background preloader

Où est la limite entre street art et profanation?

Où est la limite entre street art et profanation?
Barbouillée de figures pop, un monument aux morts bulgare de la Seconde Guerre mondiale pose la question de la frontière entre réappropriation artistique de la ville et insulte à la mémoire. Le street-art a-t-il une éthique ? Les street-artistes doivent-ils s’imposer des limites quant aux lieux qu’ils détournent ? La question est d’actualité : la semaine dernière, les soldats de bronze du monument à l’Armée Soviétique de Sofia (Bulgarie) se sont réveillés barbouillé. Un facétieux – et talentueux – street-artiste a ainsi profité de la nuit pour les repeindre en Superman, Captain America, Joker ou encore Ronald MacDonald et Santa Claus [plus de photos ici]… Pas très subtil sur le plan artistique, mais qu’importe. Pour information, selon mon papa chéri (originaire du pays, si vous ne le saviez pas) : L’inscription en bulgare se prononce “v krak s vréméto” et veut dire quelque chose comme “être au goût du jour”, ou “dans l’air du temps” (ou plus court : “allumé” ou “branché”).

http://owni.fr/2011/06/22/ou-est-la-limite-entre-street-art-et-profanation/

Related:  vanylaStreet ArtSTREET/GRAPH/ART

Street art » Ils parlent de street art La terminologie « street art » pose déjà problème. Certains pourront regretter le terme anglophone et lui préférer la traduction française « art urbain », d’autres ne sont pas parfaitement d’accord sur ce que le street art englobe comme pratiques. Voici un petit panorama des définitions et impressions personnelles de quelques uns des acteurs de la controverse pour appréhender au mieux l’objet de notre controverse: PSYCKOZE, artiste Le graffiti, le street art ne nous appartient pas.

Le street art ou art urbain Il s’agit de toutes formes d’art réalisé dans la rue ou dans des endroits publiques et englobe diverses méthodes telles que le graffiti, le graffiti au pochoir, les stickers, les posters, la projection vidéo, les installations de lumière, la céramique, etc. Le street-art parsème l’univers visuel des grandes cités. On en retrouve sur les murs, les trottoirs, les rues, dans les parcs ou sur les monuments. Le terme est par ailleurs utilisé afin de différencier une forme artistique d’un mouvement territorial ponctué de vandalisme et d’illégalité. Bien que le street-art ne soit pas toujours légal, sa valeur artistique est incontestable et de plus en plus en demande. The Graff Mobile Une excellente initiative par l’équipe d’EverFresh Studio qui a récemment pensé et installé ce « Graff Mobile » au GNV Studio, en Australie. Comprenant tout le matériel nécessaire pour le graffiti, cette installation est à découvrir en visuels dans la suite de l’article.

Le Street Art, art vandale et anonyme Le « street art » (ou art urbain) est un mouvement artistique contemporain. Il regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue, ou dans des endroits publics, et englobe diverses techniques telles que le graffiti, le pochoir, la mosaïque, les stickers, etc. C’est donc avant tout un art éphémère proposé gratuitement aux passants.

Le Street Art façon Renaissance par Yola Le Street Art façon Renaissance par Yola Quelques magnifiques créations de Street Art de l’artiste polonais Yola, dans un style entre renaissance et contemporain. Très bon ! Graffiti : art officiel ou illégal ? 5 avril 2014 Auteur : Margaux Abatecola Suite à l’accueil chaleureux reçu pour notre article sur les balades piétonnes à la découverte du Street Art de l’est-parisien, nous avons décidé d’aller encore plus loin dans la réflexion. En novembre 2011, Olivier Cachin journaliste spécialisé dans les cultures urbaines, Karim Boukercha auteur d’ouvrages sur le graffiti et scénariste, Silvio Magaglio photographe spécialisé dans le graffiti et Henry Hang artiste graffeur et membre fondateur du groupe de taggeurs ALB, se sont réunis lors d’une table ronde pour disserter sur la problématique du « Graffiti : art officiel ou art illégal ? »

Une galerie Street Art dans le ventre de New York Pendant deux ans, 102 artistes sont venus graffer clandestinement sur les murs d'une station de métro abandonnée dans les sous-sols de Brooklyn, New York. Retour sur un projet qui n'a pas fini de faire parler de lui. Revok, Ceaze, photo par Luna Park © Le street art, une contre-culture féministe ? On reconnait aisément le travail de Banksy et autres Futura 2000. Aujourd’hui, l’art urbain s’est indéniablement imposé sur la scène artistique contemporaine. Cependant une question nous taraude : qu’en est-il des femmes ? Tour d’horizon des femmes street-artistes et des messages qu’elles véhiculent.

[Spécial art de rue] Vendredi c’est graphism S02E18! Au programme cette semaine : graffiti animé, des graffitis riquiquis, du tricot de rue, des interventions numériques entre hacking et oeuvre d'art et un WTF très raffiné ;-) Hello & bon vendredi ! Cela faisait quelques temps que je voulais vous préparer un numéro spécial “art de rue”, graffiti, hacking urbain, art urbain, le terme est multiple et ses définitions varient. Levalet : artiste urbain la nuit, professeur le jour Professeur d’art le jour, artiste de rue la nuit, Levalet alias Charles Leval saisit les rues de Paris avec des collages de papier et dessins à l’encre. Très influencé par les œuvres sombres, le noir et blanc, Levalet intéragit avec les éléments de la rue et ses œuvres se greffent souvent au mobilier urbain. Bonjour Levalet peux-tu te présenter, d’où vient ton pseudonyme et comment définirais-tu ton univers?

TED 2011: le voeu de JR Comme ses prédecesseurs, après avoir reçu le prix TED, le photograffeur français JR a présenté son "voeu" lors de la conférence TED 2011. Une intervention passionnante où il est question de la ville comme terrain de jeu, de ponts, d'échanges... En octobre dernier, l’artiste français JR recevait le prix TED pour l’ensemble de son travail depuis 10 ans.

Related: