background preloader

L’Espagne n’a plus de gouvernement depuis 60 jours, retour sur quelques précédents

L’Espagne n’a plus de gouvernement depuis 60 jours, retour sur quelques précédents
Depuis les élections générales du 20 décembre 2015, le flou politique règne de l’autre côté des Pyrénées. Les principaux partis politiques n’arrivent plus à s’entendre. Il n'y a pas si longtemps, d’autres nations ont connu une telle situation. Mais que se passe-t-il chez nos voisins ibériques ? Fin décembre, le parti populaire (PP) du Premier ministre Mariano Rajoy s’engageait dans des élections qu’il savait difficiles. Sa droite, marquée par l’usure du pouvoir et un mécontentement toujours plus présent au sein de la population, a trébuché. Casse-tête à l’espagnole En jetant un oeil aux différents scores des partis politiques, on se rend aisément compte de la difficulté qu’auront ces derniers à forger des alliances. Depuis les élections, les tractations vont bon train entre les cadors de la politique ibérique. Podemos, parlons-en. Les socialistes ne sont pas, non plus, en position de force. Pour tout le monde, en ce mois de février, il semble qu’un retour à la case départ se précise.

https://francais.rt.com/international/15908-lespagne-na-plus-gouvernement-depuis-2-mois-retour-sur-precedents

Related:  UE - Fille esclave des USA .:: 3 ::.Les OEUVRES des USA 4NEWS et CAUSERIES FÉVRIER 2016 - 3

L'immigration, la nouvelle arme humanitaire du XXIe siècle‬ - 01/07/2016 – FRANCE (NOVOpress) : « L’immigration, la nouvelle arme humanitaire du XXIe siècle‬ », tel était le thème de l’émission GeoPoles diffusée par TV Libertés. Pour en débattre, sur le plateau de Richard Haddad, l’économiste Gérard Pince, qui a travaillé auprès de la Banque mondiale, auteur du Choc des ethnies – Vers le génocide des Français ?, préfacé par Renaud Camus (éd. Godefroy de Bouillon), et Laurent Artur du Plessis, journaliste, essayiste, qui vient de publier Le Djihad à la conquête du monde – la suite sera pire !

Accord UE-Turquie : 12 millions de turcs se disent prêts à migrer immédiatement vers l'Europe de l'Ouest BREIZATAO – ETREBROADEL (23/05/2016) La presse britannique a publié une étude d’opinion très complète en Turquie pour mesurer l’ampleur de l’immigration potentielle vers l’Europe, une fois l’accord UE-Turquie. Il en ressort que 12 millions de turcs seraient déjà prêts à coloniser l’Europe de l’Ouest – notamment la Grande-Bretagne – dès que Bruxelles et Berlin donneront le feu vert à l’ouverture totale des frontières. Daily Express (source) : Dans l’étude la plus complète du genre, près de 16% des turcs adultes ont déclaré qu’ils considéreraient une réinstallation au Royaume-Uni.Selon le sondage, réalisé auprès de 2600 adultes interrogés dans les 27 provinces de Turquie, la plupart de ceux qui seraient désireux d’aller en Grande-Bretagne sont des étudiants ou des chômeurs.

Le cousin de Mouammar Kadhafi à RT : la Libye est anéantie un peu plus chaque jour Dans une interview exclusive à RT, le cousin de l’ex-dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, Ahmed Kadhaf ad-Dam explique que cinq ans après la révolution, la Libye s’est transformée en berceau de terrorisme. «Ce jour-là [le 17 février, début de la révolution libyenne], la Libye s’est changée, du pays stable et sécurisé qu’elle était, en une nation dévastée, dont la population a dû quitter ses maisons. Les prisons sont saturées par des dizaines de milliers de prisonniers – hommes et femmes. La Libye, qui était à l’époque à l’avant-garde de tout continent et dont l’autorité était respectée dans le mode, est devenue un pays vassalisé et humilié», a ainsi décrit la situation Ahmed Kadhaf ad-Dam, ancien général de l’armée libyenne.

Un commandant de Donetsk dénonce le déploiement de l’artillerie lourde par Kiev dans l’Est du pays Les militaires ukrainiens installeraient de l’artillerie lourde, plus de 30 chars et des mortiers, près de la ligne de contact avec les républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, violant ainsi les accords de Minsk annoncent des miliciens. «Nous continuons de constater le renforcement des forces de l’adversaire en violation des accords de Minsk», a déclaré Edouard Bassourine, commandant adjoint des combattants de la république autoproclamée de Donetsk. A seulement 15 kilomètres de la ligne de contact, des militaires ukrainiens ont déployé huit canons automoteurs 2S1Gvozdika. Les miliciens ont aussi découvert 26 camions lance-roquettes BM-21 Grad, plus de 30 chars, des mortiers et d’autres pièces d’artillerie lourde installées près de la ligne de contact.

Libye a été délibérément détruite parce qu'elle nuisait à la domination occidentale Alors que leurs soldats sont sur place, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France invoquent l’extrémisme islamiste pour conquérir de nouveaux pays, estime l’écrivain politique Diana Johnstone. RT : Le 17 février 2011, plusieurs manifestations en Libye se sont muées en une révolution qui a provoqué une intervention militaire occidentale. Qu’est-ce qui a mal tourné dans «l’exportation de la démocratie» en Libye ? Vus par les Britanniques, 20 motifs en faveur du Brexit Titre original : 20 reasons you should vote to leave the European Union. ♦ Une lectrice du Salon Beige, qui a voulu garder l’anonymat, a traduit cet article paru dans le Daily Telegraph du 22 juin 2016, sur les avantages du Brexit pour les Britanniques, arguments dont les Français pourraient largement s’inspirer, dit-elle, pour au moins 18 d’entre eux ! Néanmoins, on ne peut pas dire que ces arguments relèvent tous de la politique raffinée à laquelle nous ont habitués les grands premiers ministres britanniques, mais plutôt, comme savent le faire nos amis d’outre-Manche avec calme, d’un humour qui tend à relever le peu d’admiration qu’ils éprouvent pour leurs députés européens. Ces arguments sont accompagnés d’images, nous en avons relevé un minimum de trois qui, semble-t-il, sont d’un intérêt disproportionné pour le peuple britannique !

Poutine est poussé à abandonner son approche conciliante et se prépare à la guerre contre l’Occident Quelque chose d’important s’est passé au cours des derniers jours d’avril, mais il semble que la seule personne à l’avoir remarqué soit Stephen Cohen, professeur émérite d’études russes à l’Université de New York et à l’Université de Princeton. Dans une interview enregistrée, Cohen fait remarquer qu’une partie de la direction russe montre des signes d’agitation face à certaines décisions du président Vladimir Poutine. Nous ne parlons pas des manifestants de rue.

L’Académie française contre Najat Vallaud-Belkacem Najat Vallaud-Belkacem n’apprécie guère les positions prises par Hélène Carrère d’Encausse et l’Académie française sur la réforme de l’orthographe. Elle a fait part de son « étonnement » à voir le secrétaire perpétuel contester, dans un entretien au Figaro, « une réforme de l’orthographe élaborée il y a un quart de siècle [en 1990] et où l’Académie française n’a eu aucune part ». Ces « rectifications » de l’orthographe, rétorque le ministre, sont pourtant intégrées dans la neuvième édition de son dictionnaire : l’Académie avait donc exprimé son accord à l’époque ! Cherchons à y voir plus clair, documents à l’appui. C’est bien Maurice Druon, alors secrétaire perpétuel, qui, avec l’assentiment de l’Académie française, a présidé le groupe de travail ayant pour mission une réflexion sur « les corrections de l’orthographe ». « Mais au nom de quoi faudrait-il, pour construire l’avenir, se couper de nos racines, et soumettre une langue de force ?

Cohn-Bendit, disciple de Rivarol ? « Quelle haine, quelle rage de la part des européistes. Merci, mes chers amis, de montrer votre vrai visage. Au lendemain du Brexit, j’avais fait une conférence de presse en disant aux Français : écoutez-les bien, regardez-les bien dans les jours qui viennent et vous verrez, alors, le vrai visage de l’Union européenne et de ses défenseurs. » C’est par ces paroles que Marine Le Pen s’adressait à ses collègues du Parlement européen mardi 5 juillet. Quelle haine, quelle rage, effectivement ! Ex-ministre irakien : "le rêve démocratique cachait un contrôle du gouvernement par Washington" Le gouvernement irakien formé en 2003 après la chute de Saddam Hussein provoquée par l’invasion américaine, a été totalement supervisé par les Etats-Unis et leurs alliés, a confié à RT l’ex-ministre irakien de la Défense, Hazem Shaalan. «Je n’étais pas indépendant dans mon ministère», a expliqué l’ancien ministre Hazem Shaalan, précisant : «A l’intérieur du ministère, il y avait des inspecteurs américains dans chaque département. Il y avait aussi des Britannique et des Australiens.

Related: