background preloader

Invariants de Bourbao - FORMATEUR

Invariants de Bourbao - FORMATEUR
Michel Bourbao, Docteur en sciences de l’Éducation, conseiller pédagogique, a créé un modèle théorique centré sur les différentes dimensions de la conduite de classe. La conduite de classe désigne l'ensemble des pratiques des Enseignants qui visent à influencer, guider, contrôler et réguler les comportements et actions des élèves (…) En classe, tout enseignant remplit deux fonctions reliées et complémentaires ◦ Fonction didactique qui structure les contenus et les apprentissages ◦ Fonction pédagogique de gestion de l'interaction avec les élèves et les évènements de la classe Il a ainsi modélisé 10 processus (invariants): (1) L'accueil des élèves (2) L'ouverture d'une activité collective (3) L'enrôlement dans la tâche (4) La passation des consignes (5) La mise au travail (6) L'entretien et la régulation de l'activité des élèves (7) La clôture de l'activité (8) La mise en commun (9) La transition entre 2 activités (10) La sortie de classe Par exemple pour les 2 premiers invariants: Pour aller plus loin : Related:  CompétencesAnalyse de pratiqueFormation des enseignants

Thèmes d'école: Livret d'évaluation, cahier de progrès ou cahier de réussite ? Cela fait maintenant un bon moment que je m'interroge sur le sujet. Je pense que je suis définitivement réfractaire à l'évaluation car telle qu'on nous la présentait jusqu'à présent au niveau de ma circo, je n'y voyais strictement aucun intérêt. Je le constate chaque année, ces évaluations départementales qu'on nous demande de faire n'ont aucun sens pour les enfants ni pour moi et pour les parents encore moins. A part stresser tout le monde et faire paniquer les parents je ne vois aucun but derrière tout ça excepté bien entendu remplir les cases dans les statistiques. Je ne veux pas dire qu'il ne faut pas évaluer mais pas comme ça. Cahier de ré

Compétences du formateur Différencier les pratiques, individualiser les parcours, prendre en compte l'hétérogénéité font travailler fortement l'identité professionnelle. C'est l'apparition d'une logique plus complexe, plus floue, mais plus pertinente, plus personnalisante du métier. Elle touche autant l'enseignant dans sa classe que le formateur face à un public d'adultes corrélats: style d'enseignement, guidance, facteurs d'efficacité de l'apprentissageles 6 postures du formateur Le tableau synoptique tranche en deux colonnes (logique d’enseignement, logique de formation), mais il s’agira bien plus pour chacun d’entre nous de nous interroger sur la place où nous mettons le curseur. Ces deux approches sont complémentaires ; cependant la validation des compétences, en fonction des indications du socle, nous invite à découvrir bien des aspects d’organisation de la formation, avant que de s’intéresser directement à l’évaluation terminale.

Les gestes professionnels des enseignants ont-ils un effet sur les apprentissages des élèves ? C'est la dernière intervention de la journée. Dominique Bucheton réussit à emporter l'adhésion du public. Ses propos bousculent un peu les enseignants en général mais confortent les militants qui l'écoutent dans quelques « résistances ». Dominique Bucheton est une didacticienne du français, professeure à l'université de Montpellier, directrice du LIRDEF (laboratoire interdisciplinaire de recherche en didactique, éducation et formation). Elle se demande comment faire pour que l'engagement des enseignants produise des effets et celui des élèves aussi, parce que les deux sont investis dans l'affaire. Elle dit qu'il faut « penser le renouvellement de la professionnalité enseignante, parler des dilemmes de la profession. Elle propose trois postulats pour penser l'aide : - la question du sujet : l'élève est une personne avec des affects, des émotions. - Penser séparément les questions didactiques et pédagogiques est contre-productif : il faut des ajustements spécifiques selon les disciplines

20_le_journal_apprentissage.pdf Enseigner plus explicitement, un outil pour la formation Télécharger tout le dossier (PDF - 20 pages - 2,1 Mo) Le Centre Académique Michel Delay de l'Académie de Lyon (CAREP) a modélisé un format de séquence chronologique et un format de séance dit « double entonnoir ». Il s'agit de modèles qui permettent de lire la diversité des pratiques de classe de la maternelle au collège en formation et non pas de modèles prescriptifs de ce qu'il faudrait faire. Cette tentative de modélisation des séquences d’enseignement et des séances d’enseignement a pour objectifs : d’aider les formateurs à réfléchir avec les enseignants sur leurs pratiques de classe ; d'identifier les "temps sensibles" des séquences et des séances auxquels devrait veiller l'enseignant pour tenter d'accrocher tous les élèves aux objets d'enseignement. Format de séquence et temps sensibles Il n’est pas un format de séquence mais bien des formats de séquences en relation à un contexte (programmes, élèves…). Une séquence est un enchaînement de séances. Temps sensibles de séquence

En quoi la formation continue des enseignants contribue-t-elle au Les éléments qui contribuent à la formation, qu’elle soit initiale ou continue, restent bien souvent mystérieux, de l’ordre de la “ boîte noire ”. Cet article a le mérite de poser la question de cette élaboration, de cette percolation ou infusion, pour reprendre les deux métaphores les plus utilisées. Parler de “ formation tout au long de la vie ” est de nos jours une banalité. Pourtant, au moment où cette formation n’est pas seulement perçue comme le droit au développement personnel dont dispose tout individu, où elle est également considérée comme un devoir qui s’impose à chacun, tout au moins dans sa dimension de développement professionnel, il n’est pas illégitime de s’interroger sur les bénéfices attendus de cette dynamique largement véhiculée par le discours dominant, et de considérer la place spécifique de la formation continue des enseignants dans le développement des compétences professionnelles. Ce qui revient à : Quelles compétences peut-on construire en formation continue ?

"Le Journal des apprentissages": de l’école au collège L'accompagnement professionnel des jeunes enseignants - Espace Gourdon Un témoignage éclairé d’une pratique de PEMF longuement travaillée, interrogée, mise à distance permettant de traduire le plus « simplement » possible quels sont les gestes professionnels d’un enseignant chargé d’accompagner, de guider, de conseiller un enseignant débutant. Le propos se situe bien : au niveau de l’accompagnement et non de la formation, au niveau de la classe, un système complexe que l’on cherche à analyser partiellement pour repérer des points d’appui et d’évolution. Qu’observer ? Comment faire ? (mise en situation - quel questionnement ?) Bref des repères pour guider le travail des enseignants qui accueillent des débutants. Merci à Jean-Louis Lamaurelle Téléchargez le compte rendu de la conférence ci-dessous Conférence JL Lamaurelle

Sitographie sur les outils de formation Accueil > Publications > Les hors-série numériques > Les articles en ligne > Sitographie sur les outils de formation Philippe Meirieu Le site de Philippe Meirieu est incontournable pour ouvrir cette rubrique. Notre ami y propose de nombreux textes ainsi qu’une histoire des grands pédagogues. Visiter le site La page “Outils et documents utilisables en formation” François Muller L’auteur est responsable de la mission « innovation et expérimentation" de l’académie de Paris.

Les journaux d’apprentissage Le journal des apprentissages a pour premier résultat de faire écrire quotidiennement les élèves. Il a bien d’autres effets. Jacques Crinon a contribué à mettre en place avec des enseignants et à étudier cette pratique réflexive du journal d’apprentissage. Les travaux de Jacques Crinon : Une chercheuse belge, Caroline Scheepers, a également publié des articles à ce sujet, sur les journaux d’apprentissage des élèves, mais aussi des enseignants en formation (voir ci-dessous) Des exemples sur des sites d’enseignants sont également présentés. Plusieurs professeurs de la circonscription ont mis en place dans leur classe, ) partir de 2009-2010, un journal d’apprentissage individuel.

Analyses de pratiques - FORMATEUR Proposition d'articles sur la question de l'analyse de pratique: 1/ L’analyse de pratique dans la formation des enseignants - Méard, J. (2005). => Article sur l'état de l'analyse de pratiques en IUFM, voir l'ouvrage "l'analyse de pratique au quotidien" Télécharger « Analyse Pratiques des enseignants.pdf » 2/ Analyse de pratique et évaluation des stagiairesMéard, J., Bruno, F., Euzet, J.P. (2005). => Retour sur plusieurs études: les dispositifs d'analyse de pratique, étude sur les rapports de visite, présentation d'un outil d'évaluation des pratiques Télécharger « Analyse Pratiques & evaluation des stagiaires.pdf » 3/ DE L’ANALYSE DE PRATIQUES EFFECTIVES DE PROFESSEURS D’ÉCOLE DÉBUTANTS NOMMÉS EN ZEP/REP À DES STRATÉGIES DE FORMATIONDenis BUTLEN, Pascale MASSELOT, Monique PÉZARD* => Dans cet article, nous développons des stratégies de formation permettant de mieux préparer les futurs professeurs d’école à enseigner en milieu difficile. Télécharger « article Ifé.pdf » Recherche et Formation

MENE1414096C La présente circulaire a pour objet de préciser l'organisation de l'examen et la nature des épreuves de la certification aux fonctions de formateur académique, telles qu'elles découlent de l'arrêté du 20 juillet 2015 et entrent en vigueur à partir du 23 juillet 2015. Le certificat d'aptitude aux fonctions de formateur academique La loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République réforme en profondeur la formation aux métiers du professorat et de l'éducation. Cette réforme nécessite la constitution d'un réseau dense d'enseignants et de personnels d'éducation formateurs. La présente certification vise à inscrire le candidat dans un cursus accompagné lui permettant en deux ans une appropriation progressive des enjeux et des compétences liées aux fonctions de formateur, en le préparant, en exercice, aux attendus de l'examen. Structure de l'examen 1- Épreuve d'admissibilité 2- Épreuves d'admission 2.1 Épreuves de pratique professionnelle Nature des epreuves

Arbre de connaissances Un arbre de connaissances est une représentation des connaissances ; c'est par exemple une représentation imagée et structurée de la somme des richesses que chaque membre apporte à une communauté, selon diverses réalités (connaissances, compétences, opinions, événements, projets, besoins etc.) vécues par un groupe de personnes. Origines[modifier | modifier le code] La société Trivium a été fondée dès 1992 dans la foulée de cette mission. Exemple d'intégration des arbres de connaissances dans un outil décisionnel spécifique aux ressources humaines Trois postulats fondamentaux énoncés par Michel Serres sous-tendent le dispositif. Postulat 1 : « chacun sait » : du fait qu'il a vécu, tout être humain sait quelque chose ; le savoir est une dimension de l'être, indissociable de l'expérience sensible et, de ce fait, singulière à chaque individu. Les arbres de connaissances constituent une nouvelle approche du repérage des connaissances et des compétences dans une communauté de personnes.

Related: