background preloader

"Est-ce qu'il existe un ascenseur social numérique ?"

"Est-ce qu'il existe un ascenseur social numérique ?"
21 Mar 2016 Dans quelle direction va le numérique ? Vers une distribution élargie de la capacité d’agir et d’innover ? Ou vers une exigence d’expertise qui réhausse les barrières sociales et culturelles ? cofondateur de la Fing et chercheur, Jacques-François Marchandise livre ses réflexions. Directeur de la recherche et de la prospective de la Fing (Fondation internet nouvelle génération), Jacques-François Marchandise observe les usages numériques depuis plus de 30 ans. Après ces années d’analyse et de prospective, quel est votre regard sur le numérique ? Jacques-François Marchandise. Dans Capacity, nous nous demandons si le numérique peut servir à dépasser les déterminations socio-économiques. Du côté potentiel émancipateur du numérique, quelles sont les promesses ? Elles sont incertaines, c’est pour cela que nous avons lancé cette recherche. Le fait de retrouver du lien social est un autre point important. Les autres promesses sont du côté de la connaissance et de l’information.

http://www.lemag-numerique.com/2016/03/est-ce-quil-existe-un-ascenseur-social-numerique-8510

Related:  SéminaireExclusion et inclusion numériquepédagogie nuériqueWEB SOCIAL

Le modèle de co-construction de savoirs : un enjeu d'innovation pour les bibliothèques ? (1/3) Par Pascal Desfarges Pascal Desfarges, spécialiste des territoires et de la médiation numérique est le fondateur de l'agence Retiss qui accompagne les organisations culturelles et les collectivités territoriales dans une démarche résolument innovante, réticulaire et collaborative autour des enjeux et usages liés au développement des technologies et des cultures numériques. Il intervient régulièrement auprès des bibliothèques pour décrypter les nouveaux moyens d'innover dont elles disposent pour hacker, détourner, remixer, partager, participer et inventer la bibliothèque de demain. Le point de départ de cet article est de questionner le croisement de deux identités en mouvance : l’une qui doit repenser ses modèles et l’autre qui en invente de nouveaux : la bibliothèque et le tiers-lieu de fabrication (FabLab, Hackerspace, Makerspace).

Écriture collaborative (outils, exemples, avantages, inconvénients…) Tout d'abord, des outils, les différentes types d'écriture, un module interactif multimédia d’auto-formation en ligne pour faire découvrir les notions de travail collaboratif, des exemples d'utilisation… Draft est un traitement de texte collaboratif dans les nuages, il suffit d’indiquer dans le document les mails des personnes avec lesquelles vous souhaitez partager votre document. La nouveauté de ce traitement de texte collaboratif : Sur les services similaires, les collaborateurs vont écrire directement sur le document original. Avec Draft chacun d’entre eux hérite d’une copie du document original et peut y apporter des modifications. Le propriétaire du document original pourra ensuite pour chaque modification proposée accepter ou… refuser chaque proposition. La possibilité d'import/export avec les autres outils collaboratifs dans les nuages.

La médiation numérique pour les nuls Cette couverture est fausse, c’est juste pour illustrer le billet ! Voici un billet que je prends un plaisir tout particulier à publier. Qu’est-ce que la médiation numérique dans les bibliothèques ? Découvrez-le sous forme d’un dialogue humoristique ! Vous verrez, en plus d’être drôle c’est très bien expliqué… Il me semble que c’est d’autant plus important de bien comprendre ce qu’elle signifie qu’elle est très utilisée aujourd’hui dans les bibliothèques et que le même concept est utilisé par les acteurs des politiques publiques de l’inclusion numérique, autour du secrétariat d’Etat d’Axelle Lemaire, en témoigne cette charte sur la plateforme de la médiation numérique.

20 sites qui vous donnent envie d’apprendre De nombreuses initiatives visant à « révolutionner » l’apprentissage tout au long de la vie ont émergé avec le numérique. Des enseignants et universités ont mis en ligne leurs cours, les ont ouverts aux commentaires et aux échanges. Certains ont même lancé des Massive Open Online Courses (MOOC), des sessions de cours en ligne ouvertes à des milliers de participants qui partagent et alimentent le programme. Des particuliers se sont également investis dans cette transformation de l’apprentissage par le numérique en proposant des échanges entre pairs, accessibles au plus grand nombre. Petit tour d’horizon de ses initiatives intéressantes et inspirantes pour apprendre autrement, à son rythme, à sa façon (1).

Ordre et désordre dans l'enseignement et l'apprentissage avec le numérique Apprendre, apprendre à « apprendre » et … apprendre à « apprendre à apprendre » Plusieurs d’entre vous le savent : je suis physicien de formation initiale issu du domaine des particules élémentaires (ce que ne sont pas nos étudiants, n’est-ce pas ?), devenu technopédagogue par déformation, réformation … successives. Ceci peut expliquer en partie l’utilisation que je fais de certains concepts pédagogiques et scientifiques, dans un amalgame salutaire entre sciences exactes et sciences humaines. Un diapo d’une récente conférence témoigne de ma quête à la recherche de dialogues, de tierces places entre philosophie, éducation, sciences et histoire : Des espaces-temps pour enseigner et apprendre Ici, je m’étendrai un peu sur les notions d’ordre et de désordre dont j’ai initié les contextualisations pédagogiques dans des vidéos, des causeries avec mon collègue et ami Christophe Batier : la mayonnaise pédagogique, l’analyse d’un scénario connectiviste …

Réseaux sociaux d'entreprise : le management est-il prêt Chats, forums, réseaux sociaux d'entreprise, blogs, réseaux d'échanges réciproques de savoirs (RERS)... Les outils du Web 2.0 semblent ouvrir un champ quasi infini aux échanges entre salariés. Certaines entreprises vont très loin, telles Assystem, groupe d'ingénierie et de conseil qui a opté, dès 2011, pour un réseau social interne, baptisé Assystem Connected, qui réunit 175 communautés. La plupart sont orientés "métiers" et permettent échanger autour de problématiques communes. D'autres sont transverses ("femmes", "stagiaires et jeunes diplômés") ou mêmes personnelles ("rugby", "gastronomie"). Majoritairement en libre-service, à l'exception notamment de projets confidentiels, et basées sur le volontariat, les personnes n'y adhérent pas sur demande de leur manager, mais simplement si elles le souhaitent.

La pensée informatique: des programmeurs jusqu'aux élèves - Contact Lorsque j’étais étudiante à l’université, je me suis inscrite à Eurodyssée, un programme d’échange offrant des stages dans n’importe quel pays francophone ou anglophone d’Europe, sans savoir à quel point cette expérience allait changer ma vie. Le stage en France finalement obtenu, j’ai pu saisir un concept qui a complètement changé ma façon d’analyser le monde qui m’entoure et qui fait aujourd’hui sa place dans nos écoles: la pensée informatique. Je suis arrivée dans une petite ville de la campagne française, Vesoul. En l’an 2000, on y trouvait encore plus de vaches que d’ordinateurs, mais y habitait aussi une femme d’exception, Michèle Guerrin, qui avait décidé de lancer une jeune entreprise de formation informatique et de formation à distance.

Qu’est-ce que la communication digitale ? DIGITAL. Derrière ce néologisme envahissant se cache d’abord la numérisation des supports d’information. Pourtant l’essentiel n’est sans doute pas là… Mais plutôt dans le changement de paradigme que cette dématérialisation implique. Mise au point sur la communication digitale. Digital. Les 5 erreurs classiques du e-learning Qui a peur du grand méchant loup numérique ? L’ electronic learning est une des grandes tendances du XXIème siècle… qu’il soit top-down, bottom-up, P2P, objets connectés, nanotechnologies,… le vertige technologique est tellement important qu’il oblige les acteurs à s’interroger sur les bonnes pratiques. Quelles sont les erreurs classiques à éviter dans un projet du e-elarning ? Entreprise collaborative : 5 tendances inspirantes pour 2017 Les derniers prix de l’entreprise collaborative ont mis en évidence 5 tendances à suivre en 2017 : l’impact sur les modes de travail, le rôle des collaborateurs dans la transformation digitale, l’appropriation des codes des réseaux sociaux, les plateformes uniques et la conduite du changement. Attribués en fin d’année dernière pour leur 19e édition, ces prix de l’entreprise collaborative, organisés par le Groupe Cegos, le magazine Entreprise & Carrières et l’Afci (Association française de communication interne),récompensent les dispositifs et réalisations les plus exemplaires en matière de collaboration dans les entreprises. Tendance n°1 – Impact de la digitalisation sur les modes de travail La mise en place de réseaux sociaux d’entreprise ou de communautés métiers a pour objectif récurrent de proposer des solutions de travail collectif, de favoriser les échanges inter-métiers, le travail en mobilité et le décloisonnement. sont autant d’usages proposés par ces plateformes.

Classe inversée : casser les habitudes, c’est gagner en résultats ! – Ludovia Magazine Share Tweet Email Carole Chamoun est professeur de SVT au Liban. État des lieux des réseaux sociaux en 2016 : temps passé, composition démographique... comScore vient de publier une étude d’ampleur : Cross-platform – Future in Focus. Il s’agit d’un vaste document, qui présente l’ensemble des tendances digitales de 2016 aux États-Unis. Nous avons choisi de faire un focus sur les réseaux sociaux ; vous pouvez retrouver l’intégralité du décryptage sur les tendances du digital à cette adresse. La composition démographique des réseaux sociaux Ce graphique représente la composition démographique des principaux réseaux sociaux.

Related: