background preloader

La théorie du complot

http://education.francetv.fr/matiere/education-aux-medias/cinquieme/video/la-theorie-du-complot

Related:  Recherche et vérification informationsLa pollution informationnelleFiabilité des informations sur Internetthéorie du complotFilms fake, Théorie du complot

HoaxCrash : manipulations, fausses infos et gros profits L’accélération de la diffusion de l’information concerne aujourd’hui l’ensemble des secteurs d’activités humaines, en particulier l’économie et la finance. En apportant de la fluidité et de la réactivité dans les échanges, cette accélération, de nature systémique, a ouvert de nouveaux espaces d’interaction en mode « haute fréquence » et, corrélativement, a créé de nouvelles vulnérabilités. Si les opérations d’influence et de désinformation ont toujours accompagné l’histoire de la communication depuis l’Antiquité, elles prospèrent désormais sur les infrastructures numériques et se nourrissent du « déluge de données ». Le canular, pratiqué par les Grecs et les Romains, a traversé deux millénaires pour devenir un puissant outil d’influence et de manipulation. Lorsqu’il est utilisé pour déstabiliser le cours d’une action en créant une volatilité artificielle sur le titre, on parle alors de « HoaxCrash » (hoax pour canular et crash pour le flash crash boursier qui en résulte).

Complots inventés par une classe de 3ème médias Complots Nous les employons tous les jours, sans forcément nous en rendre compte… Mais êtes-vous au courant de tout ce qu’ils nous cachent ? Les Britanniques, avec leur puissance Read More Et si les médias nous mentaient ? Une théorie du complot ? « En cas de doute, il y a trois questions à se poser » Prof d’anglais dans un lycée de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), Sophie Mazet est l’auteure d’un « Manuel d’autodéfense intellectuelle », fruit d’un atelier organisé dans son établissement. Les jeunes de la Ruche89 l’ont interrogée cette semaine. C’est leur toute première interview.

Les clés des médias Publié le 11-11-2015 - Mis à jour le 23-05-2016 « les clés des médias » : L’info en continu : comment faire le tri ? « les clés des médias » : A quoi sert la caricature ? Complots et conspirations :apprends à reconnaître les vrais des faux… un vidéo-kit pédagogique proposé par PREMIERES LIGNES et France Télévisions en partenariat avec le CLEMI - Ministère de l’Education nationale Lancement dans toute la France à l’occasion de la semaine de la presse à l’école du 21 au 26 mars Une idée originale de Paul Moreira, produite par Luc Hermann Paris, le 16 mars 2016 – Les journalistes de l’agence de presse PREMIERES LIGNES et France Télévisions lancent une série de modules vidéo de discussion à projeter en classe, pour combattre les théories du complot et la défiance de certains jeunes à l’égard des médias. Dès le 21 mars, tous les coordinateurs régionaux du CLEMI (Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information) du Ministère de l’Education nationale vont présenter ces vidéos aux professeurs de tous les collèges, lycées et lycées professionnels de France.

« Il faut réguler le marché de l'information sur Internet » La désinformation, qu'elle soit intentionnelle ou inconsciente, a trouvé avec Internet un puissant moyen d'amplification : des idées fausses se propagent massivement et influencent l'opinion publique, comme l'illustre en France la méfiance qui s'est installée vis-à-vis des vaccins. Le nouveau marché de l'information constitué par le Web et ses « réseaux sociaux » pose ainsi aux sociétés démocratiques un défi majeur. Il est essentiel de comprendre les rouages de ce marché si on veut l'améliorer.

Info ou intox ? 5 réflexes pour ne pas vous faire avoir sur le Web - Letudiant.fr - L'Etudiant SEMAINE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS DANS L'ÉCOLE. Info ou intox ? Pas facile de savoir si ce que vous lisez sur Internet est vrai ou faux. Pourtant, en respectant certaines règles, vous parviendrez à déjouer les pièges du Web. Voici 5 bons réflexes à adopter grâce aux éclairages de Rose-Marie Farinella, enseignante à Taninges (74) et lauréate du prix Éducation aux médias, mention “projet pédagogique” des assises du journalisme 2016. #1.

Les mécanismes de la désinformation Sur le net, on trouve à boire et à manger... Information, désinformation ou parfois erreurs sincères. Ce n'est pas forcement facile de s'y retrouver et moi-même, il m'est déjà arrivé de relayer une connerie via Twitter qui ensuite s'est avérée fausse. Bref, tout le monde est victime et coupable à la fois de cette désinformation, surtout à notre époque où la confiance dans les médias traditionnels est totalement rompue et où certaines sphères ont pour unique objectif d'orienter l'opinion publique pour gagner en pouvoir. Christophe Michel de la chaine YouTube Hygiène Mentale passe en revue ce qui motive les désinformateurs, qu'ils en soient conscients ou inconscients. Dans tous les cas, même si ça représente un peu de travail, il faut toujours recouper les sources, ou au moins aller jeter un œil sur des sites qui luttent contre ça comme le très connu Hoaxbuster.com.

Introduction à la désinformation A partir de l’article de Natascha A. Karlova and Karen E. Fisher A social diffusion model of misinformation and disinformation for understanding human information behaviour, j’ai donc réfléchi sur les deviances qui peuvent s’imposer au traitement de l’information. Je pense qu’il est plus pertinent pour moi de partir des définitions de l’information, la désinformation et les autres manipulations possibles (propagande et complotisme.) Pour introduire ma séquence, j’ai donc réalisé un petit film pour clarifier les différents concepts

Le Top 10 des rumeurs sur le web « Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose. » L’adage attribué à Francis Bacon expose l’intérêt principal de l’utilisation de la rumeur, et plus particulièrement lorsque l’on rentre dans le débat politique. Décrédibiliser un adversaire sur le terrain des on-dit : la pratique est courante et remonte aux origines mêmes de la vie publique, à tel point que Pascal Froissard en parle comme du « plus vieux média du monde ». C’est inévitable : dès lors qu’il y a conversation, et a fortiori quand la source de l’information peut rester floue, il y a matière à rumeurs. Et puisque le web social réunit toutes ces conditions, les commentaires en ligne constituent le terreau idéal à la propagation des fausses informations, régulièrement arrosées par leurs instigateurs ou de simples internautes qui, en toute bonne foi, relaient le message. C’est un peu étroit mais… Il y a toujours un passage pour la vérité ! Pour un modérateur, les rumeurs sont monnaie courante.

Les enfants du numérique à la recherche d’informations – Mondes Sociaux Les statistiques le disent, les jeunes sont équipés, connectés, et même hyper-connectés, puisqu’ils passent en moyenne 13h 30’ par semaine sur internet pour les 13-17 ans, et beaucoup plus de temps encore devant les écrans. Ce temps passé depuis leur plus tendre enfance à manipuler des objets numériques a sans aucun doute des conséquences sur leurs comportements, sur leur façon de penser, de voir le monde, de réfléchir, d’apprendre. Et l’Ecole ne peut plus éluder le problème. La question d’une révolution de la pensée et de l’expertise dans la société de l’information est posée depuis plus de deux décennies. Auteur de la célèbre formule choc des « digital natives » qu’il oppose aux « digital immigrants », Mark Prensky, affirme dès 2001 que « nos étudiants ont radicalement changé.

Related: