background preloader

MOOC @ddict ? 1 - Qu'est-ce que l'addiction ? Y a-t-il des addictions comportementales ?

MOOC @ddict ? 1 - Qu'est-ce que l'addiction ? Y a-t-il des addictions comportementales ?

L'addiction à Internet: une nouvelle maladie? Au moment où tous les individus sont connectés une question toute simple se pose. Où se trouve la frontière entre un usage répété et une addiction? Cette question n'est pas si facile. Le terme d'addiction est passé dans le langage usuel. Il appartient maintenant à la "pop-psychologie", la psychologie populaire. L'usage d'Internet appartient aussi au domaine professionnel, on peut y consacrer plusieurs heures, il ne s'agit pas d'une addiction. Mais qu'est-ce qu'une addiction à Internet? L'addiction se distingue de l'usage intensif par une préoccupation intellectuelle constante, une pensée focalisée sur l'idée, devenue un besoin , d'utiliser Internet. LIRE AUSSI: Dépendance à Internet: peut-on vraiment se désintoxiquer de la Toile? Parmi les autres stigmates d'une addiction, figure la tentative de masquer ou de minimiser le temps consacré. L'addiction à Internet s'inscrit dans un double contexte Il existe des phases d'addiction temporaire de quelques semaines à quelques mois. Contactez-nous

La cyberdépendance : informations et services - Clinique de psychologues à Montréal La cyberdépendance, également connue sous les noms de dépendance à Internet, cyberaddiction, usage problématique d’Internet (UPI) ou trouble de dépendance à Internet (TDI), se caractérise par un usage pathologique, souvent abusif et excessif, d’Internet et des nouvelles technologies. La cyberdépendance se reconnaît au besoin irrésistible et obsessionnel d’utiliser Internet. Parmi les critères reconnus, on observe le temps passé sur Internet; la frustration lorsqu’Internet n’est pas disponible; les plaintes de l’entourage quant au temps passé sur Internet; les conséquences sur les activités habituelles (travail, loisirs, etc.); l’incapacité à diminuer le temps passé sur Internet; la baisse significative, voire l’absence, d’activités satisfaisantes à l’extérieur d’Internet, etc. La cyberdépendance semble partager des caractéristiques communes avec d’autres dépendances. La cyberdépendance a des répercussions sur plusieurs sphères. Psychologues Olivia Beaulieu-Denault, D. Psychothérapeutes

VIDEO. «L’addiction au numérique se mesure à la perte de liberté» SANTE A l'occasion de la sortie du MOOC de l'université de Nantes sur l'addiction numérique, Didier Acier, professeur de psychologie clinique fait le point sur ce phénomène... Propos recueillis par Delphine Bancaud Publié le Mis à jour le Un phénomène de société qui est devenu un sujet d’étude. C’est ce lundi que l’université de Nantes lance un Mooc sur l’addiction au numérique. Qu’entend-on par addiction au numérique? Beaucoup de Français ont un usage excessif des nouvelles technologies et peuvent passer une trentaine d’heures sur les écrans. Quelle est l’ampleur du phénomène en France? Il reste rare, puisqu’il concerne 2% de la population française, mais il risque fort de progresser dans les années à venir avec la multiplication des objets connectés. Qui en sont les principales victimes? Les «digital natives». Quelles sont les conséquences de cette addiction au numérique? Comment savoir si l’on est cyberdépendant? *Avis de l'Académie des Sciences de Jean-François Bach Mots-clés : Santé

Webtv de l'Université de Nantes - MOOC @ddict ? 5 - Y a-t-il des dealers du numérique ? 5/ Y a-t-il des dealers du numérique ? Les technologies de l’information et de la communication sont variées (smartphone, ordinateur...), de même que les applications (bureautique, jeux vidéos) et les réseaux associés (Google, Facebook...) amenant des usages d’une grande variété. Dans la plupart des domaines de notre vie, au plan personnel, familial, social ou professionnel, les effets et enjeux du numérique sont considérables. Ces technologies sont porteuses d'évolutions significatives, mais aussi d'interrogations quant aux dérives ou dangers qu'elles pourraient représenter pour les populations et leur environnement, dont les médias se font régulièrement l’écho. Intervenants Sophie Jeheh (maître de conférences Information-Communication Paris VIII)Philippe Decan (docteur en psychologie, service d’addictologie du CHU de Nantes) Yannick Prié (professeur en informatique, Laboratoire Informatique de Nantes Atlantique Université de Nantes - LINA) Le MOOC @addict ?

Note2 Dépendance au smartphone Des utilisateurs de smartphone. La dépendance ou l'addiction au smartphone est un phénomène qui apparaît depuis la large diffusion des smartphones. Il relève, du moins en partie, de la cyberaddiction (dépendance à Internet) qui peut se développer, notamment dans le cadre du nomadisme numérique, ou révèle souvent d'autres addictions[1]. Il peut ajouter à la dépendance au téléphone et à l'information disponible sur l'Internet une autre dépendance, à certains des réseaux sociaux qui se sont développés grâce à l'internet. Cette nouvelle addiction semble tendre, pour partie au moins, à se substituer à l'addiction à la télévision. Histoire[modifier | modifier le code] Pour la plupart des gens sondés, le téléphone puis le smartphone sont d'abord un outil qui facilite la vie[8]. Les études scientifiques peu à peu produites sur le phénomène montrent aussi des tendances très différentes selon les générations et selon les pays et les cultures. Le cas de l'Asie[modifier | modifier le code] 1. 2.

Campagne Note1 Conseils pour lutter contre la cyberdépendance Comprendre les raisons de cet intérêt pour l'ordinateur Fin 2007, 60% des foyers étaient équipés d'ordinateur relié à Internet en haut débit. Ce chiffre devrait dépasser les 80% autour de 2011 (3). Sur un autre plan, communiquer par l'intermédiaire d'un ordinateur permet de diminuer l'anxiété qui peut émerger lors d'échange direct possédant un contenu émotionnel. Mais l'ordinateur n'est pas seulement un moyen pour communiquer. Que faire pour éviter la cyberdépendance ? 1. Comme nous l'avons vu, l'ordinateur est un des outils privilégiés de la création de liens. 2. Les jeunes qui restent de longue période devant leur ordinateur peuvent le faire pour de multiples raisons. 3. Parfois, l'ordinateur permet à un enfant de construire sa personnalité. Attention : il n'existe pas qu'une seule et unique raison à la l'utilisation de l'ordinateur.

l volution

Related: