background preloader

Blue Economy : Green Economy 2.0

Blue Economy : Green Economy 2.0

January 2013: The Club of Rome in International News and Blogs English Other News 1st January: Bankrupting Nature: Stop nature´s decline – save the economy! New Scientist 1st January: The best long reads of the year Businessweek January 14th: Bankrupting Nature – Denying Our Planetary Boundaries Read Media 16th January: Jorgen Randers, futurist and environmental scientist, to speak February 6, 2013 Opednews 19th January: To be or not to be Cassandra’s Legacy 21st January: Ugo Bardi speaks about resources Peak Prosperity Slamming 22nd January: Face-First into the Limits to Growth Huffington Post 30th January: TERI, The Energy And Resources Institute, Hosts Sustainable Development Summits German DR Radio Wissen 1st January: The world in 40 years Dradio 3th January: The difficulty with sustainability Dradio 4th January: Surviving without economic growth Der Standard 6th January: Climate change: there is still potential in the car Stuttgart Zeitung 12th January: The vision of frugal happiness OYA 19th January: We are already sitting in the roller coaster Members Blogs

Club de Rome Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Club de Rome est un groupe de réflexion réunissant des scientifiques, des économistes, des fonctionnaires nationaux et internationaux, ainsi que des industriels de 53 pays, préoccupés des problèmes complexes auxquels doivent faire face toutes les sociétés, tant industrialisées qu'en développement. Piloté à sa création par Aurelio Peccei, un Italien membre du conseil d'administration de Fiat, et Alexander King, un scientifique et fonctionnaire écossais, ancien directeur scientifique de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), il doit son nom au lieu de sa première réunion à Rome, à l'Accademia dei Lincei le . Les notions de développement durable et d'empreinte écologique font du Club de Rome un précurseur. Son comité exécutif est constitué de treize membres. En 1993, Aurelio Peccei et Ervin Laszlo ont l'idée de créer le Club de Budapest. Le rapport The limits to growth - Halte à la croissance ?

Les Humains Associés : The Club of Budapest : POURQUOI A-T-IL ÉTÉ CRÉÉ ? L'idée du Club de Budapest remonte aux conversions entre Aurelio Peccei, le co-fondateur et premier Président du Club de Rome, et Ervin Lazslo, membre de ce dernier et maintenant président du Club de Budapest. Dans les jours et les années qui ont suivi le 10e anniversaire du Club de Rome, tenue en 1978 à Rome, ils se rencontrèrent pour discuter de la nécessité d'impliquer quelques uns des esprits les plus connus et les plus créatifs de notre temps dans la discussion en cours que le Club de Rome a appelée "la problématique du monde". Peccei souligna que le Club de Rome rassemblait des personnalités de très haut niveau des domaines scientifiques, politiques et des affaires, et que de ce fait, il faudrait instituer un club annexe pour équilibrer la pensée rationnelle dans ce domaine avec l'aspect intuitif qu'apporte la créativité dans les arts, dans la littérature, et dans la spiritualité.

Home On April 6, 1994 Gunter Pauli arrived in Tokyo at the invitation of Heitor Gurgulino de Souza, then Rector of the United Nations University who with the support of the Japanese Government decided to create a think tank which was to imagine a competitive business model in a world guided by the Kyoto Protocol. Twenty years later, the philosophy of zero emissions, where waste is converted to revenues, and unused yet widely available resources are cascading into a chain of value generation, can look back at nearly 200 implemented projects, the generation of €4 billion in investments and an impact as a concept that created to an estimated 3 million jobs. The most widely copied project is the farming of mushrooms on coffee (+1,000), the most advanced is the biorefinery with the inauguration of the first and second phase in Porto Torres, Italy in a few months. After all, whatever we pioneer, we need to inspire the next generation, pioneering beyond what we could ever imagine.

The End of Progress | Occupy is not dead, just resting The desire for collective action remains strong What happens when you bring a group of young political activists together? December 2012. (This article is also on Cassandra’s Legacy) You might be surprised. Over the last five days, in a sleepy part of Switzerland, we brought together members of the Occupy Movement, the Pirate Party and some of the biggest political NGOs for the first time, ever. All those who came to the meeting had two things in common. The conference was the culmination of months of work by my colleagues and was the first of its kind. We had representatives from more than 40 countries – not only the mainstream countries of America, Germany and Japan but also from Namibia, Iran and Bolivia, countries less used to being given an equal voice when it comes to driving the international agenda. They were worried by two trends more than any others. When 60 political activists come together, what do they want to do? Humanity as a parasite They wanted change.

Le corps de notre civilisation | abcd etc. comme Le dernier rapport du National Snow and Ice Data Center (NSIDC), principal institut scientifique à étudier la banquise, souligne que la banquise a atteint le mois dernier le deuxième niveau le plus bas depuis 1979, date à laquelle ont commencé les mesures par satellite. En 30 ans d’étude, la banquise aurait déjà perdu près de 2,5 millions de kilomètres carrés. Selon certaines estimations, elle pourrait même intégralement disparaître durant la période estivale d’ici 2030. Pour attirer l’attention sur cette catastrophe annoncée, John Quigley, artiste spécialisé dans l’art aérien, a reproduit l’Homme de Vitruve de Léonard de Vinci, à environ 800 km du pôle Nord, sur un bloc de glace d’une superficie équivalente à quatre piscines olympiques. Soutenu par Greenpeace, l’artiste a choisi d’amputer sa reproduction de ses deux bras droits et d’une jambe, symbolisant ainsi “le changement climatique [qui] dévore littéralement le corps de notre civilisation”. (photos Nick Cobbing/Greenpeace) Avec :

L’Homme de Vitruve version Greenpeace | Trublione.com Greenpeace a fait appel à l’artiste John Quigley afin de réaliser une œuvre gigantesque équivalente à 4 piscines olympiques, représentant l’Homme de Vitruve, sur la banquise au pôle Nord. L’Homme de Vitruve, symbole des proportions du corps humain, est ici représenté avec deux bras et une jambe en moins. Cette réalisation métaphorique a pour but de sensibiliser le grand public au réchauffement climatique comme perturbateur de l’équilibre de l’Homme. La mobilisation de Greenpeace coïncide avec la publication des résultats d’une étude réalisée par l’institut de physique environnementale de l’université de Brême : l’année 2011 bat le record minimum de la banquise en Arctique. Avec 4,24 millions de km2, la surface des glaces est inférieure d’environ 0,5 % à celle du précédent record enregistré en septembre 2007 et atteint son plus bas niveau depuis le début des observations satellite en 1972. Like this: J'aime chargement…

observe les campagnes de sensibilisation | Trublione.com | Page 5 "G20, j’ai faim" A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Alimentation, Action contre la Faim appelle les dirigeants du G20, réunis à Cannes les 3 et 4 novembre prochains, à s’engager contre la faim dans le monde. Les dirigeants du monde s’étaient engagés à consacrer 22 milliards de dollars sur 3 ans pour l’agriculture et la sécurité alimentaire, lors du G8 de 2009. Seuls 22% ont été effectivement engagés... Une parodie de la célèbre publicité Evian illustre la campagne d’ACF en mettant en scène les représentants des pays du G20, qui aujourd’hui, se doivent de tenir la promesse qu’ils se sont sûrement faite quand ils étaient petits : « Quand je serai grand, je serai président et plus aucun enfant ne mourra de faim… » Signez l’appel d’ACF en allant sur le site de la campagne : Like this: J'aime chargement… Campagne "Non toxic Revolution" Le stress test des candidats à la présidentielle Pour en savoir plus, rendez-vous sur WWF : Etonnez-moi !

jean écolo | Trublione.com Levi’s Waterless, le jean écolo Qui a pris de bonnes résolutions pour l’année 2011? Levi’s! La marque s’est penchée sur l’impact environnemental de ses jeans et s’est aperçue que c’est en eau qu’elle fait le plus de gaspillages. Nous nous verrons donc proposé, au printemps, des jeans économes en eau de la collection Waterless, incluant les modèles 501, 511, 514. En portant notre jean 501 préféré, on est loin d’imaginer qu’au cours de son cycle de vie, il va nécessité la consommation de 3480 litres d’eau en moyenne. La marque essaye donc de réduire les quantités d’eau nécessaires lors de la fabrication du jean, en particulier au moment où ont lieu toutes les opérations de délavage visant à atteindre le bleu parfait. Le résultat: une réduction de 26 à 96% des quantités d’eau utilisées selon les modèles. Levi’s veut généraliser ces procédés de fabrication à d’autres sites de production pour la collection de l’automne 2011. La vidéo de lancement: Like this: J'aime chargement…

janvier 2012 Eric Pineda observe dans la cale de l'Achernar la petite dizaine de tonnes de chinchards que ce bateau de 17 mètres a ramenées en quatre jours dans des eaux autrefois si poissonneuses qu'on emplissait les cales en quelques heures. Comme tous les habitants du vieux port de Talcahuano, au sud de Santiago du Chili, cet agent de quai a toujours connu ce poisson de couleur bronze et plein d'arêtes qui se déplace en bancs dans le Pacifique sud. "Les stocks diminuent rapidement, remarque Pineda. Les scientifiques estiment que les stocks de chinchards sont passés de 30 millions de tonnes à moins de 3 millions en vingt ans. Poisson gras riche en protéines, le chinchard représente une véritable manne pour une planète affamée et constitue une denrée de base en Afrique. Il faut au moins 5 kg de chinchards pour obtenir 1 kg de saumons d'élevage. Pour devenir contraignante, la convention de la SPRFMO a besoin de huit nouvelles signatures, parmi lesquelles celle d'un pays côtier sud-américain.

Dernier numéro Infos 21 Actualités des adhérents Le « Déclic Mobilités » du Réseau Alliances Le réseauAlliances anime Déclic Mobilités, la première communauté d'échange de pratiques sur la mobilité durable entre personnes du Nord-Pas de Calais. Soutenu par AG2R La Mondiale, l'ADEME Nord-Pas de Calais, Mobivia Groupe, la région Nord-Pas de Calais et Transpole Groupe Keolis, Déclic Mobilités a pour objectif d'accompagner les démarches de management de la mobilité dans les organisations et accélérer ainsi le changement des pratiques. Ainsi, le réseau Alliances anime des ateliers d'échange et des groupes de travail autour de grands axes : la capitalisation et la diffusion des bonnes pratiques ; la mise en réseau des acteurs publics et privés (entreprises, collectivités, acteurs de la mobilité), et la co-construction d'outils de management. La Poste, acteur engagé pour la mobilité durable Chaque matin, les facteurs de la Poste parcourent plus de 50 fois le tour de la Terre pour distribuer courrier et colis...

Référencez votre démarche Pour procéder à votre inscription initiale, vous devez choisir un login et un mot de passe, qui vous seront confirmés par mail à l’issue de l’enregistrement. Ces codes vous permettront ensuite d’actualiser les informations relative à votre démarche au cours du temps. Caractéristiques de l’établissement Taille approximative de la Communauté scolaire (élèves, enseignants, équipes administrative et technique) Surface approximative de l’établissement (terrain + bâtiment) Coordonnées de l’établissement Région Département Référent pour la démarche Précisions sur la démarche Si oui, précisez : (facultatif) Date de lancement par le Conseil d’établissement Documents en téléchargement Objet (facultatif) Qui a impulsé la démarche ? Choisissez Si oui, précisez (choix unique): Intercommunalité Partenaires de la démarche Détaillez les différents partenaires de votre démarche : Evaluation qualitative de la démarche De quels types de moyens internes bénéficie votre démarche ? Les axes de progrès retenus : Expression libre

Agenda 21 de la culture Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Logo associé aux actions liées à l’Agenda 21 de la culture Agenda 21 de la culture est un engagement des villes ou gouvernements locaux en faveur du développement culturel. Histoire[modifier | modifier le code] En septembre 2002 la ville (Prefeitura) de Porto Alegre organise une "Réunion mondiale pour la culture", réunion des maires et directeurs techniques de culture de villes comme Florence, Barcelone, Paris, Palmela, Saint-Dénis, Montreal, Rome, Capetown ou Melbourne, avec la participation d'observateurs de la société civile. Le document est approuvé le 8 mai 2004 par le quatrième Forum des autorités locales pour l’inclusion sociale de Porto Alegre, qui se tient à Barcelone dans le cadre de la première édition du Forum universel des cultures. En janvier 2012, environ 450 villes, gouvernements locaux, organisations ou institutions nationales et internationales ont approuvé Agenda 21 de la culture[2]. Rapports[modifier | modifier le code]

Related: