background preloader

La peinture murale domestique dans la Rome antique

La peinture murale domestique dans la Rome antique
Après l’architecture, un petit point sur la peinture murale, pariétale, dans la Rome antique. Celle-ci fait l’objet d’une typologie en 4 styles. Ce classement à été produit par l’archéologue August Mau, qui s’est basé essentiellement sur les découvertes de Pompéi et sur les descriptions données par Vitruve à propos des maisons de Campanie (De architecturae). La limite de l’exercice réside évidemment dans le fait que ces seules sources ne prennent pas suffisamment en compte ce qui se passe ailleurs dans l’empire. Mais malgré les discussions et polémiques sur les datations et les typologies qui ont pu se produire depuis ce classement, il demeure encore. Voyons de quoi il s’agit Offert par exemple à Rome par la maison des griffons. Offert par exemple dans la maison de Fannius Synistor, à Boscoreale, dès le milieu du 2eme siècle. un panneau médian complètement illusionniste, présentant des architectures et bâtiments,une influence certaine des décors de théâtres Fresque romaine

http://histoiredelantiquite.net/archeologie-romaine/la-peinture-murale-domestique-dans-la-rome-antique/

Related:  FRESQUE ANTIQUEExposé - stuc L2bazar temporaire 5Esthétique

AFPMA-Association francaise pour la peinture murale antique La peinture murale antique a été découverte lors des fouilles archéologiques des ruines de Pompéi et par la suite elle a été mise en avant par le biais de nouvelles découvertes dans tout l’Empire Romain. Les textes antiques de Vitruve et Pline l’Ancien ont permis de comprendre les fondements de cette technique, mais pour comprendre en détail la technique de la fresque ou peinture a fresco, les enduits peints ont nécessité de nombreuses analyses et recherches de la part des archéologues-chercheurs. Les chercheurs réalisent une étude poussée pour chaque décor peint, sur place ou en fragments, grâce à l’observation de la surface des enduits peints à l’oeil nu avec une lumière rasante.

Fresque romaine La Fresque en Gaule La fresque est une technique de peinture murale dont les premiers exemples apparaissent en Gaule du sud avant la conquête romaine, sous l’influence de la culture hellénistique et romaine, mais qui prend un essor important avec la romanisation, où les élites provinciales gauloises adoptent cette mode venue d’Italie. Le goût pour la fresque se répand rapidement et les ateliers régionaux se multiplient, assimilent les techniques et modèles romains mais expriment aussi des variantes locales. Construction et Composition

Pygmalion et Galatée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mythe[modifier | modifier le code] Ayant nié la divinité d'Aphrodite, les Propétides sont punies par la déesse qui allume dans leur cœur le feu de l'impudicité. Ayant fini par perdre toute honte, elles sont insensiblement changées en ivoire. Les noms de Πυγμαλίων καὶ Γαλατεία Pugmalíôn kaì Galateía évoquent respectivement le poing/coude/bras Πύγμα du sculpteur travaillant au maillet et ciseau, et le lait Γάλα, couleur de la statue mais aussi des Propétides transformées en ivoire.

Dionysos Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Dionysos (en grec ancien Διώνυσος / Diốnusos ou Διόνυσος / Diónusos) est le dieu de la vigne, du vin et de ses excès, de la folie et la démesure, ainsi que du théâtre et de la tragédie. Il est le fils de Zeus et de la mortelle Sémélé. Il ne vit pas sur le mont Olympe : c'est essentiellement un dieu errant. Il a été adopté par la Rome antique sous le nom de Bacchus (du grec ancien Βάκχος / Bákkhos, un de ses autres noms[1]), assimilé au dieu italique Liber Pater. Le mythe

Toulouse : Une fresque antique créée dans les conditions de l'époque INSOLITE Au musée Saint-Raymond de Toulouse, deux spécialistes se livrent à de l’archéologie expérimentale. Elles peignent une fresque en suivant à la lettre les techniques antiques, y compris pour les outils et les pigments… Helene Menal Créé le Mis à jour le Mots-clés Toulouse Il ne leur manque que la toge. Les stucateurs romains : témoignages littéraires, épigraphiques et juridiques Dans son acception la plus large, tectorium s'oppose à structura pour désigner tout ce qui recouvre le gros œuvre9 et Varron l'utilise aussi bien pour les enduits polis et peints de la pars urbana de la villa 10 que pour les enduits utilitaires et beaucoup plus grossiers de la pars rustica11. Le terme est d'ailleurs si général que l'auteur éprouve le besoin, lorsque c'est nécessaire, de préciser par un adjectif la nature de sa composition : opus tectorium marmoratum12, opus tectorium testaceum13. En revanche, chez Vitruve, le sens tend à se restreindre pour désigner un enduit très précis à base de chaux et de poudre de marbre, et c'est le tector qui est chargé d'élaborer le mélange, comme il apparaît au livre VII du De architectural. 9 Vitruve, de arch., 2, 5, 1 (Édit. de F. Granger, coll.

Chant I (Iliade) Chante, Déesse, la colère du Péléide Achille, pernicieuse colère qui valut aux Achéens d'innombrables malheurs, précipita chez Hadès les âmes généreuses d'une foule de héros, et fit de leurs corps la proie des chiens et de tous les oiseaux — ainsi s'accomplissait la volonté de Zeus — depuis le moment où, sitôt après leur querelle, se séparèrent l'Atride roi des guerriers, et le divin Achille. Quel dieu les jeta dans la lutte et dans ce désaccord ? Le fils de Latone et de Zeus. C'est lui qui, irrité contre le roi, suscita dans l'armée une contagion funeste, et les combattants périssaient, parce que l'Atride avait outragé Chrysès, ministre des prières. Chrysès, en effet, était venu vers les rapides vaisseaux des Achéens pour racheter sa fille ; il apportait une immense rançon, tenait en ses mains, tombant du haut de son sceptre d'or, les bandelettes d'Apollon dont le trait porte loin, et suppliait tous les Achéens, surtout les deux Atrides, ordonnateurs des troupes :

Klimt - Danaé et la pluie d'or Lorsque je me suis réveillée ce matin, aux côtés de l’être aimé, j’ai commencé à lui parler d’un de mes artistes préféré, soit Gustav Klimt. Malheureusement, j’étais encore dans les bras de Morphée et ai donc peiné à tenir un discours cohérent, pourtant j’ai une véritable théorie sur L’Oeuvre de cet artiste, elle a beau être assez improbable, je vous l’expose ici, parce que ça me fait plaisir : Si l’on regarde le travail de Klimt, on peut remarquer un personnage récurent sur plusieurs de ses tableaux, la figure mythologique de Danaé – si l’on en croit l’oeuvre La Fécondation. Pour la petite histoire, Danaé est une femme qui se fait emprisonner dans une tour par son père. Zeus arrive à entrer dans la tour sous la forme d’une pluie d’or et tombe sur la princesse, ce qui équivaut à un rapport sexuel.

Related: