background preloader

80 ans, connectés !

80 ans, connectés !

Les seniors du Sud-Charente en pointe L'espace mobile numérique du Sud-Charente, c'est un commando de choc avec deux chargés de mission, véritables voltigeurs qui sillonnent le territoire dans leur camionnette ou assurent des ateliers dans les locaux municipaux. Avec eux une tête pensante, celle de Nicolas Vauzelle, prof de maths, chargé de mission sur le numérique par l'éducation nationale, et convaincu que ces nouvelles technologies peuvent constituer une chance pour les territoires ruraux. En trois ans, cet espace public a formé une centaine de seniors qui n'avaient jamais manipulé de souris. Ils ont soutenu des ateliers d'insertion et sont régulièrement sollicités pour du conseil aux particuliers. «Il n'y a pas plus de fracture numérique générationnelle à la campagne qu'à la ville, sauf qu'à la campagne, les seniors subissent aussi la disparition des services publics que l'utilisation des outils numériques peut en partie compenser», constate Nicolas Vauzelle. La Cité des sciences de La Villette associée

Digital divide sees elderly 'left behind' Elderly people risk finding themselves on the wrong side of the digital divide as the delivery of services goes online, a government spending watchdog has warned. Despite a large number of "silver surfers" now using the internet, the overwhelming majority of over 65s have never logged on, according to a report by the National Audit Office (NAO). Older people tend to be major users of public services and a £6bn government plan to ensure all provision is available electronically is unlikely to be of much use to many over 65s. Just 17% of the over 65s have gone online - that compares with 94% of 16 to 24-year-olds. Access Sir John Bourn, head of the NAO, said ministers must do more to encourage technology-shy older people. "Older people are major users of public services but, as a section of society, are far less likely to access those services electronically," he said. Conservative spokesman David Davis accused Labour of "missing a unique opportunity" to modernise government.

Why Grandma Should Get Online Grandma doesn't spend much time online — but she would be better off if she did, researchers agree. Some 92 percent of Americans ages 18-29 are online (meaning they admit to using the Internet and e-mail at least occasionally), according to the Pew Internet and American Life Project. The rate falls modestly to 87 percent for those ages 30-49, and somewhat more steeply to 79 percent to those ages 50-64. But for those 65 and older the rate falls of a cliff, to 42 percent. But a recent study by the Phoenix Center for Advanced Legal & Economic Public Policy Studies, a non-profit think-tank in Washington, DC, indicates that spending time online cuts the incidence of depression among senior citizens by at least 20 percent. "Increased Internet access and use by senior citizens enables them to connect with sources of social support when face-to-face interaction becomes more difficult," said study co-author Sherry G. Consequently, they may decide that the results are just not worth the effort.

Guérir de la fracture numérique Alors que la culture Web 2.0 fait partie de notre quotidien, les exclus des nouvelles technologies restent nombreux. Manque de formation, d'accès, âge avancé : les raisons sont multiples. Et l’association nogentaise "Ecoute et services" compte y remédier. Retour sur une petite structure de quartier qui sait se rendre utile… Au départ, il y a la volonté de quelques amis, retraités pour la plupart, qui ont envie de « faire quelque chose pour les autres ». Gagner en autonomie Au fil de ses rencontres, Christian Chapal est sensibilisé au handicap, et notamment aux difficultés des personnes aveugles. Pauline Bonduelle Contact : Association Ecoute et Services - 26, Grande Rue Charles de Gaulle 94130 Nogent s/Marne. ecoute.services@gmail.com - > Accès au mini site Ecoute & Services : cliquer ICI

Les frontières des fractures numériques générationnelles, économiques et sociales Exclusion numérique et autres formes d’exclusion sont liées. Si Gros-Jean et Padieu [1] définissent l’exclusion comme « un processus de cumul de ruptures avec les formes essentielles du lien social : habitat, famille, couple, travail et avec les formes essentielles des modes de vie dominants dans une société donnée », le numérique faisant partie maintenant des modes de vie dominants, il est possible de cumuler l’exclusion numérique aux autres formes d’exclusion. Réciproquement, d’après les conclusions de la dernière Conférence ministérielle sur l’inclusion numérique, « les actions en faveur de l’inclusion numérique doivent comporter des mesures également liées à l’inclusion sociale, l’emploi, l‘éducation, la réforme administrative, la cohésion territoriale et la santé ». Pour beaucoup la fracture numérique n’est qu’une nouvelle expression de la fracture sociale. Quels sont ces inégalités numériques et les publics touchés par l’exclusion numérique ? 2.1. 2.2. 2.3. 2.4.

Poitou-Charente: 188 ordinateurs remis aux ainés Aujourd'hui, on estime à plus de 100 000 le nombre d'adhérents aux associations de personnes âgées sur tout le territoire régional. Pour favoriser l'accès des personnes âgées aux nouvelles technologies et aux services qui leur sont associés, la Région met à leur disposition un ordinateur et un accès à Internet dans les associations qu'ils fréquentent.Il s'agit, par ce dispositif, d'offrir aux associations de personnes âgées du Poitou-Charentes, un ou deux ordinateurs recyclés permettant d'accéder à Internet. Elles pourront alors s'initier à l'informatique avec notamment, la possibilité pour eux de communiquer par e-mail avec des enfants ou petits-enfants bien souvent éloignés. les réseaux sociaux et leurs usages ;les usages de l'internet (messagerie, web cam...) Depuis la mise en oeuvre de l'opération, en 2009, ce sont 183 associations de personnes âgées, soit 32 000 adhérants, qui se sont vues attribuer un ordinateur par la Région. Plus d'infos

Internet et les seniors, quelques chiffres A l’occasion de la Fête de l’Internet 2011, le magazine Notre Temps dévoile un sondage sur Internet et les Seniors en France conduit par TNS-Sofres. Dans son édition papier d’avril, le mensuel dédiés aux seniors s’intéresse aux motivations, pratiques et centres d’intérêts des aînés sur Internet. Le sondage mené auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 50 ans et plus délivre des tendances intéressantes en instantané. 78% des 50 ans et plus ont une image positive du Web mais 27% des seniors n’utilisent pas Internet car ils se sentent « dépassés » par l’outil. Les aînés ont conscience du rôle prégnant d’Internet dans notre société : 25% d’entre eux pensent que cette « invention » est comparable à la télévision tandis que 21% estiment qu’il constitue « un meilleur moyen de communiquer » et 19% « un progrès de civilisation ». Seuls 8% des 50 ans et plus estiment qu’Internet constitue « un gadget dont on peut très bien se passer ». Licence :

Related: