background preloader

On peut rire de tout, mais on peut aussi arrêter de citer Desproges n'importe comment

On peut rire de tout, mais on peut aussi arrêter de citer Desproges n'importe comment
C’était il y a 33 ans, 5 mois et 5 jours : Pierre Desproges inventait sans le savoir le «point Desproges», dont quiconque a eu une grande discussion sur l’humour, le rire et toutes ces sortes de choses a déjà pu expérimenter la grande force. Le «point Desproges», c’est le moment où quelqu’un, afin de donner de l’autorité à son propos, se réfère à une fameuse phrase de l’humoriste décédé, en 1988, des suites d’une maladie courte et rigolote (1) : on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui. Ou avec tout le monde. En fait, on ne sait pas trop. En attendant de se plonger dans la pensée desprogienne pour tenter d’y démêler ce que l’auteur a voulu dire, constatons donc la vigueur avec laquelle cette phrase, devenue d’ailleurs un «dicton» dans de nombreuses bouches, traverse les années. Peut-être même est-elle plus vigoureuse encore aujourd’hui. Alors, on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui, ou bien on peut rire de tout mais pas avec tout le monde ? Qui est «n’importe qui» ?

http://www.liberation.fr/debats/2016/02/24/on-peut-rire-de-tout-mais-on-peut-aussi-arreter-de-citer-desproges-n-importe-comment_1435056

Related:  Laïcité 2Ressources militantismeUtileRandom

"Kamel Daoud est victime d'une fatwa laïque" de la gauche, dénonce Fawzia Zouari "Pour nous c'est une très mauvaise nouvelle (...), ces voix-là nous sont nécessaires plus que jamais". Après sa tribune sur Jeune Afrique puis dans Libération, Fawzia Zouari, journaliste et romancière franco-tunisienne, est venue dénoncer, ce mardi 1er mars au micro de France Inter, une "sorte de fatwa laïque dont Kamel Daoud est victime". En cause, ce texte publié par un collectif de 19 chercheurs qui s'attaquaient aux analyses par l'écrivain algérien des événements de Cologne. Une parole qui, selon eux, "alimente les fantasmes islamophobes d’une partie croissante du public européen, sous le prétexte de refuser tout angélisme" et "recycle les clichés orientalistes les plus éculés".

#bonnepersonne Les brutes #bonnepersonne Que se passe-t-il dans le cerveau d'une personne lorsqu'on lui dit qu'elle a fait un commentaire homophobe? Ou raciste? Ou sexiste? Ou transphobe? Le « point Desproges » : et si on cessait d’instrumentaliser le second degré ? J’aimais beaucoup Desproges. J’étais même une groupie. Pour autant, je pense que sa réputation d’icône sacrée de l’humour noir et du second degré n’est pas justifiée. Desproges ne faisait pas toujours de l’humour noir ou du second degré L’humour noir et le second degré ont en effet un objectif précis : ils invalident la norme. Concrètement, une blague qui se moque des arabes, des noir-e-s, des femmes , des homosexuel-le-s (les caricature, les ridiculise, illustre des clichés etc) est une blague homophobe/sexiste/raciste et discriminante.

Satanisme théiste Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le satanisme théiste, satanisme traditionnel, ou encore satanisme spirituel est un courant religieux qui vénère les anciens anges déchus et leur chef incontesté, Satan. Il est à différencier du satanisme LaVeyen, représentant Satan comme une force de la nature. Le satanisme peut également être un mot conçu à partir d'une réflexion intellectuelle sans aucune référence à une religion mais inspirée du vocable hébreu, mot qui signifierait « opposé à ». Doctrine[modifier | modifier le code]

Le port du voile par une élue Les Républicains d'Argenteuil fait débat La question a surgi au cours d'un débat organisé par le député PS Philippe Doucet, lundi 22 février à Argenteuil, sur la place de l'islam dans la République. Le cas de Fatiha Bacha, adjointe au maire LR d'Argenteuil Georges Mothron, déléguée à l'Enfance, est évoqué. La femme apparaît voilée sur le site officiel de la commune du Val d'Oise et porte ce signe religieux lors des conseils municipaux. Où va donc la colère ? Du bon usage de l'insurrection, par Georges Didi-Huberman (Le Monde diplomatique, mai 2016) Il y a des « saintes colères », des colères justes. Mais comment discerner la justesse d’une colère, ou l’acte de justice qu’elle revendique ? Comment faire droit aux soulèvements et aux emportements passionnels qu’ils supposent toujours ? Comment légiférer sur des colères ?

L’accessibilité, c’est pas ce que vous croyez La question de l’accessibilité telle que traitée par les médias (en tout cas en France) se concentre quasi exclusivement sur l’installation de rampes. On ne compte plus les personnalités politiques qui viennent dire que, quand même, les rampes, c’est cher, donc si les personnes à mobilité réduite voulaient bien restez chez elles à faire du crochet elles seraient bien aimables, merci à elles.. On a pas l’argent pour ça puisqu’on est trop occupés à organiser l’état d’urgence avec, ce qui est bien plus important, m’voyez ? Les rampes, c’est important. Mais il n’y a pas que ça non plus… Le fait de ne pas pouvoir se déplacer à sa guise est un handicap mais ce n’est pas le seul. Il y a aussi les handicaps visuels et auditifs et une foule de maladies invalidantes dont certaines sont encore peu connues et reconnues par le corps médical, comme la fibromyalgie, par exemple.

La Cour européenne des droits de l'homme valide l'interdiction du voile intégral en France La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a jugé "légitime", mardi 1er juillet, l'interdiction du voile islamique intégral en France, en rejetant la requête d'une Française adepte du niqab et de la burqa. La jeune femme avait saisi la Cour à propos de la loi votée fin 2010 qui prévoit que "nul ne peut, dans l'espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage", sous peine de 150 euros d'amende et/ou d'un stage de citoyenneté. Retour sur cette décision. Qui avait saisi la CEDH ? Restée anonyme, la femme à l'origine de la saisine de la CEDH est une Française, vivant en France, et née au Pakistan. Agée de 24 ans, cette avocate de profession explique porter aussi bien la burqa, qui cache tout le corps y compris les yeux, et le niqab "afin d’être en accord avec sa foi, sa culture et ses convictions personnelles".

Pour le silence... …ou comment apprendre à fermer sa gueule. Je suis une femme. Je suis oppressée de pas mal de manières différentes mais on est pas là pour jouer aux Pokémon. Je suis une femme blanche cis hétéro, mariée, je fais partie de la classe moyenne. Pour moi c’est normal de ne pas parler à la place des concerné-e-s en fait, ça l’a toujours été même quand je niais mon féminisme. J’aime pas parler de choses que je ne connais pas. Le cahier de contes - les fiches contes L'étude des contes traditionnels faisant partie de notre projet d'école, j'ai décidé de mettre en place un cahier de contes, avec des fiches reprenant les éléments principaux de chacun, et qui reprendront la même trame à chaque fois. Voici la couverture du cahier, illustrée avec les superbes dessins de Mysticlolly ^^: un aperçu des fiches J'ai choisi d'utiliser les contes classiques des éditions AUZOU, le texte étant bien adapté aux MS-GS et les illustrations très sympas.

Related: