background preloader

L'homme et son environnement dans la révolution industrielle [vidéo]

L'homme et son environnement dans la révolution industrielle [vidéo]
Chargement de la playlist en cours... Au début du XIXème siècle, en pleine révolution industrielle, émerge l'idée que c'est à travers la croissance économique et donc la maîtrise de la nature que sera résolue la question sociale et qu'on réussira à clore l'ère révolutionnaire. Enfoui sous la terre depuis des millénaires, le charbon, véritable cadeau de la nature, devient le premier combustible de cette révolution. Partout en Europe des usines poussent comme des champignons. En Angleterre, Manchester devient la capitale mondiale du coton. Au milieu du XIXème, la ville, ceinturée par 500 manufactures, est plongée dans le brouillard polluant de ses hauts fourneaux. Réalisateur : Dimitri Grimblat Producteur : Paprika films, Wild Touch Prod, Planète Production : 2015

http://education.francetv.fr/matiere/developpement-durable/video/l-homme-et-son-environnement-dans-la-revolution-industrielle

Related:  L'Europe de la "Révolution industrielle"Histoire du climat et de l'environnementhistoire 4Les enjeux du développement durable

Le climat fragile de la modernité « On pourrait fixer le début de l’Anthropocène à la dernière partie du XVIIIe siècle : à ce moment-là, les analyses de l’air emprisonné dans les glaces polaires montrent le début de l’augmentation des concentrations mondiales de dioxyde de carbone et de méthane. Cette date se trouve également coïncider avec l’invention par James Watt de la machine à vapeur en 1784 » [1]. Paul Crutzen aurait aussi bien pu indiquer une autre coïncidence, à vrai dire plus troublante : la publication, en 1780, des Époques de la nature de Buffon. Au moment précis où l’humanité devient une force géologique, Buffon explique que « la face entière de la Terre porte aujourd’hui l’empreinte de la puissance de l’homme ». Cette influence s’exerce même sur le climat : en gérant convenablement son environnement, l’humanité pourra « modifier les influences du climat qu’elle habite et en fixer pour ainsi dire la température au point qui lui convient » [2]. Cette vision nous semble problématique.

L'émigration irlandaise au 19ème siècle [source] Le programme d'histoire de seconde invite à s'intéresser à "la place des populations de l'Europe dans le peuplement de la Terre". Sur l'histgeobox, nous nous intéressons aux conséquences politiques et sociales de l'importante émigration irlandaise du XIX° siècle au début du XX°. Entre 1815 et 1930, 18 millions de Britanniques quittent leur terre natale pour aller s'installer sur d'autres continents, en particulier vers l'Amérique. * La "maladie de la pomme de terre" (mildiou) entraîne une terrible famine qui tue et précipite sur les chemins de l'exil des milliers d'Irlandais. La chanson "Dear Old Skibbereen" chantée par Sinead O'Connor nous permet de revenir sur ce drame national.* Ces migrations de la misère se déroulent dans des conditions terrifiantes.

L’Internet des objets au service des pays en développement L'Internet des objets (ou « IoT » pour Internet of Things) promet de bousculer le mode de vie des pays riches. Des réfrigérateurs aux compteurs électriques intelligents en passant par les thermostats et autres voitures connectées, ce « Web 3.0 » doit notamment favoriser l'éclosion des « smart city », ou plus largement des « territoires intelligents ». Pour nombre d'industriels et de spécialistes high tech, cette révolution permettra aux citoyens de bénéficier de meilleurs services (dans les transports ou la santé), couplés à un mode de vie plus durable, et économe en ressources. Météo : retour sur l'histoire d'une des principales préoccupations des Français La météo est une préoccupation majeure des Français. Le fameux bulletin qui précède les journaux est un des programmes les plus regardés. L'ombrelle ou les bottes de neige ? À la télévision, la neige en hiver est ce qu'on appelle un marronnier, une info qui revient chaque année. L'été, c'est la chaleur. Déjà dans les années 60, alors que le réchauffement climatique n'est pas encore évoqué, on constate qu'il "n'y a plus de saison".

Des paquebots pour des millions d'émigrants, en 9 photos d'archives [images] La liberté au bout de la traversée L’émigration européenne de 1820 à 1920 constitue le plus grand mouvement migratoire de l’Histoire : 60 millions de personnes se sont exilées. Les paquebots, alors seul moyen de transport régulier par-delà les océans, permettaient aux émigrants, partis de nombreux ports d’Europe, de rejoindre les Amériques. Parmi les compagnies maritimes européennes, la Red Star Line avait son port d‘attache à Anvers. Tiers-Monde et sous-développement - Géographie Introduction Même si on emploie indifféremment ces deux termes, Tiers Monde et sous-développement ne recouvrent pas toujours la même réalité. En effet, si tous les pays sous-développés appartiennent au Tiers Monde, la réciproque est fausse : tous les pays du Tiers Monde ne sont pas sous-développés. Il faut donc commencer par éclairer ces deux notions.

Petit âge glaciaire. PAG. Archives communales de Chamonix. Extraits d'un long document relatant les événements survenue pendant le PAG. De nombreux chapitres étant en ancien Français, j'ai sélectionné seulement les commentaires récents y attenant. L'interprétation de ce texte nous fait apparaître la vallée de Chamonix à la fin du 16ème siècle sous un jour peu favorable. Tout d'abord, les glaciers descendent très bas, puisqu'ils atteignent presque la plaine; c'est au moins le cas pour trois d'entre eux, vraisemblablement ceux d'Argentière, des Bois (mer de Glace) et des Bossons, celui de Taconnaz, moins bien alimenté, n'ayant jamais dû gagner aussi bas que ses voisins, et celui du Tour étant fort à l'écart. Les méfaits des glaciers, dus à une poussée en avant des appareils, sont cette fois formellement attestés.

Les ports au XVIIIe siècle - Vernet [image] [ressource] Contexte historique L’essor des grands ports français au siècle des Lumières Le XVIIIe siècle est marqué par la croissance urbaine (le royaume gagne près de 8 millions d’habitants entre 1715 et 1789) et la croissance des échanges maritimes. Marseille, qui rattrape les pertes démographiques de la peste de 1720, et Bordeaux dont la population passe de 50 à 110 000 habitants, sont les deux grands ports du commerce extérieur français. Bordeaux connaît grâce aux échanges transatlantiques et notamment avec les « Isles à sucre » (les Antilles) un essor remarquable.

Related: