background preloader

Conférence « Image de soi sur le net et les réseaux sociaux » de Dominique Cardon - Marie Guillaumet

Conférence « Image de soi sur le net et les réseaux sociaux » de Dominique Cardon - Marie Guillaumet
Il y a quelques jours, j'ai assisté à une conférence absolument géniale. Elle s’intitulait « Image de soi sur le net et les réseaux sociaux », et était donnée par Dominique Cardon, éminent sociologue français. J'ai appris beaucoup de choses pendant cette conférence : non seulement elle a fait écho à mes études en socio, mais elle a surtout alimenté mes réflexions en matière de design de soi, me donnant de nouvelles pistes à explorer et pas mal de références solides à potasser. Je pense qu'elle peut vous intéresser également, car elle offre des explications rationnelles aux usages et aux phénomènes qu'on observe et que l'on vit au quotidien sur le web. Ainsi, ce qui suit est la retranscription de cette conférence. Edit du 17 mars 2016 : l'enregistrement audio est en ligne ! De la photo Myspace au selfie Lorsque les réseaux sociaux ont fait leur apparition, il y a eu comme un vent de panique causé par la masse d’informations personnelles qui déferlaient d’un coup sur Internet. Se montrer Kenavo !

http://marieguillaumet.com/conference-image-de-soi-sur-le-net-et-les-reseaux-sociaux-de-dominique-cardon/

Related:  marinerigoleformation tracesEMI / EAM / CLEMIBibliographie sur les réseaux sociauxRéseaux sociaux

Qui est cet inconnu qui veut devenir ton ami sur Facebook? RESEAUX SOCIAUX Tous les internautes inscrits sur Facebook ont reçu des invitations venant d'inconnus plus ou moins étranges... Nicolas Beunaiche Publié le Mis à jour le Faut-il montrer les images de violence Les images de Darius, jeune Rom lynché en 2014 en Seine-Saint-Denis, et laissé pour mort dans un chariot de supermarché, n’ont pas été diffusées par la presse française. La découverte de ces images sur les sites web des médias étrangers est un choc pour qui ignorait leur existence. Ce qu’on y voit est saisissant : un visage ensanglanté et boursouflé, un quasi-cadavre, dont on pourrait croire qu’il est celui d’une victime de guerre, alors que l’agression s’est produite à quelques kilomètres de Paris. Dans le flux ininterrompu des informations télévisées et de la presse papier, nombre d’images de violence sont en fait absentes.

Comparatif des réseaux sociaux d'entreprise en 2015 Le benchmark 2015 de Spectrum Groupe sur les outils de RSE est dans les bacs. Le JDN vous en propose une synthèse en avant-première. Spectrum Groupe s'apprête à diffuser son benchmark 2015 des réseaux sociaux d'entreprise (RSE). Pour l'occasion, le cabinet de conseil français indique avoir sélectionné "les meilleures plateformes de gestion de l'information du marché (réseau social d'entreprise, solutions de gestion de contenu et CMS)". Critiqué après l’élection américaine, Facebook cherche un responsable médias Alors que le réseau social a été accusé, après l’élection présidentielle américaine, d’avoir laissé proliférer de fausses informations sur sa plate-forme, Facebook cherche à embaucher un responsable de l’information et des liens avec les médias. « Vingt ans d’expérience dans l’information ». C’est le profil que recherche actuellement Facebook, dans une annonce publiée sur son site en début de semaine, pour son futur « directeur des partenariats avec les médias ». Un mois après l’élection présidentielle américaine, qui lui a valu un flot de critiques l’accusant d’avoir laissé proliférer de fausses informations sur son réseau social, cette annonce n’est pas passée inaperçue. Facebook dispose déjà d’un « responsable des partenariats avec les médias », Andy Mitchell, qui avait auparavant travaillé une quinzaine d’années pour CNN et le site The Daily Beast, côté marketing. « Un dialogue transparent »

Inégalités éducatives et espaces de vie - Sciencesconf.org Le colloque se déroulera à l’Université Rennes 2, sur le campus de Villejean → Les inscriptions sur site sont ouvertes jusqu'au 1er septembre. Les participants pourront s'inscrire sur place les 10 et 11 septembre avec une règlement uniquement par chèque. → L’accueil des intervenants et des participants aura lieu dans le hall de la Maison de la Recherche en Sciences Sociales (Bâtiment N)Adresse : Maison de la Recherche en Sciences Sociales, Place du Recteur H.

Un « code de bonne conduite » pour le traitement médiatique des attentats S’abstenir de toute prise de contact avec les « terroristes ou les otages », ne pas gêner les forces de l’ordre : le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a publié un « code de bonne conduite » pour les médias audiovisuels en cas d’attaques terroristes. La rédaction de ce « code de bonne conduite » faisait partie des nouvelles mesures relatives à l’état d’urgence votées cet été par le Parlement. Les médias doivent « concilier au mieux l’impératif essentiel de libre information avec d’autres impératifs d’intérêt général », souligne le Conseil supérieur de l’audiovisuel dans ce document de 5 pages publié au Journal officiel.

Albert Jacquard à Peshawar : les Pâques algorithmiques 144 morts dans une école au Pakistan. Vous aussi avez-peut-être vu cette nouvelle défiler ces derniers jours dans votre fil d'actualité Facebook. La scène s'est pourtant produite le 16 décembre ... de l'année dernière. La rédaction de Libération est très récemment revenue sur cette étrange "confusion mémorielle", et je voudrais dans ce billet, tenter d'en analyser les causes profondes. Car "l'erreur de Peshawar" est loin, très loin d'être un cas isolé. Voilà déjà plusieurs mois que je constate (je ne suis pas le seul) la remontée dans mon fil d'actualité d'informations datant d'il y a 6 mois, un an ou parfois plus.

Et si on arrêtait avec les bulles de filtre? – L'image sociale Une semaine avant le plus grand fiasco de la presse d’information américaine, abasourdie par l’élection de Donald Trump, le quotidien Le Monde publiait une enquête à charge, dénonciation sur une double page des bulles de filtre intitulée: « Facebook, faux ami de la démocratie ». Une fois encore, c’est un journal papier qui nous alerte sur le danger constitué par les réseaux sociaux. Sous couvert de promouvoir l’échange et de favoriser la discussion, ceux-ci nous enfermeraient en réalité dans une chambre d’écho, nouvelle caverne de Platon qui ne ferait que nous renvoyer indéfiniment notre reflet. Magie de la bulle de filtre, concept à succès inventé en 2011 par l’activiste Eli Pariser, sur la base de l’intuition apparemment logique que les algorithmes qui pilotent les moteurs de recherche ou la présentation des contenus sur les médias sociaux orientent leur réponse en fonction des préférences de l’usager. Traduisons: il n’y a pas de bulle.

Entretien avec Finn Brunton, auteur de «Spam» Entretien spécial avec Finn Brunton, enseignant à la New York University, et auteur de Spam : a shadow history of the Internet (U ne histoire de l'ombre de l'Internet), réalisé par Claire Richard à New York il y a quelques semaines. «“Spam” renvoie à un assemblage hétéroclite de néologismes et de pur charabia qui emprunte à la fois à l’informatique, à l’ingénierie de la protection, au droit pénal, au crime (amateur ou organisé) et à la poésie d’une Toile polyglotte gavée de jargon anglo-saxon. (...)» écrit l'auteur dans Le M onde diplomatique . A travers lui se donne à lire l'architecture d'Internet. Version originale de l'entretien :

Couverture audiovisuelle d’actes terroristes : adoption du texte demandé par le Parlement Communiqué du mardi 25 octobre 2016 La loi du 21 juillet 2016 prorogeant l’application de la loi du 3 avril 1955 relative à l’état d’urgence et portant mesures de renforcement de la lutte antiterroriste a demandé au Conseil supérieur de l’audiovisuel d’élaborer « un code de bonne conduite relatif à la couverture audiovisuelle d’actes terroristes ». Le 20 octobre 2016, le CSA a adopté le texte, intitulé « Précautions relatives à la couverture audiovisuelle d’actes terroristes », qui a été élaboré après plusieurs rencontres avec les représentants des médias audiovisuels et des journalistes ainsi qu’avec des experts, des organisations professionnelles, des représentants des victimes et le Procureur de la République de Paris. Les éditeurs sont désormais invités à poursuivre leur réflexion sur leurs pratiques, en prenant en compte, si ce n’est déjà le cas, les préconisations de ce document.

Elinor Ostrom : Par-delà la tragédie des communs Elinor Ostrom [1] (1933-2012) naît en Californie, dans la tourmente de la Grande Dépression. Ses parents ont des penchants artistiques – son père est scénographe et sa mère musicienne – et aucun d’eux n’a de diplôme universitaire. Ostrom étudie au lycée de Beverly Hills en tant que « fille de pauvres dans une école de riches », selon la formule qu’elle emploiera plus tard, puis fait des études de sciences politiques à l’UCLA. Elle y obtient ensuite son doctorat dans le même domaine, après avoir été recalée du programme de troisième cycle en économie. Elle obtient un premier poste universitaire comme professeur à mi-temps à l’Université de l’Indiana, où elle s’est installée afin d’accompagner son mari Vincent Ostrom.

Related: