background preloader

Une intelligence artificielle a presque remporté un prix de littérature - Pop culture

Une intelligence artificielle a presque remporté un prix de littérature - Pop culture
Un concours littéraire japonais a vu se présenter 11 auteurs robotiques sur les 1 450 participants. Un seul a réussi à se retrouver au sommet de l'affiche, devant des écrivains faits de chair et d'os. Jusqu’à aujourd’hui, les robots écrivains étaient connus pour leur compétence sur de courts textes qui font appel à de nombreuses données, dates, lieux, chiffres etc. Les robots aspirants journalistes par exemple se multiplient notamment dans l’information financière. Mais cette fois-ci, les écrivains de la Littérature — avec un L majuscule — ont peut-être du souci à se faire. Durant un concours de romans japonais, le Hoshi Shinichi Literary Award, où étaient inscrits plus de 1 450 candidats, 11 étaient en fait des intelligences artificielles. Cette intelligence artificielle a été développée par l’université japonaise d’Hakodate, qui peut désormais s’enorgueillir d’avoir atteint la finale grâce à un texte généré par une IA. « Je fus surpris du travail, car c’est un roman très structuré.

http://www.numerama.com/pop-culture/155140-robot-a-presque-remporte-grand-prix-de-litterature.html

Related:  L'intelligence artificielle dans la littératuremichelmmL'intelligence artificielle dans la littératureIntelligence Artificielle et Littérature

Une intelligence artificielle présélectionnée pour un prix littéraire Les humains seront-ils bientôt dépassés par des machines, même sur des créneaux qu'ils pensaient leur être réservés ? Au Japon, des chercheurs ont réussi à mettre au point une intelligence artificielle capable de co-écrire une histoire. Les scientifiques de la Future University Hakodate et d’une autre université japonaise avaient défini une trame narrative et le genre des personnages, et ils ont laissé la machine faire le reste, en sélectionnant des mots et des phrases préparées par des humains.

Quand l’intelligence artificielle s’empare de la littérature Dans Ada, paru chez Gallimard à la rentrée, Antoine Bello confronte la littérature à l’intelligence artificielle (IA), sur fond d’enquête policière. Frank Logan, policier nostalgique approchant de la retraite, est né dans la Silicon Valley. Il vit et travaille dans le berceau de la tech’ mondiale, mais sait à peine utiliser son ordinateur. Il est pourtant chargé d’enquêter sur la disparition d’Ada, une IA développée par la société Turing Corp, qui souhaite mettre sur le marché des logiciels capables de produire des œuvres de fiction originales. Mais Ada, leur prototype, aspire à écrire le prochain Raison et sentiments, et s’est évadée pour ne pas avoir à produire des romans de gare.

Une intelligence artificielle gagne presque un concours littéraire Une équipe de chercheurs japonais a coécrit une nouvelle avec une intelligence artificielle qui a été sélectionnée pour un concours littéraire. Intitulé Le jour où un ordinateur écrira un roman, l’ouvrage a passé le premier tour de la sélection auprès d’un jury qui ignorait tout de son origine. Interview : comment est née l'intelligence artificielle ? L'IA dans la littérature et le cinéma L'intelligence artificielle est très présente dans la littérature et le cinéma : Dans la littérature Isaac Asimov est l'écrivain de science fiction qui a eu, de loin, le plus d'influence sur l'intelligence artificielle. Les intelligences artificielles seront-elles les écrivains de demain? FUTUR C’est le point de départ du roman «Ada», du nom d’une intelligence artificielle programmée pour écrire des romans sentimentaux à succès, en toute autonomie. Un scénario pas si farfelu. Explications avec l’auteur, Antoine Bello, et un expert en IA…

Intelligence artificielle : une machine peut-elle ressentir de l’émotion ? Certains programmes savent déjà les imiter à la perfection et même influer sur nos propres émotions. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Cet article fait partie d’une série consacrée à l’état des lieux de l’intelligence artificielle. La science-fiction nous abreuve de robots autonomes, si perfectionnés qu’ils disposent d’une conscience, d’émotions et nous inspirent même de l’empathie, à l’instar des êtres humains. Mais loin de la littérature et d’Hollywood, qu’en est-il aujourd’hui dans les laboratoires du monde entier ? L’émotion, et la conscience, apparaissent comme des éléments essentiels pour fabriquer une machine à l’image de l’être humain.

intelligence artificielle MONTAIGNE, Marion ; LAFARGUE, Jean-Noël. L’intelligence artificielle. Le Lombard, coll. La petite bédéthèque des savoirs, 2016, 71 pages, 10 €. L’histoire : Jamais une science n’aura fait autant débat : alors que les « transhumanistes » comptent sur l’intelligence artificielle pour sauver l’espèce voire abolir la mort, Bill Gates ou Stephen Hawking affirment que l’avènement d’une entité informatique intelligente signera la perte de l’humanité ! Un roman coécrit par un ordinateur sélectionné pour un prix littéraire Un court roman écrit par une équipe d'humains et un programme d'intelligence artificielle a passé le premier tour de sélection pour le prix littéraire japonais Nikkei Hoshi Shinichi, rapporte Japan News. Une équipe de chercheurs, dont un professeur de la Future University à Hakodate, a mis en place les paramètres du livre, tels que le l'intrigue et le genre des personnages, puis le programme d'intelligence artificielle a écrit le roman en sélectionnant des mots et des phrases préparés par les humains. L'ouvrage, intitulé Le jour où un ordinateur écrira un roman, n'a cependant pas gagné. Le prix Hoshi Shinichi est un concours de science-fiction qui encourage les auteurs autres qu'humains à envoyer leurs textes.

Littérature : Résistance au meilleur des mondes – critique du transhumanisme – Intelligence Artificielle et Transhumanisme «Nous allons inexorablement vers une humanité unisexe, sinon qu’une moitié aura des ovocytes et l’autre des spermatozoïdes, qu’ils mettront en commun pour faire naître des enfants, seuls ou à plusieurs, sans relation physique, et sans même que nul ne les porte. Sans même que nul ne les conçoive si on se laisse aller au vertige du clonage. » Le songe d’Attali, puisque ces lignes sont de lui, va-t-il devenir réalité ? Cette interrogation est au cœur du livre d’Éric Letty et Guillaume de Prémare.

article en lien direct avec le sujet et très interresant by apl1 Mar 8

Related: