background preloader

La 3ème révolution alimentaire : vers un âge agro-communautaire

La 3ème révolution alimentaire : vers un âge agro-communautaire
Le secteur énergétique traverse une mutation profonde, qui l’emmène d’un modèle de production/distribution centralisé vers un modèle de production distribué couplé à des réseaux de distribution intelligents. L’agriculture suit le même chemin : après une tendance à la concentration et à l’intensification, une nouvelle révolution pointe le bout de son nez. Encore silencieuse, elle germe lentement, dans les jardins et dans les « hubs » que les communautés locales mettent en place. Les individus s’organisent, ensemble, pour construire leurs propres réseaux locaux de distribution, et les nouvelles technologies permettent maintenant à ces initiatives locales de changer d’échelle : elles peuvent se connecter les unes aux autres et échanger des biens et des services de façon décentralisée mais efficace, ouvrant la voie à l’émergence d’un nouveau système alimentaire, plus durable que l’ancien. Symptômes et causes premières d’un système alimentaire malade

http://magazine.ouishare.net/fr/2016/02/la-3eme-revolution-alimentaire-vers-un-age-agro-communautaire/

Related:  Consommation ResponsableJARDIN, AGRICULTURE, APICULTUREConsommer autrement

Aider les paysans à recréer du lien local par Laurent Pinatel L’agriculture connaît une crise sans précédent. Depuis cet été, les manifestations se multiplient. Chaque mois, la situation est encore plus compliquée dans les fermes, la détresse s’installe et la colère monte. Cette crise était pourtant largement prévisible.

Outils de jardins DUCOTERRE La fourche à bêcher La fourche à bêcher DUCOTERRE est un outil de jardin adapté au jardinage biologique permettant d'effectuer les principaux travaux au potager, sans effort, sans mal de dos, dans le respect de l’écologie et de la fertilité naturelle de la terre. Les fourches à bêcher se déclinent en 4 types d'outils (3, 4, 5 et 7 dents) fonction des différents types de sols et du travail de jardinage qu'on souhaite effectuer; La conception de ces outils répond aux mêmes règles de fabrication alliant efficacité, résistance et confort pour le jardinier; Crise du monde agricole : « En 2008, on a sauvé les banques, et si en 2016, o... Il règne parmi les agriculteurs de l’ouest de la France une forte colère et une infinie tristesse : leur travail ne leur permet plus de vivre. « Qui supporterait de bosser dix ou douze heures par jour, à longueur d’année, sans pouvoir payer une entrée au cinéma à ses enfants ? », interroge Sonia, éleveuse laitière en Normandie, des larmes dans la voix. « On a beau nous dire que c’est la santé qui compte, quand on perd de l’argent à travailler 70 heures par semaine..., la santé, elle, en prend un coup ! ajoute François, à la tête d’une exploitation porcine. En fait, on n’est plus rien du tout.

L’agroforesterie s’enracine dans l’agriculture Reporterre, par Louise Browaeys, mis en ligne le 7 octobre 2013. Le savoir-faire qui consiste à allier les arbres aux cultures est aujourd’hui redécouvert sous le nom d’« agroforesterie », néologisme apparu dans les années 1970. Cette technique est pourtant connue depuis la plus haute Antiquité puisque les Étrusques et les Grecs la mentionnent. Signez la pétition pour que E. Leclerc mette fin à ses pratiques obscures ! Monsieur Leclerc, je suis très inquiet(e) des impacts négatifs qu'ont les pesticides sur notre santé et notre environnement. Vous vous présentez comme un défenseur des intérêts des Français, mais en exigeant des agriculteurs qu'ils vous fournissent, en quantité monstre, des fruits et des légumes parfaits toute l'année, vous les poussez à utiliser encore et toujours des pesticides. Il sont ainsi dans un terrible cercle vicieux : plus de pesticides, c'est plus de rendements à court terme mais une terre de moins en moins fertile, un écosystème déséquilibré et donc... un recours accru aux engrais et aux pesticides. Je vous demande : En espérant que vous considérerez cette demande avec l'urgence et le sérieux nécessaire,

Vous dépensez 100 euros dans l’alimentaire, combien vont aux agriculteurs ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Laurence Girard La distribution a été conviée à Matignon par Manuel Valls, en présence des syndicats agricoles, pour discuter de la crise qui touche les éleveurs, lundi 8 février. La répartition des marges entre agriculteurs, industriels et distribution est, en effet, au cœur des enjeux. Jardiner en terre argileuse, une corvée ? 97EmailShare Quel jardinier ne s’est pas découragé face à un sol argileux ? Moi le premier lorsque j’ai commencé à jardiner et découvert que la terre de mon jardin était de ce type. Nourrir correctement l'humanité entière, c'est possible ! L'agriculture de demain devra être capable de procurer une alimentation diversifiée, saine et de grande qualité gustative, à une population sans cesse croissante, d'approvisionner les autres secteurs de l'économie en matières premières (amidon, bois, fibres, peaux, molécules médicinales, etc.), de s'adapter aux conséquences du réchauffement climatique global, de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, de séquestrer du carbone dans les sols, de bâtir des paysages harmonieux et de fournir divers services environnementaux, sans occasionner de pollutions majeures et en préservant les potentialités productives (la « fertilité ») des agro-écosystèmes sur le long terme. L'inspiration de l'agro-écologie D'un point de vue strictement technique, il est d'ores et déjà possible de promouvoir des systèmes de production agricole susceptibles d'assurer simultanément ces objectifs, sans coût majeur en énergie fossile ni recours exagéré aux engrais de synthèse et produits phytosanitaires.

Related: