background preloader

LE BONHEUR AU TRAVAIL :  DE LA PROPOSITION DE REVE AU RISQUE D’INJONCTION A ETRE

LE BONHEUR AU TRAVAIL :  DE LA PROPOSITION DE REVE AU RISQUE D’INJONCTION A ETRE
Dans la droite ligne de la mode de la libération des entreprise ou de la pleine conscience, on voit surgir une nouvelle proposition : Le bonheur au travail. L’irruption, ou devrions nous dire l’éruption, de ces propositions sonne comme des promesses d’avenir radieux mais peuvent parfois être transformées en des injonctions cachées d’un système économique en réorganisation permanente et qui tente d’amener les individus à compenser individuellement les problèmes que ce même système génère. La proposition du bonheur mérite d’être examinée car qui refuserait une telle proposition ? La référence à Spinoza tente de placer le débat dans le champ philosophique. C’est certainement une nécessité car le bonheur est bien une question de philosophie. Mais de philosophie personnelle plutôt que d’injonction ou de morale sociale. La référence à Spinoza peut porter à une certaine confusion : Spinoza parle de joie plutôt que de bonheur. Comme le dit St augustin, le bonheur c’est de désirer ce que l’on a.

http://www.metavision.fr/bonheur-au-travail-proposition-reve-au-risque-dinjonction-etre/

Related:  M21Bonheur au travail et sociétéNew managementwhitefishsalon innovation management 2017

Théories et influence de l'économiste John Maynard KEYNES 4 octobre 2016 La vidéo qui suit est un documentaire sur l'économiste britannique John Maynard Keynes. Au travers de ses idées, Keynes a été sans doute un des hommes et des économistes les plus importants du XXème siècle, et son influence perdure encore aujourd'hui. Il développe un courant de pensé appelé "keynésianisme" qui prône en substance le contrôle de l'économie par le gouvernement.

Plaisir au travail, bonheur au travail: comment c'est possible - Plaisir au travail… bonheur au travail… Que voilà des mots qui, pour plusieurs, ne vont pas ensemble. Et pourtant, c’est possible quand certains besoins importants sont satisfaits. Qu’est-ce qui vous procure de la satisfaction au travail? Quelles sont vos sources de motivation? Certains répondront que le plaisir au travail, c’est d’avoir une marge de manoeuvre, de pouvoir prendre des initiatives. Pour d’autres, on éprouve du plaisir au travail quand on sent que tous travaillent dans le même sens ou qu’on contribue à faire avancer les choses.

Sean LUZI et Marjory MALBERT Entrepreneurs Entrepreneurs | Salon des Entrepreneurs | 31/03/2016 Sean LUZI et Marjory MALBERT Sean LUZI et Marjory MALBERT Entrepreneurs | Widoobiz et Basile Dekonink | 13/03/2017 à 14:03 Trois destinations porteuses en Asie, par Bernard Jomard Ressources pour la classe Eduscol-Sciences économiques et sociales (anciennement Educnet) EDU'Base SES : accès aux ressources indexées des sites académiques et d'Éduscol. Les interlocuteurs académiques et les responsables des sites académiques et d'Éduscol renseignent une banque des ressources pédagogiques en sciences économiques et sociales. Educnet "Lire les comptes", pour aider à déchiffrer les statistiques (données sur le budget de l'Etat et sur l'école). Webclass (anciennement BRISES) Webclass, véritable manuel en ligne, est un site destiné aux élèves de Terminale ES.

Le bonheur au travail est-il possible ? – les experts RH by GERESO Bonjour Jean-François, l’idée d’être heureux motive sans doute chacun de nous. Comment en êtes-vous arrivé à la placer au cœur de votre métier ? Bonjour, l’histoire a commencé dès mon enfance. Je suis né dans une famille très joyeuse avec le sentiment d’être le vilain petit canard car tout me semblait plus compliqué pour moi que pour mes frères et sœurs ou mes parents. Je me posais beaucoup plus de questions que les autres ! La bienveillance en entreprise, qu'est-ce que c'est ? - L'Optimisme Share Tweet Email Regardez cette vidéo d’une minute d’Erwan Deveze, expert en neurosciences, qui nous parle du « management de la bienveillance » en entreprise. A voir absolument !

L'évolution du droit du travail (création et destruction d'emplois) et les marchés du travail - Université de tous les savoirs - Vidéo L'évolution du droit du travail (création et destruction d'emplois) et les marchés du travail Les grands changements des débuts du XXIe siècle : - Le travail n'est plus un face-à-face entre un homme et une machine, mais un tête-à-tête entre deux personnes. - La nouvelle économie ouvre la voie aux manipulateurs de symboles, hommes et femmes de chiffres et de lettres, habitués des nouvelles techniques de l'information et de l'international. - Les services aux personnes sont le principal des nouveaux pourvoyeurs d'emploi. - La disparition du taylorisme fait de chaque employé une personne responsable de ses objectifs. - L'entreprise fonctionne en réseaux. La plupart des métiers sont faits de relations humaines et de communication.

Le plaisir/bonheur au travail, c’est bien autre chose que multiplier les récrés! Maintenant que le burnout menace une quantité non négligeable de travailleurs, être heureux au travail est au centre des préoccupations et la réflexion sur le sujet donne lieu à tout un tas de tentatives et expérimentations pas toujours très efficaces. Le “fun” au travail, sous la forme d’activités ludiques, est potentiellement l’une de ces fausses bonnes idées. L’occasion de proposer à défaut d’une définition complète, quelques éléments réellement constitutifs du plaisir au travail. Des tombereaux d’études ont montrés trois points qu’il est grand temps de ranger dans le tiroirs à “acquis”:

Epuisement professionnel, burn out : quels chiffres et quel sens ? Créée en mars 2016 par la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, la mission d'information parlementaire sur "le syndrome d'épuisement professionnel" a poursuivi mardi ses auditions, entamées en juillet dernier, en vue d'un rapport qui devrait être remis en décembre prochain (*). Bien peu de parlementaires étaient présents, à l'exception du président de la mission, Yves Censi (LR), et de son rapporteur, Gérard Sebaoun (PS), pour écouter mardi matin les experts auditionnés (voir la vidéo ici). A croire que le travail, une fois refermé le débat sur la loi du même nom, ne fait plus recette. Dommage : il n'est que de voir le succès rencontré par les initiatives syndicales sur le monde du travail, qu'il s'agisse de l'enquête CFDT ou de la campagne de l'UGICT-CGT sur l'inégalité professionnelle persistante entre femmes et hommes, pour saisir que le travail au quotidien suscite toujours l'intérêt des salariés. Que recouvre cette notion d'épuisement professionnel ?

Related: