background preloader

[BitsOfFreedom] Traduction : Comment votre smartphone transmet en toute innocence pratiquement toute votre vie aux services secrets

[BitsOfFreedom] Traduction : Comment votre smartphone transmet en toute innocence pratiquement toute votre vie aux services secrets
Nous republions ici une traduction réalisée par des courageux bénévoles d'un article sur la surveillance des métadonnées du site de l'association néerlandaise Bits of Freedom. L'article original, paru dans le journal néerlandophone De Correspondent, a été écrit par Dimitri Tokmetzis et illustré par Momkai. Les services de renseignement collectent les métadonnées des communications de tous les citoyens. Les politiciens voudraient nous faire croire que ces informations ne sont pas si importantes. Un lecteur du De Correspondent a voulu vérifier et a prouvé le contraire : les métadonnées révèlent à votre sujet bien plus que vous ne l'imaginez. Ton Siedsma est nerveux. Les métadonnées ne sont pas le contenu des communications, mais les données en rapport avec ces communications, comme les numéros qu'il appelle ou whatsappe, la géolocalisation du téléphone à un instant donné, mais également les destinataires et sujets des mails envoyés et les sites web visités. Mais est-ce bien le cas ?

https://www.laquadrature.net/fr/node/9812

Related:  Une autre vie privée est possibleLoi sur le renseignementSurveillance

Yannick Jadot : « Snowden ne doit pas être gracié, il doit être récompensé » Invité de l’émission « Questions politiques », Yannick Jadot, eurodéputé et candidat à la primaire EELV, a défendu le lanceur d’alerte américain et mis en garde contre la surveillance. Edward Snowden, ancien agent de la CIA et sous-traitant de la NSA, a fourni, en 2013, des milliers de documents secrets à des journaux du monde entier, dévoilant le système de surveillance tentaculaire mis en place par les États-Unis. Depuis cette date, sous la menace d’une lourde peine de prison aux Etats-Unis, il vit à Moscou. Loi Renseignement : la liste impressionnante des services autorisés à surveiller Un important décret de 17 pages a été publié ce week-end au Journal officiel. Il met en application la loi sur le renseignement en ouvrant les capacités de surveillance administrative à une impressionnante liste de personnes. Tour d’horizon. La loi du 24 juillet 2015 pose un principe simple : seuls les services spécialisés du renseignement peuvent utiliser les outils de surveillance (mouchards informatiques, balises, boites noires, sondes, micro, caméra, etc.). Quels sont ces services ?

Fawkes News: Une analyse de trafic réseau de Windows 10 dévoile l’incroyable étendue de l’espionnage mis en place par Microsoft Au regard de l'incroyable vol de données personnelles effectué par Microsoft, qui s'avère encore pire que l'on pensait dans un premier temps, je ne saurais trop vous déconseiller vivement de passer à Windows 10. Le concept: "Si c'est gratuit, vous êtes le produit" est plus que jamais vrai dans ce cas avec Microsoft qui a vraiment dépassé les bornes. Ce n'est plus un système d'exploitation mais l'espion à domicile dont Big Brother à toujours rêver.

Wallabag comme outil de contournement de proxy - Le blog de Genma Parfois les proxy d’entreprises sont mal configurés et un peu trop restrictif, bloquant certains sites sur des bases de mots clefs trop génériques, et de ce fait, des sites que l’on devrait pouvoir consulter de manière légitime se retrouvent bloqués par ce proxy nazi. Il est parfois possible de demander à l’équipe informatique de débloquer spécifiquement ce site, via une demande en trois exemplaires avec une lettre argumentée d’au moins 500 signes et un délai d’attente de trois semaines (j’exagère à peine). Parfois non.

Les attentats de Paris ont définitivement tué la vie privée sur Internet Malgré leurs moyens, les services de renseignement français ont-ils failli à prévenir les attentats de Paris? L’État islamique a-t-il utilisé des techniques de chiffrement pour la préparation des attaques? Trois jours après les événements, la classe politique française s’interroge sans apporter de réponses claires. Une certitude pourtant: outre les 129 victimes, les sept kamikazes impliqués pour l’heure ont définitivement tué la vie privée sur Internet. Petit guide pour protéger sa vie privée sur Internet - High-Tech «Je n’ai rien à cacher». C’est une réaction fréquente quand on parle de sa vie privée sur Internet, un peu comme si tourner la clé de sa maison virtuelle nous rendait suspect. Jusqu’au jour où on découvre l’ampleur des traces laissées sur son passage: Facebook affiche une publicité avec les chaussures que vous avez regardées sur un autre site, ou une compagnie aérienne augmente le prix du billet que vous convoitez parce que vous y avez déjà jeté un coup d’œil il y a quelques heures, révélant ainsi votre intérêt pour cette destination. «Bien sûr que vous avez des choses à cacher en ligne! Mais ce n’est pas si facile: Google en sait par exemple plus sur ce que je fais de mes journées que ma propre mère», résume François Charlet, juriste lausannois spécialiste des nouvelles technologies, qui se dit «farouchement opposé à être surveillé à toute heure du jour et de la nuit.» Un cadenas sur le web

Le monde pris en filature (2/4) : Google, Facebook, Amazon...l'espion dans la poche Pokemon go, tout le monde en parle depuis qu’il a fait irruption sur les écrans des smartphones de la planète cet été et qu’il est devenu le premier jeu mobile téléchargé dans une soixantaine de pays. Partout, on veut tous les attraper (les Pokémon) et partout, l’envers du décor c’est que d’autres peuvent également toutes les attraper: nos données ! Derrière ce jeu : Niantic, une entreprise dirigée par John Hanke, un nom qui ne vous est peut-être pas familier mais qui s’est retrouvé il y a quelques années au cœur de l’affaire dite Wi-spy, l’un des plus gros scandales d’atteinte à la vie privée de l’ère d’Internet. En effet, grâce aux fameuses Google Car chargées de cartographier nos villes pour le service Google Street View, le responsable de la cartographie a secrètement enregistré des masses d’informations privées (historiques de navigation, e-mails, mots de passe, situations financières, fichiers audio et vidéo). Alors comment fonctionne cette « grande traque » ? Intervenants

amnesty Une nouvelle loi pourrait légaliser la surveillance de masse des communications internationales: un danger pour nos libertés et celles des citoyens étrangers contre lequel nous devons nous mobiliser. A partir du 1er octobre, le Parlement va débattre de la proposition de loi sur la surveillance des communications électroniques internationales. Si elle est votée, elle légalisera la surveillance de masse de pans entiers de la population mondiale, sur des motifs vastes et flous, sans contrôle ni voie de recours effectifs pour les victimes.

Related: