background preloader

Map projection

Map projection
More generally, the surfaces of planetary bodies can be mapped even if they are too irregular to be modeled well with a sphere or ellipsoid; see below. Even more generally, projections are the subject of several pure mathematical fields, including differential geometry and projective geometry. However "map projection" refers specifically to a cartographic projection. Background[edit] Maps can be more useful than globes in many situations: they are more compact and easier to store; they readily accommodate an enormous range of scales; they are viewed easily on computer displays; they can facilitate measuring properties of the terrain being mapped; they can show larger portions of the Earth's surface at once; and they are cheaper to produce and transport. However, Carl Friedrich Gauss's Theorema Egregium proved that a sphere's surface cannot be represented on a plane without distortion. For simplicity most of this article assumes that the surface to be mapped is that of a sphere. Related:  `test 1023

L’Or du Rhin en direct du MET : halte au progrès ? | Forum Opéra On n’arrête pas le progrès. Depuis 2006, les mélomanes du monde entier – ou presque – peuvent assister en direct aux représentations du Metropolitan Opera de New York dans l’une des 1500 salles de cinéma qui participent à l’opération. L’Or du Rhin ouvrait samedi dernier la saison 2010-2011. Caméras haute définition, son labellisé « 5.1 » se plaçaient cette fois au service d’une mise en scène signée Robert Lepage qui, elle aussi, ne lésine pas sur les nouvelles technologies. Et si justement il fallait arrêter le progrès ? Samedi 9 octobre, dix-huit heures trente, Gaumont Opéra, boulevard des Italiens, Paris. Déroutant : nous sommes à la fois au cinéma et à l’opéra et nous n’y sommes pas. Dix-neuf heures. Dix-neuf heures vingt : James Levine entre en fosse. La descente au Nibelung © Ken Howard/AP Pas plus que nous saurons quelle mine faisait Wotan pendant que Fafner assommait Fasolt. D’autant que ce qu’on nous donne à voir n’est pas à la hauteur de nos attentes.

Map Projections L’impression 3D par la pensée, pour bientôt ? Une entreprise Chillienne développe à l’aide d’un neurocasque une technologie permettant de modéliser un objet par la pensée, avant de transférer le résultat à une imprimante 3D pour matérialiser l’objet. Le procédé, qui n’est pour l’instant pas encore à un stade de développement très avancé, s’adresse pour l’instant aux enfants et aux écoles. Si Elon Musk est le premier à crâner en présentant au monde son labo façon Iron Man, une petite entreprise Chilienne, Thinker Thing, envisage de pousser encore plus loin en proposant un moyen de contrôler la modélisation d’un objet directement par l’esprit. Cette technologie repose sur un casque Emotiv Epoc, un outil de plus en plus utilisé dans les expériences d’interfaces entre humain et machine. Le principe est simple : le programme fait évoluer un modèle 3D en fonction de différents patterns, en se basant sur les réactions captées par le neurocasque pour déterminer si la forme modélisée se rapproche ou non de celle voulue par l’utilisateur.

Map: Vaccine-Preventable Outbreaks | Introduction This interactive map visually plots global outbreaks of measles, mumps, whooping cough, polio, rubella, and other diseases that are easily preventable by inexpensive and effective vaccines. Red triangles indicate attacks on vaccinators and healthcare workers, as well as announcements from both governments and non-state actors that have had an impact—either positive or negative—on the successful implementation of vaccination programs. The Global Health Program at the Council on Foreign Relations has been tracking reports by news media, governments, and the global health community on these outbreaks since the fall of 2008. On to the Vaccine-Preventable Outbreaks map Mapping Projection vidéo by battleROYAL.berlin battleROYAL created a major production in celebration of the 125th anniversary of MADSACK Mediengruppe. MADSACK invited the city of Hannover to join them in celebrating their anniversary with an open-air festival and spectacular show event. 50,000 visitors gathered in the heart of the city for an evening of live performance, music, and entertainment. Hosted by Barbara Schöneberger, the stage program featured musical performances by Mousse T & Band, Lukas Rieger, Spax, Michael Schulte, Sarah Lombardi, Lions Head, and Sasha. For the grand finale of the night, battleROYAL developed an innovative show experience combining live performance with advanced mapping and video design. The team turned the facade of MADSACK’s Anzeiger Hochhaus into both a vertical stage and multimedia installation, rising 50 metres over the crowd. Stunning imagery and powerful music combined with historical facts from MADSACK Mediengruppe wow’d the audience.

Liste des films en 3D - Wikipedia, l'encyclopédie libre This is a list of 3D films from 2005 onwards. The tables can be sorted by clicking the arrow icons in the column headers. Feature films[edit] Note: films listed as "Filmed in 2D" or "Rendered in 2D" in the Camera System column were converted to 3D during post-production. Short films[edit] See also[edit] External links[edit] References[edit] Marlboro car projection mapping

Les technologies de prototypage rapide Ce procédé développé en 1986 fut la première réelle technologie de prototypage rapide. Aujourd'hui la stéréolithographie est utilisée dans le monde entier. Sous l'action d'un laser, une résine liquide photosensitive est solidifiée par une transformation chimique. Le faisceau de lumière émis par le laser est projeté à la surface de la résine par un jeu de miroirs dynamiques. Le mouvement de ces miroirs, pilotés par un ordinateur interprétant les données fournies par le logiciel de CAO fait parcourir au faisceau une trajectoire correspondant à une section de pièce considérée. Sur son passage, le laser polymérise la résine et seule la région balayée reste solidifiée.

Marque: Ultimate Guide à l'impression 3D | Wow! Livre électronique Book Description The 3D printing revolution is well upon us, with new machines appearing at an amazing rate. With the abundance of information and options out there, how are makers to choose the 3D printer that’s right for them? MAKE is here to help, with our Make: Ultimate Guide to 3D Printing. We brought 16 of the top printers to our headquarters and hosted a weekend-long printer shootout staffed by the editors of MAKE and a number of luminaries in the field. Table of Contents GETTING STARTED Welcome: Dreaming of 3D PrintersThe Promise of 3D PrintingAdditive vs. Buyer’s Guide Rating System3DTouchAfinia H-SeriesBukobot 8CubeFelix 1.0LulzBot AO-100MakerGear M2MendelMaxProPrintrbot LCPrintrbot Jr.MakerBot Replicator 2SeeMeCNC H1.1Solidoodle 2Type A Series 1UltimakerBuyer’s Guide Comparative ReviewStandouts from Our Tests3D Printers of the Future: Ones to Watch Book Details Read Online & Download Oreilly.Make.Ultimate.Guide.to.3D.Printing.Nov.2012.rar Download [40.6 MiB]

Mental State Called Flow A number of sources, most recently ProgrammingOutsideTheCube and the RingerTape page, say that many folk find it takes time to get into a state where work flows. Do you plan to get into flow, does it come upon you more as a kind of inspiration, or is it not necessary for you? Do you use tactics to improve your team's ability to flow? Interesting but difficult to summarize: The mental state that psychologists call "flow", and its impact on your project, are well described in chapter 10 ("brain time versus body time") of PeopleWare. About 20-30 minutes of Zen meditation once or twice per day should be a great help. I find problems draw me into them. Flow to me is evidenced in looking up ten minutes later to find that hours have elapsed. MicroSoft has a tack on this sort of thing. Certain times of day are more productive for me than others. 10am till 12:30 is the best, assuming I start work around 9. I think I finally figured it out.

Microsoft dépose un brevet pour une imprimante 3D d'objets électroniques Quelques jours après avoir racheté la division mobile de Nokia et obtenu l'utilisation décennale non-exclusive des brevets du finlandais, Microsoft a déposé son propre brevet pour une imprimante 3D d'un nouveau genre. C'est le site spécialisé Numerama qui a dévoilé l'information, ce 5 septembre 2013. La firme informatique texane se lance dans un projet futuriste : Microsoft a déposé un brevet pour une imprimante tri-dimensionnelle capable d'assembler des objets électroniques. Ainsi, produire son propre smartphone, sa tablette personnalisée voire son imprimante deviendrait possible. Une technologie accessible aux novices Le brevet modestement intitulé "Three-Dimensional Printing", confirme l'envie de Microsoft de se lancer dans le marché de l'impression 3D. "Ainsi, un utilisateur pourrait sélectionner une fonctionnalité à inclure dans l'objet sans "comprendre" comment cette fonctionnalité doit être implémentée", explique Microsoft. Des objets électroniques à prix réduits Wassinia Zirar

Microsoft envisage une imprimante 3D d'objets électroniques ! Vidéo : Microsoft envisage une imprimante 3D d’objets électroniques ! Pourra-t-on un jour imprimer soit-même son smartphone ou sa montre connectée, sans rien comprendre à l'électronique ? C'est le rêve que fait Microsoft, qui a déposé un brevet sur une imprimante 3D capable d'assembler des composants électroniques et de programmer les micro-contrôleurs, pour faire exactement l'objet voulu par l'utilisateur. Science-fiction, ou bientôt réalité ? On savait Microsoft très intéressé par l'impression 3D, avec l'intégration de drivers d'imprimantes 3D dans Windows 8.1, et leur support en natif. La firme a en effet déposé un brevet (.pdf), qui vient d'être rendu public, dont le nom cache largement ses ambitions. Sur la base d'un "substrat" obtenu par différentes techniques, l'imprimante imaginée par Microsoft serait capable d'aller piocher les composants électroniques dont elle a besoin pour concevoir un objet de toutes pièces, de A à Z. Magique. Et pas totalement irréaliste. Lire

Les différentes technologies | Be-3D Les imprimantes papiers peuvent être lasers ou à jet d’encre. Les imprimantes 3D ont, elles aussi, des technologies différentes. Toutes les technologies suivantes reposent sur le principe d’additive manufacturing (fabrication additive). Cela consiste en la superposition de très fines couches de matière pour former un objet. Quelque soit la technologie, le principe est à peu près le même : une première couche de matière est déposée / créée sur une plateforme qui va supporter l’objet. Une fois la couche terminée, la plateforme descend de quelques centièmes de millimètres (cela dépend de la précision de l’imprimante 3D) et une deuxième couche est créée. Voici maintenant les technologies les plus répandues : FDM (Fused Deposition Modeling) : c’est la technologie la plus courante pour les imprimantes 3D grand public. SLA (Stereolithographie Apparatus) : cette technologie repose sur le principe de photopolymerisation. Polyjet : c’est une technologie à jet de résine. Les logiciels de CAO >>>

Related: