background preloader

Lait Vache info

Lait Vache info
Related:  L214 (association de protection des animaux d'élevage, pêche)Réalité et Conséquence de l'élevageAlimentation

1000 vaches : un projet à empêcher Actualités : Des membres de la Confédération paysanne ont démonté quelques éléments de la salle de traite pour protester contre le projet. Maintenant : Contactez Senoble, entreprise qui collecterait le lait de la ferme des 1000 vaches.29 juin : grande fête anti-élevage de 1000 vaches à Drucat. Nous vous y attendons nombreux.28 octobre : procès à Amiens de membres de la Confédération paysanne. Soutenons-les ! Un projet à empêcher Dans la Somme, un projet d'élevage de 1000 vaches laitières et 750 veaux et génisses suscite la résistance des habitants des communes concernées. Pourquoi s'opposer au projet Février 2014 : dépôt d'un référé suspension de permis de construire Le lundi 17 février a été déposé devant le Juge du Tribunal administratif d'Amiens un référé demandant la suspension du permis de construire de l'élevage dit des 1000 vaches. Une semaine de mobilisation du 6 au 10 janvier 2014 Les vaches en colère mobilisées du 6 au 11 janvier A l'action depuis février 2012 Pétition en ligne

Une limace de mer jette son pénis après chaque relation sexuelle Chromodoris reticulata vit dans l’ouest du Pacifique ainsi que dans l’océan Indien. Ce nudibranche, un mollusque marin hermaphrodite, peut atteindre six centimètres de long, se nourrit d’éponges et se reproduit au printemps et au tout début de l’été. © Sekizawa et al., Biology Letters, 2013 Une limace de mer jette son pénis après chaque relation sexuelle - 2 Photos Les nudibranches, des mollusques marins, sont aisément reconnaissables grâce à la présence d’excroissances tégumentaires. Ces papilles sont des branchies dites nues, car elles ne sont pas protégées par une coquille. Elles peuvent de plus abriter des prolongements de la glande digestive. Ces limaces de mer possèdent à la fois les organes génitaux mâles et femelles. Ce pénis de Chromodoris reticulata (la doris réticulée du Pacifique ouest) a été photographié dans l'eau d'un aquarium après une copulation. Une fois l’acte accompli, les deux nudibranches tendent à s’éloigner. A voir aussi sur Internet Sur le même sujet

Le changement climatique va-t-il plonger l'économie mondiale dans le chaos ? - MSN La Chaîne Verte Ce rapport relève ainsi l'existence "d'un mal sans précédent pour la société humaine et le développement économique actuel qui va de plus en plus freiner la croissance, d'après une mise à jour décisive et une révision des estimations antérieures des pertes liées au changement climatique". Cependant, note le document, s'attaquer aux causes du changement climatique permettrait d'entraîner au contraire "des profits économiques majeurs pour la planète, qu'il s'agisse des grandes économies comme des nations pauvres". L'étude met aussi en avant des estimations selon lesquelles les économies fortement émettrices de carbone sont responsables de cinq millions de morts par an, essentiellement dues à la pollution de l'air. "L'échec des actions contre le changement climatique coûte déjà à l'économie mondiale 1,6% de son PIB, soit 1.200 milliards de dollars par an de prospérité", poursuit-il. CATastrophes NATurelles.net, partenaire de bioaddict.fr A lire aussi :

L’indigestion qui vient, par Benoît Bréville (Le Monde diplomatique, août 2015) Une carcasse artificielle tombe sur la chaîne de production d’une usine aseptisée. Recouverte par une épaisse pâte blanche sortie d’un bras métallique, elle passe ensuite par une machine qui lui donne l’aspect d’un poulet bien en chair auquel on aurait coupé la tête et les pattes. Quelques pulvérisations de colorant plus tard, la volaille est empaquetée, prête à être vendue. Extraites de L’Aile ou la Cuisse, un film populaire dans lequel Louis de Funès interprète un critique gastronomique en guerre contre un géant de la restauration collective, ces images présentaient en 1976 un caractère saugrenu, propre à susciter l’hilarité. Quarante ans plus tard, la réalité a dépassé la fiction et le rire a viré jaune. Tous ces produits sont arrivés dans les assiettes sans rencontrer de résistance majeure. L’alimentation bon marché a pourtant un coût — social, sanitaire, environnemental —, d’autant plus visible que les habitudes de consommation des pays occidentaux se diffusent à travers le monde.

Cuisiner sans Lait : recettes végétaliennes | Lait Vache info Diminuer ou arrêter sa consommation relève d'un choix qui dépasse souvent celui du goût, mais vous découvrirez sur cette page qu'une large palette de saveurs et de possibilités s'offre à vous grâce aux alternatives végétales. Remplacer le lait Il existe plusieurs laits végétaux, le plus connu et le plus utilisé est sans doute le lait de soja. Dans tout supermarché, il est possible de trouver ce lait "nature" (idéal pour cuisiner) ou enrichi en calcium (conseillé pour l'équilibre alimentaire et souvent sucré, il est idéal pour le petit déjeuner). Nous vous conseillons aussi de découvrir les laits d'avoine, d'amande et de noisette. Remplacer le beurre Sur du pain, la margarine remplace très bien le beurre. À la poële, on remplace aisément le beurre par de l'huile végétale ou de la margarine selon les goûts. Dans les gâteaux, on remplace souvent le beurre par de la margarine végétale ou de l'huile de tournesol ou de pépin de raisin. Remplacer le fromage Remplacer les yaourts et crèmes dessert

Pratiques de mises à mort à l'abattoir Charal - Metz Une enquête a été menée du 8 au 26 septembre 2008 à l’abattoir Charal de Metz. Des bovins (boeufs, vaches, veaux, broutards...), des ovins (moutons) et des porcins (surtout des porcelets) sont tués quotidiennement dans cet abattoir. Pour les bovins, l’abattage peut être standard ou rituel. L’enquêteur a constaté que les procédures ne respectaient pas la réglementation destinée à diminuer la souffrance et la peur que ressentent inévitablement les animaux au moment de leur mise à mort. Une plainte a été déposée contre Charal auprès du Tribunal de Grande Instance de Metz. Vous pouvez visionner notre enquête vidéo sur Youtube, vous y verrez ce que Charal veut cacher. Voir l'enquête de L214 sur l'abattoir Charal de Metz - version longue (8'18) Dossier Complément La réglementation et quelques études concernant la protection des animaux au moment de leur mise à mort.

Allemagne : les zoophiles réclament leurs droits Il est toujours intéressant de prêter attention aux faits, gestes et dires des vieux soixante-huitards, même, et peut-être surtout, de ceux qui débloquent le plus. Dans leurs délires, ils nous en disent long sur l’air du temps, sur une époque permissive qui encourage la libre expression des désirs et la satisfaction des pulsions. Michael Kiok aime les bêtes. Il le dit haut et fort, et d’ailleurs, il ne se contente pas de le proclamer, il passe à la pratique et s’engage sur le terrain politique. À Berlin, le parlement vient d’adopter une loi littéralement réactionnaire. Si on l’en croit, Michael Kiok se bat pour le droit à la différence et au bonheur, pour la liberté et pour l’égalité entre tous les citoyens quelles que soient leurs préférences sexuelles. Ajoutons un argument que n’a pas encore, à ma connaissance, utilisé Michael Kiok : avec les progrès de la science, on peut espérer qu’une progéniture naîtra de ces unions.

Une Américaine a trouvé un oiseau à deux têtes dans son jardin April Britt du Massachusetts a trouvé dans la cour de sa maison un gros oiselet de cardinalis (l'oiseau d'un genre de passereaux de la famille des Cardinalidae), qui avait deux têtes et trois becs, selon Mail Online. April a réussi à faire quelques photos du petit oiseau. Le lendemain matin, elle n'arrivait plus à le trouver nulle part. Les scientifiques n'arrivent pas à expliquer comment une anomalie aussi rare peut se produire.

Crise agricole : "L'élevage est une aberration" Propos recueillis par Mathieu Dehlinger Mis à jour le , publié le Des pneus brûlés, des cochons lâchés dans un supermarché ou des marchandises jetées sur la chaussée... Francetv info a interrogé Brigitte Gothière, la porte-parole de cette association qui prône la fin de l'élevage au profit de productions végétales. Francetv info : Comprenez-vous la colère des éleveurs ? Brigitte Gothière : La mobilisation montre bien leur détresse. Ces productions créent de la misère humaine, mais aussi une très grande misère au niveau des animaux, qui sont des êtres sensibles et qui aimeraient eux aussi vivre leur vie de la meilleure manière possible. Que pensez-vous de la réponse des autorités ? Le gouvernement est en train de remplir une passoire, c'est sans fin. Au lieu de s'obstiner, de mettre des rustines sur un trou béant, nous, on demande un changement de système, de sortir des productions animales pour aller vers des productions végétales. Concrètement, vous proposez de procéder comment ?

Related: