background preloader

Ressources histoiredesarts

Ressources histoiredesarts
Dès le début du troisième millénaire av. J.-C.Gilgamash, roi d’Uruk, se glorifie des vergers et des jardins dans les palais et les temples de sa cité. Vers 2 000 av. J.-C.Les premiers jardins publics sont attestés en Assyrie. 605-562 av. Dès 2 600 av. Dès le IVe s av. À l’origine, les jardins sont composés d’un potager et de vergers ainsi que le montre le traité de Marcus Porcus Cato, De agri cultura. Au Ier s. av. Vers 546 av.

Jardin en Égypte antique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Afrique n'est pas seulement réputée pour être le berceau de l'humanité, c'est aussi un des lieux où le jardinage a vu le jour, en Égypte il y a plus de 5 000 ans. Le jardinage dans la civilisation égyptienne[modifier | modifier le code] Les pharaons sont probablement les premiers à ordonner la réalisation de jardins. Les fruits, les fleurs, les herbes aromatiques et médicinales sont utilisées comme offrande et composants de potions à buts médicinaux ou d'offrande. Les jardins égyptiens, symétriques et rigides, sont à l'image de la civilisation égyptienne, tout à fait spécifiques et sans influence extérieure même de la proche Mésopotamie et de ses paradeisos ; ils sont l'antipode presque total des jardins asiatiques. Voir aussi[modifier | modifier le code] Agriculture dans l'Égypte antique Liens et sources[modifier | modifier le code] (en) Ancient Egyptian agriculture and the origins of horticulture

ressources histoiredesarts Ve - VIe s.Après la chute de Rome en 476, seul l'Empire romain d'Orient est en mesure d'élever des édifices monumentaux : Sainte-Sophie de Constantinople (532). VIIIe s.L’architecture religieuse carolingienne est au service d'une liturgie complexe : abbatiale de Saint-Denis (754-770), chapelle de Charlemagne à Aix-la-Chapelle (792-797). IXe – Xe s. Essor des grandes abbayes bénédictines et diffusion du « plan type » dit de Saint-Gall (830). XIe s.Recherches et expérimentations : changements liturgiques (primauté donnée à l'est du sanctuaire), innovations techniques (usage plus systématique de la voûte) et artistiques (essor du décor sculpté monumental) : Saint-Michel-de-Cuxa (début XIe s.), Saint-Philibert de Tournus (à partir de 1008), Sainte-Foy de Conques (1041), Vézelay (à partir de 1096), etc. L'architecture romane Années 1140 – 1180Premier art gothique : la voûte d’ogives permet de concilier une meilleure diffusion de la lumière dans l'église et l’allègement des structures.

www.egyptologica.be/section_egyptologie_egyptologica/article_egyptologie.php?ID=61 Les jardins en Égypte ancienne, des oasis de fraîcheur au pays de Kemet la noire Isabelle Bourleau Remarque : Ces petits textes ne constituent pas une étude réelle mais servent d'introduction aux trois conférences de Mme Isabelle Bourleau « Les jardins en Egypte ancienne, des oasis de fraîcheur au pays de Kemet la noire » Le jardin de Nebamon, fragment de paroi peinte (prob. Suite à leur environnement désertique, les anciens Egyptiens ont une expérience concrète des bienfaits apportés par les arbres. Bien que les Egyptiens ne font pas spécialement de distinction entre leurs différents jardins, trois types peuvent être distingués : le jardin privé, le jardin des temples et le jardin funéraire. Par l’analyse des sources épigraphiques, iconographiques et archéologiques, il sera possible de déterminer quelles sont les différentes fonctions du jardin dans la société pharaonique. Jardin Tombe de Rekhmirê (TT100) « Les arbres et la végétation dans les conceptions funéraires des anciens Egyptiens »

Jardins suspendus de Babylone Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les jardins suspendus de Babylone sont un édifice antique, considéré comme une des sept merveilles du monde antique. Ils apparaissent dans les écrits de plusieurs auteurs grecs et romains antiques (Diodore de Sicile, Strabon, Philon d'Alexandrie, etc.), qui s'inspirent tous de sources plus anciennes disparues, dont le prêtre babylonien Bérose. Lors de la redécouverte et des fouilles de Babylone (dans le sud de l'Irak actuel) au début du XXe siècle, l'emplacement des jardins suspendus a été cherché. Les données des textes antiques[modifier | modifier le code] Les sources écrites[modifier | modifier le code] Les jardins suspendus apparaissent dans les textes d'une poignée d'auteurs grecs et d'un Romain. Diodore de Sicile (Ier siècle av. Il apparaît ainsi que quelques auteurs semblent à la source des descriptions des jardins suspendus qu'ils auraient vu de leurs propres yeux : Clitarque, Ctésias et Bérose. À Babylone : des jardins introuvables ?

Les jardins romains Les Lares Chez les Romains, le foyer et le jardin primitif sont protégés par des figures de satyres pour protéger des maléfices et Pline emploie l'expression satyrica signa pour désigner les Priapes capables de porter la récolte chez le voisin. Mais Pierre Grimal pense que cette expression s'applique à toute une catégorie de dieux protecteurs dont Priape est le plus connu. Les Lares d'origine étrusque, devinrent chez les Romains les protecteurs du domaine. Le Lar agrestis et le Lar familiaris ne sont pas sans rapport avec le Priape, le dieu du jardin et le Lar prit peu à peu place dans le cortège donysiaque avec une corne d'abondance et un rhyton, ce qui le fait ressembler à un "Dionysos jeune". Des inscriptions l'assimilent à Sylvain, comme lui, divinité agreste et fécondante. Priape petite colline entre le Palatin,l'Esquilin et le Champ de Mars,arasée sous l'empire romainpour y construire le forum de Trajan. et celui des Lares comme protecteur des jardins. Vénus Flore Pomone Le bois sacré

Académie d'Orléans-Tours | Direction des services départementaux de l'éducation nationale de l'Eure-et-Loir : Les jardins : présentation > Direction des services départementaux de l'éducation nationale de l'Eure-et-Loir La direction des services départementaux Professeurs des Écoles Stagiaires Contractuels Mouvement départemental 2014 Vie numérique Enseignements et pédagogie Animations pédagogiquessocle communévaluationsaide et accompagnementprojets d'écolepôle maternelledirection d'écoleressources pédagogiques > Culture humaniste> Mathématiques> Arts visuels> Arts & Culture> Éducation Physique et Sportive> Langues vivantes> Prévention de l'Illettrisme> Éducation musicale> Sciences et technique> Sécurité routière Gestion des bourses Adaptation scolaire - Handicap Missions départementales Etablissements Personnels Partenaires du système scolaire retour au portail académique Examens et concours Formation professionnelle et tec... DSDEN28 > Enseignements et pédagogie > ressources pédagogiques > Arts visuels > Art et Nature > Les jardins : présentation

L'archéologie des jardins Le cas de Pompéi Maison C. Holconius Rufus VIII,4,5 C’est notamment à Pompéi que les peintures murales ont d’abord attiré l’attention des archéologues en offrant un aperçu réaliste de ce que pouvait être un jardin romain du Ier siècle. Les apports de l’archéologie des jardins Le premier objectif de l’archéologie des jardins est évidemment de reconstituer l’image du jardin antique, pour comprendre la conception qu’en avaient leurs propriétaires d’alors : jardins potagers et jardins d’ornement se mêlaient souvent dans un même espace en proportions et dispositions variables. D’autre part on peut, grâce à l’archéologie des jardins, confirmer et illustrer les informations fournies par les textes et notamment les traités d’agriculture codifiant les lois de l’exploitation agricole (Caton, Varron, Columelle). Les méthodes La fouille Fouilles La palynologie : étude des pollens Pollen On procède donc à des prélèvements de sédiments du site. La carpologie : étude des graines Plan Octavius Quartio Les décors

Les jardins sprituels du Moyen Age Fais ton jardin à l'image du cielune internaute, Odile Sabatier. Les jardins chrétiens L'hortus conclusus e jardin du Moyen Age est l'"Hortus Conclusus" dont la figure centrale est la Vierge. Plus exeptionnellement, la Vierge est entourée de saintes comme ici avec: sainte Catherine, sainte Dorothée et sainte Barbe; on peut y voir l'archange Michel assis, le diable à ses pieds, saint Georges à ses côtés avec un petit dragon et saint Oswald s'appuyant contre un arbre. Autres jardins Le jardin monastique Saint Fiacre est le moine irlandais Fiachra Saint FiacrePeinture murale Eglise saint-MartinSillegny (Lorraine), au VIIe qui défricha le premier jardin associé à la prière et à la contemplation. Abbaye bénédictine de Saint-Gall Le cloître el le jardin médiéval, il est l'image de l'Eden au centre du monastère. Les quatre fleuves du paradis terrestre,d'après la mappemonde du Rudimentum. qui l'arrosent et rappelle le paradis perdu. Le paradisMarc Chagall. L'herbarium

JARDINS MÉDIÉVAUX 1ère Partie - SECRETS DE JARDINS Pour certains les jardins du Moyen age évoquent une certaine nostalgie du paradis perdu : Le jardin d’Eden, dans sa représentation médiévale apparaît comme un espace sacré circulaire, le cercle révèle le divin, le céleste alors que le carré exprime le terrestre, le carré s’intègre parfaitement dans la symbolique médiévale liée aux, nombres , les 4 éléments, les 4 fleuves du paradis, les 4 évangiles, les 4 saisons… Le 4 ou le carré, est le symbole de perfection au Moyen Age, il sert donc de base à la réalisation des jardins. Inspiré de l’ « Hortus Conclusus ». ces jardins devaient surtout et avant tout, être des jardins utilitaires, procurant nourriture, vêtements, médecines avant d’être lié aux plaisirs, le Moyen Age ne faisait semble t il pas de distinction entre l’utile et l’agréable . Durant la longue période qu’a duré le Moyen Age, 10 siècle,les jardins ont profondément évolués, de l’hortus castral, jardin du château, à l’hortus déliciarum , jardin des délices, prélude aux jardins de la renaissance ,

Jardin à l'italienne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jardin de la Villa Pratolino, médaillon de Giusto Utens La composition de la peinture italienne de la Renaissance met en valeur les paysages d'arrière-plan. Les principes de composition[modifier | modifier le code] Durant la Renaissance italienne, la transformation de l’art des jardins s'effectue sans renoncer aux thèmes médiévaux qui usaient de pelouses, de treilles, de charmilles et de fontaines ornées de statues. Des statues imitées de l’antique, la présence reposante de l'eau, des végétaux choisis et ordonnancés et la division mathématique de l’espace dominée par la géométrie et la symétrie sont les principes mêmes du jardin de la Renaissance florentine. Les jardins sont situés autour des villas, presque toujours médicéennes, les mettant en valeur et servant de théâtre à leurs fêtes fastueuses. Liste des jardins de Toscane[modifier | modifier le code] Région de Florence[modifier | modifier le code] Jardins de la Villa di Artimino G.

Jardins de la Renaissance française Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Jardins de la Renaissance française sont un style de jardin inspiré à l'origine par les jardins de la Renaissance italienne, qui a évolué par la suite pour donner naissance au style plus grandiose et plus formel du jardin à la française sous le règne de Louis XIV, à partir du milieu du XVIIe siècle. En 1495, le roi Charles VIII et ses nobles rapportèrent le style Renaissance en France à la suite de leur campagne guerrière en Italie[1]. Les jardins de la Renaissance française connurent leur apogée dans les jardins du château royal de Fontainebleau et des châteaux de Blois, d'Amboise et de Chenonceau. Histoire[modifier | modifier le code] Influence italienne[modifier | modifier le code] Un autre écrivain de grande influence fut Leon Battista Alberti (1404–1472), qui écrivit en 1450 un livret, De re aedificatoria, pour Laurent de Médicis. Jardins des châteaux d'Amboise, Blois, Gaillon et Bury[modifier | modifier le code] Château de Bury

Le jardin italien de la Renaissance : caractéristiques et compositions (partie 1 : les éléments structurels) - A la découverte des châteaux de la Loire: histoire, architecture et jardin Ainsi que nous l’avons vu dans notre précédent article, le jardin à la Renaissance connaît de nombreuses évolutions en particulier en Italie. Afin de mieux appréhender l’impact que ce type de jardin aura sur le jardin français au XVIe siècle, il convient d’en définir les caractéristiques… C'est au niveu structurel que le jardin de la Renaissance se démarque tout d'abord de son prédecesseur. En effet, le jardin du Moyen Age était composé d’un espace clos et plan, sans animation ni variété. Dans les premières villas, le jardin était encore disposé en une suite de paliers qui s’adaptaient le plus discrètement possible à la pente. Ces terrassements devenaient de véritables constructions qui n’étaient pas sans rappeler les célèbres jardins de la légendaire Sémiramis. De chaque terrasse, le regard embrassait le jardin de la Renaissance italienne, puis il allait se perdre dans le lointain du paysage. Le principe d’animation devient rapidement l’un des fondements du jardin de la Renaissance.

Créer un mur végétal pour l'intérieur le bois résiné Comme dit précédemment, son inconvénient majeur est sa longévité. le verre Le bac en verre est souvent utilisé dans le cas d'une récupération mais très peu en neuf à cause de son prix, de son poids, sa sensibilité aux rayures, sa fragilité aux chocs. L'eau Plusieurs facteurs sont à prendre en considération: Dans le cas d'un petit mur végétal, l'arrivée d'eau n'est pas nécessaire. Autres éléments indispensables: -le filtre: implanté de préférence en aspiration, il protège le mécanisme de la pompe et prévient d'un bouchage des goutteurs. -les goutteurs: Ils seront achetés en grande surface de bricolage, magasin agricole, distributeur de tuyaux plastiques. -les tuyaux: Ils seront le plus souple possible avec le moins de raccord. -les robinets: Il est parfois nécessaire de disposer un robinet en sortie de pompe pour limiter le débit. -les capteurs de niveaux: Lors d'un remplissage automatique, on dispose des vannes électriques ou vannes mécaniques type chasse d'eau. L'éléctricité

Insectes auxiliaires, les alliés du jardinier © Joël Valentin Nombre d’insectes sont les amis du jardinier. Ce sont des “auxiliaires”, qui aideront à réguler les populations de ravageurs et polliniseront vos fleurs et légumes. Et tout ça, gratuitement et écologiquement ! La chrysope Toute frêle et habillée d'une belle robe vert vif qui vire au rose ou au brun à l'automne quand elle cherche à se réfugier dans les bâtiments pour passer l'hiver, la chrysope mérite bien son nom populaire de demoiselle aux yeux d'or. Respectez le sommeil hivernal des chrysopes réfugiées dans les bâtiments non chauffés et ouvrez porte ou fenêtre à la fin de l'hiver pour leur permettre de ressortir. L'osmie Un insecte replet et poilu, à l'abdomen roux vif, passe et repasse au printemps devant la fenêtre pour s'introduire dans le trou d'évacuation de l'eau ? Dans la nature, elle installe ses cellules dans les trous d'émergence des insectes mangeant le bois mort. Les pemphrédons Le carabe © J. La coccinelle ©Joël Valentin L'abeille domestique Le bourdon terrestre

Related: