background preloader

Le cycle éveil - sommeil - rêve

Le cycle éveil - sommeil - rêve
Depuis les années 1970, des laboratoires de recherche sur le sommeil ont émergé un peu partout dans le monde. Grâce à eux, on a découvert que les problèmes de santé causés par le manque de sommeil sont bien plus nombreux qu’on l’avait imaginé. Ces laboratoires ont aussi identifié plus de 100 dérèglements qui peuvent affecter notre sommeil. Outre les insomnies et les problèmes liés au rythme circadien, les hypersomnies et les parasomnies constituent les deux autres grandes catégories des pathologies du sommeil. La narcolepsie, autrefois appelée « maladie du sommeil », est une hypersomnie qui se caractérise par une somnolence excessive durant la journée pouvant aller jusqu’à des attaques de sommeil brutales et irrépressibles plusieurs fois par jour. La personne tombe donc littéralement endormie à toute heure du jour. De plus en plus d’études chez l’animal et chez l’humain (voir encadré à gauche) convergent vers une implication des hypocrétines dans la narcolepsie.

http://lecerveau.mcgill.ca/flash/a/a_11/a_11_p/a_11_p_cyc/a_11_p_cyc.html

Related:  cycles de sommeil, fatigue, dormir la nuit et pas le jouracouphènes et lien possible avec le système nerveux, le cerveauSommeil & Conscience - Articles

L'homéostat, l'autre système qui régule le sommeil Deux systèmes régulent le sommeil, indiquent les auteurs d'une étude publiée dans la revue Nature. L'un d'eux est bien connu. Il s'agit de l'horloge biologique (ou circadienne) qui contribue à ajuster le sommeil et plusieurs autres processus physiologiques sur le cycle jour/nuit de l'environnement. L'autre système est beaucoup moins compris. Il s'agit de l'homéostat du sommeil. Sémiologie des nerfs crâniens Il existe douze paires de nerfs crâniens (un de chaque côté) : Hormis les nerfs olfactif et optique qui ne sont pas de vrais nerfs crâniens (ils n'ont pas de gaine de Schwann) mais des évaginations du cerveau, les autres nerfs sont l'équivalent au niveau crânien des nerfs rachidiens ou spinaux. I - Le nerf olfactif (I) Le déficit de l'olfaction peut être complet (anosmie) ou partiel (hyposmie).

Vidéo : comprendre comment fonctionne notre sommeil Le 22 juin 2016. Comprendre notre sommeil est indispensable pour bien dormir. Le Dr Arnaud Metlaine, spécialiste des pathologies du sommeil, aborde cette question dans une conférence présentée lors des Jeudis de la Santé naturelle. Le sommeil, une succession de cycles bien réglés Le sommeil règne sur vos nuits comme sur vos jours. Les 4 Ondes Du Cerveau Et Leurs Rôles Dans le cerveau, il se produit une activité électrique qui est catégorisée par les ondes cérébrales. Ces dernières sont spécifiées selon leur fréquence et leur nombre d’oscillations. Aujourd’hui, nous allons voir les spécificités de chaque onde ainsi que leurs effets sur la pensée.

Trouble bipolaire : un mécanisme de la perturbation des rythmes circadiens identifié Les anomalies des rythmes circadiens chez les personnes atteintes de trouble bipolaire sont liées à des changements dans des neurotransmetteurs spécifiques, selon une étude publiée dans la revue Biological Psychiatry. Harry Pantazopoulos de l'Université Harvard et ses collègues ont analysé les cerveaux post-mortem de 15 personnes en santé, 15 personnes atteintes du trouble bipolaire et 12 personnes atteintes de schizophrénie afin de vérifier le rôle de la somatostatine, une protéine qui agit comme neurotransmetteur, dont l'implication dans le trouble bipolaire a été suggérée par des études précédentes. Dans l'amygdale, une région du cerveau impliquée dans le stress et l'anxiété, la somatostatine joue un rôle important dans la régulation de l'anxiété et la dépression qui sont souvent présentes dans le trouble bipolaire. L'étude montre que : Des études sur les animaux ont montré qu'il est possible de traiter le rythme circadien des noyaux suprachiasmatiques en utilisant la luminothérapie.

Rythmes cérébraux, activité électro-encéphalo-graphique L'électro-encéphalographie (EEG) est une technique d'exploration cérébrale généralement non invasive, consistant à mesurer l'activité électrique à la surface ou à l'intérieur du cerveau, à l'aide d'électrodes sensibles aux différences de potentiel électrique. Bien que les différences de potentiel soient extrêmement faibles (amplitude de l'ordre du microvolt à la centaine de microvolts), les données recueillies permettent d'établir des tracés dans le temps de cette activité électrique. Depuis l'invention de l'electro-encéphalographe, les scientifiques ont mis en évidence l'existence de formes périodiques sur les tracés, les rythmes cérébraux. Un rythme cérébral désigne ainsi une oscillation électromagnétique dans une bande de fréquences définie, résultant de l'activité électrique synchrone d'un grand nombre de neurones du cerveau, telle qu'on peut l'observer en électroencéphalographie.

Pourquoi faut-il se lever tôt le matin ? - Edition du soir Ouest France - 14/03/2016 Et s’ils avaient tout compris avant tout le monde ? Certains les appellent les « morningophiles », d’autres plus simplement des lève-tôt… Ils ont en tout cas la particularité d’être debout généralement une ou deux heures avant vous, d’être en forme avant même votre pause-café, et surtout de représenter une communauté de plus en plus grande au fil des mois. Aux États-Unis, d’où cette tendance est originaire, le livre Miracle Morning d’Hal Elrod – vantant les mérites d’un réveil très matinal – s’est ainsi vendu à 70 000 exemplaires cet été. Et dans l’Hexagone aussi, ce mode de vie gagne du terrain à mesure que les journées de travail s’allongent.

VIDEO. Cerveau : découvrez la face cachée de vos émotions - 26 juin 2014 EMOTIONS. Comment se forment nos émotions ? Quelles structures cérébrales sont impliqués dans ces affects ? D’où viennent les troubles affectifs qui surviennent à l’adolescence ? Pourquoi les enfants sont-ils aussi émotifs ? Se lever plus tôt qu'à son goût augmente le risque de maladies Même un décalage modéré de l'horaire de sommeil par rapport au rythme circadien biologique tel que se lever plus tôt pour se rendre au travail que durant les jours libres peut augmenter le risque de problèmes métaboliques tels que le diabète et les maladies cardiaques, selon une étude publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism. Les chercheurs reconnaissent depuis longtemps que le travail posté peut contribuer au risque métabolique. Les travailleurs de quarts sont plus susceptibles que les employés avec des quarts réguliers de jour de développer le syndrome métabolique, les maladies coronariennes et le diabète de type 2. « Le "

Related: