background preloader

20 000 ans avant pyramides d'Egypte Documentaire Francais

20 000 ans avant pyramides d'Egypte Documentaire Francais
Related:  Sumer - Mésopotamie - A Classer

Sumérien Le sumérien (en sumérien « 𒅴𒂠 » ; translittération : EME.ĜIR15) est une langue morte qui était parlée dans l'Antiquité en Basse Mésopotamie. Elle est ainsi la langue parlée à Sumer aux IVe et IIIe millénaires av. J.-C. Le sumérien comportait deux variétés (sociolectes) connues : l'émegir et l'émesal. Le sumérien semble être la plus ancienne langue écrite connue, sous une forme d'écriture appelée le cunéiforme, voire la plus ancienne langue connue[5]. L'akkadien a progressivement remplacé le sumérien comme langue parlée autour du XXe siècle av. Terminologie[modifier | modifier le code] Redécouverte[modifier | modifier le code] La redécouverte de la langue sumérienne se produit dans le contexte de la traduction des inscriptions cunéiformes à partir de la première moitié du XIXe siècle. Reste à établir la fonction et la nature de cette langue, qui alors n'est connue que par des logogrammes dans des textes en akkadien. Sources[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code]

Les principales Pyramides Définition Le mot pyramide vient du Grec : pyramis πυραμίς au pluriel pyramidis, indiquant un gâteau de farine de blé, qui avait la forme d'une pyramide. Certains historiens pensent que le mot Grec lui-même vient du mot Égyptien per-em-nous qui, dans le papyrus Rhind, est utilisé pour représenter la hauteur de la pyramide (littéralement "ce qui monte"). Le bâtiment par lui même était appelé mer en Égyptien. Les pyramides Égyptiennes sont à base carrée et, à l'exception de celles de la IIIe dynastie (2647-2575), s'intensifièrent avec une base rectangulaire. Quatre côtés ont des bords lisses qui relient la base au sommet, où se trouvait le pyramidion. Selon la théorie la plus largement acceptée parmi les chercheurs, les pyramides furent construites comme des tombes au-dessus de la sépulture du souverain. Écriture Le signe hiéroglyphique de la pyramide représente une pyramide avec une base rectangulaire. Symbolisme La pyramide et le complexe funéraire Les différentes pyramides Le mastaba

Uruk Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Uruk (ou Ourouk) est une ville de l'ancienne Mésopotamie, dans le sud de l'Irak. Le site est aujourd'hui appelé Warka, terme dérivé de son nom antique, qui vient de l'akkadien, lui-même issu du nom sumérien ou pré-sumérien UNUG, et qui a aussi donné l'hébreu Erech dans la Bible[1]. Le site d'Uruk fut occupé à partir de la période d'Obeid (v. 5000 av. Uruk est l'une des agglomérations majeures de la civilisation mésopotamienne ; elle joua un rôle important durant toutes les phases de sa période. Sans jouer un rôle politique notable durant les deux derniers millénaires avant notre ère, Uruk resta un centre religieux et culturel majeur. Uruk est donc un site capital pour la reconstruction de la longue histoire de la Mésopotamie. Fouilles[modifier | modifier le code] Plan général du site d'Uruk/Warka. Les résultats des fouilles d'Uruk, dont les tablettes exhumées sur le site sont encore publiés dans deux séries successives :

Personnages de la mythologie mésopotamienne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Principaux personnages de la mythologie mésopotamienne. Conventions : Les liens en italique, comme dans « voir l'akkadien Apsû » renvoient éventuellement à l'intérieur du même article, à l'entrée marquée d'une ancre si celle-ci existe. A[modifier | modifier le code] B[modifier | modifier le code] D[modifier | modifier le code] E[modifier | modifier le code] Il est à noter que toutes les analyses faites ici et les commentaires ainsi que les conclusions tirées parfois ne représentent qu'une manière de voir ces récits sumériens de l'Enumah Elish qui apparaissent en réalité comme des comptes rendus précis de mémoires G[modifier | modifier le code] Gilgamesh, {sum} Roi héros semi-légendaire (né d'un roi aux grands exploits et d'une déesse) aux exploits surhumains régnant sur la ville d'Uruk. H[modifier | modifier le code] I[modifier | modifier le code] K[modifier | modifier le code] M[modifier | modifier le code] N[modifier | modifier le code]

Les Sumériens Ce qui caractérise l'organisation politique sumérienne, c'est son organisation 'à la grecque'. En effet, tout comme beaucoup plus tard la Grèce antique, le pays de Sumer était subdivisé en zones d'influence se structurant autour de quelques villes-phares, telles que Ur, Eridu, Lagash, etc...Ainsi, la société sumérienne reflétait une organisation où les villages se concentraient autour de villes plus grandes. Ces regroupements constituaient des zones d'influence ou cités-Etats. Chacune de ces villes possédait sa propre ziggourat. Celle-ci contenait des administrations gouvernementales, ainsi qu'un temple. Ce dernier se situait au dernier étage, c'est à dire sur la plus haute plate-forme de la ziggourat.En règle générale, ces villes étaient dirigées par un conseil de sénateurs ou de soldats. A) Introduction : B) L'histoire du sumérien et de son écriture : - Les plus vieux exemples d'écriture sumérienne datent d'environ 3000av JC (fin de l'époque proto-littéraire).

Religions du Proche-Orient ancien Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Généralités[modifier | modifier le code] L'histoire du Proche-Orient ancien s'étend sur deux millénaires, de l'âge du bronze à l'âge du fer, dans la région actuellement connue comme Moyen-Orient, centrée autour du Croissant fertile. Le Proche-Orient ancien inclut les sous-régions suivantes : Annexes[modifier | modifier le code] Liens internes[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Références[modifier | modifier le code] ↑ Samuel H. Bibliographie[modifier | modifier le code] Cyrus Gordon, The Ancient Near East, New York, W.

la mésopotamie et sumer il y a plus de 20.000 ans Le pays de SUMER se trouve en MESOPOTAMIE au sud du pays d'AKKAD coincé entre deux fleuves que sont le TIGRE et l'EUPHRATE. Ces deux fleuves se jettent dans le golfe Persique. Lorsque l'on connait ces terres, on se rend compte rapidement que l'eau est un élément essentiel. L'Apsou, sorte d'abîme qui encercle la terre est personnifié et devient le dieu APSOU. La réelle généalogie des dieux commencera avec ENLIL, ENKI, ANU et MARDUK. La mésopotamie de nos jours Il est dit que la civilisation a vu le jour au pays de Sumer (agriculture, urbanisme, roue etc..) mais j'explique dans d'autres chapitres de ce site qu'il n'en est rien. Au XIXè siècle, lorsque les archéologues découvrent BABYLONE, ils pensent trouver les origines de la civilisation mais, quelques temps après, c'est la découverte de la ville de OUR qui sera datée de plus de 1.000 ans avant Babylone. Ci-dessus le pays de sumer tel qu'il était il y a 23.500 ans. haut de page Mesopotamian mythology Mesopotamia Today

histoire de sumer We know today that the man as sapiens wasn't created near 5.000 years ago as it is written in the Genesis of the Old Testament, but more than 400.000 years ago. Proof, we have it on all surface of the planet and we have writings that we managed to translate with the deduction any religious conviction. It is obvious today that our planet knew several human kinds in a very distant past. Some evolved; others went out as for example the man of Neanderthal, last missing kind near 20.000 years ago. The reasons of these evolutions and these disappearances are consequences either natural elimination, or caused by planetary disasters where only some privileged survived. Personally, I will classify them in two categories: 1/evolved category 2/primary category If the Old Testament, the cuneiforms Sumerian bars are put in parallel and the Egyptian texts, they confirm what is said across the Atlantic that it is at the Mayan, Tolteques etc. There isn't spontaneous evolved civilization.

Tablettes sumériennes Emûna Elis – Origine des Dieux Avant les premières fouilles archéologiques en 1842, en Irak, nous ne connaissions pas l’existence des Sumériens. A cette époque nous avions découvert quelques objets archéologiques Assyriens et Babyloniens, uniquement dans les premières strates du sol. Après avoir creusé beaucoup plus, à une vingtaine de mètres de la surface, les premiers artefacts de la civilisation Sumériennes firent surface, mettant en évidence leur incroyable niveau technologique. (Voir article : Des civilisations surgies du néant) Découverte d’une bibliothèque de tablettes Sumériennes Des centaines de milliers de tablettes furent découvertes depuis, jusqu’à nos jours, dans tous les territoires de la Mésopotamie. Du contenu des tablettes Sumériennes, émergent l’histoire de nos origines L’un des textes découvert est l’Emûna Elis, il raconte l’origine des dieux Sumériens jusqu’à leur arrivée sur la terre. Extrait du livre Eden d’Aton Parks, Emûna Elis, tablette 1, lignes 1 à 10 :

Related: