background preloader

L’injonction à la déconnexion est-elle autre chose qu’une critique morale

L’injonction à la déconnexion est-elle autre chose qu’une critique morale
Dans le New Inquiry, le sociologue Nathan Jurgenson (@nathanjurgenson) livre une critique sans concession du dernier ouvrage de la psychologue Sherry Turkle, Reclaiming Conversation. Ce n’est pas la première fois que Jurgenson remet à sa place la psychologue, dont il avait vertement critiqué le précédent ouvrage, Seuls ensemble (voir “Nous ne serons plus jamais déconnectés”). La société contre la technologie Pourquoi cherche-t-on à nous faire croire que les gens qui communiquent avec des téléphones auraient oublié ce qu’est l’amitié ? De nombreux médias et spécialistes véhiculent des propos sur la toxicité de nos outils, plus attiré par la dénonciation des dépendances qu’ils développeraient que par l’apologie des opportunités qu’ils permettent ou que par la dénonciation de l’inégalité communicationnelle qu’ils renforcent. Pour les déconnexistes, les écrans détruisent l’attention, l’empathie, les relations profondes… Les allégations de Turkle sont flatteuses, estime Jurgenson.

http://www.internetactu.net/2016/02/09/linjonction-a-la-deconnexion-est-elle-autre-chose-quune-critique-morale/

Related:  connexion-deconnexionConstruction de l'identité virtuelleComportements addictifs liés à l'usage du numériqueExpérience client

Nous ne serons plus jamais déconnectés… Jenna Wortham (@jennydeluxe) pour le New York Times a commis un de ces papiers faciles sur les vertus de la déconnexion à l’heure d’un monde toujours plus connecté. Alors qu’elle se rendait à la piscine, elle a été invitée à déposer son téléphone et a pu profiter pleinement de sa journée, sans avoir à consulter avec anxiété ses comptes Facebook et Twitter pour regarder ce que ses amis faisaient. La peur de manquer quelque chose (Fomo, pour Fear of Missing Out) que décrivait Caterina Fake, cofondatrice de Flickr, s’évaporait quelques instants. Notre connexion permanente aux médias sociaux nous rend plus attentifs à ce que l’on rate et vous donne le faux sentiment de participer à ce que font les autres par leur intermédiaire, estime Caterina.

Relation client : « Le digital est un outil, sans stratégie, il n’apporte rien » Une information plus rapide, plus personnalisée, plus rigoureuse… A l’heure du digital, les clients sont de plus en plus exigeants. Pour répondre à des attentes toujours plus précises, les entreprises n’ont pas le choix : elles doivent se transformer et adopter, elles aussi, les outils digitaux. Comment la révolution numérique a-t-elle impacté la relation client ? Définir ses personas marketing: étapes clés & utilisations L’objectif de la définition des personas est de rassembler en une simple fiche le maximum d’informations sur la cible afin de réussir à vous mettre à sa place, et anticiper ses attentes. Cette étape est essentielle à la définition de votre stratégie web. Définition des Personas « Un Persona est une personne fictive qui représente un groupe cible. Lors de la construction du persona, cette personne fictive se voit assigner une série d’attributs qui enrichissent son profil pour mieux exprimer les caractéristiques du groupe cible. Grâce à ces caractéristiques, les équipes (…) créent des scénarios d’utilisation d’un produit ou d’un service, (…) définissent une stratégie de positionnement, de promotion ou de distribution. »

Qui sera responsable des “maladies de la connexion” Que devons-nous apprendre des anxiétés, des obsessions, des phobies, du stress lié à notre connexion ? C’est la question que pose le designer Fabien Girardin sur le blog du Near Future Laboratory, ce studio de conseil et de design-fiction. A l’heure où nous sommes de plus en plus cernés et saturés par les notifications sociales en temps réel, la connexion permanente livre sa face noire. L’inspiration est un combat Ne pas ouvrir Google, pas tout de suite, ne pas lire tout ce que le monde a déjà écrit sur l’inspiration. Des années avant, à quelques kilomètres de là et beaucoup plus loin. Si nourrir son inspiration, c’est pouvoir accéder en permanence à de nouvelles idées, de nouvelles images, de nouvelles rencontres, alors tous les distributeurs, agrégateurs, connecteurs et créateurs de contenus devraient être les meilleurs alliés de l’inspiration. Et pourtant il semble qu’ils puissent aussi en être les pires ennemis.

Leroy Merlin Source » Le silence des puces : une option pour la maîtrise du chez-soi ? Lire en pdfEntretien avec Caroline Rizza, Maître de conférences en Sciences de l'Information et de la Communication et correspondante Leroy Merlin Source Caroline Rizza est Maître de Conférences en Sciences de l’Information et de la Communication au Département Sciences Économiques et Sociales de Telecom ParisTech. Neurosciences : six leviers pour une pub mémorable Comment incruster une pub dans le tiroir à souvenirs du cerveau humain ? Le neuromarketing cherche sans relâche les réponses que chaque annonceur attend comme le messie. Une nouvelle étude donne six clefs pour concevoir une pub mémorable. Clairement, le neuromarketing révolutionne la manière dont les marques mettent en avant leurs produits. En pénétrant le cerveau des consommateurs pour découvrir leurs pensées intimes, les industriels espèrent trouver les logos et les slogans qui feraient mouche à tous les coups. Dans sa Revue consacrée à l’influence, INfluencia expliquait que cette nouvelle science constituait un secteur prometteur et rémunérateur pour les spécialistes autoproclamés.

Le design contre la productivité Le designer Sebastian Deterding (@dingstweets), spécialiste de la gamification, était il y a peu invité par le groupe de travail Advancing well-being (sur le bien-être « avancé ») du Media Lab du MIT (vidéo). Il y livrait une très intéressante reformulation d’une présentation faite il y a un an sur le bien-être à l’heure des nouvelles technologies, permettant de mettre un peu de perspective sur les enjeux des systèmes socio-techniques qui sont les nôtres – on en profitera pour se souvenir de sa remarquable présentation lors de Lift 2012. Pourquoi concevons-nous des technologies pour nous accabler ? Alors que les technologies étaient censées nous libérer, nous nous sentons de plus en plus accablés, surmenés, rappelle le designer.

L’expérience employé au service de la compétitivité de l’entreprise Aurore Rimbod, consultante chez MC2I Groupe Aurore Rimbod, consultante chez MC2I Groupe «Apprenez à vous occuper de vos employés, le reste suivra.» Digital detox : pourquoi et comment se déconnecter ? Si se couper totalement d’Internet constitue aujourd’hui une utopie difficilement réalisable, les courtes périodes de Digital detox ont des bénéfices indéniables pour l’attention et la concentration. Quelques conseils pour un bon équilibre dans notre utilisation d’Internet. Faisons un test… Quelle est votre réponse aux 12 assertions suivantes ? Si vous répondez « oui » à 8 affirmations ou plus, cela révèle une véritable dépendance au smartphone. Ce petit questionnaire - mis au point par le Dr James Roberts, de la Baylor University - est utilisé par Magali Tocanne, ‎Senior Digital & Social Manager chez Microsoft, lors de son cours « Détox Digitale : Déconnecter pour mieux reconnecter» à la School of Life. Il lui sert à faire prendre conscience à ses élèves de leur dépendance aux outils numériques, et plus particulièrement au smartphone.

Related: