background preloader

Les Grecs confrontés à l'immigration massive (Irene Dimopoulou, journaliste)

Les Grecs confrontés à l'immigration massive (Irene Dimopoulou, journaliste)

http://www.youtube.com/watch?v=5tGe9OBF9ew

Related:  GEOPOLITIQUE 3Les USA ou SAM le POULPE 4NEWS et CAUSERIES 2016CE QUE L'EUROPE FAIT POUR NOUS

Éric Zemmour : "L'histoire annoncée de Cuba est l'histoire du monde" 23/03/2016 – FRANCE (NOVOpress) La visite du président Obama à Cuba a donc consacré l’ouverture de l’un des derniers régimes communistes de la planète. Une réconciliation après plus de soixante ans de conflit entre les deux pays. Éric Zemmour évoque le dieu-dollar : On a tous connu cela. A CEUX DONT LA MÉMOIRE FLANCHE Pieter Kerstens Le vote récent des Anglais, qui ont choisi d’abandonner le « bonheur européen » pour un avenir incertain, a donné lieu à un déferlement de mensonges et un tsunami de propagande orchestrés par les eurocrates de Bruxelles. Il faut donc leur rafraîchir la mémoire.

Les États-Unis accélèrent leur encerclement militaire de la Chine Les États-Unis et les Philippines ont annoncé vendredi dernier que cinq des bases militaires du pays seraient ouvertes aux forces américaines en vertu de l’Accord de la coopération renforcée de défense (EDCA). La mise en œuvre de l’accord sur les bases militaires aux Philippines n’est qu’un des composants de l’accélération du renforcement militaire des États-Unis dans la région Indo-Pacifique dans le cadre de l’encerclement et des préparatifs de guerre contre la Chine. Les deux pays ont signé l’accord EDCA en 2014, mais la Cour suprême des Philippines vient seulement de rejeter les contestations judiciaires à l’accord en janvier. L’annonce de la semaine dernière faisait suite à deux jours de discussions de haut niveau à Washington autour d’une offre par l’administration philippine faite en février pour rendre huit bases militaires disponibles aux militaires américaines. Pékin a condamné la nouvelle entente sur les bases militaires et a mis en garde contre le risque de conflit.

Soros a mis 970000 dollars sur la table pour empêcher l'élection de Marine Le Pen et nous islamiser Suite au piratage des dossiers secrets de l’américain Soros, les documents qui sortent peu à peu sont accablants. Pour Soros mais plus sûrement pour ceux qu’il paye en France pour imposer sa vision du monde et de la France. Voici un document en anglais ( traduction exclusive RR, mille mercis à Denis ) qui vaut son pesant d’or, il faut impérativement le faire circuler, l’imprimer et le distribuer… C ‘est le texte qui fait référence à Amnesty International, à la LDH, CCIF, la fondation Anna Lindh etc… et précise clairement les buts de Soros.

Le document de Mistura sur la transition politique en Syrie ne mentionne pas Bachar el-Assad Staffan de Mistura, envoyé spécial de l'ONU en Syrie, a présenté un document en 12 points sur le règlement politique de la situation en Syrie. Or, aucun de ses douze «principes de base» ne fait référence au futur du président syrien, Bachar el-Assad. Le document, intitulé «Principes essentiels pour un solution politique en Syrie» et se présentant comme une synthèse des précédentes négociations sur la Syrie, appelle toutes les parties à respecter «la souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale de la Syrie», selon les journalistes de l’agence russe Sputnik qui ont consulté le document. Le texte indique que «l’Etat [syrien] et ses institutions réformées exerceront le contrôle exclusif des armes de guerre» et que les forces étrangères ne doivent jouer aucun rôle en Syrie.

70 ans de propagande : le révisionnisme à géométrie variable Américains et Européens ignorent le rôle de l’URSS dans la victoire sur le nazisme. Oui, mais dans quelles proportions ? Le 5 mai 2016 – Source sputniknews Attentats à Bruxelles : «une croisade contre les Européens» : les occidentaux paient le prix de leur soumission à l'hégémonie étasunienne Le député français au Parlement européen Bernard Monot s’est déplacé à Moscou pour rencontrer la communauté d’affaires française au lendemain des attentats de Bruxelles. Il a livré à RT sa vision de la politique européenne à l’international. Dans une interview accordée à RT France, le député du Front national a déploré la soumission des dirigeants français à l’Union européenne et a surtout plaidé pour la levée des sanctions à l’égard de la Russie. Après des échanges avec des entrepreneurs français basés à Moscou qui ont «un mal fou à se faire financer», il a dénoncé «un crime économique» à l’égard de la France qui subit ainsi aussi la politique des sanctions. En parlant des attentats à Bruxelles dont il a été témoin, Bernard Monot a fustigé la politique laxiste des autorités européennes dans le dossier du djihadisme tout en admettant la faute de l’Occident - «le clan qui a déclenché la guerre» - au Moyen Orient.

Les Néo-gaullistes ou la victoire posthume de l'anti-gaullisme - jean.messiha.over-blog.com Les néo-gaullistes ou la victoire posthume de l’anti-gaullisme Par Jean MESSIHA Au cours de ces dernières années, le curseur politique français a connu un décentrage homothétique vers la gauche. La ligne aujourd’hui défendue par Les Républicains est peu ou prou celle de l’UDF des années 70 ; l’UDF s’est gauchisée en devenant une sorte de centre-gauche sur le créneau occupé par Emmanuel Macron (qui a succédé à Dominique Strauss-Kahn), tandis que le Front National s’est substitué au RPR de l’appel de Cochin. Électoralement, toute la frange d’électeurs fidèle au gaullisme des origines est donc totalement orpheline et ne se retrouve plus dans le créneau euro-atlantiste qui est celui des Républicains.

Ex-Yougoslavie : à quand une condamnation pénale des Etats-Unis ? Par définition, dans son sens contemporain (pléonasme), la justice internationale est une justice de vainqueurs. Après 1945, l’ordre westphalien, pérennisé par le Congrès de Vienne de 1815, a été renversé au profit d’un universalisme moral fondé sur le dogme des droits de l’homme et mystique démocratique comme horizon politiquement indépassable. La condamnation de Radovan Karadzic à quarante années de réclusion, en même temps qu’elle constitue l’épilogue d’un procès entamé dès 1993 (si l’on prend pour point de départ l’année même où fut institué le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie par le Conseil de sécurité de l’ONU), est une parfaite illustration de cette « ajustice » à deux vitesses.

Related: