other adjustmenst to achieve HDR look. If you are interested in real HDR, try article on wikipedia or on my blog: HDR fotografie

Related: