background preloader

Pourquoi on est addict à Facebook, Youtube, etc.? 5 étapes de la web-addiction + Comment décrocher

Pourquoi on est addict à Facebook, Youtube, etc.? 5 étapes de la web-addiction + Comment décrocher
Related:  Les comportements addictifs liés à l'utlisation du numériquejeanjean_groupee_psyProduction collaborative

"Désintoxication numérique" : faut-il se soigner de l'overdose d'écrans ? En quelques années, les habitudes des citoyens des pays industrialisés ont radicalement changé. Les écrans ont envahi tous les pans de la vie, et certains de mettre en garde contre le trop plein technologique. Sommes-nous tous des candidats potentiels à une cure de désintoxication aux écrans, concept de plus en plus en vogue outre-Atlantique ? En Amérique du Nord, ce sont des centres de cures de désintoxication qui ouvrent leurs portes aux « drogués de la technologie” ; en Europe, des hôtels qui offrent de confisquer tous vos appareils dès votre arrivée. Travail, vie quotidienne, éducation, loisirs : les écrans sont partout et captent l’attention de tout un chacun, avec leur lot de désagréments de plus en plus reconnus — une fois la période du plaisir de la découverte et de la nouveauté passée. Avec la prise de conscience de ces problèmes, des défis sans écran ont été lancés au sein d’établissements scolaires en France, sur le modèle canadien. Quand la relation aux autres se modifie

Qui sera responsable des « maladies de la connexion » Que devons-nous apprendre des anxiétés, des obsessions, des phobies, du stress lié à notre connexion ? C’est la question que pose le designer Fabien Girardin sur le blog du Near Future Laboratory, ce studio de conseil et de design-fiction. A l’heure où nous sommes de plus en plus cernés et saturés par les notifications sociales en temps réel, la connexion permanente livre sa face noire. Vivre dans le village global conduit les plus connectés à éprouver de nouvelles anxiétés, de nouvelles obsessions, de nouvelles phobies et de nouvelles formes de stress, qui sont le symptôme des effets négatifs liés à la manière dont on conçoit les technologies. Image : Affiche promotionnelle : « les médias sociaux vous font vous sentir comme un gros tas de linge sale en désordre ? Comment améliorer la conception des médias sociaux ? Quels sont les effets de ces surcharges sociales qui s’imposent à nous ? Depuis 2014, la moitié des propriétaires de smartphones visitent un réseau social quotidiennement.

La cyberdépendance : informations et services - Clinique de psychologues à Montréal La cyberdépendance, également connue sous les noms de dépendance à Internet, cyberaddiction, usage problématique d’Internet (UPI) ou trouble de dépendance à Internet (TDI), se caractérise par un usage pathologique, souvent abusif et excessif, d’Internet et des nouvelles technologies. La cyberdépendance se reconnaît au besoin irrésistible et obsessionnel d’utiliser Internet. Parmi les critères reconnus, on observe le temps passé sur Internet; la frustration lorsqu’Internet n’est pas disponible; les plaintes de l’entourage quant au temps passé sur Internet; les conséquences sur les activités habituelles (travail, loisirs, etc.); l’incapacité à diminuer le temps passé sur Internet; la baisse significative, voire l’absence, d’activités satisfaisantes à l’extérieur d’Internet, etc. La cyberdépendance semble partager des caractéristiques communes avec d’autres dépendances. La cyberdépendance a des répercussions sur plusieurs sphères. Psychologues Olivia Beaulieu-Denault, D. Psychothérapeutes

La cyberdépendance, nouvelle drogue des temps modernes ? | PSY.be / Par L'équipe de www.psy.be / Mal-être La cyberdépendance est une forme de toxicomanie moderne. Lorsque l’on reste scotché irraisonnablement à son écran, il arrive même que l’on en oublie de manger et qu’une perte de poids importante en soit la conséquence. Toxique pour la santé quand la consommation du clavier devient incontrôlable, elle nous fait perdre notre énergie.Véritable aspirateur de vie sociale, la cyberdépendance nous isole des autres, exactement, comme opèrent de manière lancinantes, toutes les autres drogues. Englouti dans l’univers virtuel, le cyberdépendant perd le contact avec les autres du monde « réel ». À partir de quand, à partir de combien d'heures de jeu par jour ou par semaine peut on parler d'abus et de consommation excessive ? Dans le cas de la véritable dépendance, la vie s'organise autour du jeu ou du clavier et le fonctionnement social, intellectuel et affectif en est affecté. Addiction à l'ordinateur selon le Computer Addiction ServicesLe Dr.

Cyberdependance.ca - Quand l'utilisation d'Internet devient un problème Vanessa Lalo | Psychologue des usages numériques et des addictions Dépendance au smartphone Des utilisateurs de smartphone. La dépendance ou l'addiction au smartphone est un phénomène qui apparaît depuis la large diffusion des smartphones. Il relève, du moins en partie, de la cyberaddiction (dépendance à Internet) qui peut se développer, notamment dans le cadre du nomadisme numérique, ou révèle souvent d'autres addictions[1]. Cette nouvelle addiction semble tendre, pour partie au moins, à se substituer à l'addiction à la télévision. Histoire[modifier | modifier le code] Pour la plupart des gens sondés, le téléphone puis le smartphone sont d'abord un outil qui facilite la vie[8]. Ce phénomène d' « asservissement volontaire » ou « subi » à cet objet connecté particulier a d'abord été détecté en Asie dans les pays où les smartphones sont les plus utilisés, mais est également signalé aux États-Unis et en Europe (dont en France[12]). Le cas de l'Asie[modifier | modifier le code] Constats et enjeux[modifier | modifier le code] Différences homme-femme[modifier | modifier le code] 1. 2.

VIDEO. «L’addiction au numérique se mesure à la perte de liberté» SANTE A l'occasion de la sortie du MOOC de l'université de Nantes sur l'addiction numérique, Didier Acier, professeur de psychologie clinique fait le point sur ce phénomène... Propos recueillis par Delphine Bancaud Publié le Mis à jour le Un phénomène de société qui est devenu un sujet d’étude. C’est ce lundi que l’université de Nantes lance un Mooc sur l’addiction au numérique. L’occasion pour 20 minutes de faire le point sur ce fléau avec Didier Acier, professeur de psychologie clinique à l’université de Nantes. Qu’entend-on par addiction au numérique? Beaucoup de Français ont un usage excessif des nouvelles technologies et peuvent passer une trentaine d’heures sur les écrans. Quelle est l’ampleur du phénomène en France? Il reste rare, puisqu’il concerne 2% de la population française, mais il risque fort de progresser dans les années à venir avec la multiplication des objets connectés. Qui en sont les principales victimes? Les «digital natives». Comment savoir si l’on est cyberdépendant?

Définition et typologie de la cyberdépendance Définition et typologie de la cyberdépendance Désignant, à l’origine, toute dépendance à l’ordinateur, ou plus largement à l’univers informatique, ce terme est aujourd’hui utilisé principalement pour désigner une dépendance qui s'instaure chez une personne faisant un usage distordu des moyens de communication offerts par Internet. Cette personne est dans la recherche constante de connexion au réseau informatique afin d’y établir une communication, d’ y trouver une information, du sexe ou du jeu virtuel. Elle éprouve une anxiété désorganisatrice si elle ne peut pas se connecter, et sa vie personnelle et sociale s'organise autour de la connexion. À l'image d'une toxicodépendance, le cyberdépendant manifeste un phénomène de manque et peut recourir au mensonge pour réduire l'importance de son addiction. La typologie de la cyberdépendance décline 4 quatre types majeurs : Extrait du livre "cyberdépendance en 60 question" de Jean-Charles Nayebi, RETZ, Paris.

Note flus RSS Conseils pour lutter contre la cyberdépendance Comprendre les raisons de cet intérêt pour l'ordinateur Fin 2007, 60% des foyers étaient équipés d'ordinateur relié à Internet en haut débit. Ce chiffre devrait dépasser les 80% autour de 2011 (3). D'une part, plus de la moitié des jeunes interrogés expliquent se servir d'internet pour communiquer entre eux. Sur un autre plan, communiquer par l'intermédiaire d'un ordinateur permet de diminuer l'anxiété qui peut émerger lors d'échange direct possédant un contenu émotionnel. Mais l'ordinateur n'est pas seulement un moyen pour communiquer. Que faire pour éviter la cyberdépendance ? 1. Comme nous l'avons vu, l'ordinateur est un des outils privilégiés de la création de liens. 2. Les jeunes qui restent de longue période devant leur ordinateur peuvent le faire pour de multiples raisons. 3. Parfois, l'ordinateur permet à un enfant de construire sa personnalité. Attention : il n'existe pas qu'une seule et unique raison à la l'utilisation de l'ordinateur.

Comment devient-on accro au numérique ? Atlantico : Portables, tablettes, ordinateurs, les nouvelles technologies nous entourent. Elles sont partout : au bureau, à la maison, dans les magasins… Nous en avons tous un usage régulier, à partir de quel moment pouvons-être considérés comme addicts aux nouvelles technologies ? Comment cette addiction se traduit-elle au quotidien ? Michael Stora : Cela ne se traduit pas tant en terme d’heures passées sur les nouvelles technologies qu’en termes de rupture des liens sociaux réels. Les nouvelles technologies mettent la vie sociale au second plan petit à petit. Pour lire les autres épisodes de notre série de la semaine sur les Nouvelles addictions, consultez notre dossier : ici. Il faut faire le distinguo entre les moments excessifs et l’addiction. Dan Véléa : La e-dépendance et le concept de cyberdépendance sont apparus vers le milieu des années 1990. L’évolution des outils informatiques s’accompagne par la suite d’une véritable explosion de demande consultation. Lire ou relire plus tard

Commentaires concernant les sources informelles

Vidéo qui explique clairement comment crée les addictions au numérique et si l'on peut s'en échapper. Explications simple et de quelques touches d'humour qui rendent compte d'une réalité frappante et répandue. by hoareau_groupee_psy Mar 2

Related: