background preloader

Les cinq méthodes de l’industrie pharmaceutique pour nous bourrer de médicaments inutiles

Les cinq méthodes de l’industrie pharmaceutique pour nous bourrer de médicaments inutiles
Au concours des consommateurs du comprimé, les Français figurent toujours sur la première marche du podium. En moyenne : quatre comprimés avalés par jour pour l’ensemble de la population et une facture de 34 milliards d’euros en 2014. Soit 2,7 % de plus que l’année précédente, dont 20 milliards pris en charge par la Caisse nationale d’assurance maladie. Parallèlement, l’industrie pharmaceutique s’affirme comme la plus rentable au monde et elle ne cesse de progresser : 639 milliards d’euros de chiffres d’affaires global pour le secteur en 2013, en croissance de 4,5 % par rapport à 2012. Il y a 10 ans, un rapport de la Chambre des Communes anglaises sur l’industrie pharmaceutique concluait : « Elle est maintenant hors de tout contrôle. Ses tentacules s’infiltrent à tous les niveaux » (texte en bas de cet article). Tout commence par le cabinet du médecin traitant : le principe concurrentiel de la médecine libérale et payée à l’acte implique la notion de satisfaction. 1. 2. 3. 4. 5.

http://www.reporterre.net/Les-cinq-methodes-de-l-industrie-pharmaceutique-pour-nous-bourrer-de

Related:  Médicaments et vaccinsSanté - Ecologie - AgricultureSante Publique et Promotion de la santeMédecineNutrition et santé

Epilepsie et vaccins: des parents s'interrogent très sérieusement Autres articles Des parents s’interrogent sur les vaccins, alors que les taux d’EPILEPSIE touchent 1 enfant sur 20 en dessous de 5 ans Par Alicia Bayer, 22 janvier 2016 Les taux d’épilepsie chez les enfants et les personnes âgées sont montés en flèche avec 1 enfant sur 20 de moins de 5 ans qui souffre aujourd’hui de cette maladie aux Etats-Unis. De plus en plus de parents disent que ce sont les vaccins qui ont déclenché les troubles épileptiques de leurs enfants. La Bio piratée par les grands cartels de l'Agroalimentaire - Association Kheops par les grands cartels de l'Agroalimentaire Le "Troupeau aveugle" de John Brunner (publié en 1972) est le chef d'oeuvre de l'écologie-fiction. C'était pour l'époque un ouvrage d'un pessimisme terrifiant, le plus dramatique de tout ce genre littéraire quant à ses descriptions poignantes de la pollution et de la destruction de l'environnement. 1972 est également l'année de publication de “L'Angoisse de l'an 2000” de Roger Heim, et de la création de la revue “la Gueule Ouverte”, “le Journal qui annonce la fin du monde”. Le titre anglais du “Troupeau Aveugle”, “The Sheep look up”, est emprunté au vers 125 du poème Lycidas de John Milton: Les brebis affamées lèvent la tête (et ne sont point nourries). Dans ce roman d'écologie-fiction, l'humanité se meurt soit de faim, soit de cancers provoqués par la pollution alimentaire et environnementale.

PRÉVENTION : Avec le gobelet JUST’DOSE vous ne servirez plus l’alcool de la même manière ! Petit rappel du crédo de SOS Addictions : Nous voulons alerter et éclairer l’opinion publique sur l’évolution des usages et comportements addictifs, soutenir et développer la recherche en addictologie et diffuser (préconiser) des solutions de prévention, de réduction des risques et de soins en santé des addictions. Les addictions nous concernent tous, elles ne sont pas juste une affaire de spécialistes ou une possibilité de postures politiques, nous pouvons tous agir et réagir… si nous nous en donnons les moyens et la liberté de savoir. Un projet comme celui de JUST’DOSE développé par Karine Bui-Xuan Picchedda (psychologue en alcoologie) est pleinement dans l’esprit de notre combat. Soigner ceux qui sont tombés et aider ceux qui sont encore debout à ne pas chuter… JUST’DOSE est une très bonne initiative pour mesurer sa consommation d’alcool et donc adopter un comportement mesuré ! Avec ce gobelet spécialement dédié, nous avons ici un point de référence simple et pédagogique :

Des substances inquiétantes dans 185 produits cosmétiques du quotidien Dentifrice, shampooing, déodorant, crème pour le visage, après-rasage… L’Union fédérale des consommateurs (UFC)-Que choisir a fait d’inquiétantes découvertes en passant au peigne fin 185 produits cosmétiques du quotidien pour adulte et bébé. L’association de consommateurs a livré ses résultats, lundi 22 février, sous forme d’une base de données détaillant leur composition, dans laquelle « des substances préoccupantes du fait de leur caractère toxique, allergisant, irritant ou perturbateur endocrinien » ont été retrouvées. Sur les 185 produits, 62 contiennent des allergènes, majoritairement de la méthylisothiazolinone (MIT), « un allergène majeur d’autant plus irritant qu’il est très majoritairement ajouté à des produits non rincés qui resteront en contact prolongé avec la peau ». Les grandes marques aussi concernées

Le site officiel de la méthode Montignac L'Egypte | La Grèce | Rome | Le Haut Moyen Age | Le Bas Moyen Age | Les Temps Modernes | L'Epoque Contemporaine Les historiens sont unanimes aujourd’hui pour affirmer que si l’Homme est un être omnivore, il a été majoritairement carnivore pendant plusieurs millions d’années. De l’origine, et jusqu’au début du Néolithique, il y a environ 10 000 ans, l’Homme était un chasseur cueilleur nomade dont la nourriture était essentiellement constituée de gibier (protéines et lipides) mais aussi de baies (fruits sauvages) ou encore de racines (glucides à index glycémique très bas contenant beaucoup de fibres). La plupart des auteurs s’accordent à penser que nos ancêtres mangeaient aussi, accessoirement, des végétaux (feuilles, pousses…) et sans doute aussi, à l’occasion, des graines sauvages.

Effets secondaires des vaccins?. Cinq familles devant la justice Ensemble, cinq familles demandent des comptes aux laboratoires GSK, Pfizer, et Sanofi. Elles attendent de la justice la reconnaissance des effets secondaires des vaccins et une indemnisation pour leurs enfants aujourd’hui handicapés. Me Hartemann, leur avocat, a plaidé leurs dossiers, vendredi dernier, devant le Tribunal de Bobigny. A l’issue d’une heure trente de plaidoirie, Me Hartemann se dit « plutôt agréablement surpris » par le verdict de l’audience : les laboratoires ne s’opposent pas au lancement d’expertises médicales pour quatre des cinq dossiers. Un premier feu vert qui, s’il est confirmé, ouvrira la voie à des examens complémentaires et à la recherche de maladies rares chez ces enfants qui, après avoir reçu des injections de vaccins ont présenté des troubles neurologiques graves. « Des séquelles comparables à des traumatismes crâniens ou à des épilepsies énormes qui auraient endommagé le cerveau », précise l’avocat.

Pas de gluten dans... les farines de légumineuses Lorsque la muqueuse de l’intestin grêle des personnes intolérantes au gluten vient en contact avec ce dernier, une réaction immunitaire anormale se produit et détruit progressivement la paroi intestinale. Malheureusement, la seule solution qui s'offre est d'éviter les produits qui contiennent du gluten. Inventaire des alternatives au gluten à privilégier dans ce cas. Les farines de légumineuses (farine de haricots, de pois chiches, de lentilles, de pois et purée de légumineuses) sont d’excellentes alternatives aux farines d'avoine, de blé ou froment, d'épeautre, d'épeautre vert, de seigle et d'orge qui contiennent du gluten.

Les inégalités sociales de santé débutent dès le plus jeune âge Bien avant la naissance, il existe déjà des inégalités de santé en lien avec la situation sociale des parents. Parler d’inégalités sociales, c’est reconnaître qu’une partie des écarts observés en matière de santé ne provient pas de causes naturelles mais de l’influence d’un certain nombre de facteurs économiques et sociaux, tels que les revenus, les modes de vie ou encore l’accès aux soins. Ces différences ont été largement étudiées à l’âge adulte, mais elles s’observent aussi dès le plus jeune âge. L’enfance constitue à ce titre une période particulière en fait de santé, dans la mesure où un grand nombre d’habitudes y sont acquises mais aussi en raison des risques sur le long terme des problèmes de santé des enfants. Un neuroscientifique montre ce que le jeûne fait pour votre cerveau et pourquoi big pharma ne va pas l'étudier Vous trouverez ci-dessous une conférence TEDx donnée par Mark Mattson, l’actuel chef du laboratoire de neurosciences au National Institute on Aging. Il est également professeur de neurosciences à l’université Johns Hopkins, et l’un des plus éminents chercheurs dans le domaine des mécanismes cellulaires et moléculaires qui sous-tendent plusieurs maladies neurodégénératives, comme la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer. J’ai choisi d’inclure « Big Pharma » dans le titre parce que c’est exactement ce qu’il en est. Il y a eu d’innombrables exemples de manipulation de la recherche publiée de la part des sociétés pharmaceutiques au cours des dernières années.

Related: