background preloader

Réseaux sociaux d’entreprise, promesses et bilan

Réseaux sociaux d’entreprise, promesses et bilan
XEnvoyer cet article par e-mail Réseaux sociaux d’entreprise, promesses et bilan XEnvoyer cet article par e-mailRéseaux sociaux d’entreprise, promesses et bilan Management - Technologies Près de 10 ans après l’arrivée des RSE sur le marché, quel bilan peut-on tirer de leur utilisation dans l’entreprise ? Les premiers réseaux sociaux d’entreprise (RSE) sont apparus en 2008 et ils se sont progressivement installés dans les sociétés pour remplacer ou coexister avec les intranets classiques. par Héloïse de Neuville “La révolution attendue des réseaux sociaux d’entreprise n’a pas eu lieu. Des finalités louables, mais peut-être trop ambitieuses ? Phénomène de mode La première explication avancée par ses détracteurs est celle d’une fracture des générations : les RSE seraient des outils réservés aux jeunes générations dites “connectées”. L’entreprise JCDecaux est à cet égard un exemple intéressant de réussite. Aujourd’hui, la moitié des salariés du groupe sont des utilisateurs du réseau. Absolument.

http://www.lenouveleconomiste.fr/lesdossiers/reseaux-sociaux-dentreprise-promesses-et-bilan-30159/

Related:  veille informationnelleRSE : bilanscommunication interneréseauxn d'entrepriseRéseau social d'entreprise

Mettre en place un site intranet ou un réseau social interne en entreprise Pour communiquer dans l'entreprise et disposer d'un support de travail collaboratif, l'entreprise peut mettre en place un site intranet ou déployer un réseau social interne. Ces solutions sont d'abord plébiscitées par les grandes entreprises : en février 2015, 80 % des groupes du CAC 40 étaient dotées d'un réseau social interne. Mais avec des coûts et des modes de fonctionnement qui s'adaptent aux petites et moyennes structures, les plateformes internes peuvent aussi séduire les TPE et les PME. Quels sont les avantages d'un site intranet ou d'un réseau social interne ? Quel type de support choisir, et comment s'assurer qu'il soit rentable pour l'entreprise ? Réseau intranet : quels avantages pour l'entreprise ? Une réponse à des enjeux humains Un accompagnement à la mobilité Un outil interne accessible depuis l'extérieur peut ainsi favoriser la productivité. Des coûts de mise en place réduits Site intranet ou réseau social d'entreprise ? Quelles fonctionnalités déployer ? Les étapes à suivre

Arctus » Eclaireur en e-transformationBlog Arctus - Comment identifier les bonnes communautés RSE Mercredi 25 mars, Arctus participait lors du salon Solutions Intranet à la table ronde intitulée : « Comment identifier les bonnes communautés RSE ? ». L’occasion de rappeler quelques éléments essentiels. Il n’y a pas de recette magique ou d’incantation chamanique conduisant à l’identification d’une « bonne » communauté. Il y a, en revanche, quelques questions simples à se poser avant même de créer une communauté. A qui va-t-on s’adresser ? Les réponses apportées à ces questions permettront de déduire une grille d’évaluation du succès de la communauté. On voit donc que la « bonne communauté » ne se définit pas au travers d’un modèle unique transposable d’une entreprise à l’autre…. Revenons donc sur les questions clefs qui doivent précéder la création d’une communauté ; que l’on pourra regrouper autour de 3 axes. 1) Le sujet, le thème, le ou les objectifs Même si cela peut paraitre trivial, s’interroger sur le « quoi », la finalité de la communauté est la première étape.

Le réseau social d’entreprise : la colonne vertébrale d’Aramisauto Facebook, Twitter, Wechat, Snapchat… Le quotidien des effectifs grossissants d’Aramisauto, habitués des applications mobiles et de messagerie instantanée. Et si cette utilisation frénétique profitait à l’entreprise ? C’est la question que s’est posée il y a plusieurs années Nicolas Chartier, le fondateur du groupe, qui assistait en direct à la démocratisation de ces nouvelles pratiques de communication. « Il y a 4-5 ans, je me suis retrouvé face à une problématique dans le cadre d’une société qui grandissait et était assez délocalisée ». Aramisauto, fort de ses 23 de points de vente en France, était alors confrontée à une difficulté : maintenir le contact entre ses collaborateurs, ainsi que leur niveau d’engagement. Faire des usages quotidiens une force pour l’entreprise « Ce dont on s’est rendu compte, c’est que certains collaborateurs échangent et parlent de l’entreprise sur des réseaux sociaux publics, comme Facebook », explique le fondateur. Fini les emails ?

Réseaux sociaux : un atout pour votre entreprise Facebook C'est le réseau social le plus célèbre avec ses 500 millions de membres, dont 15 millions en France. Il a l'avantage d'être gratuit. De nombreuses personnes s'y inscrivent pour retrouver d'anciens camarades de classe ou discuter avec leurs amis. Twitter Il s'agit d'un service de microblogging, c'est-à-dire que les utilisateurs n'ont le droit d'envoyer que des messages très courts : 140 caractères maximum. Viadeo Anciennement appelé « Viaduc », Viadeo est strictement orienté vers les professionnels et regroupe 30 millions d'abonnés, dont 3,7 millions en France. LinkedIn C'est au départ l'équivalent américain de Viadeo. MySpace Ce site propose des fonctionnalités relativement similaires à celles de Facebook, mais il ne s'adresse pas tout à fait à la même cible.

La mode des réseaux sociaux d'entreprise Casse-tête pour ce chef de projet de Schneider Electric. Un de ses clients vient de l'appeler et exige qu'on lui livre des transformateurs mobiles embarqués sur camion. Une demande pour le moins originale. Ce cadre établi en Arabie saoudite a alors l'idée de se connecter sur Spice, le réseau social ouvert depuis quatre ans aux 170000 salariés du groupe. En quelques phrases, il expose le problème à sa communauté. L'entraide, la réactivité et, au final, la satisfaction client, voilà quelques exemples des bénéfices qu'apporte un réseau social d'entreprise (RSE). Un "RSE" qui, selon une récente étude de McKinsey, est paré de nombreuses vertus. Arnaud Rayrole, le directeur général de Lecko, ose la comparaison: "Sur l'intranet, vous êtes passif, comme au spectacle. La chasse aux e-mails inutiles Pour faire adhérer à la pratique collaborative, les boîtes qui ont réussi s'appuient sur une poignée d'utilisateurs leaders. Principal frein à cette collaboration transversale?

Réseaux sociaux : quels avantages pour l’entreprise? | Evolution Net Facebook, Twitter, LinkedIn… l’utilisation du Web 2.0 s’est largement répandue ; plus de 10 millions de Français possédant un compte Facebook. Le monde de l’entreprise s’est lui aussi intéressé de près à ce phénomène : page groupe ou fan page, les plus grandes marques et sociétés ont compris qu’elles pouvaient tirer profit de leur présence sur les médias sociaux notamment en tissant des liens singuliers et réguliers avec leurs clients et partenaires, et en misant sur la viralité de la diffusion du message. A tel point qu’aucune politique de communication efficace ne peut se passer d’un plan social media. Outre le coût quasi nul de l’opération, quels bénéfices sont à escompter d’une implantation sur les réseaux sociaux ? Quels sont les avantages que les entreprises en retirent ? Tour d’horizon de la question. Les réseaux sociaux développent la notoriété, la visibilité d’une entreprise et la confiance envers elle. Ils permettent une prospection et une acquisition de nouveaux clients.

Les RSE dans les grands groupes : état des lieux CCM Benchmark réunissait le 18 novembre des experts et des grands groupes autour de la thématique du RSE et de la digitalisation des entreprises. Cet événement était l’occasion pour nous de faire un état des lieux des projets de RSE dans les grands Groupes et d’en analyser les grandes tendances. Bouygues Telecom, Bouygues SA, Crédit Agricole, Rexel, la CCI Région Alsace, Humanis, Réseau Ferré de France, Suez Environnement, GrDF, RATP et BNP Paribas Personal Finance ont partagé leurs expériences, leurs écueils et leurs succès avec les experts tels qu’Arnaud Rayrole de Lecko, Michel Germain d’Arctus ou Vincent Berthelot de l’Observatoire des Réseaux Sociaux d’Entreprise. Après quelques mois/années d’adoption, des résultats globalement décevants Rares sont les projets qui donnent satisfaction, que ce soit sur l’adoption ou les fonctionnalités déployées. Ces RSE, vecteurs de performance et censés rendre la communication plus fluide, ne trouvent pas leur public Les freins à l’adoption des RSE

Les 7 différences entre Intranet, intranet collaboratif (ou 2.0) et réseau social d'entreprise. - Zyncro Blog France: le blog de l'Entreprise 2.0 Zyncro Blog France: le blog de l'Entreprise 2.0 Les 7 différences entre Intranet, intranet collaboratif (ou 2.0) et réseau social d’entreprise. Temps de lecture estimé : 6 minutes Peut-être que ces concepts sont déjà familiers à de nombreux lecteurs de ce blog… Peut-être que beaucoup d’entre vous les utilisent comme synonymes ou sans vraiment les distinguer. 1- Le nom A chaque concept, des noms différents. Donc le fait d’utiliser les mots Intranet, Intranet collaboratif ou réseau social d’entreprise signifient que ce sont des concepts différents. Intranet : Un terme technique anglo-saxon qui est composé de « intra » qui vient du latin (interne) + « net » (réseau). 2- La définition Nous sommes confrontés à des définitions différentes. Intranet : L’intranet est un réseau informatique privé qui utilise la technologie internet afin de partager dans une organisation les systèmes d’informations et systèmes opérationnels. 3- L’émetteur Intranet : L’émetteur est celui qui est défini comme voix de la société : RH, communications internes et IT.

Qu'apportent vraiment les réseaux sociaux d'entreprise ? La société de conseil Lecko publie l’édition 2016 de son étude sur les réseaux sociaux d’entreprise (RSE), dont une enquête réalisée avec OpinionWay auprès de 850 managers d’entreprises de plus de 5000 employés. L’arrivée de Facebook at Work, côté solutions, a conforté le potentiel d’un marché où s’activent des acteurs comme IBM (Connections), Microsoft (Office 365, Yammer, Sharepoint), Google (Apps for Work, Google+) et BlueKiwi d’Atos. De leur côté, les grandes entreprises clientes ont adopté les RSE, mais leurs managers ne perçoivent pas tout « le potentiel organisationnel » de l’outil. Les RSE facilitent les échanges… 58 % des grandes entreprises en France ont un réseau social d’entreprise désormais. … lorsqu’ils sont utilisés Malgré une adoption large, seulement 25 % des managers utilisent les RSE au quotidien (76 % le font pour diffuser de l’information, 73 % pour obtenir de l’information, 69 % pour échanger avec leurs pairs et 61 % pour partager de la veille ou leur point de vue).

7 raisons de ne pas utiliser les réseaux sociaux d’entreprise Alors, pour ou contre les réseaux sociaux d’entreprise ? Une lecture estivale à lire avec beaucoup de second degré. 🙂 Cela fait quelque temps que vous entendez parler des réseaux sociaux d’entreprises (Yammer, Liferay, etc), ces outils qui permettraient de faire de nombreuses choses plus ou moins convaincantes. Mais ces outils valent-ils la peine d’être utilisés ? 1 – Le réseau social d’entreprise enlève du sens à votre travail Pourquoi devriez-vous utiliser un outil qui permet de réduire le nombre d’e-mails échangés ? 2 – Le réseau social d’entreprise vous trompe sur la marchandise Poser une questions sur le réseau social d’entreprise et attendre que des collègues nous répondent, pourquoi pas… Mais imaginez qu’un collègue que nous appellerons Nina (ça fonctionne aussi avec Robert) réponde à votre question. 3 – Le réseau social d’entreprise vous fait perdre votre pouvoir 4 – Le réseau social d’entreprise vous fait perdre du temps 5 – Le réseau social d’entreprise est trop compliqué

Réseau social d’entreprise : comment ne pas faire partie des 90% de projets qui échouent Les marchés en pleine mutation et la transformation numérique bouleversent les modèles actuels d’organisation et de management des entreprises. Celles-ci tendent ainsi lentement vers des organisations en réseau favorisant la transversalité, l’intelligence collective, l’agilité et l’innovation. L’enjeu ne réside donc pas à transformer l’organisation de l’entreprise mais à la mettre en mouvement. Pour outiller cette dynamique, près de 80% des entreprises du CAC 40 ont déjà lancé un projet de réseau social d’entreprise (RSE). On peut donc s’interroger : les RSE sont-ils véritablement des "catalyseurs de compétitivité et d’efficacité" ? Fluidifier le partage de l’information L’approche "working out of loud" habituellement utilisée dans les médias sociaux traditionnels permet à vos collaborateurs de donner de la visibilité sur leur activité à leurs écosystèmes. Développer une culture d’entreprise Soutenir une dynamique d’émulation collective L’implication des managers, facteur clé

Réseau Social d’Entreprise Intranet (RSE) : un constat universel d’échec. Je suis conscient, en écrivant ce billet, que de très nombreux lecteurs vont en contester le contenu et prétendre que je fais un diagnostic erroné sur la réalité des RSE, Réseaux Sociaux d’Entreprise. Ce seront en priorité les éditeurs de logiciels de RSE et les responsables informatiques qui ont déployé ces solutions... sans succès, mais qui refusent d’admettre l’échec de leurs projets. Mon objectif est clair ; éviter que les entreprises continuent à aller dans le mur, comme le font actuellement un très grand nombre d’entre elles, et en particulier les plus grandes. Elles poursuivent un objectif très noble : améliorer la communication et le partage entre leurs collaborateurs.Hélas, elles choisissent pour y arriver des solutions techniques qui mènent toujours à l’échec. Il existe heureusement une démarche simple pour réussir la mise en œuvre d’un RSE avec une probabilité raisonnable de réussite : Comprendre la dynamique des réseaux Réseaux sociaux grand public : les quatre mousquetaires

A quoi ressemblera votre journal interne en 2017 ? Historiquement considéré comme la colonne vertébrale de la communication interne, le journal interne a perdu de sa superbe au point de disparaître dans un certain nombre de structures. Pourtant, à l’ère du tout numérique, il renaît de ses cendres et endosse un nouveau rôle. Le journal interne, support central de la communication interne pendant de longues années, se retrouve en perte de vitesse face à l’émergence d’une horde d’outils plus flexibles, plus adaptés aux nouveaux usages et attentes des collaborateurs. Mais gare à ceux qui voudraient l'enterrer. Le journal interne n’est pas mort pour autant. Le consom'acteur, ça vous parle ? Si certaines entreprises comme London Underground ont confié la réalisation de leur journal interne aux collaborateurs de façon ponctuelle dans le cadre d’une édition spéciale, d’autres ont placé la collaboration au cœur de leur magazine. Un beau yearbook papierVraiment, il ne restera plus que du numérique ?

Les réseaux sociaux sur le lieu de travail Entrepreneur - Enseignant à la faculté de droit de Paris-Est Créteil - Juriste d'entreprises Les réseaux sociaux sont devenus un support marketing et publicitaire importants pour les entreprises, mais également pour les personnes privées. Un outil de sociabilité fondé sur les échanges libres et la conversation en continue. Ils apparaissent comme un vecteur de communication indispensable. Force est de reconnaître que l’intérêt des réseaux n’est plus trop discutable à l’heure où l’on semble passer de l’adage « pour vivre heureux vivons caché » à l’adage « pour rester connecté, restons visible ». Ce succès des réseaux sociaux est sans doute le fruit des progrès technologiques réalisés sur les outils de connexion (tablettes, smartphones), qui permettent à chacun d’accéder à un internet et aux réseaux sociaux quel que soit le lieu et le moment. Les hommes politiques aussi usent de ces moyens de communication pour rester « dans l’air du temps ». Une utilisation tolérée mais conditionnée

Related: