background preloader

L’impuissance comme idéal de beauté des femmes – figures de la laideur féminine

L’impuissance comme idéal de beauté des femmes – figures de la laideur féminine
« Au meeting des suffragettes, vous pouvez entendre de vilaines choses – et les voir aussi ! », carte postale britannique, début du XXème siècle (source) Encore une fois : merci à Pimprenelle pour les corrections. Je n’ai pas encore terminé la rédaction des parties 7 et 8. Par ailleurs, à cause de diverses contraintes, je vais être obligée de ralentir, voire d’arrêter, mon activité sur ce blog pendant quelques semaines ou quelques mois. Je suis désolée de vous laisser dans l’attente. Cette neuvième partie est un peu différente des autres, car elle ne décrit pas un idéal de beauté particulier et son lien avec la subordination, mais propose une analyse de plusieurs figures historiques et fictives de la laideur féminine, comme la sorcière, l’intellectuelle, ou encore la féministe. 1. L’examen d’une sorcière par Thompkins H. Du XVe jusqu’à la fin du XVIIe siècle eut lieu l’un des gynécides les plus meurtriers du monde occidental : la chasse aux sorcières. 2. 3. 4. 1. 2. Sagaert, C.

https://antisexisme.net/2016/03/19/impuissance09/

Related:  Sexisme & antiféminismeOther Side of the Sky

Mépris et misogynie ordinaires Dans ce blog, il y a des photos, des idées, des fleurs, des zombies, des cailloux, et plein d’autres trucs. Mais il y a surtout une chose: des sujets qui fâchent. Des sujets qui agacent, qui divisent, qui exaspèrent. Je ne parle pas seulement du pauvre ère perdu sur les internets, passant par là totalement par hasard au détour de jeuxvidéo.com ou d’une autre poubelle du net, qui croit bon de rappeler à tout hasard que les animaux sont faits pour être mangés, les putes pour êtres baisées, qu’il faut pas essayer d’influencer les autres (sauf quand on travaille dans l’enseignement, la communication, la publicité ou le marketing, mais ça c’est normal) et qu’essayer de faire évoluer la société c’est mal. Non, je parle de tout le monde. Tout le monde peut être dérangé par les sujets abordés ici, quel que soit son esprit critique ou son implication dans différentes luttes.

À la recherche des «feminazies», ces féministes vraiment nazies Temps de lecture: 5 min — Repéré sur Broadly, The Guardian, L'Express Bien que cela soit contraire à la tradition féministe, progressiste et ancrée dans des luttes de gauche, on a vu que le féminisme pouvait être récupéré par la droite, voire par l'extrême droite. En France, le FN invoque souvent la défense des femmes dans sa lutte contre le foulard. Mais la contradiction ou l’étrange syncrétisme peuvent-ils être poussés encore plus loin, à droite de l’extrême droite pour ainsi dire, jusque chez les nazis? C’est ce qu’a cherché à vérifier le magazine Broadly, qui a écumé les forums à la recherche des «feminazi(es)». Le terme a été popularisé à l’origine par Rush Limbaugh, dans un de ses livres écrits en 1992, dans lequel il déclarait l’avoir emprunté à l’un de ses amis universitaires, Thomas Hazlett.

Je veux comprendre... le slut-shaming — Publié initialement le 16 juillet 2012 Le slut-shaming, que l’on pourrait traduire par « stigmatisation des salopes », consiste à rabaisser ou culpabiliser une femme à cause de son comportement sexuel (pratiques, nombre de partenaires, vêtements « provocants »…). Concrètement, c’est votre camarade de classe qui raconte à tout le monde qu’unetelle est « une vraie salope » parce que c’est elle qui l’a dragué pour qu’il finisse dans son lit. C’est votre copine qui dit que cette fille est une pute parce qu’elle coucherait avec n’importe qui. C’est cette nana de Tumblr qui a ressenti le besoin de signaler à toutes les femmes que leurs poitrines doivent rester à l’intérieur de leur haut :

Top 10 des clichés sur le féminisme et les féministes "Je ne suis pas féministe mais...". Voilà surement la phrase dans laquelle on entend le plus souvent le mot féministe. Oui le F-word, comme l'appelle les anglophones, fait peur et on hésite avant de s'en réclamer pour diverses raisons qui ont la peau dure. Tour d'horizon des petits et gros clichés sur les féministes et le féminisme. La féministe n'en a jamais assez Certains diront que le féminisme c'est "has been". decolereetdespoir.blogspot.pt – BA(F)FE Suppose que tu naisses dans un drôle d’univers où les hommes contrôlent à peu près tout depuis à peu près toujours. Tu sors du vendre de ta mère et la[…] decolereetdespoir.blogspot.pt Dans les deux dernières années, il m’est arrivé quelques fois qu’une femme racisée critique un de mes articles en pointant du doigt (ou du curseur) un passage raciste. Ma réaction[…] Petite introduction à un grand débat féministe La participation des hommes au(x) mouvement(s) féministe(s) est une question qui reçoit une attention importante dans les conversations féministes.

"A la limite de l'humiliation" : Juliette Binoche se rappelle des scènes de nudité difficiles à ses débuts Juliette Binoche n'a pas peur d'exprimer ses émotions, même quand elle ne joue pas. L'actrice, prochainement à l'affiche du film La bonne épouse (ce 11 mars au cinéma), n'a pas mâché ses mots dernièrement pour qualifier son malaise ressenti devant la dernière cérémonie des César, qui a fait polémique en sacrant Roman Polanski meilleur réalisateur pour son J'accuse. La star explique dans une interview accordée au magazine Marie-Claire avoir dû batailler très tôt pour faire entendre sa voix et faire respecter sa pensée. Elle se confie notamment sur des scènes de nu particulièrement difficiles à tourner dans les années 80 et durant lesquelles elle s'est sentie "à la limite de l'humiliation".

Sexisme chez les geeks : Pourquoi notre communauté est malade, et comment y remédier J’aimerais préciser quelque chose. Quand Mar_Lard a publié son article sur Joystick en août dernier sur ce blog, nous avons décidé de publier tous les commentaires afin que tout le monde puisse se rendre compte de la violence des réactions. Je suggère à ceux qui voudraient réitérer ce genre d’exploits (histoire de contribuer à la démonstration de Mar_Lard, merci les mecs) de lire la charte de modération désormais en vigueur sur ce blog au lieu de perdre leur temps. [EDIT] Devant le nombre de confusions, 2ème précision: ce blog appartient à AC Husson mais l’auteure de cette contribution est Mar_Lard. Si vous voulez la contacter par mail, je transmettrai. Attention, cet article inclut de nombreux exemples susceptibles de choquer : images d’une grande violence ou sexuellement explicites, insultes et propos à caractère fortement sexiste/homophobe/raciste, menaces de violences sexuelles et autres.

Vaimalama Chaves avoue avoir été victime de gestes déplacés Vaimalama Chaves a rendu sa couronne ! Le 14 décembre 2019, notre miss France 2019 a laissé sa place à Clémence Botino, Guadeloupéenne élue miss France 2020. Vaimalama Chaves profite de sa liberté retrouvée pour se confier sur l'année écoulée. Vaimalama Chaves victime de maires ? Chaque miss France sillonne la France durant son année de miss, elle rencontre beaucoup de monde, notamment les maires des villes dans lesquelles elle se rend. Au ministère de la Culture, les entretiens pervers d’un haut fonctionnaire «J’ai uriné par terre, quasiment à ses pieds. J’étais humiliée et honteuse» : Claire (1) est l’une des dizaines de femmes ayant passé un entretien d’embauche au ministère de la Culture avec Christian N., haut fonctionnaire du ministère de la Culture. Comme toutes celles qui ont subi ses agissements et que Libération a retrouvées, une question la hante : «Comment a-t-il pu faire autant de victimes, sans jamais être découvert ?» Dans cette affaire, les chiffres donnent le vertige. Entre 2009 et 2018, plus de 200 femmes - selon une liste qu’il a rédigée lui-même - ont été photographiées et/ou intoxiquées aux diurétiques, à leur insu, au ministère de la Culture puis à la direction régionale des affaires culturelles (Drac) de la région Grand Est. Elles l’ont toutes été par l’ancien sous-directeur des politiques de ressources humaines au siège du ministère, situé rue de Valois, à Paris.

Qui a (encore) peur des vulves? Gilles-Henri Polge a photographié 150 graffitis sexuels sur les murs de Paris et sa banlieue au début des années 2000. Parmi les 50 clichés disponibles en ligne, seulement 2 photos représentent des sexes de femme. Il n’y a pas que dans l’espace public que la vulve est boudée. Les femmes elles mêmes n’aiment pas et ne connaissent pas leur intimité. Selon Philippe Brenot, auteur des Femmes, le sexe et l’amour, cité par Rue89, elles ne sont que 45,4% à trouver beau leur sexe… contre 71,1% des hommes le leur. L’objet de cet article n’est pas d’encourager les femmes à montrer leur sexe dans la rue, ou à se définir uniquement à travers lui.

Face au pénis, la vulve ne fait (toujours) pas le poids Seins découverts mais vulve dissimulée : les sexes féminins sont plus cachés que ceux des hommes (Poul Iversen/FLICKR/CC). "Ah bah le voilà l’autre, il va encore nous faire chier avec ses inégalités hommes-femmes et ses histoires de féminismes, gnagnagna. Mais c’est normal qu’un zizi soit différent d’une choupinette, y a rien qui dépasse chez la fille, ducon !" penseront certains en voyant le titre. Sauf qu’à défaut de parler inégalité physique (la nature y est aussi parfois pour quelque chose), j’allais parler d’inégalité dans la représentation. Un récent projet d’étudiantes australiennes, qui avaient osé orner la couverture de leur journal universitaire de 18 photos de vulves, s’est vu censuré en raison de son "obscénité".

Related: