background preloader

Le Romantisme

Le Romantisme

http://www.poetes.com/romantisme/

Related:  poesiesBaudelaire, les Fleurs du MalPoésie

Alexandre Blok, l’inconnue Un essai de traduction par Serge Venturini La poésie d’Alexandre Blok est par-dessus tout ondes de musique et nappes de lyrisme. Le soin extrême qu’il portait aux rimes versifiées, aux assonances de la langue russe est perdu dans le chemin de la traduction. Qu’au moins le parfum de ses mots soit ici rendu. Ce défi de la traduction Serge Venturini, en tant que poète, le résout et s’en explique: Poésie romantique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La poésie romantique va se dégager de ces contraintes. Le premier succès romantique fut les Méditations poétiques de Lamartine, qui restent classiques par bien des aspects (lexique, syntaxe), mais où l'on trouve des mots du langage ordinaire, des vers impairs et des strophes novatrices : De quels sons belliqueux mon oreille est frappée !

Mignonne, allons voir si la rose - Pierre de RONSARD Pierre de RONSARD (1524-1585) A Cassandre Mignonne, allons voir si la roseQui ce matin avoit descloseSa robe de pourpre au Soleil,A point perdu ceste vespréeLes plis de sa robe pourprée,Et son teint au vostre pareil. Las ! Éditions Poètes de brousse Nous joindre 203 rue Prince-Arthur Est Montréal (Québec) H2X 1C1 t. 514.289-9452 514.994-9452info@poetesdebrousse.org Kim Doré Jean-François Poupart Soumettre un texte Nous vous suggérons fortement de prendre connaissance de notre catalogue avant de déterminer si notre ligne éditoriale vous convient.

Romantisme Le romantisme est un mouvement artistique né dans les années 1820. Contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes, le romantisme n'est pas seulement en rapport avec des attitudes ou des décors dits "romantiques" : une demande en mariage au clair de lune ou offrir des fleurs pour la Saint Valentin (on devrait plutôt parler de "romanesque" dans ces cas d'ailleurs). Bien loin de cela, le romantisme est une posture profondément tragique par rapport au monde. Le poète romantique éprouve un sentiment d'étrangeté et de non appartenance au monde, ce qui le rend "rebelle'. Le romantisme est aussi une effusion particulière du "moi" du poète qui dit ses sentiments par rapport au monde.

Ecouter les fables de La Fontaine La bique allant remplir sa traînante mamelle, Et paître l'herbe nouvelle, Ferma sa porte au loquet, Non sans dire à son biquet: «Gardez-vous, sur votre vie, D'ouvrir que l'on ne vous die, Pour enseigne et mot du guet : «Foin du loup et de sa race!"» Comme elle disait ces mots, Le loup de fortune passe; Il les recueille à propos, Et les garde en sa mémoire. La bique, comme on peut croire, N'avait pas vu le glouton. Dès qu'il la voit partie, il contrefait son ton, Et d'une voix papelarde Il demande qu'on ouvre en disant: « Foin du loup!» Et croyant entrer tout d'un coup.

Connaissez-moi par mon inconnu - Michael Strunge Né en 1958, Michael Strunge jouit d’un statut unique dans la poésie danoise contemporaine. Découvert par Poul Borum, ange rimbaldien ou enfant terrible, il se fait connaître très tôt par son premier recueil (La Hâte de la vie, 1978) et écrit des poèmes depuis l’âge de 11 ans. Il intervient dans les débats (presse, radio, télé journaux). Sa source d’inspiration est la musique punk, de laquelle il apprend le refus des normes établies. Heureux qui comme Ulysse, Du Bellay Van Gogh « Heureux qui comme Ulysse » est sans aucun doute le plus célèbre des poèmes de Joachim Du Bellay. Vous en trouverez ici une analyse détaillée avec plusieurs problématiques possibles à l’oral de français. Marie, poème de Guillaume Apollinaire Vous y dansiez petite fille Y danserez-vous mère-grand C’est la maclotte qui sautille Toute les cloches sonneront Quand donc reviendrez-vous Marie Les masques sont silencieux Et la musique est si lointaine Qu’elle semble venir des cieux Oui je veux vous aimer mais vous aimer à peine Et mon mal est délicieux Les brebis s’en vont dans la neige Flocons de laine et ceux d’argent Des soldats passent et que n’ai-je Un cœur à moi ce cœur changeant Changeant et puis encor que sais-je Sais-je où s’en iront tes cheveux Crépus comme mer qui moutonne Sais-je où s’en iront tes cheveux Et tes mains feuilles de l’automne Que jonchent aussi nos aveux Je passais au bord de la Seine Un livre ancien sous le bras Le fleuve est pareil à ma peine Il s’écoule et ne tarit pas Quand donc finira la semaine

Related: