background preloader

Leçon n°9 : les coûts variables et le seuil de rentabilité

Leçon n°9 : les coûts variables et le seuil de rentabilité
Cours de Comptabilité analytique - niveau L2 < retour au sommaire Leçon n° 9 : les coûts variables et le seuil de rentabilité Exposé : La notion de coûts partiels recouvre l’ensemble des coûts calculés dans une optique de décision à court/moyen terme. La méthode du coût variable constitue une des techniques principales fondées sur la prise en charge partielle des coûts d’un produit. Comme pour tout modèle, il est nécessaire d’en préciser dans une première étape, les objectifs, puis nous verrons dans une seconde étape, sur quelles hypothèses il repose. 1.1. Le direct costing ou méthode des coûts variables est intrinsèquement lié au seuil de rentabilité. 1°) en tout premier lieu, elle permet de juger la performance des responsables ; 3°) elle autorise un diagnostic de la rentabilité des produits, à partir de la marge sur coûts variables qu’ils dégagent. 1.2. Les coûts variables comprennent l’ensemble des charges variables directes et indirectes. 2.1. M = t × CA, d’où : 2.2. 2.3. or et de plus :

http://unt.unice.fr/aunege/Comptabilite_analytique_L2/html/lecon_09.html

Related:  Collection-CLASSE Bts CG1-Processus 5les couts et decisions de gestionsTGF STMG

Inventaire - balisage inventaire - Inventaire stock - Gestion stock - Inventaire immobilisations - Inventaire - Novastock.fr Les entreprises doivent inventorier tous les éléments appartenant à leur patrimoine au moins une fois par an. Il faut compter tous les éléments du stock : MarchandisesApprovisionnementEn-cours de fabricationTravaux en coursProduits semi-ouvrésProduits finis et emballages L’inventaire physique doit comprendre :Les stocks des magasinsLes ateliers de l’entrepriseLes stocks détenus, à titre de dépôt, par des tiers.Les marchandises ou autres produits en cours de route (provenance fournisseur, à destination du client). L’inventaire des immobilisations doit être réalisé pour calculer votre taxe professionnelle.

Maîtrise des coûts : les coûts complets La méthode des coûts complets a pour objectif de chiffrer le coût de revient en vue notamment d'établir la politique tarifaire de l'entreprise et de permettre d'expliquer le résultat de l'entreprise en comparant pour chaque produit (biens ou services) le prix de vente et le coût de revient. Elle est fondée sur la distinction entre : charges directes, qu'il est possible d'affecter immédiatement, sans calcul intermédiaire, au coût d'un produit déterminé,charges indirectes, qui concernent plusieurs coûts, font l'objet d'une répartition et nécessitent un calcul préalable à leur imputation. Principe de la méthode des coûts complets La méthode des coûts complets implique le découpage de l'entreprise en un certain nombre decentres d'analyses (processus), qui sont des divisions fonctionnelles de l'entreprise.

Unité d'œuvre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les unités d'œuvre (UO) permettent en comptabilité analytique de répartir des charges indirectes en fonction de critères tel que le volume d'heures utilisé, le volume de chiffres d'affaires, le nombre de salariés... pour les imputer par la suite dans un calcul de coût de revient d'un bien ou d'un service. Histoire[modifier | modifier le code] Jean Parenteau directeur du Cegos a contribué à la définition de l'unité d’œuvre. En 1939, la revue Le Génie civil publie un document qui fait apparaître la notion d'«unité d’œuvre»[1]: « Dans son rapport sur le prix de revient, M. Parenteau applique à la production des tapis et couvertures une méthode qui permet à chaque instant, ou tout au moins à des périodes assez rapprochées, de connaître le coût réel aux divers stades d'une fabrication.

Maîtrise des coûts : les coûts partiels et le seuil de rentabilité Les coûts partiels et le seuil de rentabilité Le plan comptable décrit deux sortes de coûts partiels : les coûts variables et les coûts directs. Les coûts variables Définition Nomenclature Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Origine du terme[modifier | modifier le code] Le mot et l'idée viennent directement du latin «nomenclatura». Leçon n° 2 : la notion de coût Leçon n° 2 : la notion de coût Exposé : La notion de coût est inséparable de l'activité de l'entreprise.

Calcul des coûts : détermination des coûts complets Calcul des coûts : La méthode des coûts complets Le coût complet est aussi appelée coût de revient. La méthode de calcul des coûts complets est donc en d’autre termes une méthode de calcul du coût de revient des produits d’une entreprise durant une période donnée. Ce calcul intègre l’ensemble des charges supportées durant le processus de fabrication et de distribution des produits.

Seuil de rentabilité et point mort : Définition et calcul Tout chef d’entreprise gestionnaire se doit de connaître son seuil de rentabilité et par déclinaison son point mort. Que l’on soit créateur, repreneur ou chef d’entreprise, ne pas connaître son seuil de rentabilité reviendrait à partir en mer sans boussole ni gouvernail et au gré du vent. Quelques définitions

Related: