background preloader

Panama Pa(m)pers false flag attack media

Panama Pa(m)pers false flag attack media
D’abord, je n’y prête qu’une oreille distraite. Lorsque j’entends que l’affaire commence par un « lanceur anonyme d’alertes », ma première réflexion est : « Que c’est bizarre. Généralement, les lanceurs d’alertes ne cachent jamais leurs noms. » Puis, cris et chuchotements, indignations globalisées, les cris d’orfraies sont de sortie ! C’est à la Süddeutsche Zeitung que « l’anonyme » s’est adressé. Je souligne que ce quotidien fait partie d’un mastodonte médiatique allemand, Süddeutscher Verlag, dont les tentacules s’étendent à la Suisse, en passant par l’Autriche, pour se déployer dans toute l’Europe centrale et de l’Est… Il n’y a pas de hasard. Les documents dévoilés sont en provenance d’une firme panaméenne, Mossack Fonseca, et dénoncent un grand nombre de personnalités célèbres comme fraudeurs fiscaux. Ce qui m’a fait dresser l’oreille sont les « unes » de ces journaux. Alors, qui finance tout ce bazar ? Et qui finance cette « false flag attack » appelée « Panama Papers » ? Related:  Sphère SOROS ou comment soumettre par l'ArgentPanama papers

16/09/1992 détruit Système Monétaire Européen ancêtre Euro La fin de l’euro serait-elle vraiment un scénario inédit ? Entre 1979 et 1992, un système monétaire avait déjà été mis en place entre les principaux pays européens (Allemagne, France, Angleterre) pour lier leurs monnaies. Le Système Monétaire Européen (SME) a pris fin suites aux attaques du hedge fund de Georges Soros sur le marché des changes. En prenant des positions baissières de plusieurs milliards contre la livre sterling, Georges Soros a forcé la Banque d’Angleterre a sortir du Système Monétaire Européen ce qui lui a valu le surnom de « l’homme qui a fait sauter la Banque d’Angleterre ». Comment Georges Soros a réussi a faire couler la livre sterling et le Système Monétaire Européen, ancêtre de l’euro ? a engendrer des milliards de plus-value ? Le Système Monétaire Européen (SME) Chaque jour les banques centrales des pays du SME intervenaient sur le marché des changes pour limiter les marges de fluctuations à un seuil maximum de 2,25 %. L’euro nous protège-t-il ?

Panama Papers: qui sont les grands gagnants? International URL courte © AFP 2016 Ernesto Benavides Les Panama Papers ne concernent aucune société américaine, et pour une bonne raison. Cette fuite de données sur les avoirs cachés de dirigeants mondiaux peut très bien être un maillon de la stratégie américaine, explique l'expert allemand en matière de finances Ernst Wolf. Auparavant, le gouvernement américain avait réussi à miner le principe de guerre fiscale en Suisse qui est contrainte aujourd'hui de lui fournir des informations concernant les citoyens Américains. Entre-temps, une guerre bancaire ravage sans discontinuer les Etats-Unis, alors que les Etats du Nevada, du Dakota du Sud, du Delaware et du Wyoming sont des paradis fiscaux, précise M. Suite au scandale qui a éclaté autour des Panama Papers, tant les particuliers que les entreprises se précipiteront maintenant pour retirer leurs fonds de leurs sociétés offshores afin de les rediriger au Nevada ou au Dakota du Sud.

Promotion de la démocratie selon la redéfinition de Popper Panama papers, les dernières informations sur le scandale qui concerne votre argent! – Les moutons enragés Ce sont nos sous qui sont ainsi détournés, notre argent, car derrière chaque fortune, chaque personnalité impliquée, chaque banque, chaque groupe, , il y a quand-même des moutons qui paient, et ces moutons, c’est nous. Le scandale est colossal, il l’est bien plus que le Luxleaks qui aurait du faire tomber des têtes, celles-ci ont été protégées, et l’argent peut quant à lui continuer à être détourné, peu de chance donc que pour le Panama papers suive un autre chemin… Flan 1er a tenté de se montrer ferme et a déclaré «ces révélations révèlent qu’il est possible de lutter contre la fraude fiscale», vraiment? Petit rappel au passage, la France n’est plus en mesure de lutter contre la fraude fiscale au vu de tous les agents des impôts qui ont été virés. Nous pouvons également apprendre dans la presse qu’un grand parti politique serait concerné, un parti qui « pourrait » avoir utilisé des comptes off-shore au Panama, pour masquer certaines activités.

Karl Popper Pour les articles homonymes, voir Popper. Biographie[modifier | modifier le code] Famille et éducation[modifier | modifier le code] Popper quitta l’école à l’âge de 16 ans et étudia les mathématiques, la physique, la philosophie, la psychologie et l’histoire de la musique en tant qu’élève invité à l’Université de Vienne. Parcours académique[modifier | modifier le code] Il côtoie le Cercle de Vienne (néopositiviste), qui le fit connaître, mais sans jamais y entrer. En 1936, il donna des conférences au Royaume-Uni, où il rencontra ses compatriotes Hayek et Gombrich. Début 1946, il revint s'installer à Londres. Il était membre de la British Academy. Il prit sa retraite d'enseignant en 1969 et mourut le 17 septembre 1994, sans avoir eu le temps de rédiger la préface de son dernier recueil de conférences Toute vie est résolution de problèmes. Sa pensée[modifier | modifier le code] Philosophie des sciences[modifier | modifier le code] Le problème de la démarcation[modifier | modifier le code] 2. 3.

Chefs d’Etat, sportifs, milliardaires: premières révélations des « Panama Papers » sur le système offshore mondial C’est la fuite de données la plus importante de l’histoire du journalisme. C’est aussi la percée la plus spectaculaire jamais effectuée dans le monde obscur de la finance offshore. Le Monde, associé au Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) de Washington et au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, destinataire de la fuite, a eu accès aux 11,5 millions de documents qui révèlent les avoirs cachés, dans des paradis fiscaux opaques, de leaders politiques mondiaux, de réseaux criminels, de stars du football ou de milliardaires. Parmi eux figurent des proches du président de la Russie, Vladimir Poutine, ou le premier ministre de l’Islande, Sigmundur David Gunnlaugsson, mais aussi de nombreux autres noms de chefs d’Etat ou de personnalités politiques. On y retrouve aussi le footballeur argentin Lionel Messi et le président suspendu de l’UEFA, Michel Platini, parmi nombre de personnalités dont nous évoquerons les cas tout au long de la semaine. 1 500 fois WikiLeaks

La Société ouverte et ses ennemis de K.Popper Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Société ouverte et ses ennemis (The Open Society and Its Enemies) est un ouvrage en deux volumes écrit par Karl Popper au début de la Seconde Guerre mondiale. Il y traite de la philosophie sociale, et développe notamment une critique de l'historicisme à travers trois auteurs : Platon, Hegel et Marx. Présentation[modifier | modifier le code] Dans La Société ouverte et ses ennemis, Popper développe une critique de l'historicisme, dans le prolongement de Misère de l’historicisme, et défend la « société ouverte » et la démocratie. « L'objet de ce livre est d'aider à la défense de la liberté et de la démocratie. — Karl Popper, Préface à l'édition française (2 mai 1978) Dans le second tome, Hegel et Marx, il critique les deux auteurs plus contemporains que sont Hegel et Marx. Popper traite également du rationalisme et de l'irrationalisme. Critiques[modifier | modifier le code] Éditions[modifier | modifier le code]

Panama Papers: Enorme fuite de données à Panama: 12 chefs d'Etat touchés Genève Sur les 500 employés de l’entreprise panaméenne, 11 sont basés dans la filiale genevoise. A eux seuls, ils sont à l’origine de 17% des sociétés actives. Onze millions et demi d’e-mails, de courriers, de contrats et d’extraits de comptes bancaires, couvrant une période d’activités de 1977 à décembre 2015. En résumé, la plus grosse fuite de tous les temps. Elle révèle d’obscures manœuvres à l’échelle mondiale, des transferts de fortunes plus que suspects et des montages financiers de personnes condamnées ou poursuivies par la justice. Les données proviennent d’une société de domiciliation offshore basée à Panama, Mossack Fonseca, d’où le nom de Panama Papers donné à l’ensemble des éléments tirés de cette fuite. En Suisse, le travail a été coordonné par la cellule enquête du Matin Dimanche et de la SonntagsZeitung. Un artifice utilisé pour la corruption En matière de corruption, les sociétés offshore sont un artifice prisé. 12 chefs d’Etat et 60 proches Des criminels en nombre

Concept de société ouverte À propos des Panama Papers C’est formidable : des journalistes d’investigation ont su aller pêcher onze millions de documents dans les ordinateurs d’un cabinet d’avocats qui montrent la corruption de quantité de particuliers et de sociétés qui vont se camoufler dans les banques de ce paradis fiscal qu’est le Panama. La presse atlantiste exulte et étale ces révélations avec enthousiasme. En effet, le sens est clair : quand on est malhonnête, il y a toujours un « lanceur d’alerte » pour dénoncer ces vauriens. Mais il y a un problème parce que, sans enquêter plus en détails et rien qu’à lire la presse, regarder la télé ou écouter la radio, une chose est claire : ceux qui se sont fait prendre la main dans le sac sont aussi ceux que les Étasuniens classent parmi leurs ennemis, à commencer par Vladimir Poutine (enfin pas lui directement, il est trop malin, mais son entourage). On peut donc voir que les révélations des « Panama Papers » entrent dans une stratégie étasunienne. Source : resistance-politique.fr

Concept développé par Henri Bergson Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Henri-Louis Bergson Philosophe Occidental Époque moderne Biographie[modifier | modifier le code] Henri Bergson, normalien, avec une vie assez discrète de professeur de philosophie honoré à la carrière internationale reconnue, a également joué un rôle intellectuel et a eu une influence dans la conception de la Société des Nations. Jeunesse et formation[modifier | modifier le code] Henri Bergson est né à Paris, rue Lamartine. Le professeur[modifier | modifier le code] Essai sur les données immédiates de la conscience (Thèse, 1889) Quid Aristoteles de loco senserit (Thèse, 1889) Bergson dédicaça l'Essai à Jules Lachelier, alors ministre de l’instruction publique, qui était un fervent défenseur de Félix Ravaisson, et l’auteur d’un ouvrage philosophique Du Fondement de l'induction paru en 1871 (Lachelier était né en 1832, Ravaisson en 1813 et ils furent tous deux professeurs à l’École normale supérieure). Le philosophe[modifier | modifier le code]

Related: