background preloader

Les retraités doivent-ils avoir peur du programme économique du FN ?

Les retraités doivent-ils avoir peur du programme économique du FN ?
Zemmour et Naulleau recevaient la semaine dernière Florian Philippot sur Paris Première. Éric Zemmour a fait remarquer au vice-président du Front national qu’une grande partie des retraités qui votent FN au premier tour des élections ne le faisaient pas au second, par peur de la sortie de l’euro, et donc d’une dévaluation de leur patrimoine et de leur pouvoir d’achat. De très nombreux économistes n’affirment-ils pas que l’application du programme économique de Marine Le Pen entraînerait une telle dévaluation ? Il est probable, en effet, qu’une sortie de l’euro verrait notre « Franc Nouveau » se dévaluer de 20 à 30 % par rapport à l’euro européen. Et alors ! Faudrait-il en avoir peur ? Avez-vous peur, braves retraités français, quand l’euro se dévalue de près de 30 % par rapport au dollar ? Il y a deux ans, il était à 1,40 dollar pour 1 euro. Avez-vous peur, braves retraités français, quand vos actions en bourse se dévaluent de près de 30% ? Il y a un an, le CAC 40 était à 5.000 points.

http://www.bvoltaire.fr/manuelgomez/retraites-doivent-peur-programme-economique-fn,237692

Related:  ECONOMIE ACTUALITÉS 5ÉCONOMIE FRANÇAISE 2NEWS et CAUSERIES FÉVRIER 2016 - 3POLITIQUE ECONOMIQUE FRANCE 3

Islande à 1.9% de chômage : « nous n’aurions pas pu sortir de la crise si nous avions été membre de l’UE » L’information n’a pas fait la Une : «L’Islande a retrouvé son niveau de chômage d’avant la crise.» Un résultat impressionnant pour la petite île indépendante qui a connu l’une des pires crises économiques d’Europe. Depuis sa faillite retentissante en 2008, l’Islande et ses quelque 320.000 habitants ont réussi un retournement économique impressionnant. Avec quelles recettes?

Même sur le blé la France perd ! - Politique Magazine L’évènement est d’une importance considérable. Il nous renvoie à nous-mêmes et à notre fameux modèle français. Autant dire à nos faiblesses et à nos impasses ! Attentats du 13 novembre: des victimes très critiques devant la commission parlementaire « Nous avons mille questions et nous attendons des réponses. » Des victimes des attentats de novembre, entendues lundi par une commission d’enquête parlementaire, ont raconté les ratés des dispositifs d’aide et d’information et questionné la responsabilité de l’Etat. Après un jour d’attente, des proches de Georges Salines, président de l’association « 13 novembre, fraternité et vérité », ont appris la mort de sa fille, présente au Bataclan, par des tweets d’inconnus. Lui n’était pas encore au courant. Les annonces de décès sont allées « au-delà de tout ce qu’on peut imaginer comme ratage », a sobrement commenté ce médecin. Et de pointer « l’atroce impréparation » des dispositifs d’information le soir même et les jours suivants. Sophie Dias a elle perdu son père, de nationalité portugaise, devant le Stade de France.

L'investissement islamique de la France a commencé. - De 1941 à 1945, quand il s'est agi de libérer la France de l'occupation nazie, des résistants de tous bords se retrouvèrent dans les maquis. Il s'agissait de libérer le territoire, et ces hommes et ces femmes, souvent jeunes, des royalistes et des communistes, des gens de droite classique et des radicaux socialistes, comme Jean Moulin communièrent dans un même idéal. Aujourd'hui, face au danger islamiste, il faut savoir faire abstraction des querelles de famille. Le terrorisme islamiste qui se développe en France, est d'ores et déjà, malgré les gesticulations de nos pitoyables dirigeants, et même d'une partie de l'appareil dirigeant é-cclé-sias-tique, ( ce qui est un comble ) est en mesure de modifier nos moeurs, nos usages, nos coutumes, de ce qui constitue l'âme de notre nation. Peu m'importe que Boris Le Lay, l'auteur de la video ci-dessous, soit parfois éloigné des idées qui sont les miennes.

Programme économique du FN : faux problème et vrai alibi Contre le Front national, les partis dits républicains ont dû constater à leurs frais que le vieux procès en antisémitisme s’est finalement soldé par un non-lieu. Quant à porter le fer sur la question migratoire, la stratégie, dans le contexte actuel, est risquée comme une arme à double tranchant. Reste le programme économique, qui s’est imposé au fil du temps comme la cible principale du discours anti-FN, et il faut bien reconnaître que ça fonctionne encore plutôt bien. Les régionales ont, en effet, démontré que la marge qui sépare le premier parti de France d’une victoire éclatante dès le premier tour est, dans certaines régions, inférieure à 10 % de l’électorat : dans le détail, les électeurs effrayés par la sortie de l’euro ou tout simplement par l’inexpérience en matière économique de cette formation politique. Marine Le Pen l’a parfaitement compris et cherche à rectifier le tir.

Paris s’effondre dans un classement sur les villes les plus plaisantes à vivre L’édition 2016 du célèbre classement annuel par l’Economist Intelligence Unit (EIU) des villes les plus agréables du monde est cruelle pour Paris. La capitale se place au delà de la trentième place. La menace terroriste pèse lourd dans la balance. La bataille des cocos fait rage Ajouter aux favoris Coco signifie dans le monde des acronymes de la finance « Contingent Convertible Bond ». C’est un instrument qui a été imaginé pour renforcer les fonds propres des banques à la suite de la crise des subprimes de 2007-2008. Pour attirer des investisseurs il fallait promettre des rendements attractifs.

Le gouvernement légalise l’immigration illégale : le point de non retour L’exécutif socialiste est passé maître dans l’art de la manipulation en plein mois d’août. Pendant que les Français qui peuvent encore se le permettre sont en vacances, les sociétalistes multiplient les prises de position provocatrices. La « charte de fonctionnement des centres d’accueil et d’orientation (CAO) », publiée conjointement par le ministère de l’Intérieur et le ministère du Logement, porte le sceau de l’infamie et de la traîtrise. Dans un court document de synthèse d’environ huit pages, la perfidie de nos gouvernants est exposée en plein jour. Loin de vouloir stopper l’immigration massive qui est en train d’assassiner la France, ils entendent l’encourager.

Related: