background preloader

20 commandements pour une société autofabriquée

20 commandements pour une société autofabriquée
Pour accompagner la révolution des FabLabs, permettant à chacun de produire des objets grâce à des imprimantes 3D et autres CAO, un rapport américain recommande 20 mesures au gouvernement pour se préparer à un tournant de l'histoire industrielle. Un certain nombre de forces convergentes vont faire passer la fabrication personnelle, ou autofabrication, du statut de technologie marginale utilisée par les seuls pionniers et passionnés à un outil quotidien pour le consommateur et l’entreprise lambda.Dans quelques années, on trouvera des technologies de fabrication dans les petites entreprises et établissements scolaires.Dans dix ou vingt ans, tous les foyers et bureaux posséderont leur machine d’autofabrication.Dans une génération, on sera bien en peine d’expliquer à ses petits-enfants comment on a pu vivre sans son autofabricateur, et qu’on devait commander des biens préfabriqués en ligne et attendre qu’ils nous arrivent dans notre boîte au lettre livrés par la Poste. Recommandations Related:  Futur

Fab Lab, la pharmacopée anti-crise Ce jeudi, l'université de Cergy-Pontoise inaugure Fac Lab, le premier fab lab en France porté par une université. Il sera ouvert au public. Pour ses porteurs, ce type de lieu est une réponse à la crise que nous traversons. Imprimante 3D MakerBot au FacLab de Gennevilliers -- OpheliaNoor/Owni “C’est un beau roman, c’est une belle histoire… “ Les fab labs (fabrication laboratory), ces mini-usines collaboratives de prototypage rapide à commande numérique, fournissent souvent un storytelling à clouer le bec aux Cassandre des temps modernes, à base de réappropriation de la technique et de partage des connaissances. Le site de l'université de Cergy à Gennevilliers accueille le FacLab -- OpheliaNoor/Owni L’idée a germé voilà un an et demi dans la tête d’un duo atypique dans le milieu universitaire, Emmanuelle Roux et Laurent Ricard. Genèse accélérée On les avait croisé une première fois en mai dernier au THSF, le festival du hackerspace toulousain le Tetalab, entre deux imprimantes 3D.

Wurfing 13 FabLab Centre d'analyse stratégique The Guerrilla Gardening Homepage Chris Anderson : « L’imprimante 3D aura plus d’impact que le Web » Chris Anderson lors d’une conférence en Corée du Sud (Lee Yong-ho/EyePres/NEWSCOM/SIPA) Journaliste et écrivain à succès, Chris Anderson est l’une des voix les plus écoutées aux Etats-Unis pour qui s’intéresse aux révolutions numériques en cours. Il est notamment connu pour sa théorie de la « longue traine » : vendre peu d’unités d’une grande quantité de produits, modèle économique adopté par des sites de e-commerce comme Amazon ou Netflix. Dans « Free ! Entrez dans l’économie du gratuit », il expliquait comment une entreprise pouvait gagner de l’argent en s’appuyant sur la diffusion gratuite de ses contenus. Chris Anderson vient de quitter son poste à la tête de Wired, magazine de référence sur tous ces sujets, pour se consacrer à 3D Robotics, fabricant de drones grand public. Vous venez d’annoncer votre départ de l’un des postes les plus recherchés dans les médias... J’ai surtout besoin de ce nouveau défi. Et les drones, c’est une passion ? La croissance est au rendez-vous.

Laser Cutter DIY - Tetalab Pendant 2 jours, nous avons assemblé les pièces que Lionel avait apporté, et les parties de scanners qui se trouvaient dans le container, afin de monter un laser cutter DIY basé sur le design de Groover: Pocket Laser Engraver Pour ce projet, nous avons: 1 Arduino Duemilanove2 structure de scanner récupérée au fil des mois2 controlleurs moteur EasyDriver, disponibles chez Sparkfun1 Power ScrewShield Snootlab (ou autre proto-board pour le cablage)1 diode laser IR récupérée dans un graveur DVD1 laser de chez DealExtreme, dans lequel mettre la diode laser IR, qui contient une lentille et le driver de la diode (courant constant) Le plotter est composé de 2 structure de scanner sur lesquelles on a laissé les moteurs (ainsi tout est déjà aligné et bien stable). L'axe X est le scanner du bas, nous avons choisi le scanner le plus stable pour cet axe (un gros scanner Agfa) et rajouté des pieds afin de niveler la structure horizontalement. Une fois connecté à l'arduino, vous pouvez:

L'Arbre des Possibles - Carte des Futurs La carte des futurs interactive permet de visualiser les futurs possibles et les scénarios en relation avec ces futurs. Sur cette carte, une arborescence de thèmes détaillés: exploration spatiale, voyages dans le temps, téléportation, lecture de la pensée, villes sous-marines, ordinateur bionique, fin du pétrole, prise de conscience écologique, spiritualité... A ces thèmes se raccordent des événements. Et à ces thèmes et événements sont connectés les scénarios du futur imaginés par les internautes, ainsi que des "références" (infos, films, livres, etc). Cette carte est interactive. Vous pourrez y ajouter des événements, des thèmes, des références, ainsi que des connexions. Enfin, pour chaque événement ou scénario, vous pouvez afficher tous les chemins qui y conduisent, afin de repérer ceux qui nous mènent vers les futurs les plus positifs ou vers des futurs indésirables... réalisation de la carte: Sylvain Timsit

Juliana Santacruz Herrera "Repairs" Paris Potholes With Cheery Renegade Knitting It seems like all of New York’s streets are under perpetual construction and repaving, and now thanks to the art work of Juliana Santacruz Herrera, we know Parisians feel the same. Disgruntled with the potholes and unfixed cracks in the streets of Paris, Hererra decided to beautify her surroundings. Armed only with yarn and knitting needles, she decided to take her woven repairs to the streets. Street art has had an upswing of popularity in the past few years, often coming off more as vandalism or graffiti than art. But Herrera’s street pieces are undeniably beautiful. Using the pale grey asphalt streets as her canvas, she adds bright and punchy color to an otherwise dismal palette. New York City based artist Olek employs a similar yarn and “guerilla knitting” technique, crocheting over abandoned bikes and poles throughout the city. Now here is a true optimist, seeing decay and disrepair as an opportunity and venue to share some renegade – and smile-inducing art.

Related: