background preloader

Int. Guide signalement

Int. Guide signalement
Related:  Agir contre les violencesLes femmes mineuresSocial Work

Vers une meilleure protection des victimes de violence  Ce mercredi 15 mai, la ministre de la Justice et la ministre des Droits des femmes ont présenté à l’Assemblée nationale un projet de loi adaptant la législation pénale française à plusieurs textes internationaux. Les députés ont ainsi adopté de nombreuses mesures renforçant la protection des victimes. En écho à la progression du droit international en matière de protection des victimes, Christiane Taubira, ministre de la Justice, et Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, ont présenté à l’Assemblée nationale un projet de loi « portant diverses dispositions d’adaptation dans le domaine de la justice en application du droit de l’Union européenne et des engagements internationaux de la France ». Ce texte adapte en particulier notre droit à la convention d’Istanbul contre les violences faites aux femmes, du Conseil de l’Europe, qui marque une étape importante dans l’histoire des droits des femmes . 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

Ombres et lumières sur la protection de l'enfance Ombres et lumières sur la protection de l’enfance Les associations la Voix de l’enfant, Innocence en danger et Enfance et partage, parties civiles au procès des parents de la petite Marina, ont déposé plainte, l’une contre X pour non-assistance à personne en danger, les autres contre l’Etat pour faute lourde. Si ces plaintes sont instruites, gageons qu’elles apportent une autre lumière que celle, passionnelle et confuse, portée sur le dispositif de protection de l’enfance aux assises de la Sarthe. Les éclairages de l’Observatoire national de l’enfance en danger (ONED) et de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) sont bienvenus pour mesurer les conséquences de la loi du 5 mars 2007 sur le transfert de compétence du parquet au conseil général et sur les moyens mis en œuvre pour ce faire, ainsi que l’évolution quantitative et qualitative de l’aide sociale à l’enfance depuis cette réforme. - 11 au moins un inspecteur enfance ou cadre ASE ;

Educateur, ce métier impossible Qu'y a t-il de mieux qu'un guide pratique de l'éducateur spécialisé ? Un guide pratique de l'éducateur spécialisé NUMERO 2 ? Un guide pratique de l'éducateur spécialisé ENRICHI ? Un guide pratique de l'éducateur spécialisé AVEC PLEINS D'ANNALES EN PLUS ? Bah voilà, je te présente le nouveau-né : Si tu es vraiment trop pressé de l'acheter, vas-y, clique sur l'image. Faut dire aussi que le guide pratique n°1, il commençait à dater un peu alors j'ai décidé de l'actualiser et de vous en proposer une nouvelle version. "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le diplôme d’État d’éducateur spécialisé, sans jamais oser le demander est là et bien là ! Jacques Trémintin, Lien social "Si vous n'en avez qu'un à acheter, c'est celui-là. "L'auteure incite vivement à la personnalisation, l'inventivité, la créativité... Par des exemples concrets, elle propose une méthodologie pour réfléchir chaque écrit, ainsi que des exemples de sujet pour les écrits DC2 et DC4. (...) Pour plus d'informations :

Une campagne contre le viol qui ne blâme pas les victimes Une campagne canadienne contre le viol utilise des termes simples pour tenter de raisonner et de responsabiliser les potentiels agresseurs. Les campagnes d’affichage contre le viol qui ne blâment que les agresseurs et ne tentent pas inconsciemment de faire culpabiliser les victimes sont malheureusement bien rares. Il y a près d’un an, par exemple, une campagne américaine conseillait aux femmes d’éviter de perdre le contrôle d’elles-mêmes en buvant par exemple à outrance. Mais les services de police d’Edmonton, au Canada, ont décidé de procéder d’une toute autre façon et viennent de sortir la suite d’une campagne contre le viol entamée il y a deux ans et dont Marie.Charlotte vous parlait dans un article sur la culture du viol. « Ce n’est pas du sexe si elle n’en a pas envie. « Ce n’est pas du sexe si elle est saoule. « Ce n’est pas du sexe si elle s’est évanouie. Et parce que les victimes ne sont pas obligatoirement des femmes… « Ce n’est pas du sexe s’il change d’avis.

La santé des élèves Année scolaire 2016/2017 La politique éducative sociale et de santé contribue à la réussite scolaire, à la réduction des inégalités sociales et territoriales et participe à la politique de santé publique. L’effort budgétaire se poursuit depuis la rentrée 2016 avec la création d’emplois d’assistantes sociales et de personnels de santé. Ces nouveaux moyens permettront de renforcer la prévention dans le premier degré notamment en éducation prioritaire. La mise en œuvre du parcours éducatif de santé depuis la rentrée 2016 va préparer les élèves à devenir des citoyens responsables en matière de santé individuelle et collective. Télécharger l'intégralité de la fiche "La santé des élèves" Orientations pour une politique éducative de santé La politique éducative de santé constitue un facteur essentiel de bien-être des élèves, de réussite scolaire et d'équité. Sept objectifs prioritaires : Le parcours éducatif de santé Il prépare les élèves à prendre soin d’eux-mêmes et des autres. Hygiène de vie

Patates douces et patates chaudes | Toi ici là, moi ici là Je vous ai déjà parlé de la règle numéro un du pauvre méritant : être disponible. Voici la règle numéro deux : appartenir. À ceux qui t’accompagnent, te soignent, te suivent (regarde derrière toi), t’appuient ou te soutiennent (notez le paradoxe de ces deux termes). Dans mon service, j’en ai trois comme ça ! J’entends ces phrases, je les prononce probablement aussi, pas trop j’espère mais je suis même pas sûre. Non c’est bon, on s’occupe de lui, ne vous inquiétez pas. On décide de suivre/accompagner/soigner/appuyer/soutenir, ou pas. Ainsi, patates chaudes que l’on refile ou patates douces que l’on garde, les personnes deviennent un peu nôtres, dans les mots d’abord, dans les actes ensuite. Prenons garde à nos mots, prenons garde à nos actes.

UPDATED: 15 Companies Drop Facebook Advertising Over Domestic Violence Content Facebook promised to “do better” in a Tuesday afternoon announcement that it will reverse its policy. An example of Facebook promoting violence against women Last week, activists launched a campaign that urged companies to boycott Facebook advertising because the social media network allows users to post images of domestic violence against women, while banning advertisements about women’s health. Many larger companies have been slower to respond, including two companies that market brands specifically to women. Zappos replied that users who are upset by an ad appearing next to a date rape image “click the X to delete the ad.” Facebook’s rules, however, appear to be enforced unevenly. An Audible spokesperson reached out to ThinkProgress: Our pride in the Audible community on Facebook in no way dictates whether we will or will not decide to pull our advertising from Facebook.

Les adolescents d’aujourd’hui sont-ils si différents des jeunes d’hier ? / Colette Barbier in Éducation santé, N°288 (2013/04) Le 8 novembre dernier, le Centre local de promotion de la santé de Bruxelles (CLPS) organisait une journée de réflexion sur le thème des assuétudes chez les adolescents. Intitulée «Et si nous prenions le risque d’être sur le fil?», cette journée fait suite aux résultats de l’enquête «Assu-Études» menée par le CLPS auprès des acteurs de 130 établissements secondaires bruxellois. Elle s’inscrit dans le cadre de la mission Point d’appui aux écoles secondaires en matière de prévention des assuétudes (1).Ce sont plus de 150 acteurs qui se sont réunis à la Maison des Associations Internationales pour réfléchir autour de quelques questions en guise de fil rouge: comment être à l’écoute des paradoxes des adolescents, des adultes, de l’école, de la prévention? Comment créer des espaces où peuvent s’inscrire la rencontre et la relation avec les adolescents et les adultes, entre l’école et la prévention?

J’ai dit non et ça s’est bien passé | Toi ici là, moi ici là On a passé l’après-midi avec Jamel. Il n’avait pas mangé depuis des heures, pas dormi depuis 3 jours, du sang coulait de sa douche à la place de l’eau, et les rails du métro exerçaient un pouvoir d’attraction auquel il était devenu difficile de résister. Alors quand une psychiatre croisée presque par hasard lui a suggéré d’aller se poser quelques jours dans un hôpital psy, il a dit oui ok, on y va tout de suite? Le reste de l’après-midi, on a essayé de trouver qui pourrait l’accueillir (pas une mince affaire, les services d’accueil étant particulièrement prompts à tenter de refiler le bébé aux voisins), de le maintenir éveillé pour pas qu’il tombe en marchant ou dans le métro, de lui proposer sans relâche à manger (jusqu’à qu’il se laisse tenter par une tarte au citron meringuée), puis patienté encore longtemps sur les marches d’une église en mangeant des cerises, parce qu’on savait toujours pas qui pourrait le recevoir. Tout se bouscule dans ma tête. Quoi, c’est donc si simple?

Trop d'images violemment sexistes sur Facebook Facebook a "échoué" à mettre en place "un système fonctionnant de manière efficace pour identifier et supprimer les contenus incitant à la haine" sur sa plateforme, "particulièrement en ce qui concerne les contenus s'attaquant aux femmes". L'aveu de Facebook dans un communiqué daté du 28 mai n'est pas anodin pour un site de plus d'un milliard d'utilisateurs, qui proclame dans ses "standards de communauté" ne pas tolérer "l'intimidation, le harcèlement, les propos haineux" – seulement un droit à "l'humour" . Ces déclarations interviennent après une intense campagne en ligne de Women, Action and the Media (WAM) et des dizaines d'autres associations de défense des femmes et de lutte contre le sexisme. Elle s'est engagée le 21 mai avec la publication d'une lettre ouverte ( version française en PDF ) demandant des "mesures rapides, complètes et efficaces face à la représentation actuelle du viol et de la violence anti-femme sur Facebook" . Lire aussi : " Ma patronne, cette féministe "

ADOLESCENCE: La génération de tous les excès ADOLESCENCE: La génération de tous les excès Actualité publiée le 15-11-2013 Insee La transition vers l’âge adulte est la période des expériences, que ce soit en matière de mode de vie ou de comportements à risque, jusque-là rien de nouveau. Mais cet arrêt sur image sur l’adolescence d’aujourd’hui et ses expérimentations, proposé, par l’Insee, dans sa collection « Portrait social », révèle de fortes tendances qui incitent à la vigilance. · Le binge drinking ou l’art de s’hyperalcooliser sur un très court laps de temps est typique d’une génération dont la moitié a été ivre au moins une fois au cours de l’année. · Si l’expérimentation de la cigarette arrive plus tard, fumer quotidiennement est le cas désormais de près d’un jeune de 17 ans avec une tendance certaine, depuis 2008, d’un rebond de la prévalence de l’usage quotidien atteignant 31,5 % en 2011 vs 28% en 2008, pour les filles comme les garçons. · Suralimentation, malbouffe, boulimie ? Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Le programme « Un chez soi d’abord » La plupart d’entre vous le savent déjà ; depuis juin 2011, je suis diplômée éducatrice spécialisée après trois années de formation plutôt riches en découvertes professionnelles et humaines. D’abord, quelques termes clés... Ce terme n’est pas beaucoup utilisé dans le domaine du travail social bien que les pratiques des travailleurs sociaux en portent souvent les principes théoriques. Cette notion vient des États-Unis ; désignée sous le terme recovery et principalement utilisée dans le domaine de la santé, elle est en cours de conceptualisation : On peut rapprocher le rétablissement de la définition donnée par la Charte d’Ottawa (1986) de la promotion de la santé : "processus qui confère aux populations les moyens d’assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé et d’améliorer celle-ci. (…) Il s’agit d’un concept positif mettant en valeur les ressources sociales et individuelles, ainsi que les capacités physiques****". Les travailleurs pairs Le "Chez soi d’abord", c’est quoi ?

Related: