background preloader

ACPM Audience et dénombrement des médias

ACPM Audience et dénombrement des médias
Related:  philecopolMédias

» Aux racines du djihadisme : Surenchères traditionalistes en terre d’islam, par Nabil Mouline Le monde musulman sunnite est confronté à un phénomène de réislamisation, avivé par la faiblesse des forces modernistes et des sociétés civiles ainsi que par la duplicité des pouvoirs politiques. Tout porte à croire que, malgré leur opposition idéologique, le wahhabisme saoudien et le courant des Frères musulmans vont poursuivre leur expansion. Leur avatar commun, le djihadisme, devrait lui aussi se renforcer. Dans le monde arabe, les ambitions hégémoniques du traditionalisme musulman ne datent pas d’hier. Quelles que soient sa forme ou sa dénomination, ses dépositaires ont réussi à y occuper, depuis la seconde moitié du IXe siècle, une place centrale. Cela s’est fait au prix de combats acharnés, et au détriment d’autres discours dont certains étaient novateurs, ou du moins rénovateurs. Ce n’est qu’à partir du XIXe siècle que l’ordre ancien est progressivement, quoique involontairement, secoué par le choc colonial. Pétrodollars et prosélytisme Les Frères musulmans contre la gauche

Presse jeunesse en France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La presse jeunesse s’adresse aux enfants de moins de 18 ans. En 2014, en France, on dénombre près de trois cents magazines jeunesse[1] pour plus de 9 millions de lecteurs[2]. Le temps moyen consacré chaque semaine par les enfants à leurs magazines préférés va de 3 à 4 heures[2]. Dans la pratique, la presse jeunesse se répartit en quatre grandes catégories : La presse éveil : jusqu’à 6 ans.La presse enfance : de 6 à 9 ans.La presse junior : à partir de 8 ans.La presse adolescent : pour adolescents. Historique[modifier | modifier le code] C'est le 16 juillet 1949 qu'est adoptée la loi sur les publications dédiées à la jeunesse[3]. Le Groupe de la Presse jeunesse du SEPM : LPJ[modifier | modifier le code] Le groupe de la Presse jeunesse du SEPM (Syndicat des éditeurs de la presse magazine), « La Presse Jeunesse », est composé de douze éditeurs publiant soixante-dix magazines[4]. Les groupes de Presse membres du LPJ : Légende du tableau Légende tableau

L'Observatoire des Médias – www.observatoiredesmedias.com Knight Lab Projects Blog about Culture and Casino État urgence/Recensement Recensement des joies (ou pas) de l'état d'urgence en France Avertissement Cette page contient des liens, des situations et des récits comportant de l'islamophobie et faisant état de violences policières. Objectifs de cette page Recenser les articles de presse qui parlent de possibles abus / dérapages liés à l'état d'urgence. Conseils aux participant -e- s Les faits sont classés par ordre chronologique des faits dont il est question (et non pas la date de l'article). Merci d'essayer de rester dans l'objectif de cette page ! ==> Crowdsourcing initial sur ce pad : (à utiliser pour proposer des liens à ajouter sans avoir besoin de s'inscrire sur le wiki) Communiqués de La Quadrature du Net[edit] 14 novembre 2015[edit] 15 novembre 2015[edit] Val-d'Oise - 15/11 minuit Perquisition infructueuse chez un responsable d’une équipe de bagagistes à Roissy, à la recherche d'armes, de stupéfiants, d'argent liquide. 16 novembre 2015[edit] 17 novembre 2015[edit]

Médias français, qui possède quoi ? (Le Monde diplomatique, décembre 2018) Dernière mise à jour : décembre 2023 Ce graphique prend le parti de la lisibilité plutôt que de l’exhaustivité. Y figurent des médias d’information qui « font l’opinion » et qui, pour la plupart, dépendent d’intérêts industriels ou financiers, ou de l’État : publications (principalement) généralistes nationales, quotidiens et hebdomadaires régionaux, médias en ligne, audiovisuel national et quelques chaînes de télévision locales. Les titres et groupes de presse indépendants ainsi que la presse dite alternative ne sont pas représentés. Enfin, on a limité les liens capitalistiques aux principaux actionnaires et décideurs. Malgré les nombreux changements intervenus depuis la dernière publication papier, le principe demeure : les entreprises de presse constituent une marchandise de luxe très prisée des grandes fortunes. Des erreurs peuvent subsister.

Meta-media | La révolution de l'information Salon du livre et de la presse jeunesse | SLPJ Les Cours du Collège de France : podcast et réécoute sur France Culture Avec nos partenaires, nous traitons vos données pour les finalités suivantes : le fonctionnement du site, la mesure d'audience et web analyse, la personnalisation, la publicité et le ciblage, les publicités et contenus personnalisés, la mesure de performance des publicités et du contenu, le développement de produit, l'activation des fonctionnalités des réseaux sociaux. Vos préférences seront conservées pendant une durée de 6 mois. Glossaire des termes de la presse écrite © CLEMI - CLEMI Accroche Une ou deux phrases en tête d'article, destinée(s) à retenir, « accrocher » l'attention du lecteur. S'emploie aussi en publicité, avec le même objectif. À la fin de l’article, on parle de « chute ». Agence Structure organisée pour collecter l'information (via des journalistes en poste dans le monde entier), la mettre en forme (c'est le rôle des journalistes de « desk ») et la redistribuer (moyennant paiement d'un abonnement) aux médias (presse écrite, radio, télévision), aux grandes entreprises et aux pouvoirs politiques. Angle Façon de traiter un sujet, qui déterminera le plan de l'article. Audience L’audience représente l’ensemble des personnes touchées par un média comme un journal, une émission de radio ou de télévision. Bandeau Le bandeau, ou streamer, est placé tout en haut dans la page et occupe généralement toute la largeur du journal. BAT (« bon à tirer ») Dernier contrôle des pages avant le départ pour l'imprimerie. Bidonner Billet Bouclage Bouillon Bourdon Brève Canard Caviarder

Conseil supérieur de l’audiovisuel

Related: