background preloader

Blog-eformation

Blog-eformation

Financement des FOAD Vade mecum FFFOD On entendait beaucoup trop de fausses assertions concernant le financement de la FOAD. On constatait un trop grand écart entre un discours lénifiant sur l’intérêt de la formation ouverte et à distance et la réalité des mises en œuvre… Des membres du fffod se sont donc réunis pour rédiger un vade-mecum des bonnes pratiques concernant le financement et la mise en œuvre de la FOAD. Son objectif est de donner des repères de bonnes pratiques et d’outiller les professionnels pour développer les FOAD. Le vade-mecum traite notamment : du financement pour la formation continue et l’apprentissage, des coûts d’une FOAD, de la détermination du temps de formation du stagiaire ainsi que des éléments de preuves à fournir. Emmanuel Journot présente le document en vidéo Le Vade-mecum est à télécharger librement sur le site du fffod. Ce document est le résultat du groupe de travail « financement » du fffod auquel ont collaboré 4 membres : CENTRE-INFFO, CNED, INFFOLOR, GIFOD.

Consulendo La moitié de son chiffre d’affaires 2012 est déjà assuré, ce qui incite certains analystes financiers à valoriser l’entreprise à plus de 30 millions d’euros … un chiffre qui peut paraître extravagant. En attendant le verdict des investisseurs, la PME de Vesoul fait valoir son faible endettement : ses frais de recherche et développement ont été jusqu’à présent totalement financés sur fonds propres. : elle conçoit et commercialise des modules de formation professionnelle - et même de formation générale - par Internet. Durant les années flamboyantes où la Bourse offrait un feu d’artifice permanent et permettait la levée de fonds pour le pire et le meilleur, Louis Thannberger avait introduit en France, en Allemagne et même sur les Bourses des pays émergents, plus de 400 sociétés, avant lui-même de sombrer avec la crise. Il "repique" aujourd’hui !

Blog de M@rcel : des technologies et des pédagogies qui travaillent ensemble Introduction : répondre ou débattre Ce billet portera sur la contribution de deux collègues, Alain Beitone et Margaux Osenda, qui ont publié « La pédagogie inversée : une pédagogie archaïque » (des extraits de cet article seront proposés en bleu ci-dessous) Il ne s’agit pas pour moi de « répondre » à leurs arguments ou de les démonter en tentant de démontrer combien le propos serait incorrect, inapproprié, fallacieux … Je l’ai souvent dit : en matière d’innovation (gardons ce concept pour le moment), il me paraît important de considérer tous les points de vue même ceux envers lesquels, personnellement et subjectivement, on ne peut d’emblée marquer son accord. En effet, les propos des thuriféraires et autres évangélistes doivent être considérés avec circonspection voire méfiance, ceux des « grognons » (comme je les appelle chaleureusement) avec attention en ce qui concerne les alarmes qu’ils nous envoient. La classe inversée n’a rien d’innovant ! Introduction I.1. I.2. I.3.

OnlineAgora plébiscitée par des milliers d’utilisateurs. - WebActusNet Depuis sa sortie en 2002, OnlineAgora, la plateforme de travail collaboratif développée par Onlineformapro, ne cesse de séduire les utilisateurs. Ainsi, plus de 30 000 plateformes ont été créées gratuitement sur le site Alex Guerrin, chef de projet indique : « OnlineAgora est un produit qui allie simplicité d'utilisation et convivialité tout en offrant l'ensemble des fonctionnalités que l'on est en droit d'attendre d'un outil de travail collaboratif de dernière génération.» Fonctionnalités OnlineAgora : - forums de discussion - messagerie instantanée - web conférences - gestion des documents (partage, archivage) - affectation de tâches aux membres de l'équipe - organisation d'agendas - indicateurs de présence - création de communautés - annuaire - actualités générales et par communautés - flux RSS - sondages Dans sa version commerciale, OnlineAgora est disponible à partir de 50 euros/mois (jusqu'à 150 utilisateurs / espace disque d'1 Go) Édition de contenus :

Blog de t@d www.pedagogicagency.com/Blog/ Une multitude d’approches, de sciences, de méthodes, d’outils, de contenus et de points de vue se concentrent sur la formation professionnelle … En France, il y a un consensus général sur l’importance de l’activité en tant que telle pour obtenir croissance et épanouissement. Il y a un consensus progressif sur la démarche qualité entendue comme une tentative constante de satisfaire les exigences d’un écosystème complexe où l’apprenant serait au centre entouré par l’état, les collectivités, les entreprises, les administrations, les partenaires sociaux et les organismes de formation … La question est de choisir la démarche qui apporte la satisfaction des exigences de tout un chacun. Elles sont importantes et multiples comme celles de notre industrie aéronautique jusqu’à celles de notre société face à la nécessaire intégration du million de jeunes français n’ayant pas accès à l’emploi ou à la formation. Première expédition – La montagne Normalisation, certification et démarche qualité

A propos Au cours de son parcours de biologie à l’Ecole Normale Supérieure de Cachan, Matthieu Cisel découvre le monde de l’autoformation en ligne à travers l’apprentissage des langues. Il se passionne pour le sujet au point de se reconvertir dans le domaine et se lancer en 2012 dans une thèse sur les MOOC, ou Massive Open Online Courses, des cours en ligne gratuits et ouverts à tous. L’objet de cette thèse en sciences de l’éducation est de mieux appréhender les motivations des concepteurs et des utilisateurs de MOOC pour identifier d’éventuelles divergences de représentation, sources de décrochage. Ce travail mêle approches quantitatives (analyses de traces, enquêtes), et approches qualitatives (entretiens semi-directifs, etc). En parallèle de sa thèse, il a collaboré avec un certain nombre d’acteurs du domaine, notamment à travers la conception d’un Guide du MOOC et du MOOC « Monter un MOOC de A à Z » pour le compte de la plate-forme française France Université Numérique.

DE "L'APPRENDRE" A "L'APPRENDRE A APPRENDRE" : existe-t-il des lois d'apprentissage 22 Mars 2012 Rédigé par PedagoForm et publié depuis Overblog « Comment m’y prendre pour qu’ils s’approprient cette nouvelle notion, ce nouveau geste professionnel, de la manière la plus efficiente possible ?»... questionnement incessant du formateur, de l'intervenant, dans la préparation de sa formation. Comment apprendre à apprendre ? en déstructurant-restructurant ses connaissances en agissant en résolvant des problèmes en petits groupes en échangeant au sein d’un groupe en ayant un projet d’apprentissage en prenant du plaisir dans un climat de confiance en maîtrisant ses propres stratégies d’apprentissage Source : DISCAS - Nicolas Martello Partager cet article

Didactique professionnelle | Un cours n'est pas conçu pour celui qui enseigne, mais pour celui qui apprend!

Related: