background preloader

Les Folles-Avoines : Plantes comestibles et utiles du Québec

Les Folles-Avoines : Plantes comestibles et utiles du Québec
Related:  plantes comestibles

Plantes sauvages comestibles Gastronomie sauvage Quelques conseils : - ne jamais manger une plante que l'on ne connaît pas. - Les lichens se mangent, mais pas les mousses - Les premières fois, ne pas manger trop de plantes sauvages à la fois, car elles sont fortes. - Si on ne peut pas casser une tige entre son pouce et son index, cela signifie qu'on ne peut pas la manger. - Toujours éviter de ramasser une plante isolée - Cueillir le matin de bonne heure (parce que montée de sêve le matin) - Faire un herbier : classer par familles, mettre la date et le lieu où la plante a été trouvée - Attention à l'endroit de récolte (bord de champs où pesticides ou insecticides sont pulvérisés...). Données indicatives... je n'ai pas tout testé moi-même, renseignez-vous, et essayez en prenant vos responsabilités... ;-) Lexique : Acide oxalique : créé des problèmes d'articulations. Antiseptique : destruction des micro-organismes pathogènes capables de provoquer les infections. Aphrodisiaque : provoque ou stimule le désir sexuel. Vidéo Livres

Lutte contre les limaces : barrières naturelles Vu le temps pluvieux que nous avons en ce moment, limaces et autres escargots se font plaisir dans bon nombre de potagers pour déguster nos salades, roquettes, choux, et j’en passe. Voici quelques astuces bio : Faites des barrières naturelles composées de : coquilles d’oeuf cendre, mais attention s’il pleut, et comme il pleut (!) il faut renouveler souvent capsules de litchee sciure de bois paillette de lins cheveux mais aussi gros sel. Certains proposent même certains canards si votre potager est attenant à votre habitation et s’il est bien clôturé, installer des canards appartenant aux races "Coureur indien" et "Kaki-Campbell" qui se délectent de limaces... sans toucher à vos plantations (source) Les crapauds mangent des insectes mais aussi des vers, des chenilles, des cloportes, des mille-pattes …. L’ennemi de notre ennemi s’appelle le carabe - (à lire) Il faut aussi savoir que la limace prolifère plus facilement sur des sols paillés, inconvénient notoire du paillage.

Plantes comestibles Pendant des millénaires, nos ancêtres ont fait la cueillette de plantes sauvages. Une utilisation quotidienne leur a appris à les identifier et à reconnaître leurs effets sur l’organisme. Ce savoir sur les plantes sauvages a été marginalisé par le développement des productions industrielles. Aujourd’hui, on commence à redécouvrir ces trésors de la nature. Vous allez découvrir, parmi les espèces les plus courantes comment les reconnaître, les récolter et même les consommer. Toute automédication avec des plantes médicinales autre que pour soigner les troubles bénins est à proscrire. Pour votre santé, evitez les lieux trop anthropisés (soumis à l'influence de l'homme), afin d'éviter les plantes polluées. PLANTAIN LANCEOLE (Plantago lanceolata L.) Famille des plantaginacées Le plantain lancéolé pousse aux bords des chemins, dans les prairies, les pelouses de toutes sortes sur des sols argilo-calcaires. Racines : Sa racine a de nombreuses radicelles Fruit : Le fruit est une capsule.

Liste des plantes à feuilles comestibles Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette liste recense les plantes dont les feuilles sont, ou ont été, consommées par l'homme, par exemple comme légume-feuille ou herbes aromatiques. L'inscription sur cette liste n'implique pas nécessairement la sécurité. Bien que la plupart de ces feuilles soient des aliments sains et sans problème, certaines peuvent avoir besoin de traitements spéciaux afin d'éviter tout risque d'intoxication. La liste proposée ci-après provient de la première édition du livre Cornucopia de Stephen Facciola[1], cité sur le site Leaf for Life[2]. Légende Notes et références[modifier | modifier le code] (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « List of plants with edible leaves » (voir la liste des auteurs) Annexes[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code]

Planification du plan de votre potager La première règle de base pour la planification d'un potager est la "Rotation des cultures". La définition de la "Rotation des cultures" est la suivante: La rotation est une technique qui consiste à faire se succéder sur une surface donnée des plantes aux exigentes et aux caractéristiques différentes et ce, sur le plus grand nombre d'année possible. La deuxième règle de base pour la planification d'un potager est la "Compagnonnage". La définition de la "Compagnonnage" est la suivante: L'objectif premier du compagnonnage est d'organiser la diversité dans son potager en associant entres elles les plantes amies et en éloignant les plantes ennemies, qui favoriseront une utilisation maximale de l'espace. La rotation permet de maintenir l'équilibre minérale du sol et de prévenir avec efficacité les parasites qui pourraient apporter les maladies. Comment faire ? Sur une feuille, préparer un tableau comportant plusieurs colonnes, voici mon exemple; A bientôt!

Le Sot L'y Laisse plantes comestibles Périodes de récolte et de consommation des légumes et fruits de saison en France Exit les fraises en janvier ! A chaque fruit et chaque légume sa saison. Soyez donc attentif à l'origine géographique, et si possible au mode de culture, des produits proposés sur les étals des marchés et des grands magasins ! D'abord vous évitez ainsi les transports lointains par avion, bateau ou camion qui génèrent un grand nombre de nuisances environnementales : consommation de ressources non-renouvelables et pollution (il faut ainsi 5 litres de gasoil pour un kilo de fraises d'hiver), mais aussi embouteillages et accidents de la circulation (en Europe, un camion sur trois transporte de la nourriture). Autre difficulté : apprendre à repérer les produits cultivés sous serre qui sont affichés comme venant de France alors qu'ils sont hors saison. Le problème est que nous ne savons plus, notamment pour les plus urbains d'entre nous, quels sont les fruits et les légumes qui poussent à chaque saison. Ouvrir la version PDF imprimable.

Comment se préparer à " Sous Vide " - ou la cuisson sous vide Nous parlons seulement de la cuisine, pas de conservation des aliments, ici. Bien sûr, sans une machine sous vide, il n'est pas possible d'obtenir un vide parfait dans un sac plastique ou une pochette en plastique, mais il est possible d'avoir une partielle «sous vide», suffisamment pour réaliser cette méthode de cuisson.Cette méthode peut être adaptée pour la cuisine à domicile ou pour de petits restaurants. Pourquoi préparer la nourriture de cette façon? Quels sont les avantages de cette méthode? - Vous pouvez préparer les aliments un à deux jours, ou plus, à l'avance. Vous pouvez, garder les aliments dans le réfrigérateur, ou même geler les préparatifs, magasin pour quelques semaines ou un mois, puis réchauffez et servez lorsque nécessaire. Imaginez avoir un parti la semaine prochaine avec 10 personnes à venir à la maison. Vous pouvez préparer les aliments lorsque vous avez beaucoup de temps, et vous n'avez pas besoin de se précipiter pour être prêt quand vos invités arrivent.

Sauvagement-Bon Les boutures Les boutures Par Martial IRASTORZA Le bouturage est le mode de multiplication des plantes le plus simple pour obtenir des plants ayant les mêmes caractères que le pied mère. Plusieurs types de boutures : - bouture sur bois de l’année : rameaux de l’année de mai à juillet. Bouture sur bois de l'année (fusain). - bouture semi-aoûtée : pousse de l’année dont la base est aoûtée et le sommet de la tige en croissance (été et fin d’été) ; Bouture semi-aoûtée de fuchsia. - bouture à l’étouffée : si cette méthode permet de bouturer quelle que soit l’époque, elle demande une bonne surveillance car, et c’est le but, le taux d’humidité peut atteindre 100 % et les risques de pourriture sont grands. - bouture aoûtée : rameaux dormants à la fin de l’automne, en hiver ou au début du printemps ; - bouture herbacée : rameaux de plantes non ligneuses en août et début septembre ; Bouture de feuille de saintpaulia. - Bouture dans l'eau - La bouture inratable Quelles plantes bouturer ? Comment piquer les boutures ?

Douglas Baldwin Guide Pratique de la Cuisson Sous Vide Douglas E. Baldwin Version 0.4 h Lundi 20 avril 2009 Traduction de l’Anglais au Français: Addelice Ltd. Clause de non responsabilité : toutes les informations contenues dans ce guide sont exclusivement divulguées à titre éducatif. Addelice Ltd ne serait être tenu responsable du contenu du présent document. ©2008 du document en Anglais intitulé « A Practical Guide to Sous Vide Cooking » par Douglas Baldwin. ©2009 par Addelice Ltd. Douglas Baldwin Guide Pratique de la Cuisson Sous Vide « Sous vide » est un terme générique utilisé par les Anglo-Saxons décrivant une technique de cuisson des aliments préalablement ensachés, mis sous vide et scellés. Le but de ce guide est de tenter de diffuser la connaissance scientifique de la cuisson sous vide à juste température au plus grand nombre en fournissant les outils nécessaires pour que tout un chacun puisse, en toute sécurité, exprimer sa créativité culinaire. Partie I Technique 1. Contexte 2.

Alternaturel – Les plantes sauvages comestibles Si l’on imagine le mode de vie de nos ancêtres avant le début de l’agriculture, on se représente le plus souvent l’image d’un chasseur/cueilleur. Arpentant alors son environnement qu’il connait à la perfection, à la recherche de gibier, et sachant utiliser également les différentes plantes qui l’entourent pour son alimentation, ou encore pour soigner différents maux. Aujourd’hui, si l’on se promène en pleine nature, que ce soit à la campagne, en montagne, au bord de la mer ou même en ville, on peut observer ici et là de nombreuses plantes qui sont le plus souvent méprisées ou ignorées et qui ont pourtant beaucoup à nous apporter. Précautions particulières: Si vous désirez vous lancer dans la cueillette de plantes sauvages, certaines précautions sont à prendre afin de vous éviter tout désagrément : La liste qui va suivre et non-exhaustive et concerne de nombreuses plantes connues et facilement identifiables. L’ail des ours La bardane La bourse à pasteur Le circe maraîcher Les cynorrhodons

Désherber de façon écologique ! Adieu les mauvaises herbes Pour de nombreuses personnes, le jardinage est une passion, un moment de détente et de contact avec la nature. Cependant, dans cette activité, le désherbage peut vite devenir une tâche fastidieuse et difficile. Saviez-vous que chaque année nous utilisons pas moins de 5 000 tonnes de produits (pesticides notamment) pour venir à bout de nos mauvaises herbes ! Arrachez les mauvaises herbes à la main ! La manière la plus simple mais répétitive et fastidieuse reste bien évidemment de désherber à la main vos mauvaises herbes en les arrachant avec leurs racines. Utilisez de l’eau bouillante ! L’utilisation de l’eau bouillante est particulièrement efficace pour les petites zones à désherber, comme sur une terrasse ou une allée par exemple. Conseil : Pensez à utiliser l’eau de vos cuissons plutôt que de jeter l’eau dans votre évier ! Associez de l’eau avec du gros sel ! Cette technique fonctionne parfaitement sur des petites surfaces. Paillage - Des billes d’argiles

Plantes et flore comestibles au Québec by wanderlust29 Apr 14

Related: