background preloader

Quest to learn : l’école où l’on joue à apprendre

Quest to learn : l’école où l’on joue à apprendre
Malgré les multiples de tentatives de réformer l’éducation en France et ailleurs, le rapport entre l’élève, le professeur et la connaissance n’a guère changé : l’enseignant reste l’unique diffuseur du savoir. Quant à l’intégration des technologies, elle se limite souvent à la salle d’informatique où l’on apprend péniblement quelques fonctionnalités de Word. Ne parlons même pas des jeux vidéos, qui restent le grand Satan. Image : Katie Salen lors de la conférence Hacking Education organisée par l’Union Square Ventures en 2009. Autant d’attitudes dont Katie Salen prend le contrepied. Cette conceptrice de jeux a créé en 2009, à New York, l’école Quest to learn, un établissement public, qui n’accueille donc pas forcément des enfants issus de familles privilégiées. A terme, cette institution réunira des jeunes de la 6e à la première, avec 75 élèves par niveau. Comment la diffusion des savoirs s’articule-t-elle avec l’attitude ludique ? Image : La home page de présentation de Quest to lean. Related:  explore

Educational Technology and Mobile Learning: 8 Steps to Create Engaging Google... Today's tutorial is on the use of Google forms. By the end of this guide you will be able to : Create a Google form with different questionsCustomize your Google Forms using a plethora of templatesShare your Google forms Embed your Forms in your Blog or websiteStep 1 Head over to your Google Docs and click on Create then on Form Step 2 Give your form a title and a description Step 3 Choose a background for your form to make it look cute. To do this click on " Theme " on the top bar as is displayed in the screenshot below. Step 4 Now you start filling up you form. and then choose which type of questions you want to use. Here is how each form looks like. Multiple choice questions Grid Scale Choose from a list Check-boxes Paragraph text Or just text Step 5 Click on " Add Other " to add the option other to your questions. Step 8 To share your form you have three options :

Barefoot Collège (Inde) L'utilisation de drones armés est-elle morale ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Laurent Vieste, ingénieur en chef de l'armement, officier stagiaire à l'Ecole de guerre (promotion général de Gaulle) Il y a quelques semaines, le président Barack Obama a autorisé l'utilisation de drones armés sur le théâtre libyen, en complément des frappes réalisées par les avions. Dérivés de drones initialement dévolus aux fonctions non offensives de renseignement, de surveillance et de reconnaissance, ceux-ci se sont vus ensuite dotés de missiles et de bombes. Alliant réduction de risque (absence de pilote à bord) et capacité à rester longtemps au-dessus du théâtre, ces drones armés peuvent en plus "traiter" les objectifs ainsi détectés. Pourtant, une interrogation prend d'autant plus de prégnance que leur nombre ne cesse de croître : l'utilisation de ces drones armés, souvent pilotés à des milliers de kilomètres, est-elle réellement morale ? Il y a là un vrai risque de déshumanisation de la guerre. Après ce constat, quels lendemains imaginer ?

Réglementation relative à l'installation de longue durée des yourtes Question écrite n° 09969 de M. Jean Louis Masson (Moselle - NI) publiée dans le JO Sénat du 27/08/2009 - page 2025 M. Réponse du Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement La pédagogie active, selon Marcel Lebrun, doit… Pédagomix – Jeff Tavernier A l’heure du web social et des outils mobiles, le numérique réinvente les pédagogies qui se basent sur les apprentissages collaboratifs. Mais quelle place pour la créativité collective à l’école ? Le but est bien de répondre au défi des réformes des systèmes éducatifs que Ken Robinson tente également de définir dès 2007 dans cette conférence animée par RSA Animate. La question de la créativité était déjà soulevée en d’autres termes par Daniel Pink en 2005 avec son best-seller A whole new mind (pitoyablement traduit en français par L’homme aux deux cerveaux). Même si Pink utilise souvent quelques raccourcis simplificateurs et qu’à la base son discours s’adressait plutôt aux jeunes entrepreneurs américains, les questions qu’ils posent au monde de l’entreprise sont au coeur des refondations scolaires de tous bords : par qui et par quoi le système éducatif pourrait-il être dépassé ? J'aime : J'aime chargement…

Données publiques : pour des décisions publiques éclairées La revue « Regards sur l’Actualité » a consacré son numéro d’avril aux données publiques. Essayant de synthétiser l’actualité autour de la libération des données publiques à travers des tribunes, des articles et des interviews, la Documentation Française nous a proposé d’y participer en répondant à leurs questions. Nous reproduisons ici l’interview que nous avons donnée à Céline Persini le 15 février 2011. Céline Persini : Pouvez-vous nous rappeler le rôle de « Regards Citoyens » dans l’accès aux données publiques ? Regards Citoyens : Regards Citoyens est une association constituée d’une dizaine de personnes qui vise à utiliser les données publiques pour valoriser et permettre aux citoyens de mieux comprendre les institutions françaises. Nous avons par la suite travaillé sur les effets potentiels du redécoupage électoral, il n’existait alors aucune étude à proprement parler d’évaluation politique à destination du citoyen en la matière. Que voulez-vous dire par « restrictions d’usage » ?

Qu’est ce que le Coworking ? Coworking: quand être à son compte ne rime plus avec traversée du désert… Choisir d’être à son compte c’est faire le choix de l’indépendance, de la liberté et de l’autonomie. Indépendants, freelances et entrepreneurs se heurtent malheureusement bien souvent au problème de la solitude et de l’isolement social. Le coworking est né du besoin d’échange de la communauté grandissante des indépendants. Mutualiser et partager: les expériences du passé Les pratiques associées au coworking pré-existaient à sa terminologie. Les ateliers d’artistes qui apparaissent au 19ème siècle étaient proches des espaces de coworking modernes : des espaces qui regroupent des individus mettant en commun des ressources et échangeant des idées pour nourrir leur créativité. L’origine du coworking Parmi les pionniers de cette nouvelle tendance, l’histoire cite Brad Neuberg qui crée en 2005 The Hat Factory à San Francisco. Le mouvement du coworking trouve ses origines dans le monde du numérique.

Le maître a-t-il perdu le monopole du savoir ? « Quelle est la probabilité pour que mes étudiants aient déjà tapé sur Wikipédia le sujet de mon cours ? » se demande Michel Serres avant chaque amphi. Cette question, confiée lors d’un entretien à Libération en juin 2013, résume le bouleversement introduit par le numérique dans la relation entre le professeur et l’étudiant : le maître a perdu le monopole du savoir. À l’ère du numérique, l’étudiant ne dépend plus de son professeur pour trouver des informations et accéder au savoir. Les savoirs et les compétences Les répercussions de ce bouleversement ébranlent considérablement la fonction transmissive de l’enseignant, jusque-là centrale, et avec elle, les fondements de toute la pédagogie traditionnelle. De la classe inversée... Avec le numérique et la prédominance de l’enseignant comme guide, on assiste au retour en force de la pédagogie active, inversée et collaborative, qui place l’étudiant au cœur de l’enseignement. …à l’inversion des rôles

Le modèle SAMR : une référence pour l’intégration réellement pédagogique des TIC en classe Le modèle SAMR, élaboré par Ruben Puentedura, est une référence théorique très importante pour les éducateurs qui souhaitent réfléchir à l’intégration efficace et réellement pédagogique des technologies en classe. En voici un résumé. Le modèle SAMR offre une méthode permettant de mieux saisir comment la technologie peut avoir un réel impact sur l’enseignement et l’apprentissage. Ainsi, il aide l’enseignant à comprendre qu’intégrer les TIC ne signifie pas d’utiliser la technologie à tout prix, mais d’engager l’élève dans son apprentissage. La technologie devient donc un outil pour atteindre ce but. Les lettres signifient Substitution, Augmentation, Modification et Redéfinition. Allons voir de plus près chacune des composantes du modèle SAMR, mis en place par Ruben Puentedura. Substitution Définition : La technologie est utilisée pour effectuer la même tâche qu’avant. Exemple : L’élève utilise un traitement de texte au lieu d’un crayon pour écrire un texte. Augmentation Modification En résumé

Why Ripple? Why Ripple? Why would I want to use Ripple when I can use regular money? Two reasons: 1. The explanation will involve delving into what regular money is and how banks actually work. To understand why Ripple is more efficient than regular money, take into account that when we say "regular money", we're not talking about paper money, but rather bank account money, which accounts for over 95% of money out there. When you have money in your bank account, you probably realize that the bank doesn't actual have a little bundle of paper money in their vault with your name on it. Since we trust that our banks will be able to issue us useful government obligations at any time, we are generally content pay one another by having them shuffle their obligations from one person's account to another, using cheques, or more recently, debit and credit cards. Banks take the money they get in deposits and lend it out. So, by all means, continue using regular money.

Related: