background preloader

Transition énergétique : où en est la France en matière d’énergies renouvelables ?

Transition énergétique : où en est la France en matière d’énergies renouvelables ?
La quatrième conférence environnementale du quinquennat de Hollande débute lundi. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Romain Imbach Diminuer la consommation énergétique de la France ; lutter contre les émissions de gaz à effet de serre ; augmenter la part des énergies renouvelables, tout en créant cent mille emplois sur trois ans : tels étaient les objectifs ambitieux de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, adoptée le 22 juillet 2015 et promulguée le 18 août 2015. La quatrième conférence environnementale du quinquennat de François Hollande, qui débute lundi 25 avril, pourrait être l’occasion, espèrent certaines ONG, de « redresser la barre » quant à la transition énergétique. Contexte : La 4e conférence environnementale s’ouvre sous les critiques et les boycotts Décryptage : Hollande pourra-t-il tenir sa promesse de fermer les centrales nucléaires ? Porter la part des énergies renouvelables à 40 % de la consommation électrique à l’horizon 2030

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/04/17/transition-energetique-ou-en-est-la-france-en-matiere-d-energies-renouvelables_4903791_4355770.html

Related:  Attaché territorial 2016 - RévisionsEnergy Transition News - Veille sur la transition énergétiqueEnjeux énergétiques

La réforme territoriale Les métropoles Un premier volet a déjà été ouvert en janvier 2014 avec la loi dite de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles. La création d'un nouveau statut pour ces dernières amorcera une vraie clarification de l’exercice des compétences au niveau local. Le 1er janvier 2015 ont vu le jour les métropoles de Rennes, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Brest, Lille, Rouen, Grenoble, Strasbourg et Montpellier. Créée également le 1er janvier 2015, la Métropole de Lyon est une collectivité territoriale à part entière et dispose d’un statut particulier. Celles du Grand Paris et d'Aix-Marseille-Provence ont vu le jour au 1er janvier 2016.

Le boom de l’énergie menace les ressources en eau Pour rendre l'eau accessible – c'est-à-dire la pomper, la traiter, la transporter, la distribuer – il faut de l'énergie. Et, pour fournir de l'énergie, il faut de l'eau, beaucoup d'eau même : 600 milliards de mètres cubes par an. Ces deux ressources sont intrinsèquement liées « pour le meilleur et pour le pire », prévient l'ONU dans son cinquième rapport mondial sur « La mise en valeur des ressources en eau », rendu public le 21 mars, à Tokyo. Lire aussi : En Inde, les effets pervers d'une électricité gratuite A la veille de la Journée mondiale de l'eau, plutôt que de dresser le tableau traditionnel des régions pauvres de la planète où les populations n'ont pas accès à l'eau, les Nations unies ont décidé, cette fois-ci, de se concentrer sur l'interdépendance eau-énergie, annonçant des « défis majeurs ». Le « bien-être humain » en dépend tout comme le développement (durable ou pas), expliquent les experts des 31 entités de l'ONU-Eau qui ont travaillé sur le rapport.

Europe : 60% de l'électricité sera renouvelable d'ici 2030 - 1 juillet 2014 TENDANCE. D'après les chiffres de cette étude basée sur les tendances du marché de l'électricité, les politiques menées et le coût des différentes technologies, les énergies renouvelables devraient représenter 60% de la production européenne d'électricité en 2030. Et ce, grâce à des investissements colossaux (près de 1.000 milliards de dollars). Ce qui permettrait à l'Europe de développer 557 gigawatts de capacités renouvelables supplémentaires.

INFOGRAPHIE. Les appareils connectés : des gouffres énergétiques INEFFICACITE. On savait les appareils électroniques énergivores, mais sans doute pas à ce point là. Une étude publiée mercredi 2 juillet par l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) permet de prendre conscience de l'ampleur du phénomène. Dans ce rapport, l'AIE pointe l'"inefficacité technologique" des 14 milliards d'appareils électroniques connectés à internet dans le monde, et estime que cette perte pourrait "considérablement s'aggraver" et atteindre 120 milliards de dollars en 2020. Une demande qui croît de manière alarmante Être vigilant sur ce que consomment nos appareils est d'autant plus important qu'ils sont de plus en plus nombreux à être connectés en permanence à internet, comme les réfrigérateurs, les lave-linge, les lumières ou les thermostats.

La première ferme hydrolienne au monde mise à l’eau - 23 janvier 2016 MAINTENANCE. C’est une pièce de 1000 tonnes d’acier d’un diamètre de 16 mètres qu’une barge spécialisée a déposé mercredi par 40 mètres de fonds en face de la commune de Ploubazlanec et de l'île de Bréhat (Côtes d’Armor). Il a fallu moins d’une heure à l’équipage d’une vingtaine d’hommes malgré les conditions de mer hivernales. DCNS a ainsi validé son système de dépose et de remontée des hydroliennes. Le constructeur anticipe les questions de maintenance de turbines fonctionnant dans un univers salé très corrosif et qu’il faudra donc inspecter et réparer régulièrement. Les énergies renouvelables : une croissance record en 2015 RECORD. Les énergies renouvelables ont connu une croissance record à travers le monde en 2015, a indiqué l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena) dans un rapport présenté jeudi 7 avril 2016 à son siège d'Abou Dhabi. Les capacités installées ont augmenté de 8,3% en 2015 (soit 153 gigawatts de plus), précise le rapport en soulignant qu'il s'agit de "la plus forte croissance jamais enregistrée". Cette croissance est tirée par le solaire (+26%) et l’éolien (+17%), contre +5% pour la bioénergie et pour la géothermie, et +3% pour l'hydraulique, selon l'étude. L'hydraulique reste toutefois de loin le type d’énergie renouvelable le plus important en stock, avec 61% des capacités à la fin 2015. Légende image : état des énergies renouvelables dans le monde en 2015.

Nucléaire, hydraulique, éolien : la répartition de la production d'électricité en France LE SCAN ÉCO - En 2015, le nucléaire représentait encore plus des trois quarts de la production totale d'électricité en France. «En cas d'alternance, nous abrogerons l'objectif de ramener à 50% la part du nucléaire dans la production d'électricité en France», lance dans Le Journal du Dimanche Nicolas Sarkozy, le président Les Républicains (LR). » Sarkozy veut maintenir à 75% la part du nucléaire dans la production d'électricité 2015, année record pour les énergies renouvelables dans le monde Plein soleil, vent en poupe… A l’échelle de la planète, les énergies vertes ont connu en 2015 une progression sans précédent. C’est ce que montre le Rapport sur le statut mondial des énergies renouvelables 2016, publié, mercredi 1er juin, par le réseau international REN21, qui présente l’état des lieux le plus complet de ce secteur. Fin 2015, la capacité d’énergie renouvelable installée dans le monde atteignait 1 849 gigawatts (GW), en hausse de 8,7 % sur un an. Cet essor a été principalement porté par l’éolien (433 GW, + 17 %) et le solaire photovoltaïque (227 GW, + 28 %), ces deux filières assurant à elles seules les trois quarts de la croissance globale. Lire aussi : Eoliennes, hydroliennes... : où en sont les énergies marines en France ? Baisse des investissements européens

Related: